Archives de Catégorie: ACCUEIL (évolue régulièrement)

PARACHAT HACHAVOUA – PARACHA DE LA SEMAINE du vendredi 28 au Chabbat 29 ‘Hechvan 5778 (du vendredi 17 au samedi 18 novembre 2017)

Voici deux nouveaux magnifiques cours du Rav ‘Haïm Dynovisz sur la paracha Toledote

Image associée _________________________________________________

Image associée
___________________________________________
60:00

Le serpent vicieux et le cochon puant -Zohar Toldot-

15 novembre 2017

Bonne nouvelle : le Rav Dynovisz sera à Paris (Théâtre de Neuilly) jeudi prochain !

Le Rav a Paris le Jeudi 23 Novembre

(Source : Site du Rav)

-==-

Résultat de recherche d'images pour "images de la paracha Toldot"
 _____________________________________________

Cette semaine, nous étudions la 6ème paracha « Toledote » (Béréchite 25,19 – 28,9 ) Les engendrements

Lecture de la paracha : Lecture de la paracha Toledot en français

Rectification majeure

Dans la Paracha de Toldote, la vie d’Its’hak touche à sa fin, et par conséquent il exprime le désir de bénir son fils ainé Essav. Cependant Rebecca sait prophétiquement qu’Essav ne mérite pas cette bénédiction. Et c’est la raison pour laquelle elle décide de déguiser Yaakov le frère jumeau d’Essav, afin qu’il s’approprie la bénédiction de son frère.

Plus tard, lorsque Its’hak compris ce qui s’était passé, il fut pris d’un grand tremblement. Il trembla même plus fort qu’au moment de l’Akeida, alors qu’il était attaché sur l’autel pour être égorgé.

Et Rav ‘Haim Chmoulevits nous explique pourquoi il fut pris d’un tel tremblement : le fait de réaliser que pendant toutes ces années il avait vraiment cru qu’Essav pourrait être le leader du peuple juif ! Tous ses espoirs, tous ses rêves sont réduits à néant. Ce fut là un choc de taille pour Its’hak. Il fallait à présent accepter une nouvelle réalité : la vérité qui venait de lui être dévoilée.

Essayons d’évaluer l’ampleur d’un tel choc. Imaginez que vous vivez en Union Soviétique vers le milieu du 20e siècle, et que vous êtes un membre du parti communiste. Vous êtes fasciné par l’idéologie marxiste, et vous croyez fermement que la propagande communiste libérera un jour l’humanité. Mais à ce moment-là, l’expérience communiste apparait aux yeux de tout le monde sous son vrai jour, et c’est l’échec total. L’empire soviétique se désagrège, et laisse place à un capitalisme dévastateur! Quelle déception ! Quelle tragédie ! Votre vie est détruite ! Vous êtes complètement anéanti.

Et pourtant admettrez-vous que vous vous êtes fourvoyé pendant toutes ces années ?

Chacun d’entre nous à un moment ou un autre durant notre vie nous restons attachés à une certaine vision des choses même lorsque nous savons pertinemment qu’elle est erronée. On s’est tellement investi que ça fait mal au cœur d’admettre que nous étions dans notre tort. Mais il faut prendre conscience que répéter la même erreur pour le restant de notre vie est encore plus douloureux.

Dans notre Paracha Its’hak comprend parfaitement que bénir Yaakov était la volonté Divine. Même dans sa vieillesse Ist’hak réussit à faire volte-face, il grandit, et accepte cette nouvelle réalité.

Savoir se dépasser

Nous constatons que si Essav est de nature violente, Ya’akov, quant à lui, est tout son contraire. Les Sages expliquent que déjà dans le ventre de leur mère, lorsque Rivka approchait d’un temple idolâtre, Essav manifestait l’envie de sortir, alors que quand elle se trouvait à proximité d’une maison d’étude de la Thora, c’était Ya’akov qui s’agitait. Cette explication n’est pas forcément à prendre au sens littéral, mais une chose est sûre : dès leur conception, Essav était fasciné par le mal alors que Ya’akov, lui, était attiré vers le bien.

Mais comment est-ce possible ? Que faire du fameux libre-arbitre, concept aussi fondamental dans la philosophie juive ? Comment ces deux hommes pourraient-ils être tenus responsables de leurs actes s’ils étaient programmés ainsi dès le départ ?

