Retour des enfants de djihadistes, et impunité des mineurs de moins de 13 ans… Oriana Garibaldi Retour des enfants de djihadistes, et impunité des mineurs de moins de 13 ans…

Retour des enfants de djihadistes, et impunité des mineurs de moins de 13 ans…_________________________________________________

A lire aussi : Danemark : le leader des Sociaux-démocrates annonce la fermeture des centres d’accueil pour migrants

Accompagnatrices voilées : la nouvelle trahison des LR du Sénat

Une nouvelle preuve que les musulmans sont les principales victimes des attentats…

_________________________________________________

En ce jour de l’été 1958, par le hublot de l’avion qui me ramenait dans mon pays, la France, j’avais le cœur rempli de joie. À l’approche du sol je me disais :  « combien la France est belle ». Ce pays que je connaissais à peine, l’ayant quitté à 5 ans, en pleine guerre – après avoir connu toutes sortes de vicissitudes dont l’exode – pour rejoindre mon père militaire, en poste au Maroc, à ce moment-là.

Durant de nombreuses années la vie s’est écoulée « comme un long fleuve tranquille » jusqu’au jour d’octobre 1956 qui vit se produire à Meknès de très graves émeutes, faisant plusieurs dizaines de morts européens. Le terme massacrés serait plus exact. Événement qui engendra un véritable exode des populations non musulmanes vers la France et aussi, bien qu’en moins grand nombre, vers Israël.

L’accueil en France : glacé. Nous arrivions – soi-disant les «poches pleines» – et nous allions, nous Français, prendre la place d’autres Français !!  La réalité était tout autre et bien moins reluisante, mais passons, ceci est un autre chapitre, il y aurait tant à dire sur ce sujet !

La seule chose sur laquelle je veux ici attirer l’attention, répéter, et répéter encore, c’est l’abandon (déjà !) par nos dirigeants de l’époque de tous ces compatriotes déracinés. J’ai une pensée particulière pour tous les rapatriés d’Algérie, dont certains dans des conditions épouvantables, ce qui fort heureusement, ne fut pas mon cas. Bref, nous n’étions pas les bienvenus dans notre propre pays. Aucune aide financière, pas d’aide au logement, si difficile à trouver, à Paris notamment. Pas de chambres d’hôtel réquisitionnées, pas d’allocations de quoi que ce soit. Il ne fait pas bon être rapatrié en France pour un Français !

Mais pour les migrants, les sans-papiers, les faux demandeurs d’asile, les vrais clandestins et vrais barbares, la France est compassionnelle, généreuse, avec l’argent qu’elle prend… dans nos poches.

Depuis 2010 nous subissons, pour notre plus grand malheur, une invasion migratoire mortifère de populations pour la plupart musulmanes incompatibles avec notre mode de vie, que nos dirigeants nous ont présentées comme « des chances pour la France ! »

Quelle farce ! Quelle chance vraiment ! Gavés d’aides sociales en tous genres « qui nous coûtent un pognon de dingue » dixit le locataire de l’Élysée, mais qui ne fait RIEN pour stopper l’hémorragie qui nous tue, au propre comme au figuré. Bien au contraire, et tout cela en pure perte pour des populations qui ne savent rien faire mais exigent !

Nous voici maintenant confrontés à de nouveaux  problèmes : le retour de djihadistes, d’orphelins de djihadistes et l’arrivée massive de « mineurs » isolés.

10 juin : selon un haut responsable des Affaires étrangères de l’administration kurde, 12 orphelins français de familles djihadistes ont été remis à une délégation française par les autorités kurdes de Syrie. Un peu plus tard, le ministère français des Affaires étrangères a annoncé que 12 enfants de djihadistes français avaient été rapatriés.

Enfumage : ces enfants, issus de parents qui n’avaient sans doute de français que les papiers, nés en Syrie ou Irak, n’ayant donc jamais mis les pieds en France. Qualifiés de rapatriés, mais qu’ont-ils de français ?

