Un couple de personnes âgées juives éjecté d’un avion d’American Airlines !

A LIRE AUSSI : La survie des juifs en France (1940-1944)

SCANDALEUX !! LES NOMS DE CES LAMENTABLES NAZILLARDS DIGNES DU 3e REICH !!

ON VOIT BIEN QUE L’ANTISEMITISME EST TOUJOURS BIEN ANCRE DANS LES TÊTES ALORS QUE LES JUIFS N’ONT FAIT DE MAL A PERSONNE ET N’EN FONT TOUJOURS PAS, POURTANT ILS CONTINUENT A ÊTRE POURCHASSES IMPUNEMENT DANS UN PAYS SOI-DISANT UN ELDORADO HABITE PAR DES CHRETIENS QUI ONT POUR DEVISE In God We Trust ! CE QUI N’A PAS EMPÊCHE CE COUPLE D’ÊTRE TRAITE COMME PARIAS ! HONTE A CETTE HÔTESSE ET A SES COLLEGUES, HONTE EGALEMENT AUX PASSAGERS DE L’AVION QUI AURAIENT DÛ INTERVENIR POUR METTRE FIN A CETTE SEGRETATION IRRATIONNELLE ET INFONDEE, QUI PLUS EST, SUR DEUX PERSONNES ÂGEES DANS L’IMPOSSIBILITE DE SE DEFENDRE, CAR SIDEREES PAR TANT DE MECHANCETE, HUMILIEES ET AFFOLEES, N’EN REVENANT PAS D’ÊTRE TRAITEES COMME DES TERRORISTES ! INCROYABLE, MAIS , A BIEN Y REFLECHIR, PAS TANT QUE CELA QUAND ON CONNAÎT LE MANQUE D’ETHIQUE QUI A TENDANCE A DOMINER DANS LE MONDE ENTIER EN CE XXIe SIECLE SUICIDAIRE ET INHUMAIN !! NOTRE MONDE SOI-DISANT CIVILISE RETOURNERAIT-IL A L’ÂGE DE PIERRE, A LA SAUVAGRIE PRIMITIVE ? louyehi

un vieux couple juif éjecté d'un avion d'American Airlines

Un couple âgé de Brooklyn a été expulsé d’un vol d’American Airlines parce qu’il a refusé de poser sur le sol un sac contenant son châle de prière sacré, selon une plainte.

Roberto et Elana Birman rentraient de Miami sur le vol 322 en août lorsque l’incident humiliant s’est produit, ont-ils déclaré au New York Post.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Roberto, 76 ans, et Elana, 71 ans, n’avaient apporté à bord qu’une mallette, un sac à main et un sac contenant le tallit – un petit support en plastique transparent pour le livre de prières et le châle de Roberto. Une hôtesse de l’air a commencé à vérifier les compartiments supérieurs avant le décollage. Elle a sorti le sac contenant le tallit et demandé :

« À qui appartient-il ? »

Lorsque Roberto l’a réclamé, elle aurait jeté le sac sur ses genoux et lui aurait dit qu’il devait aller sous son siège, selon le couple.

« C’est un objet religieux, il ne peut pas aller sous le siège », a expliqué Roberto, enlevant sa casquette de baseball pour révéler sa kippa couvrant sa tête et expliquant qu’en tant que juif orthodoxe, il lui est interdit de poser le précieux châle sur le sol.

« Ce n’est pas grave », aurait dit sur un ton dédaigneux l’hôtesse.

Roberto a informé l’hôtesse de l’air que le tallit ne pouvait être placé sur le sol. « Elle criait et me montrait du doigt », a-t-il déclaré.

Le couple, qui est marié depuis 52 ans et a quatre enfants, est arrivé aux États-Unis en 1985 en provenance d’Argentine, où il était confronté à un antisémitisme rampant.

« Je ne pouvais pas croire que cela pût m’arriver en Amérique, » a déclaré Roberto, ajoutant : « Nous utilisons ces objets tous les jours pour prier. »

Elana Birman a déclaré que la demande de l’hôtesse de l’air s’apparentait à demander à un chrétien de jeter une croix sur le sol, où elle pourrait être piétinée.