La réponse est simple. Chacun doit faire face à des défis différents. Certains naissent avec une tendance coléreuse, d’autres avec une nature sensible. Certains ont une attirance particulière vers l’argent, tandis que d’autres ont une tendance à la paresse. Pour chaque être humain, le challenge est différent. C’est pourquoi nous ne pouvons pas nous comparer ni nous juger l’un l’autre. Car qui suis-je pour comprendre les défis auxquels l’autre est confronté ?

Essav est né avec une nature violente. Son défi dans la vie était de la dominer, d’exploiter cette passion en la canalisant afin d’apporter des changements positifs dans le monde. Il aurait pu faire usage de sa colère dans son combat spirituel contre le mal et utiliser sa nature passionée pour conduire les autres sur le chemin de la vérité. Rien ne l’obligeait dès le départ à emprunter la voie du crime et de la débauche. C’est là un chemin qu’il s’est, dans une très large mesure, choisi lui-même.

Si cette explication s’avère exacte dans le cas d’Essav, que dire de Ya’akov ? Quel pouvait-être son challenge ?

La mission de Ya’akov était effectivement plus subtile. Le défi d’un génie en mathématiques est de choisir entre l’exploitation pleine de ses capacités et le contentement de se trouver simplement à un niveau supérieur à la masse. Quand j’aperçois un grand rav ayant grandi dans un univers de Thora, je ne peux m’empêcher de me demander ce qu’il serait devenu s’il avait évolué dans un contexte moins favorable. La grandeur ne se mesure pas en fonction de ce vous êtes devenu, mais plutôt du point d’où vous êtes parti. Le résultat importe moins que le chemin parcouru.

Devenir un homme juste – partant de cette nature depuis la naissance et en grandissant dans le foyer sacré d’Its’hak – ne relevait pas de l’exploit pour Ya’akov. La question était plutôt de savoir s’il allait se dépasser ou non. Allait-il lutter pour atteindre la grandeur ou se suffire d’être simplement bienveillant ? Ya’akov aurait pu opter pour la médiocrité de la même manière que son frère a choisi l’immoralité. Et s’il l’avait fait, son erreur aurait été identique à celle d’Essav.

Une conversation pour l’éternité

L’étude de la Paracha n’aura jamais été aussi vivante… À travers des parallèles surprenants, le Rav David Fohrman explore la nature profonde de l’héritage spirituel transmis d’Abraham à Isaac, puis d’Isaac à Jacob.

Dans la Parachat Toledot, nous sommes les témoins d’une conversation entre un père et son fils au cours de laquelle l’héritage spirituel du père est transmis à son fils.
Nous avions déjà vu une telle conversation entre Abraham et Isaac ; mais maintenant, nous observons des parallèles textuels et thématiques dans les conversations entre Isaac et, à la fois Esaü et Jacob.
Dans cette vidéo, nous explorerons ces parallèles et nous nous demanderons: Que nous apprennent-ils au sujet de la nature de l’héritage ?

 Rav Shraga Simmons – Rav Shaoul Rosenblatt – Rav David Fohrman

(Source : Aish.fr)

Publicités

Musique – Ne dit-on pas que la valeur n’attend pas le nombre des années ? Ecoutez ce jeune talent…

____________________________________________

Le jeune Enzo Kok et son violon interprètent la liste de Schindler, de John Williams

2:53

Contribuables, sortez vos carnets de chèques pour la famille de Momo Boukrourou

Contribuables, sortez le carnet de chèques pour la famille de Momo Boukrourou__________________________________________________

Contribuables, sortez le carnet de chèques.

30 000 euros pour la famille du « gentil » Momo, qui s’était énervé après un pharmacien au point que celui-ci avait dû appeler la police.

Il y aura bien des gens pour dire que le pharmacien était sans doute raciste, non?

Ou qu’il n’avait que ça à faire, appeler les secours face à un client qui s’énervait de ne pas être servi assez rapidement…

Le gentil Momo avait fait l’objet d’une intervention musclée.

La CEDH vient de condamner la France pour avoir employé des méthodes agressives à l’égard de celui qui était déjà agressif.

Je ne suis pas policier, mais j’imagine que quand il faut maîtriser un individu violent, on fait comme on peut. Ils en disent quoi, les juges qui n’ont jamais été confrontés à cette nécessité de maîtriser un homme violent ?

