État Macron, un état maquereau : fin de la République, fin de la Nation, fin de la France

https://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2019/04/Macrondictature1.jpg
Exécré par une grande partie de la population, ce pantin du mondialisme n’est qu’un sinistre menteur, un assassin par procuration, le fossoyeur de la France. louyehi
_____________________________________________

On observe depuis le surgissement ex nihilo d’Emmanuel Macron, l’émergence en France d’une forme jusqu’ici inconnue d’État profond au service du projet mondialiste et du bloc élitaire. On observe dans le même temps la fusion objective de tous les pouvoirs entre les mains d’un seul. Pouvoir judiciaire, pouvoir législatif, pouvoir exécutif sont désormais concentrés tandis que le couple police-justice connaît une dangereuse dérive idéologique et partisane, hors pacte républicain

Ajustement de l’agenda judiciaire sur l’agenda électoral, élimination des opposants.

  • Le candidat Fillon éliminé de la course à la présidentielle
  • Bayrou et le Modem sortis du jeu au moment des municipales
  • Mélenchon piégé au moment où il pouvait peser avec la rue contre le projet de réforme des retraites
  • Le Pen, maintenue sous la menace d’affaires judiciaires qui n’éclateront qu’au moment de la prochaine présidentielle en fonction de sa dangerosité du moment.

Depuis le surgissement de Macron qu’elle a porté au pouvoir par un hold up judiciaire, la justice, par idéologie et au service de donneurs d’ordres occultes, s’applique à peser systématiquement sur les élections en éliminant les opposants et les alliés devenus gênants.

Terrorisme judiciaire et policier contre les opposants dans la rue, laxisme pour les forces de l’ordre.

  • 10 000 gardes à vues et 3 200 condamnations contre les Gilets jaunes

  • 3 000 blessés et mutilés du côté des Gilets jaunes

  • Quasiment aucune condam-nation contre les forces de l’ordre

  • Totale défaillance de la justice dans le contrôle de la violence policière lui autorisant tous les débordements.

Laxisme policier et judiciaire pour la milice Black Blocs.

Les Black Blocs ont été laissés totalement libres de casser afin de discréditer les manifestants pacifiques. Il en est résulté un sentiment de peur et une demande d’ordre de la part de la bourgeoisie de droite qui a massivement rallié Macron aux européennes lui évitant une cuisante déconvenue électorale. Là encore, le couple police-justice a lourdement pesé sur les élections et en faveur du pouvoir.

Protection des affidés du pouvoir.

Pénicaud, Ferrand, Benalla, Kholer, Sztroda, Emelien et d’autres, totalement dévoués à la garde du pouvoir, la justice a systématiquement protégé les affidés du Président.

Traque et répression des opposants au projet de submersion migratoire.

  • Traque des groupuscules d’extrême droite par la commission Réssiguier
  • Modifications législatives visant à renforcer la pénalisation des délits d’opinion (Loi Avia)
  • Traque judiciaire implacable des opposants au Grand Remplacement, Camus, Tasin, Cassen etc.

Laxisme judiciaire visant à établir des zones de non-droit et à préparer la multipartition territoriale.

On observe depuis longtemps déjà un laxisme judiciaire constant à l’endroit des population d’origine étrangères concentrées dans certains quartiers devenus des zones de non-droit. Ce laxisme a clairement visé à faire sortir ces zones du pacte républicain en les exonérant du droit commun. C’est ainsi que la justice a longuement préparé la prochaine partition territoriale de ces zones. Une fois le droit commun disparu, seule y reste la charia.

« Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques nous vous dominerons. » (Youssef-al-Qaradâwi, maître à penser des Frères musulmans). Dans les quartiers, par idéologie, la justice française a clairement créé les conditions de la colonisation.

Retour et libération massive des jihadistes et des assassins islamistes.

  • Toulouse : peines réduites en appel pour deux djihadistes partis en Syrie, qui posaient avec des kalachnikovs et une tête coupée. Ils seront libres en 2020
  • Dans les 3 ans à venir, Belloubet a prévu de libérer 254 jihadistes condamnés
  • Tout est fait pour rapatrier ceux encore détenus en Irak et en Syrie. Tous seront remis en liberté à terme.

Fin de la séparation des pouvoirs, fusion objective de tous les pouvoirs entre les mains du Président Macron.

  • Ralliement du pouvoir judiciaire au pouvoir exécutif
  • Fusion entre le pouvoir exécutif dirigé par le chef de l’État et le pouvoir législatif, l’Assemblée nationale n’est plus qu’une chambre d’enregistrement, il n’y a plus de débats au Parlement
  • Fait totalement inédit, par écœurement, 11 députés ont déjà quitté le groupe parlementaire laREM.

Fin de la république, disparition programmée de la Nation française.

  • Fusion objective de tous les pouvoirs entre les mains d’un seul
  • Émergence d’un État profond occulte, hors champ républicain
  • Dérive judiciaire et policière hors pacte républicain
  • Élimination judiciaire des opposants lors des élections
  • Terrorisme judiciaire et policier contre les mouvements de rue
  • Latitude accordée à la milice black bloc au service de l’État profond
  • Protection judiciaire des affidés du pouvoir
  • Traque et terrorisme judiciaire par l’argent à l’encontre des opposants au Grand Remplacement
  • Laxisme judiciaire dans les quartiers visant à préparer les conditions d’une multipartition territoriale
  • Retour et libération massive des jihadistes d’Irak et de Syrie
  • Apparition de listes communautaires pour les prochaines municipales
  • Signature du Pacte de Marrakech livrant le pays à l’invasion
  • Poursuite à un rythme accéléré et sans aucun contrôle de la submersion migratoire contre la volonté du peuple vernaculaire de France.

Tous ces éléments marquent l’émergence d’un pouvoir despotique totalement désinhibé et dégagé des règles républicaines. Ce pouvoir inféodé à des commanditaire occultes partisans de la mondialisation vise à parachever la destruction de la Nation française et à faire disparaître le peuple vernaculaire de France pour le fusionner dans la masse humaine indifférenciée voulue par les mondialistes.

Le despote Macron, fossoyeur de l’idée républicaine, a programmé la disparition de la Nation et celle du peuple de France.

Martin Moisan

État Macron : fin de la République, fin de la Nation, fin de la France

(Source : Riposte laïque)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s