Archives de Catégorie: ACCUEIL (évolue régulièrement)

Manif anti-PMA : une foule immense en résistance

https://www.bvoltaire.fr/media/2020/01/pma-845x475.jpg____________________________________________________

Place de la Résistance, ce dimanche 19 janvier, le lieu était tout trouvé pour manifester. Ils sont plusieurs dizaines de milliers à braver le froid jusqu”à l’Opéra pour refuser l’extension de la et la GPA.

Qu’importent les chiffres puisqu’à sa juste valeur, cette foule immense n’est jamais mesurée. À défaut de quantité donc, voici la qualité. Un peuple pacifique, point de voiture brûlée ni retournée mais, sous le regard des forces de sécurité, un peuple bien élevé et jamais désespéré. Prêt à battre le pavé pour rappeler ce qu’il y a de plus sacré. Ce peuple-là ne regarde pas ses acquis sociaux. Étudiants, familles nombreuses, retraités, religieux, personnes  malade et handicapées, malgré parfois un budget resserré, ces gens-là préfèrent renoncer à la douceur et à la chaleur d’un repos dominical bien mérité pour rappeler, et ce quel qu’en soit le prix, le trésor de la vie.

Ils viennent de loin, ils prennent le train, rentreront tard ce soir, fatigués d’avoir tout au long de la journée marché seul ou accompagné, se tenant par la main ou s’appuyant sur son voisin, mais avec le sentiment du devoir accompli.

Contre la marchandisation de l’embryon et du corps de la femme, contre la programmation d’enfants déracinés, conçus, nés et éduqués sans racines, sans père et sans repères. Contre la sélection de ces bébés qui n’auront pas le droit de voir le jour.

Où est Greta, dans ces débats ? Où sont les écologistes qui prônent le retour à la nature, devant la fabrication de ces enfants sur mesure ?

À quelques heures du vote de ces lois au Sénat, il est encore temps, Mesdames et Messieurs les parlementaires, de faire changer la loi. Puissiez-vous entendre nos voix.

Iris Bridier

Manif anti-PMA : une foule immense en résistance

(Source : Boulevard Voltaire)

Antithèse antique aux Ayatollahs d’aujourd’hui, un roi de Perse, ami d’Israël…

 

https://www.dreuz.info/wp-content/uploads/2020/01/og-cyrus-the-great.ngsversion.1558373438508.adapt_.1900.1.jpg___________________________________________________

Voici Cyrus II, ou Kurash, roi de Perse, vainqueur en 539 avant JC des assyro-babyloniens, qui devient selon la Bible un véritable « messie » pour le peuple de D.ieu malmené par l’histoire…

Alors que les déportés en exil à Babylone depuis plus de 50 ans se languissaient de revoir Jérusalem, il publie un édit libérateur disant : « A tous les rescapés juifs, que partout la population des lieux où ils résident leur apporte une aide en argent, en or, en équipement et en montures, en même temps que des offrandes de dévotion pour le Temple de Jérusalem ».

Mais on n’est pas habitué à ce que la Bible nous parle d’un souverain païen en des termes pareils ! Car le prophète Isaïe lui accorde le nom plus qu’élogieux de mashiah, réservé aux descendants du roi David, et le voit comme le « centurion » providentiel de Yahvé intervenant en faveur des siens.

A l’époque en question, il n’y a plus de roi en Israël depuis un demi siècle. En effet, les notables ont été transférés à Babylone depuis que Nabukodonosor a envahi Eretz Israel et détruit Jérusalem.

Comment l’Ecriture peut-elle parler d’un roi perse dénommé Cyrus, qui n’est même pas juif, comme d’un Messie et d’un sauveur pour Israël ? Parce que ce roi a permis aux exilés de rentrer à Jérusalem et de rebâtir le Temple pour y honorer leur D.ieu.

Le prophète Isaïe, ou plutôt le Second Isaïe qui vit 150 ans après le premier, croit en un D.ieu bon, lent à la colère et plein d’amour, comme dit le psaume. Il n’adhère pas à l’idée d’un D.ieu violent et massacreur. Pour Isaïe, le roi d’Israël doit être au service de la paix, assurer le bonheur du peuple et témoigner d’une concorde universelle au milieu des nations païennes.

