Les collabos – Waserman, député d’En Marche et ses potes LREM ont fêté le passe vaccinal au champagne

Dans des hémicycles vides… non seulement les godillots de Macron mais aussi de nombreux traitres d’autres partis voire non-inscrits, telle Emmanuelle Ménard, osent voter des lois liberticides, qui ne vont pas emmerder seulement les Français non vaccinés mais la totalité d’entre eux, à l’instar de ce que subissent les centaines de milliers de nos concitoyens n’ayant pas obtempéré à la 3e dose, au jour décidé par Véran, désormais privé de passe…

Les lucides ne le savent que trop, qu’il s’appelle sanitaire ou vaccinal, ce passe est d’abord totalitaire!

Preuve en est de la jubilation ostentatoire de certains d’achever de mettre les Français en dictature.

En plein examen des amendements du projet de loi instaurant cette ignominie, dans la soirée du vendredi 14 janvier, le vice-président (Modem) de l’Assemblée, l’outrecuidant  Sylvain Waserman, a oublié que son micro était ouvert…

Il était alors près de minuit. Les députés, réunis depuis plusieurs heures pour la deuxième lecture du texte, devaient voter les 450 amendements déposés avant de pouvoir le renvoyer au Sénat. “Nous passons à un amendement rédactionnel qui a un avis favorable. Pour? contre? Adopté merci. Madame Ménard le 110”, a déclaré Sylvain Waserman. Avant de se retourner pour demander: “T’as le champagne au frais?”

Cette séquence indigne  n’a pas manqué de faire réagir les internautes et quelques très rares parlementaires… Le député RN, Nicolas Meizonnet, a ainsi tweeté: “Cette phrase m’avait échappé. On fête quoi au juste, M. le Président? La victoire de Macron et de son irrépressible envie d’emmerder les Français? La fin de nos libertés? Incroyable un truc pareil!”

“La Macronie sort le champagne pour le vote du pass vaccinal qui va exclure les non vaccinés de la vie sociale et fracturer notre société sans limiter les contaminations”, a renchéri le porte-parole du parti, Julien Odoul.

Réaction similaire de la part de Thomas Portes, ancien porte-parole de Sandrine Rousseau, qui a depuis rallié Jean-Luc Mélenchon, lequel dénonce l’“indécence et le mépris absolu” du vice-président.

Vaguement gêné, Sylvain Waserman a tenté une défense malvenue, inepte et ridicule: “aucune condescendance: la question était de savoir si nous avions atteint ou pas la moitié des amendements à minuit. Rien de plus!”, “je ne fête rien, la seule question était de savoir si nos débats avanceraient suffisamment pour pouvoir atteindre la moitié des amendements à minuit. Rien de plus!”, “Erreur d’interprétation!!!!! Je ne bois que des bulles d’eau gazeuse”, a-t-il notamment répondu… Ben voyons!

Face à une épidémie de mensonges, plus grave et plus ancienne que le Covid-19, il est très difficile de trier le vrai du faux dans les dires de nos élus. Si toutefois, il s’avérait qu’ils étaient effectivement victimes d’agressions plus nombreuses… Après les injures présidentielles à répétition… et de tels propos méprisants, inacceptables, ils ne devraient plus en être surpris et surtout, oser s’en plaindre.

Mitrophane Crapoussin

Waserman et ses potes LREM ont fêté le passe vaccinal au champagne

(Source : Riposte laïque)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s