Comme il est facile de décréter devant un dossier que le con-tribuable qui peine de plus en plus à gagner sa vie correctement devra payer, toujours payer, pour une soi-disant atteinte aux droits de l’homme…

« Dans l’officine, le ton est monté : Mohamed Boukrourou se plaignait de ne pas recevoir les bons médicaments. Il était dans «un état d’énervement extrême», selon le parquet de Montbéliard.

Pour se débarrasser de ce client qui menaçait de déposer plainte, le pharmacien a composé le 17. Quatre policiers sont intervenus peu après.

Ils ont trouvé Mohamed Boukrourou apparemment calmé et ont voulu le faire sortir.

Il a refusé et s’est débattu.

Ils l’ont alors traîné dans leur fourgon. Puis Mohamed Boukrourou est mort » (Libération 26 novembre 2009).

Bientôt, il n’y aura plus personne pour vouloir devenir policier en France, comme il y a déjà une pénurie de fonctionnaires dans plein de domaines.

Seules les racailles seront intéressées par le concours et ce sont elles qui feront la loi, pendant que les magouilleurs qui ont dépouillé la France et les Français savoureront leurs cocktails à l’ombre de leurs villas dans des îles du bout du monde, entourés d’une armée de serviteurs zélés (dont des esclaves sexuels pour certains…).

Le pauvre crétin qui s’est bien laissé embobiner pour « veauter » toujours pour les mêmes se retrouvera devant le fait accompli ! Et celui qui, lucide, avait voulu éviter le pire, partagera son sort !

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/11/27/la-mort-suspecte-dans-un-fourgon-de-police-de-mohamed-boukrourou_1272972_3224.html

Contribuables, sortez le carnet de chèques pour la famille de Momo Boukrourou

(Source : Résistance Républicaine)

Judaïsme – L’âme est la pensée de D.ieu

Image associée
_____________________________________________

L’âme est la pensée de D.ieu

un nouveau et magnifique cours du Rav ‘HaïmDynovisz
(Source : Site du Rav)

Pas de chance pour Dominique, qui vit avec son chien dans sa voiture : il n’est pas un migrant !

Afficher l'image d'origine

_____________________________________________________

Dominique vit avec son chien dans sa voiture depuis 6 mois

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fleparisien%2Fvideos%2F10156157624944063%2F&show_text=0&width=560

Je suis tellement dégoûté de voir des Français à la rue et des migrants qui arrivent dans notre pays et qui y sont logés, nourris, blanchis, et même payés.

Alors qu’ils n’ont même pas cotisé un centime d’euro sur notre sol.

Pauvre France, mais jusqu’où vas-tu tomber ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Yoann Saby pour Dreuz.info.

Vidéo : pas de chance pour Dominique, qui vit avec son chien dans sa voiture, il n’est pas un migrant

Eretz Israel – le film

Résultat de recherche d'images pour "photos : TRES BEAU FILM 1H45 Eretz Israel, le film"

____________________________________________________

TRES BEAU FILM 1H45

http://www.israeltorah.com/conference/erets-israel-le-film/

Ce film doit être vu par tout le monde, Juif comme non Juif !

Ce film explique pourquoi le peuple d’Israël et sa Terre sont indissociables.

Pourquoi ce film ?

La volonté de montrer plusieurs choses. Tout d’abord l’unité du Âm Israël, car dans ce film, il y a des rabbanim de toutes tendances, des sionistes, des haridim, des breslev, etc… et tout le monde s’est très bien entendu.

Et puis la beauté de la torah, surtout lorsqu’elle parle d’Erets Israël. Enfin il me semblait important, vu la conjoncture actuelle internationale très négative envers les juifs et Israël, de montrer que c’est le moment de venir vivre sa propre expérience en terre sainte.

Si un juif ou une juive monte en Israël grâce au film, nous aurons rempli notre mission, que je considère presque comme « divine » car ce film est un miracle.

Pourquoi un miracle ?

Nous avons fait un film comme je me plais à le dire avec un budget qui relève du miracle. Et le résultat est édifiant, beau, grand, et je suis fier que shimshone Attali, qui est l’auteur et réalisateur du film, m’ait demandé de jouer un rôle.
Je ne vois pas d’autre solution que la main divine qui nous a toujours accompagnée tout au long du tournage.