Un roi correspond à ce portrait, c’est Josias, qui a réorganisé et promu la vie religieuse et sociale à Jérusalem.

Lorsque Cyrus prend le pouvoir, la géopolitique de toute la région en est bouleversée ; le texte nous le dit, il fait sauter les verrous qui empêchent la paix, et il aplanit les chemins qui mènent à la justice. Car il est respectueux de tous, y compris de la minorité des juifs exilés.

Contrairement aux anciens envahisseurs d’Israël, son attitude permet aux déportés juifs de reprendre espoir en un D.ieu de miséricorde et cette période va être pour eux comme un second exode, une seconde libération des servitudes (parmi lesquels les malfaisantes influences païennes). Un nouvel horizon s’ouvre alors, à la lumière de la Torah.

Ce qui est important, pour eux, c’est la sagesse que D.ieu inspire au cœur des hommes de bonne volonté, qui ont envie de faire le bien.

Isaïe chante donc les qualités inattendues de ce roi païen Cyrus, arrivé au pouvoir en Perse en profitant des bagarres entre adeptes du dieu-lune et adeptes du dieu baal. Alors pourquoi ce roi est il appelé Messie ? Sans doute parce qu’il trace des chemins nouveaux vers l’entente entre les peuples, et qu’il ouvre la voie à de nouvelles manières de vivre les uns avec les autres sans violences. Pas de massacres des ennemis, pas de villes détruites.

Au contraire, car Cyrus attribue de l’argent aux juifs pour qu’ils retournent reconstruire leur temple en Israël. Même si Cyrus ne partage pas leur foi, il veut leur faire du bien. Il sait que les juifs croient au D.ieu créateur et sauveur, et que pour eux, en dehors des commandements de ce D.ieu, il n’y a pas d’autre voie d’humanité fiable. Même si à Babylone on adore Baal, Cyrus écoute avec bienveillance les juifs lui parler du D.ieu unique, le D.ieu d’Israel et Souverain de l’Univers, et il respecte leur culte!

Aujourd’hui, il y a toujours prolifération d’idoles dans notre monde. Le fanatisme, l’argent, le pouvoir, l’égoïsme, l’esclavage des objets, les maltraitances, les pièges de toutes sortes qui enlaidissent les vies humaines et font régner l’obscurité au lieu de la lumière. Le phénomène s’amplifie par le jeu des médias. Il n’y a pas beaucoup de Cyrus modernes pour vouloir le bien des juifs et défendre Israël menacé par les adeptes du croissant de lune.

Pourtant, il existe encore des hommes et des femmes qui ne partagent pas la foi biblique, mais qui – comme Cyrus – ont envie de faire le bien. Certains s’engagent pour les plus fragiles, pour les plus pauvres, pour les victimes d’exactions. Il y a aujourd’hui des Cyrus qui participent à la venue du règne de D.ieu à leur manière, même s’ils n’y adhèrent pas de manière explicite. Ils sont eux aussi des serviteurs de la Vérité qui font avancer la justice, la paix à partir de leur sphère d’influence.

Ecoutons Isaïe : « c’est à cause de mon serviteur Jacob, oui, Israël mon élu, que je t’ai appelé par ton nom ! » Cyrus est donc, sans le savoir, « appelé par D.ieu » ; dans cette optique, il acquiert un nom, un rôle à jouer, une destinée bénéfique pour lui et pour les autres.

En effet, l’Ecriture nous dit que la descendance d’Abraham, de Joseph et Jacob apportera la bénédiction au peuple de D.ieu mais aussi à toutes les nations du monde, peuples païens y compris. C’est grâce à cette bénédiction divine universelle que Cyrus est inspiré et qu’il concrétise sa mission de bénévole du Royaume de D.ieu, en se montrant comme un véritable bienfaiteur messianique pour les enfants d’Israël plutôt qu’un persécuteur, haïsseur de juifs.

Jésus lui-même, il y a deux mille ans, évoquait ces brebis qui ne sont « pas encore de sa bergerie », mais dont il se soucie en les englobant dans un futur commun.

