Cerveaux lavés, enseignantes niqabées, fillettes voilées : nous réclamons la fermeture des écoles musulmanes !

Cerveaux lavés, enseignantes niqabées, fillettes voilées :  fermeture des écoles musulmanes !_____________________________________________________

Les réseaux sociaux sont particulièrement prisés par la tentaculaire « communauté » musulmane, en particulier Facebook : pas une mosquée, pas une « association culturelle », pas une école ne se priverait d’une page pour promouvoir l’idéologie mahométane, annoncer le prêche d’un barbu indigène ou importé dont les atours saoudiens et le sévère cal au front cautionnent l’érudition, publier moult vidéos et photos de plats et de pâtisseries en période de ramadan et vanter la « pudeur » des sœurs bien empaquetées et bien séparées lors de manifestations ad hoc et, bien sûr, faire appel au porte-monnaie du bon Musulman ou du généreux édile pour financer les saints bétonnages en cours.

L’Institut Privé Alif de Toulouse ne déroge pas à cette règle https://www.facebook.com/IPALIF/  et en plus, ce qui est plutôt rare, tente de faire preuve d’une certaine forme d’humour en publiant une petite bande dessinée pour la rentrée des classes :

Quel beau modèle d’intégration et de respect des règles et valeurs de notre pays ! Le bon papa musulman apprend à son fils à refuser l’enseignement et les valeurs de l’école publique et lui dit de cacher le fait qu’ils ont égorgé un mouton chez eux ! A travers cette BD, l’institut Alif, de fait, bafoue nos lois et incite de jeunes Français à mentir et dissimuler pour imposer les lois archaïques de l’islam le plus rétrograde. Cette école existe depuis 2009 et un article du Point de 2011 donnait déjà un éclairage édifiant sur le caractère scandaleusement salafiste de ses activités. On y apprend, dans un remarquable inversement victimaire des causes et des conséquences, que les filles voilées n’ont pas le droit d’aller à l’école et que l’enseignante voilée ne pourrait pas enseigner dans le public :

http://www.lepoint.fr/societe/au-college-musulman-de-toulouse-priorite-aux-jeunes-filles-voilees-20-05-2011-1333074_23.php :

« Au collège Alif, souligne Abdelfattah Rahhaoui, « on privilégie les filles, car ce sont elles qui paient les pots cassés de cette loi. Ces filles-là n’ont pas le droit d’aller à l’école publique, elles sont dénudées de leur droit le plus élémentaire de suivre une scolarité ».

La Loi du 15 mars 2004, qui « interdit les signes et les tenues qui manifestent ostensiblement une appartenance religieuse », a favorisé l’émergence des écoles musulmanes, observe Samir Amghar, chercheur au Centre d’étude et de recherche international de l’Université de Montréal.

Les enseignantes elles aussi portent le hijab, ne laissant apparaître que leur visage.

Pour l’une d’elles, « enseigner avec le voile, cela va de soi. Sans le voile, je n’enseignerais pas. Dans le public, on ne m’a pas acceptée telle que je suis », observe cette jeune femme de 27 ans, convertie à l’islam depuis trois ans.

C’est devant le collège qu’une enseignante d’éducation physique portant le niqab (voile intégral) a été prise en flagrant délit par des policiers.

En classe, les filles sont au fond de la salle, les garçons aux premiers rangs. Dans la cour de récréation, les filles jouent d’un côté, les garçons de l’autre.

« Rien n’est imposé, c’est un choix des enfants », assure le directeur.

Alif recherche l’excellence et prépare les élèves à des concours internationaux, en mettant l’accent sur l’anglais et l’arabe, enseigné comme deuxième langue vivante (LV2). Cinq heures d’éducation islamique sont dispensées par semaine, mais pas de cours de musique.

Samir Amghar, également sociologue de l’Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM), situe le collège Alif dans un courant « de type orthodoxe, socialement et politiquement très consensuel »

De nombreuses vidéos prouvent à quel point cet établissement cautionné par l’Etat est un brûlot mental pour les jeunes dont le cerveau est lavé par la propagande insane qui y sévit depuis tant d’années et qui ne semble guère déranger les sombres pédagogistes de l’Education Nationale.

Cette vidéo nous apprend qu’y sont admises des enseignantes en voile intégral et que leur juste verbalisation provoque un tollé victimaire de la part de la direction « stigmatisée » :

https://www.youtube.com/watch?v=6afJx4n_qpc

Les diverses vidéos de propagande, sous couvert de modernité et d’installations techniques de pointe montrent un séparatisme sexuel digne de l’Arabie Saoudite, tant dans les activités que dans les jeux entre garçons et filles, celles-ci étant quasi toutes affublées d’un emballage halal, y compris les fillettes :

https://www.youtube.com/watch?v=hUycd4sODa8

https://www.youtube.com/watch?v=8qxPmVVnxsA

https://www.youtube.com/watch?v=wgTKQod1KtY

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/journee-portes-ouvertes-au-college-prive-musulman-de-toulouse-956419.html

Dans cet article du site Prechi-Precha on peut apprécier une vidéo où, à l’école Alif, on apprend à des fillettes voilées à tourner autour d’une maquette de la Kaaba :

http://www.prechi-precha.fr/petite-video-de-linstitut-prive-alif-a-toulouse/

A l’heure où notre ministre Collomb prétend faire la chasse aux fonctionnaires radicalisés qui, selon lui, ne seraient que quelques dizaines, tout en expliquant que sa marge de manœuvre est réduite, ne serait-il pas urgent d’agir en amont et, toutes affaires cessantes, de prononcer la fermeture immédiate de ces incubateurs à « radicalisés » que sont ces écoles musulmanes, tel l’institut Alif, et qui pullulent maintenant partout en France, contribuant, en synergie avec les mosquées, à finaliser l’islamisation des jeunes esprits, la destruction de toutes nos valeurs culturelles et morales et la formation de cohortes de futurs djihadistes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s