Brexit : Malgré tous les coups tordus, Boris Johnson ira au bout

Brexit : Malgré tous les coups tordus, Boris Johnson ira au bout__________________________________________________

Trois ans après le vote du peuple britannique pour le Brexit, la situation est encore bloquée. Ce feuilleton sans fin devient de plus en plus insupportable.
.
Au sein du Parlement, les mêmes qui ont refusé par trois fois de ratifier l’accord conclu entre l’UE et Theresa May, rejettent aujourd’hui la perspective d’un « no deal ». Pas d’accord, mais pas de « no deal » non plus !
.
Le peuple britannique a tranché en faveur du Brexit mais cela fait trois ans que le Parlement emmerde le monde entier et refuse le verdict des urnes.
.
En fait, ce que veulent obtenir les opposants à Boris Johnson, ainsi que les technocrates de l’UE, c’est un nouveau report du Brexit, ouvrant la voie à un nouveau référendum pour rester dans l’Union. Ils misent sur un nouveau report au 31 janvier 2020 ! Jouer la montre contre le peuple, en somme.
.
L’une des plus vielles démocraties du monde, avec la Grande Charte de 1215, donne ainsi une image déplorable de la représentation populaire en refusant obstinément de respecter le choix du peuple souverain.
.
Bien entendu, la presse européenne se réjouit de cette opposition à Boris Johnson et de cette loi votée en catastrophe pour paralyser le Premier ministre et empêcher un « no deal ».
.
On a assisté à quelques aimables passes d’armes, Boris Johnson traitant Jeremy Corbyn de « poulet chloré » et qualifiant son programme de « merde ».
.
21 députés conservateurs qui ont voté contre leur camp ont été aussitôt remerciés par Boris Johnson. La purge est brutale pour les 21 rebelles qui n’ont pas cru aux menaces du Premier ministre.
.
Mais la presse britannique n’est pas toujours sur la même longueur d’onde que la presse européenne. « Jour de honte pour notre prétendue démocratie » ou « Le Parlement s’est rendu à l’Union européenne », peut-on lire en gros titres.
.
Cela dit, les Européens, qui n’ont jamais accepté le résultat du référendum et qui mettent Boris Johnson dans le camp des populistes infréquentables, comme Salvini ou Orban, auraient tort de se réjouir trop vite, car le Premier ministre a encore des atouts en main.
.
Les nouvelles élections qui s’annoncent et dont la date reste à confirmer, peuvent profiter à Boris Johnson, car l’opposition reste divisée et affaiblie. Les sondages donnent les conservateurs gagnants.
.
34 % pour les conservateurs, 23 % pour les travaillistes, 19 % pour les libéraux-démocrates et 14 % pour le parti du Brexit. Pour les bookmakers, le parti conservateur a 75 % de chances de gagner ces élections.
.
Boris Johnson verrait sa majorité renforcée de plusieurs sièges.
.
Ce qui plaide également en faveur de Boris Johnson, c’est l’attachement du peuple britannique à la démocratie, donc au respect de la volonté populaire.
.
BoJo surfe sur cette fierté du peuple britannique résistant à l’impérialisme bruxellois, comme naguère face à Napoléon ou à l’Allemagne nazie.
.
Il joue le peuple contre l’establishment. Car c’est le petit peuple des villes et des campagnes, le grand perdant du mondialisme et des diktats de l’UE.
.
Nul n’est devin, mais les ayatollahs de Bruxelles et leurs valets de Paris et Berlin seraient bien avisés de se préparer au « no deal ». Car il n’est pas question pour Boris Johnson de repousser la date fatidique du 31 octobre.
.
Et malgré les revers subis cette semaine, l’échevelé du 10 Downing Street, aussi excentrique que combatif, est loin d’être fini.
.
Donald Trump, qui soutient Boris Johnson, a déclaré hier : « Boris est un ami, il sait comment gagner. Ne vous inquiétez pas pour lui, ça va aller. »
.
Puisse-t-il avoir raison pour qu’on en finisse avec ce Brexit !
.

Jacques Guillemain

Brexit : Malgré tous les coups tordus, Boris Johnson ira au bout

(Source : Riposte laïque)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s