Aujourd’hui, croyants et incroyants engagés dans le sens du bien des autres, tous peuvent se faire « bénédiction » dans cette société obscurcie par de fausses croyances et qui a tellement besoin de lumière. L’enjeu est le respect de la dignité de chacun et la viabilité d’un destin fondé sur des valeurs contraires à l’égoïsme et à la confusion. Reliés à l’alliance, ou simplement humanistes (au vrai sens du mot), nos contemporains pourraient devenir – à la manière de Cyrus – des « messies », en dénonçant les injustices et en édifiant un monde où l’on s’aime et se respecte.

Il faut aujourd’hui des Cyrus du 21ème siècle qui au sein même du monde des idolâtries ouvrent un espoir et jouent leur rôle constructif dans l’avènement du Royaume de D.ieu qui est l’avenir de tous.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Antithèse antique aux Ayatollahs d’aujourd’hui, un roi de Perse, ami d’Israël…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

(Source : Dreuz.info)

Le monde juif vu par Akadem

____________________________________________________

Sarah Halimi privée de justice

La Cour d’appel de Paris a déclaré pénalement irresponsable le présumé meurtrier de Sarah Halimi. Elle prive ainsi la famille et la société d’un indispensable procès.

Cet incompréhensible déni de justice fait descendre les manifestants dans la rue et se multiplier les pétitions indignées. Un profond malaise s’empare de la communauté juive.

Le coup de folie et la consommation de stupéfiants peuvent-ils vraiment constituer un alibi? Historiens, journalistes, avocats, psychiatres…

Akadem donne la parole aux spécialistes pour comprendre la psychopathologie d’une société où la folie prend si souvent les traits de l’antisémitisme.

(Source : Akadem)

-==-

____________________________________________________

Sarah Halimi
Une psychopathologie antisémite

par Georges Bensoussan, historien


A voir aussi :

BIBLE : La beauté féminine par Paul-Laurent Assoun
HALA’HA : La Loi et la coutume par Mikhaël Benadmon
HISTOIRE : La fin du judaïsme en terres d’islam par Shmuel Trigano
HISTOIRE : Le conflit israélo arabe par Esther Benfredj
MICHNA : L’impureté dans la tradition hébraïque 2e cycle par Bernard Maruani
PHILOSOPHIE : Les Rois, le peuple et le pouvoir par Claude Birman
SCIENCES POLITIQUES : Les mythes de l’antisionisme par Pierre Lurçat

Le Limousin, terre de Justes

Entre 1940 et 1945, des milliers de juifs ont trouvé refuge sur le plateau de Millevaches, dans les petits villages de Haute-Vienne. Aux portes de la Corrèze, des familles entières ont ainsi pu échapper à la barbarie et se reconstruire à la campagne.

Soixante-quinze ans plus tard, historiens et spécialistes rendent hommage à ces Justes du Limousin. L’association des Mémoires juives de Brive organisait un prestigieux colloque en partenariat avec Akadem qui vous en restitue les deux premières journées.

En chemin avec les juifs d’Alsace et de Lorraine…

Quel point commun entre David Sintzheim, premier grand rabbin de France, le capitaine Dreyfus, Léon Blum, leader du Front Populaire, le sociologue Émile Durkheim, l’anthropologue Claude Lévi-Strauss, le mime Marceau ou le poète Claude Vigée ?

Toutes ces figures ont l’Alsace-Lorraine pour terre ancestrale. Lieu de confrontation entre Lumières et religion, de cohabitations délicates entres protestants, catholiques et juifs, de convulsions révolutionnaires et de déchirements nationalistes, ce territoire de l’entre-deux a été un creuset d’un génie européen alliant savoir universel et culture juive. L’important colloque « L’éclat et l’écart » organisé en octobre dernier par la revue Passages partait sur les traces de cette identité déchirée. Akadem était partenaire de ce colloque.

L’ESPERANCE EN UN MONDE MEILLEUR, AUQUEL NOUS DEVONS TOUS CONTRIBUER -Le Rav Dynovisz lance un appel aux Juifs du monde : La réussite en exil prépare de terribles malheurs /

____________________________________________________

_____________________________________________

La réussite en exil prépare de terribles malheurs !