L’aîné « aurait » 10 ans – rien de moins sûr – ils ne possèdent très certainement pas de papiers d’état civil, et rien ne prouve d’ailleurs leur filiation. Il faut souligner qu’à 10 ans et même plus tôt ils ont déjà le cerveau gangrené par les théories islamiques, ils ne connaissent rien d’autre… Croire qu’ils pourront changer paraît totalement utopique et irrationnel.

Il convient de préciser que leurs parents appartenaient au groupe terroriste Daesh… Une référence !

La France a rapatrié 12 enfants orphelins de djihadistes français — RT en français

11juin :

Toujours selon RT

Rapatriée de la zone irako-syrienne via la Turquie, une fratrie de neuf mineurs a été placée par le parquet de Bobigny. Leurs parents, un djihadiste et ses deux compagnes, aussi remis à la France, ont été placés, eux, en garde à vue à la DGSI.

Les neuf enfants, le djihadiste et ses deux compagnes ont décollé de Turquie, où ils étaient détenus en zone de rétention, avant d’être expulsés. Pour obtenir leur retour, les familles ont fait valoir l’application de la protection de l’enfance. Les enfants ont été placés par le parquet de Bobigny. Leur âge n’a pas été communiqué.

Très pratiques les lois françaises : à longueur d’année elles sont bafouées grâce à une justice laxiste (le mot est trop faible !) qui n’a plus guère de justice que le nom – mais on ne manque pas d’y faire appel lorsque cela peut rapporter gros.

Neuf enfants et trois djihadistes remis à la justice française par la Turquie — RT en français

À noter au passage : théoriquement interdite en France, la polygamie y est largement présente dans la population maghrébine comme le prouve cet exemple.

Aux orties, les lois contraignantes !

Dernières en date des « chances pour la France » : les mineurs marocains :

Selon Valeurs actuelles, depuis 3 ans des groupes de mineurs isolés marocains sévissent dans les rues de Paris. Âgés de 12 à 16 ans, plus ils sont jeunes et plus ils sont camés à la colle. Le métro est devenu leur terrain de chasse privilégié, les vols surviennent un peu partout au niveau des entrées, dans les couloirs ou dans les rames.

« Ce policier tire un constat d’impuissance de l’action des forces de l’ordre. « Lorsqu’on les interpelle, ils n’ont pas de papiers sur eux. Beaucoup ne parlent pas français, ou font semblant de ne pas le parler. Le lendemain, nous les retrouvons aux mêmes endroits. Ils ont été relâchés. Et nous nous remettons en planque pour tenter de les arrêter en flagrant délit. C’est sans fin… »

 C’est « le tonneau des Danaïdes » ; il est aisé de comprendre le découragement des policiers qui tentent de faire leur métier en pure perte. Aisé aussi de sentir l’hyper-exaspération des citoyens qui ne se sentent à l’abri nulle part, et notamment lorsqu’ils utilisent le métro pour se rendre à leur travail ou vaquer à leurs diverses occupations, comme leur suggère si aimablement la maire de Paris, qui elle, ne circule qu’en voiture !

Plusieurs questions viennent à l’esprit : mais que font-ils donc en France où ils n’ont strictement rien à faire, sinon agresser et voler ?  Que fait M. Castaner ? Rien, comme d’habitude ! Selon le ministère de l’Intérieur, plus de 1 200 interpellations de mineurs se déclarant marocains ont été comptabilisées depuis le début de l’année à Paris. Interpellés et aussitôt relâchés !!

À quoi servent ces mascarades ?

Oriana Garibaldi

PS : dernière trouvaille de la « garde des Sots »  : accorder l’impunité totale aux moins de 13 ans ! Mais d’où sortent tous ces génies ? D’un asile ?

Oriana Garibaldi

Retour des enfants de djihadistes, et impunité des mineurs de moins de 13 ans…

(Source : Riposte laïque)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s