Archives de Catégorie: DETENTE AMUSANTE (histoires drôles

Humour

Image associée
____________________________________________

Non, nous ne sommes pas des insectes, même si certains ont un temps « rapé » sur ce titre : « Entre dans ma secte, misérable insecte » ! Même s’ils nous fascinent à en croire les nombreuses expressions les concernant.

Ainsi, on peut être mauvais élève et fatigué. On est alors un cancre las (cancrelat). Le pauvre, ce n’est pas de sa faute s’il a une araignée au plafond ! Cela lui donne même le cafard ou le bourdon. Très actif par ailleurs, il a toujours des fourmis dans les jambes, qu’il a fort musclées. Si bien qu’il marche très vite, comme un millepattes. Toujours pressé, eh oh, minute papillon !

Il a mauvais caractère, prend souvent la mouche de façon inattendue, si bien qu’on s’interroge pour savoir quelle mouche a bien pu le piquer ! Bien sûr, il roule en coccinelle.

Non, nous ne sommes pas des insectes ! Heureusement, avec notre nourriture bourrée d’insecticides. Son actrice préférée est Mireille Darc (la grande sauterelle). Ses serviettes sont en nids d’abeilles et il regrette la disparition des magasins à l’enseigne « La Ruche ».

Ainsi, comme on dit au sujet des journées au moment du solstice d’hiver : les courtes (hier) (courtilières) seront plus longues demain.  JH

Oyez braves gens, l’histoire de l’émir Abel. Nommé ainsi car il adorait les prunes. Aussi, acheta-t-il presque toute la Lorraine. Mais l’excessive consommation de ce fruit délicieux n’alla pas sans conséquence, et de Metz à Nancy, on pouvait facilement suivre sa trace, car ce colon d’un nouveau genre avait des ennuis avec le sien.

Et très vite, on le comprend, auprès des Lorrains, il ne fut plus en odeur de sainteté, et même, on ne pouvait carrément plus le sentir. Mais heureusement, des querelles intestines (les bien nommées) le rappelèrent dans son pays.

PS. Cette histoire merdique n’est bien sûr pas véridique. Mais quand via le Louvre la culture française migre vers le golfe, pourquoi ne l’accompagnerait-on pas d’un peu d’esprit rabelaisien. Aussi, amis djihadistes, oubliez moi, je ne suis qu’un petit mécréant.  JH
Comment voyez-vous votre retraite ? Sous les meilleurs hospices ! JH


 

Le slogan des infirmières : Je panse, donc je suis. JH

Ethique par ci, éthique par là, ras-le-bol. J’aimerai bien faire une diète éthique. JH

Un allemand honnête, c’est un intégralement. JH

Pour payer ma note de gaz, j’ai envoyé un tip avec une tâche de gras et il a été rejeté ! Cas typique de délit de sale type. JH

Scoop : l’accident de voiture de feu le comique Fernand Raynaud n’en était pas un. C’est un meurtre. Sa meurtrière s’appelait Sarah Dinery (radinerie). Il n’avait pas de chauffeur et conduisait lui-même.  JH

Pourquoi le pain complet est-il aussi le nom d’une drogue ? Parce que pain complet = pentothal (ou sérum de vérité) JH

BREXIT : Si l’Ecosse quitte le royaume Uni, c’est la fin des haricots pour lui, car celui-ci se retrouvera tout nu (sans les cosses) JH

Le chemin vers la liberté est plein d’amertume. Baudelaire n’a-t-il pas dit « homme libre, toujours tu chériras la mer » ? (l’amer) JH

Slogan pro-euthanasie inspiré de La Fontaine :

« Rien ne sert de pourrir, il faut mourir à point » ! JH

Pub de salle de sport : « Les abdos minables, c’est abominable ».  JH

Comment appelle-t-on celui qui se vante d’aimer les maths ? Un matador (maths adore) JH

Le mot qui désigne l’association de deux termes contraires (obscure clarté) c’est un oxymore, mais l’oxymore, lui, est aussi une forme de pléonasme, car si l’on est occis, bien sûr, on est aussi mort ! Et phonétiquement, on nous le dit déjà (oxymore = aussi mort) JH

Lors de la seconde guerre mondiale, quand on apprit que l’Italie s’alliait avec l’Allemagne, cela fit des salades. Commentaire : forcément, quand les romaines s’allient aux frisés*

(Pour les plus jeunes générations, frisé, l’un des noms donné en France aux Allemand durant l’occupation)

Les écolos projettent de créer en collaboration avec la chaîne Gulli une émission spéciale. Il paraît que cela va être « géant ». Normal, cette émission s’appellera Gulliver. JH

Bruxelles s’attaque aux fromages français, c’est la « vache qui rit » menacée par le traité de Vache Triste (Maastricht). JH

La spécialité du meilleur cuisinier russe est la tourte. Et de ce fait, on l’a qualifié de tsar des tourtes réussies (tsar de toutes les Russies). JH

Un curé défroqué est devenu maître d’hôtel. En fait, il a seulement changé d’autel. JH


Courteline : L’alcool tue lentement, on s’en fout, on n’est pas pressé !