Voir la vidéo : La réussite en exil prépare de terribles malheurs

(Source : Site du Rav)

_____________________________________________

Juifs, revenez sur votre terre avant qu’il ne soit trop tard !

(Source : le site du Rav)

-==-

Un pitbull attaque et coupe le pénis d’un homme qui tentait de violer une fillette

https://buzznolimit.com/wp-content/uploads/2018/04/Screen-Shot-2018-04-10-at-12.00.46-PM.png     Bien fait ! Le viol est un crime. Si tous les pédophiles subissaient le même traitement, les femmes et les enfants seraient bien protégés !  louyehi          _____________________________________________

Un pédophile a été laissé entre la vie et la mort après avoir subi l’attaque d’un pitbull alors qu’il tentait de monter par dessus une fenêtre pour violer une fillette.

Âgé de 52 ans et vivant en Arkansas, James Randle a pénétré dans la chambre de deux petites filles au rez-de-chaussée d’une petite maison familiale lorsqu’il a vu que la fenêtre était ouverte.

Malheureusement pour lui, le chien de la maison, un pitbull de 70 kilos, était dans la maison. Le molosse qui a entendu le bruit suspect est rentré dans la chambre et a trouvé le pédophile qui avait déjà ouvert sa braguette et s’apprêtait à abuser d’une des deux enfants.

Il a alors foncé sur l’intrus et l’a violemment mordu aux mains avant de le mordre et de lui couper son pénis

Les parents, alertés par le bruit, ont trouvé l’homme baignant dans une mare de sang et ont appelé la police. A l’heure actuelle, il se trouve à l’hôpital et est dans un état critique.

Un pitbull attaque et coupe le p*nis d’un homme qui tentait de violer une fillette

Source : http://www.onmaapplaudi.com/2018/04/06/un-pitbull-attaque-et-coupe-le-pnis-dun-homme-qui-tentait-de-violer-une-fillette/

 

Un peu de poésie, ça fait du bien dans ce monde horrible et qui marche sur la tête – L’hiver est là ! Il fait bien froid, dans notre Nivernais…

https://www.bvoltaire.fr/media/2020/01/frosty_countryside_ice_winter_fog_frozen_lake-1367860-845x475.jpg___________________________________________________

Mais quelle joie de remettre un cache-nez et des gants pour tenir son cartable en allant à l’école. Certains pensent que je vais à la banque, mais ils se trompent… comme toujours ! Je vais bien à l’école tous les matins par les petites rues de la vieille cité médiévale. Je marche ainsi « à reculons » dans les temps anciens où me bercent encore mes rêves d’enfant. Je suis heureux, tout simplement heureux, et je remercie le Bon Dieu de m’accorder tant de joies. Les feuilles sont tombées dans la cour de récréation, les châtaignes ont toutes été ramassées et nous jouons aux billes à la lueur d’un vieux réverbère : je me dépêche car ma mère va s’inquiéter. Encore un calot ! J’ai gagné un magnifique calot bleu et vert contre deux billes en terre et une agate. Allez, je joue encore une fois et, c’est promis, j’arrête. Oh, zut ! Le car bleu vient de démarrer derrière le grand mur de l’école et, pour le coup, c’est sûr, je vais être en retard.

Je cours dans la côte du vieux château et mon cœur bat… très fort ! J’ai peur car la nuit est en train de tomber et les dernières lueurs du jour, dans les grands arbres du parc, dessinent des formes inquiétantes. Je cours et ma chemise se défait du pantalon. Le froid me rentre sur le nombril et, cependant, je transpire autour du cou. Mon Dieu, comme tout cela est étrange : j’ai peur, j’ai vraiment peur ; et pourtant je suis profondément heureux car je cours dans un monde qui m’appartient… dans un monde où l’homme ne sait rien, ne domine rien, ne comprend rien si ce n’est qu’il est une toute petite chose dans l’univers et que l’univers lui répète sans cesse qu’il est depuis toujours « son » bien-aimé, « son » enfant chéri : la terre et le ciel chantent pour lui et chanteront tant qu’il ne les fera pas se taire par une conduite folle ou irrespectueuse !

