Éric Zemmour se prononcera le 31 décembre !

Cette fois, l’affaire est entendue. L’idée vient de Sarah Knafo, metteur (ou plutôt pardon mesdames ! mettrice ou metteuse) en scène d’Éric. Au départ, elle avait pensé à l’Épiphanie, soit le 6 janvier, c’est-à-dire le jour qui célèbre la venue de Jésus-Christ et donc l’incarnation de Dieu sur terre. Mais bon, certains conseillers ont fait remarquer que c’était un peu trop fort et que par ailleurs, pour les Français, la bouffe et les fesses sont les deux préoccupations essentielles. La belle Sarah avait cependant objecté que le symbole était bien trouvé car ce jour-là, les gens dégustent une galette des rois et comme chacun le sait, celui qui a la fève devient le roi et l’on dépose sur sa tête une couronne couleur de l’or. Sarah avait ajouté que cela siérait bien à Éric puisque les Français auraient été convaincus qu’en avril, il deviendrait le roi de France. Mais les mêmes conseillers attirèrent l’attention de Sarah qu’avec cette histoire de fève, le roi ne devient roi que par le fait du hasard. Or, Éric est la petite bête qui monte, qui monte et qui monte chaque jour toujours plus. Son aura et sa gloire ne sont en rien le fruit du hasard. Si la foule le suit, toujours plus ample, comme elle avait suivi en son temps Jésus, c’est que les paroles qu’il lui distille ont quelque chose qui relève du miracle. Zemmour, c’est donc bien Jésus qui redonne la vue à l’aveugle ! Car Dieu sait, bon Dieu ! si les Français sont aveugles.

Et s’il monte toujours plus, s’il fout la trouille chaque jour qui passe à ces vieilles carpettes de partis politiques sur lesquelles les Français s’essuient les pieds parce qu’ils en ont plus que marre de leur nullité et donc de leur inutilité et sur les médias qui ne sont plus que leurs mouches du coche, c’est que le fait de ne pas se prononcer a l’avantage de faire monter les enchères. Ainsi, tous les candidats ont trouvé une nouvelle forme d’intelligence : s’emparer des idées d’Éric Zemmour. Plus Zemmour que Zemmour, voilà la nouvelle devise à la mode. Il n’y a rien de plus excitant que quelqu’un qui ne dit rien et dont on attend quelque chose, une nouvelle ou un quelconque secret. C’est comme les flics qui charcutent le cerveau de celui dont ils sont convaincus qu’il est le coupable et qui n’arrivent pas à le prouver parce que le mec reste obstinément muet. Cela leur fout les nerfs en pelote et ils en arrivent même à faire des conneries comme le gifler brutalement jusqu’à le blesser par exemple. Car Zemmour, c’est cela, tous les jours avec son silence et ses sorties souvent ambiguës sur sa candidature hypothétique, il les rend dingues et en les rendant dingues, il les énerve et les fait parler toujours plus, ces nigauds !!! Bref, ils tombent dans son panneau.

Alors, connards impatients, il va vous falloir attendre encore et encore. Car, même si ce n’est pas encore à 100 % officiel, c’est à 100 % officieux. La belle et fiévreuse Sarah, l’égérie à l’intelligence débordante, a convaincu son mentor, son héros (c’est connu que les femmes n’aiment que les héros et qu’elles sont indifférentes aux pauvres types)  de se prononcer pas avant… le 31 décembre. Il va falloir que vous rongiez encore votre frein, Messieurs de la bien-pensance, que vous souffriez, que vous serriez les fesses. Mais attention, nous, les admirateurs zemmouriens, il va falloir contrôler nos transports car le fait d’attendre encore un tout petit peu  ne signifiera pas pour autant que la réponse d’Éric sera positive !

Éric Zemmour s’adressera aux Français en fin d’après-midi, à la débauche, vers 18 heures donc, quelques petites heures seulement avant l’allocution de notre très grand président de la République, grand par ses compétences de destructeur de la France. Sarah a eu une idée de génie : c’est à Versailles, devant le Grand canal qui se profilera derrière lui, comme se profilera demain l’avenir de la France (merde! moi qui suis dans le secret des dieux, je viens de lancer une vérité pas encore établie) que se tiendra le sauveur de la France. Pendant qu’il parlera – c’est encore Sarah qui l’a voulu ! -, en arrière-fond sera donné le Te Deum de Marc-Antoine Charpentier. Versailles a été retenu, bien sûr, parce que le règne de Louis XIV marque l’apogée de la France et qu’Éric Zemmour croit dur comme fer que la France qui n’est plus qu’une vieille baderne, peut redevenir avec lui une lumière qui irradie son génie de par le monde. Alors moi, j’y crois et je vous le dis :

Au deuxième tour,

Sûr, il y aura Zemmour !

Philippe Arnon

Éric Zemmour se prononcera le 31 décembre !

(Source : Riposte laïque)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s