Vous sortirez du film avec beaucoup de joie dans le cœur, et c est le principal car en plus des cours que vous écouterez, il y a beaucoup de Simha dans ce film.
Vous avez joué avec les rabbins, comment sont-ils en vrai et ont-ils réussi à jouer devant la cameéa ?

Ils ont tous été très sympa, et surtout j’ai appris énormément grâce au Dvar Torah que j’écoutais.

J’ai découvert de très belles personnalités que je n’aurais pas connues si je n’avais pas participe à ce film. J’ai compris encore plus ce qu’était le mot Hardout, unité.

Ils m’ont accueilli sans même me connaitre comme un de leur talmid, élève.

Il y a quelques semaines de cela, j’ai assisté au mariage d’une collègue de travail, et j ai rencontré là-bas un des rav qui a joué dans le film, et que je n’avais pas beaucoup vu, quel a été ma joie de le voir me prendre dans ces bras, pour me bénir pour la réussite de ce film.

Voilà, c’est ça Erets Israël, et c’est ça aussi le vrai Âm Israël !!!

https://jssnews.com/…/eretz-israel-le-film-de-s-attali-enf…/
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr
Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise
http://www.terrepromise.fr/2017/08/02/erets-israel-le-film/

L’enfer que subissent actuellement les chrétiens dans les pays musulmans est le prélude à ce qui attend bientôt les pays occidentaux !

Résultat de recherche d'images pour "photos "génocide des chrétiens""
______________________________________________
Les média n’en parlent pas, et pour cause, (les gouvernants de presque tous les pays d’Europe sont déjà entièrement soumis à l’islam), mais il faut insister sur le fait que le génocide des chrétiens a lieu en ce moment-même dans les pays musulmans. Bien sûr, cela n’intéresse personne !

Un court reportage édifiant sur la persécution des chrétiens dans le monde : sur les 10 premiers pays où ils sont traqués, 8 sont musulmans.

Emprisonnements, tortures, meurtres : les chrétiens sont littéralement en train de disparaître des régions islamiques dans un silence assourdissant.

Disparition amplifiée dans les ex-pays musulmans laïques où les islamistes veulent les exterminer considérant qu’ils sont des infidèles en terre d’islam.

En Turquie, on assassine des chrétiens et c’est nouveau.

Les élites des pays occidentaux, en particulier en Europe, contrôlent et diffusent dans les médias et dans le système éducatif que les chrétiens sont les plus grands oppresseurs de l’Histoire alors qu’ils sont aujourd’hui les victimes d’une barbarie sans nom presque partout dans le monde.

Le génocide des chrétiens a lieu pour le moment !

Attentats, meurtres, spoliations, viols… la vie des chrétiens au Moyen Orient est un enfer. Mais personne n’en parle.
Un pays comme l’Egypte, avec un gouvernement pro-occidental, des sites touristiques qui attirent des millions d’étrangers, ne semble à priori rien à voir avec l’Iran ou l’Arabie Saoudite.
Et pourtant, le racisme est bien présent, mais dans les couches inférieures de la population, et comme il n’y a plus des juifs en Egypte, ils visent les chrétiens coptes.
Cette vidéo, parmi tellement d’autres, montre l’assassinat d’un prêtre copte, qui visitait un quartier pauvre du Caire dans un but humanitaire.

La vie des chrétiens en Egypte est un ENFER !

Même s’il est vrai que les chrétiens ont, au cours de l’histoire, atrocement persécuté ceux qui ne partageaient pas leur foi, non seulement les agnostiques, les athées, mais aussi les protestants, etc…, les chrétiens ont particulièrement persécuté aussi les Juifs, et cela, plus que tout autre depuis 2 000 ans, ainsi, il est vrai, que les musulmans pendant les croisades, pour essayer de s’emparer d’une partie de la terre sainte. Cependant, leurs descendants ne méritent pas ce que leur font aujourd’hui les musulmans. Leur seul tort n’est que de ne pas partager les mêmes croyances qu’eux, comme ce sera malheureusement bientôt le cas chez nous. Bien sûr, lorsqu’ils seront majoritaires en nombre, c’est à dire, très bientôt au rythme où se fait la conquête de l’Occident, ils nous feront subir à tous le même sort et nous deviendront esclaves ou cadavres. Ne nous leurrons pas, puisque nous ne manifestons aucune réaction de masse contre les envahisseurs islamistes, ils agiront forcément de la même manière et perpétreront des génocides de blancs jusqu’il n’en reste plus un seul ! louyehi