De l’extinction des identités culturelles européennes

https://www.dreuz.info/wp-content/uploads/2018/08/Union-europ%C3%A9enne-drapeau-UE-500x333.jpg      On peut quand même se demander si la fondation de l’Union Européenne. n’aurait pas été un piège voulu par les mondialistes pour mieux nous gommer… louyehi _____________________________________________________

Au XIXeme siècle, l’Europe occidentale dominait le monde. Elle était présente et imposait ses valeurs partout. Sa technologie, son commerce, son industrie lui conféraient une supériorité sur tous les autres peuples au nom de règles et principes qu’elle posait comme universels.

Émergeant des décombres des deux guerres mondiales qu’elle a provoquées, l’Europe du XXIeme siècle a considérablement modifié la voilure de ses ambitions.

Impuissante à peser sur le cours des événements mondiaux, elle est incapable de définir un axe politique constructif et cohérent.

L’esprit guerrier et belliqueux qui l’animait jadis, a cédé la place à un angélisme dérisoire. Ses dirigeants impuissants trouvent un alibi à leur forfaiture en se drapant dans le manteau du mensonge et du déni des réalités.

Pour maintenir l’illusion qu’ils dominent encore les peuples de la planète, ils ont transformé leurs pays en asile où les migrants, quel qu’en soit le motif, sont invités à venir s’y installer en masse.
Qu’importe si cette ouverture tous azimuts aux autres aboutit au sacrifice des peuples européens contraints de subir cette invasion.

Rien de nouveau sous le soleil.

Cette politique sacrificielle n’est-elle pas la répétition des deux grandes guerres mondiales au cours desquelles les peuples européens ont été broyés, déplacés, évitant in extremis l’anéantissement pur et simple par l’intervention des alliés ?

Au fond, Madame Merkel et autres, en ouvrant leur pays respectif à une immigration de masse, ne font que sacrifier peuples et cultures européens comme leurs pairs l’avaient déjà fait; Ils ne font, une nouvelle fois, au nom d’un idéalisme transcendant, que donner corps à leur pulsion suicidaire.

C’est au nom d’un nationalisme exacerbé qu’en 1914 ils ont précipité l’Europe des Lumières et du progrès, dans une barbarie absurde, une horrible et gigantesque boucherie. (11 millions de morts).

C’est au nom de la délirante supériorité de la race aryenne et de la non moins délirantes sous-humanité des Juifs, qu’ils ont entraîné, dans les années 30, le monde dans le plus meurtrier des conflits. (60 millions de morts).

Aujourd’hui, c’est au nom d’une conception des droits de l’homme dévoyés, qu’on procède à l’anéantissement des citoyens, en important massivement sur le sol européen, toute la violence du monde.

Le fait nouveau est que la mort physique joue un rôle marginal dans le processus suicidaire de la troisième guerre mondiale.

Nos élites mettent sur pied un programme d’extinction des identités culturelles européennes en les conduisant, pas à pas, à n’être que des ethnies parmi d’autres ethnies.

L’ethnicisation de l’homme européen est en marche.
Elle s’inscrit dans le fonctionnement du despotisme bureaucratique propre à l’Union européenne. La gestion de masse des migrants qui ne sont aux yeux des technocrates de Bruxelles, qu’une marchandise, qu’une variable parmi d’autres (acier, pétrole, céréales…) est au cœur du processus de mise en place de cette dictature d’un type nouveau dont nous constatons les méfaits au quotidien.

Si cette guerre civilisationelle est conduite à son terme, le bouillon de culture qu’on nous prépare fera 350 millions de victimes. Les citoyens européens de souche devenant, chaque jour davantage, étrangers, marginalisés, surexploités dans leur propre pays.

Mais attention. Le monde doit être vigilant. L’Europe pratique le suicide altruiste. Lorsqu’elle est la proie de l’instinct de mort, elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour entraîner le monde dans sa chute.

Signes manifestes de cette fascination pour le morbide: le soutien qu’elle apporte au régime des Ayatollahs d’Iran.

L’Europe possède un incontestable pouvoir de nuisance comme le prouve l’appui à la fois idéologique et financier qu’elle fournit au terrorisme palestinien.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

De l’extinction des identités culturelles européennes.

Publicités

Une réponse à “De l’extinction des identités culturelles européennes

  1. C'est le Kebab à CHartres une ado de 16 ans!

    Dans la France d’Emmanuel Benalla (dont on constate jour après jour l’ampleur, dont les dirigeants pensant que les vacances du mois finiraient par anesthésier, doivent chercher une floppée de thême pour éffacer ça de nos mémoires

    Saisie de 5 tonnes de viande à kebab avariée

    Qu’une seule source traite cette information (ça doit probablement être tenu top secret…) les autres sont trop occupé à faire leurs « reportages d’investigations » (expression cher à Madame Lucet qui évitent de parler de ce genre de sandwicheries…) et préfèrent se focaliser sur les tomates, les roses, crédit à la consommation (Haram dans certaines cultures dont vous devinerez peut-être… ) ou la charcuterie pourtant il ne faut pas oublier que ce n’est pas cette charcuterie qui a tué une adolescente mais bien un kébab à Chartres dans l’Eure-et-Loir, vosine à l’Eure de Benalla!

    https://www.ouest-france.fr/hauts-de-france/oise/oise-saisie-de-5-tonnes-de-viande-kebab-avariee-5917853

    Plus de 5 tonnes de viande avariée ont été saisies chez Food Service Solution, une entreprise spécialiste de la viande de kebab, basée à Nogent-sur-Oise (Hauts-de-France), révèle jeudi Le Parisien. L’opération a eu lieu du 1er au 6 août, précise la préfecture de l’Oise.

    La viande avariée était destinée « à l’approvisionnement d’établissements de restauration rapide du bassin creillois et de l’Ile-de-France ».

    « Cet établissement s’apprêtait à commercialiser des viandes impropres à la consommation humaine et représentant un risque avéré pour la santé publique », insiste la préfecture qui souligne que la quantité de cette saisie est « exceptionnelle ». Des poursuites pénales pourraient être engagées.
    « Cela sentait la charogne »

    Cette opération menée conjointement par la direction de la sécurité publique de l’Oise, la direction départementale de la protection des populations et l’Urssaf est l’aboutissement d’un premier contrôle intervenu au début de l’année qui avait révélé des problèmes sanitaires. Or l’entreprise ne se met pas en conformité avec les recommandations des services de l’état. Un nouveau contrôle met en évidence « un non-respect de la chaîne du froid et la violation des règles de stockage ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s