Jacques Martin : La corrida ce sont les abattoirs de la Villette dans les costumes du Châtelet.

Anonyme : Être au bout du rouleau, c’est grave, notamment quand on se trouve aux toilettes.

Anonyme : Si Adam et Eve avaient été chinois, Eve aurait bouffé le serpent plutôt que la pomme et nous serions encore tous au paradis.

Anonyme : Jésus est mort, paraît-il, pour nos péchés. Nous devons donc en commettre quelques-uns de temps en temps, sinon, il serait mort pour rien !

Jeu des 7 familles juives : dans la famille béné Israel, le père, la mère et les béné-fils. JH

Mariage pour tous : Et voilà ! La liberté des morses (moeurs) va permettre le mariage des phoques. JH

C’est parce que la vitesse de la lumière est plus grande que celle du son que certains brillent avant d’avoir l’air idiot. JH

Anonyme : Comment appelle-t-on une femme qui ne prend pas la pilule ? On l’appelle maman.

Anonyme – Un clochard s’approche d’une femme très distinguée. Je n’ai pas mangé depuis deux jours. Mon dieu ! Si seulement j’avais votre volonté !

Pierre Dac : Les rêves ont été créés pour que l’on ne s’ennuie pas pendant le sommeil.

Anonyme : Quand on a soif d’amour, il ne faut pas nécessairement se précipiter sur une gourde !


Hitchcock : Parlant d’une comédienne qui me demandait de la filmer sous son meilleur profil, je lui ai répondu que c’était impossible parce qu’elle était assise dessus.

Anonyme : Je ne bois jamais à Outrance, d’ailleurs, je ne sais même pas où c’est.

Pour ceux qui n’aiment pas la musique, la fête de la musique les rend gravement malade. Pour eux, c’est comme un concert généralisé. JH

Deux juges discutent. L’un dit : « Je connais quelqu’un qui s’appelle Yves et qui a la fâcheuse habitude de raconter des histoires pas drôles. » – « Bah », dit l’autre, « Quand ton Yves te narre l’un de ses récits, ce n’est pas trop grave, ce qui est plus grave, ce sont les « récits d’Yves. » JH

Avec Obama, le prestige de l’Amérique avait sérieusement baissé. Normal, la Maison Blanche était devenue Baraque (Barak). JH

Il n’est pas toujours bon d’être avisé, car alors on vous tire dessus (à viser). JH

Ethique par ci, éthique par là, ras-le-bol. J’aimerais bien faire une diète éthique. JH

Un allemand honnête, c’est un intègr alement. JH

Pour payer ma note de gaz, j’ai envoyé un tip avec une tâche de gras et il a été rejeté ! Cas typique de délit de sale type. JH

Scoop : l’accident de voiture de feu le comique Fernand Raynaud n’en était pas un. C’est un meurtre. Sa meurtrière s’appelait Sarah Dinery (sa radinerie). Il n’avait pas de chauffeur, pour économiser. JH

Pourquoi le pain complet est-il aussi le nom d’une drogue ? Parce que pain complet = pentothal (ou sérum de vérité) JH

Le chemin vers la liberté est plein d’amertume. Baudelaire n’a-t-il pas dit « homme libre, toujours tu chériras la mer » ? (l’amer)

Le mot qui désigne l’association de deux termes contraires (obscure clarté) c’est un oxymore, mais l’oxymore, lui, est aussi une forme de pléonasme, car si l’on est occis, bien sûr, on est aussi mort ! Et phonétiquement, on nous le dit déjà (oxymore = aussi mort) JH
 –
Lors de la seconde guerre mondiale, quand on apprit que l’Italie s’alliait avec l’Allemagne, cela fit des salades. Commentaire : forcément, quand les romaines s’allient aux frisés*

(Pour les plus jeunes générations, « frisé » : l’un des noms donné en France aux Allemand durant l’occupation)

Les écolos projettent de créer en collaboration avec la chaîne Gulli une émission spéciale. Il paraît que cela va être « géant ». Normal, cette émission s’appellera Gulliver. JH

Bruxelles s’attaque aux fromages français, c’est la « vache qui rit » menacée par le traité de Vache Triste (Maastricht). JH

La spécialité du meilleur cuisinier russe est la tourte. Et de ce fait, on l’a qualifié de tsar des tourtes réussies (tsar de toutes les Russies). JH

Publicités

Humour

Résultat de recherche d'images pour "photos du sigle des jeux olympiques corée du sud"
____________________________________________
Bientôt, auront lieu les jeux olympiques d’hiver en Corée du Sud :

Les jaunes espèrent battre les blancs en neige !

