Bien sûr que c’était bien mieux avant, quand la France était encore 100% française, que nous avions des présidents qui ne haïssaient ni leur peuple, ni leur pays, et que la publicité véhiculait l’idée d’un art de vivre à jamais disparu !

Publicité SEB, 1974 : dans le droit fil de la tradition française

Voir aussi sur RR l’article de François des Groux : Ras le bol de la publicité « racisée » !

La publicité « racisée » veut faire table rase de notre passé, nous rendre insignifiants dans notre propre pays et  imposer le grand remplacement.

Oui, on peut dire que la publicité s’adressait de façon bienveillante  aux Français de souche, majoritaires, en épousant et glorifiant leur mode de vie : elle véhiculait l’idée d’un art de vivre disparu. Elle a désormais pour but de nous imposer une image positive des « enrichisseurs ». 

Capture d’écran : le site de suivi de colis de Mondial relais, 100% diversité : malaise pour le FDS confronté en permanence aux images de rééducation.

Voici des publicités des  années 70 au début des années 80 qui permettent de se rendre compte, par comparaison avec les pubs racisées actuelles,  que nous vivons dans une société anormale qui a la volonté farouche de changer la population française. Ses habitants, hélas mais aussi son mode de vie.

Publicité SEB la cocotte minute, notre signature votre sécurité 1974.

SEB signifie « Société d’emboutissage de Bourgogne » 

Les pubs de l’époque véhiculaient l’idée du progrès, de la science et d’un art de vivre disparu…

SEB la super friteuse 1974 : le poulet-frites du dimanche !

1981 Camping-Gaz la vie en rose.. c’est la vie en bleu .. la glacière.

16H30 L’heure du goûter 1968 les biscuits  GRINGOIRE c’est du gâteau

1981 les vins Côtes du Rhône .. Les amis n’arrivent jamais seuls…

Bel été.. 1973 Anisette liqueur Ricard

A table  ! 1968,  Fermiers Réunis, le Vin le Pain le Fromage et pas n’importe lequel du Roitelet, Coulommiers on l’a prévu grand, on a bien fait.

Des pâtes, oui, mais des pâtes françaises, pour faire de bons petits plats à la française : 

Un frigo Brandt, oui, mais pas pour de la nourriture halal :

Quand la publicité véhiculait l’idée d’un art de vivre disparu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s