« Personne n’a dit un mot. Personne ne nous a défendus. C’était embarrassant », a-t-elle déclaré.

Selon deux rabbins, il existe un fort tabou dans la loi juive contre le fait de poser un objet tel qu’un tallit sur le sol.

« C’est considéré comme honteux », a déclaré le rabbin Mitchell Rocklin. « Ce serait comme prendre une Bible ou un Coran et de le jeter sur le sol ».

« Le pilote s’est approché mais ne leur a pas parlé, » ont dit les Birmans. Finalement, un membre de l’équipe au sol a été appelé et les a exhortés à les suivre hors de l’avion, ont-ils dit.

Dès qu’il les a fait sortir, un membre de l’équipage aurait dit à ses collègues : « Fermez la porte ! »

« On est quoi, des criminels ? » Elana se souvient avoir pensé. Elle a dit que son mari était dévasté.

« C’était disproportionné » par rapport à ce qui s’était passé, a déclaré Roberto, ajoutant à propos de l’hôtesse de l’air qui a tout déclenché : « Elle me rendit si nerveux que j’en tremblais. »

Ils se sont retrouvés sans les médicaments pour le diabète de Roberto, qui se trouvaient dans les bagages enregistrés, n’ont reçu aucune aide de la compagnie aérienne pour trouver de la nourriture ou un endroit où passer la nuit, et ont été contraints de prendre un taxi pour se rendre chez un ami alors qu’un ouragan balayait le pays.

Ils poursuivent American Airlines pour des dommages et intérêts non spécifiés.

« Mes clients ont été éjectés du vol en raison des préjugés et du manque total de sensibilité des employés d’American Airlines, pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la sécurité », a déclaré leur avocat, Brad Gerstman, ajoutant : « Le comportement de l’agent de bord et du pilote était aussi offensant qu’illogique. »

Un porte-parole d’American Airlines a déclaré que la compagnie aérienne examinait la poursuite.

=== commentaire du traducteur ===

Il y a beaucoup de leçons à tirer de cet incident humiliant.

L’antisémitisme n’est pas plus rampant aux Etats-Unis qu’en Argentine. C’est la dure leçon apprise par ce vieux couple expatrié qui croyait avoir trouvé un havre de paix en Amérique.

Personne n’a pris leur défense dans l’avion. Le courage n’est plus de mise dans une société où règne l’inversion des valeurs.

Les juifs américains votent massivement pour les démocrates malgré le laïcisme virulent de la gauche américaine et l’antisémitisme non moins virulent des minorités musulmanes dans le pays. L’islamo-gauchisme est une alliance provisoire de ces deux forces qui se partagent le pouvoir actuellement.

La banalisation de ce genre d’incident va conduire inévitablement à d’autres formes plus graves d’exaction. Il suffit de connaître l’histoire de l’Allemagne avec l’émergence de la milice paramilitaire Sturmabteilung (SA) fondée par Ernst Röhm. De braves jeunes gens portaient une chemise marron, une épaulette indiquant leur rang, des bottes noires bien cirées et un gourdin. Il suffisait d’un coup de sifflet d’un Rottenführer ou d’un Oberscharführer pour qu’ils sautent du camion, se ruent sur des passants ciblés et leur administrent une bonne leçon à coup de gourdins.

Aujourd’hui, deux milices à la solde du milliardaire George Soros font régner la terreur un peu partout dans le monde. Il s’agit des Antifa et de Black Life Matter. On peut reprocher beaucoup de choses à Soros mais sauf une chose : il connaît l’histoire puisqu’il a vécu à Budapest dans les années trente et quarante.

Quand l’histoire se répète, le prix à payer est toujours le double. A bon entendeur …

Kathianne Bonniello pour le New York Post

Bernard Martoia

un vieux couple juif éjecté d’un avion d’American Airlines

Reprint or redistribution of this copyrighted material is permitted with the following attribution and link : © Bernard Martoia for Dreuz.info.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s