Les arbres et la mer, la montagne et le chant des oiseaux, les couchers de soleil et la musique des grillons, le regard du grand-père et le tendre sourire de la grand-mère, et la vieille maison qui sent les confitures et l’encaustique. Tout cela est à lui, pour toujours, s’il le veut bien et… s’il fait attention… et qu’il ne casse pas la grande horloge du temps. Et s’il ne met pas la bombe au milieu des hommes. S’il ne met pas la haine dans les poignées de mains. S’il ne met pas le mensonge au service de sa propre puissance, s’il calme sa volonté de tout dominer et retrouve enfin le chemin de la douceur et de la tendresse, de la sagesse et de l’humble désir d’être tout simplement heureux. D’être là à regarder tomber la nuit, à entendre le dernier sifflet du merle qui rentre au nid pour la froide nuit, et le dernier tintement de l’église sur la colline d’en face rappelant à la terre qu’un homme de Dieu élève encore le corps du Christ à la face du monde et puis… le dernier tic-tac de l’horloge avant le sommeil qui vient… ce sommeil qui vous envahit et vous fait pleurer de bonheur, juste avant l’endormissement…

Olivier de Belleville

L’hiver est là !

(Boulevard Voltaire)

Très joli. Merci !

A mon tour, je voudrais continuer de faire rêver nos lecteurs…

Pour cela, je vous propose de  voir et d’entendre de très belles choses :

https://i.ytimg.com/vi/Ic_kxkTSqcE/maxresdefault.jpg

Panis Angelicus (Marjolein 8 ans)

Panis Angelicus (cover Marjolein 8yo) | Belgium’s Got Talent

 

https://i.ytimg.com/vi/wBkF9gsawxk/maxresdefault.jpg

Anselot (2019)

Prodiges revient – Anselot (2019)

-==-

Résultat de recherche d'images pour "Camille Berthollet et sa soeur Julie interprètent « Caprice n°24 » de Paganini - Prodiges 3"

Camille et Julie « Caprice n° 24 » de Paganini

Camille Berthollet et sa soeur Julie interprètent « Caprice n° 24 » de Paganini

-==-

https://i.ytimg.com/vi/-z-jOFkvuSw/hqdefault.jpg

Maxime Violoncelle | Joue avec Gautier Capuçon

Prodiges 2017 S04 | Maxime Violoncelle | Joue avec Gautier Capuçon

-==-

https://i.ytimg.com/vi/_kDDljSlka4/maxresdefault.jpg____________________________________________________

Miyu 7 ans, violoniste, joue « L’Adagio d’Albinoni » – Prodiges

Miyu 7 ans, violoniste, joue « L’Adagio d’Albinoni » – Prodiges

-==-

https://i.ytimg.com/vi/eMp3_wmAt8g/hqdefault.jpg

Carl Philippe interprète « La Source » d’Alphonse Jean Hasselmans

La Source – Alphonse Jean Hasselmans

-==-

https://i.ytimg.com/vi/bWlAgksUQyo/maxresdefault.jpg

Alma Deutscher interprète son concerto pour piano (world premiere, July 2017)

I – Allegro 0:26, II – Adagio 17:09, III – Allegro giocoso 26:52

Alma Deutscher, piano concerto (world premiere, July 2017)

-==-

https://i.ytimg.com/vi/9oIMFzHd-i4/maxresdefault.jpg

Isaac : la « Sonate au Clair de Lune » de Beethoven

Isaac pianote la « Sonate au Clair de Lune » de Beethoven – Prodiges 5

https://i.ytimg.com/vi/bEsTOKlHbv4/maxresdefault.jpg

La merveilleuse Léa danse « Canon » de Johann Pachelbel

La merveilleuse Léa danse « Canon » de Johann Pachelbel – Prodiges 5

Belattar, le frère de l’usurpateur, menace ouvertement de mort Zineb

https://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2018/10/BelattarMacron.jpg
_____________________________________________
A lire aussiBelatar menace Zineb de mort ? Zineb en remet une couche : Allah n’existe pas !_____________________________________________

Suite à un problème technique, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour lire l’article.  louyehi

Belattar, le frère de Macron, menace ouvertement de mort Zineb

(Source : Riposte laïque)