Saint-Martin : les médias nous mentiraient-ils ?

Saint-Martin : les médias nous mentiraient-ils ?BRAVO MACRON POUR TA CELERITE A SECOURIR NOS COMPATRIOTES DE L’ÎLE DE SAINT MARTIN ET A LES SAUVER DU CHAOS ! DU MOMENT QUE TOI, TU ES EN SECURITE, C’EST TOUT CE QUI COMPTE, N’EST-CE-PAS ET TU NE VOUDRAIS SURTOUT PAS FÂCHER TES AMIS ISLAMISTES, HEIN ! louyehi ______________________________________________________

A lire aussi : Cyclone Irma : Pendant 4 jours, Macron a abandonné des Français aux pillards

Saint-Martin : quand le crime a une dimension ethnique et qu’il ne faudrait pas le dire….

Les Caraïbes ravagées : non, ce n’est pas la faute de Macron !

Saint-Martin : l’anticipation hollandaise et l’improvisation française

______________________________________________________

A Saint-Martin c’était l’horreur, la dévastation et le désespoir. A Saint-Martin, le paradis est mort, Madame le Préfet envolée, et Madame le ministre de l’Outre-mer aux abonnés absents.

A Saint-Martin, il y a encore des rescapés. Mais le calvaire a continué. Les habitants sont terrorisés. Ils ont été abandonnés par les politiques qui n’ont pas su prévoir qu’un ouragan ayant des vents de 300 km/h allait dévaster l’Île de Saint Martin.

Un Ouragan faisant 1000 km de superficie, allait donc avaler une Île de 90km2 sans conséquence ? Qui pouvait croire ça ? Où était le climatologue, qui au lieu de parler de réchauffement climatique, n’a pas alerté en hurlant, que c’était une folie de laisser les habitants seuls, face à ce cyclone.

Quand on songe aux autorités des USA, aux gouverneurs de la Floride et de la Géorgie qui ont pris des mesures d’évacuation de toute la population vers des états à l’abri d’Irma qui n’avait rien d’une douce brise, on est en droit de se poser des questions sur l’incompétence des uns, l’insouciance des autres. Que ce soit le Préfet, les élus de Saint-Martin, la ministre de l’Outre-mer, le gouvernement, le 1er Ministre et Jupiter Macron, maître des flots et du temps. Ou étaient ces braves acteurs décisionnaires ? Pas dans l’œil du cyclone assurément. Nous allons voir Jupiter arrivait après la bataille, lui qui était en Grèce pour dénoncer les fainéants français. Pitoyable politiciens, minables acteurs du changement.

Ou étaient les ordres d’évacuation ? Ah oui, c’est vrai, ils ont sans doute oublié de les faire. En clair, ces braves gens ont attendu que la « machine à laver » fasse son boulot de nettoyage. Les habitants noirs sont restés noirs. Les habitants blancs ne sont pas devenus plus blancs. Tous ont été lessivés, ballottés, blessés, et effrayés.

Puis, à la sortie du désastre que nos incompétents de dirigeants n’avaient paraît-il pas prévu, il y a eu les pilleurs, les morts, les agressions, les prisonniers de la partie hollandaise qui armés, ont semé la terreur.

11 morts nous disent les médias. Certaines vidéos parlent d’au moins un millier de morts. Alors, on a des doutes ! Entre 11 morts déclarés par la Radio-Paris, et les mille morts qu’affirment les internautes, les témoins sur les vidéos, on peut en effet avoir des doutes. Reste que si Radio-Paris le dit, doit-on pour autant, balayer d’une main « douteuse » une possible réalité ! Imaginons ce qu’un cyclone ferait sur une ville de France ? Combien de morts ? Je n’en sais rien !

Le plus dramatique si c’est possible, ce sont les pilleurs qui volent, agressent et qui s’en vont tranquillement avec des vasques, des robinets, des télévisions. Sur TF1, qui est loin d’être une chaîne « patriote », on voit un homme qui après avoir pillé un propriétaire d’un magasin de sanitaires, passe tranquillement devant les gendarmes. Le propriétaire est atterré. Le droit à la sécurité, le droit à la propriété, le soutien aux habitants, tout cela est passé à la trappe. Irma fut un chaos, elle est aussi un sujet sur lequel nous devrions nous pencher. A savoir qu’en cas de catastrophe, il n’y aura pas de secours rapide. Entendons-nous bien, il ne s’agit pas d’alimentaire, de bouteilles d’eau, du lait pour les gosses, de nourriture pour survivre. Il s’agit d’accessoires pour être sans doute revendus plus tard.

Alors oui, en voyant ces vidéos, en regardant les infos, je me suis dit qui si les cités s’embrasaient en France, nous serions comme les habitants de Saint-Martin. Démunis, désarmés, incapables de nous défendre. Nous serions devant une réalité sans appel : nulles forces de police, de gendarmes, pour soutenir une population dans la détresse face à la violence, aux règlements de comptes, aux pillages des maisons et appartements. Alors oui, je me suis dit, si cela devait nous arriver, nous ferions mieux de ne compter que sur nous-mêmes plutôt que sur nos politiques, et les forces de l’ordre !

Voici une vidéo qui mérite d’être regardée.

Gérard Brazon

Gérard Brazon

Saint-Martin : les médias nous mentiraient-ils ?

(Source : Riposte laïque)

Publicités

Une réponse à “Saint-Martin : les médias nous mentiraient-ils ?

  1. A reblogué ceci sur josephhokayem.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s