JH

Divertissement

 ____________________________________________

Michel LEEB dans la dinde au whisky

Michel Leeb au Casino de Paris


https://i.ytimg.com/vi/wOlp_TfOg3c/hqdefault.jpg?sqp=-oaymwEXCNACELwBSFryq4qpAwkIARUAAIhCGAE=&rs=AOn4CLDopnasaEeFvvwcFiO_AShkTfVGSQ

Pierre Repp « La recette des crêpes »

Pierre Repp : les fables de la Fontaine1961

 



Vidéo pour "youtube - Jacques Bodoin "Philibert et l'enseignement""

Jacques Bodoin « Philibert et l’enseignement »

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Haggis.JPG/440px-Haggis.JPG

Jacques Baudoin

La panse de brebis farcie

Après toutes les « bonnes nouvelles » du jour, nous avons bien besoin de nous changer les idées…

Image associée
_____________________________________________
BIEN QUE NOUS NE SOYONS PAS ENCORE A NOËL, NOUS VOUS PROPOSONS UNE RECETTE BIEN CONNUE, MAIS QUI FAIT TOUJOURS AUTANT RIRE – surtout lorsqu’elle est interprétée par une personne sachant parfaitement imiter le « poivrot » de l’histoire que voici :

La dinde au Whisky EN 15 ETAPES

Etape  1 Acheter une dinde d’environ 5 kg pour 6 personnes, des bardes de lard, du sel, du poivre, et une bonne bouteille de whisky
Etape 2
Saler et poivrer la dinde, la barder de lard et ajouter un filet d’huile d’olive.
Etape 3
Préchauffer le four thermostat 7, pendant 20 mn
Etape 4
Se verser un verre de whisky. Le boire.
Etape 5
Mettre la dinde au four dans un plat à cuisson.
Etape 6
Se verser 2 verres de whisky. Les boire.
Etape 7
Laisser buire la binde une debieurre et se servir 2 verres de plus. Les boire.
Etape 8
Dituber jusqu’au bour, oubrir la borte, reburner, revourner, enfin bref, mettre la guinde dans l’autre sens.
Etape 9
S’asseoir sur une chaise (non, bas à côté !) Brendre la vouteille de biski et se reverdir 5 ou 6 verres de whizky.
Etape 10
Laisser buire, non cuire la binde bendant 4 h en surbeillant la puisson. Et hop, 5 berres de plus !
Etape 11
R’tirer le four de la binde. S’brûler la main avec la borte du vour en la revermant. Se rebercer une bonne goulée de whisky.
Etape 12
Rabasser la binde (lé tombée bar terre), l’ettuyer et la voudre sur un blat, sur un clat… sur une assiette.
Etape 13
Se bêter la figure à gause du gras sur le garrelage de la buisine. Ne pas essayer de se relever.
Etape 14
Déciver qu’on est bien bar derre et binir la mouteille de rhisky.
Etape 15
Blus tard, ramber jusqu’au lit et dorbir ze qui reste de la nuit.
Le lendemain matin, prendre un Alka Seltzer, manger la dinde froide avec de la mayonnaise, et nettoyer le bordel que vous avez mis dans la cuisine. Durée : une bonne journée !

L’année prochaine adopter une recette plus simple, en 5 étapes :

1) Couper des feuilles d’aluminium à la taille désirée

2) Placer la dinde dans un plat à rôtir

3) Placer les feuilles d’aluminium aux endroits appropriés sur la dinde

4) Rôtir la dinde

5) La manger bien chaude

Image associée

[Vidéo] Am Israël ‘Haï : Un clip musical détonnant

Am Israël 'Haï : Un clip musical détonnant

_____________________________________________________

Am Israël ‘Haï : Un clip musical détonnant

Le miracle de la persévérance du peuple juif comme vous ne l’avez jamais vu.

par Alliel

[Vidéo] Am Israël ‘Haï : Un clip musical détonnant

(Source : Aish.fr)

Sauvons l’identité et la culture de France contre Macron, ex-ministre du chômage !

Afficher l'image d'origine

Nous ne voulons pas de l’islamo-collabo, traître à sa patrie Macron ! Avec lui, ce sera le mondialisme et le multiculturalisme à outrance ! IL EST UN DANGER CERTAIN POUR LA FRANCE, LE SYMBOLE MÊME DU SYSTEME QUE NOUS COMBATTONS ! louyehi _______________________________________________

Nous reproduisons ci-dessous des extraits du message du mouvement « Sauvons la France », dont le mot d’ordre est : « Envoyer un message à la France » et surtout dire « Non à Macron ». Car nous nous devons de dénoncer « la plus grosse arnaque politique de l’histoire ». A savoir la présence d’Emmanuel Macron au second tour de la Présidentielle.

(Source : Tout sauf Macron)

Quand les journaux du Monde mentent, il parait que c’est involontaire !

Quand les journaleux du Monde mentent, il parait que c’est involontaire…

____________________________________________________

Le temps s’accélère pour beaucoup de monde en politique, comme pour les médias et les bouffes-étrons du cinéma politique.

Le Monde se fend d’un article où évidemment la presse est magnifique d’indépendance, où les journalistes sont de braves résistants, où ils font un travail de fond qui souligne de fait, le misérabilisme des sites de réinformation des réseaux sociaux. Réseaux sociaux réduit à être classés dans la case « Post-vérité » avec tout ce qui signifie le mensonge mis en valeur pour nuire sans qu’il soit nécessaire d’être vérité. Fermez le ban, et au poteau.

Lisez et comprenez ce que dit le journal Le Monde:
La généralisation de la norme post-vérité nous concerne d’abord nous,  journalistes et professionnels des médias,  européens autant qu’américains, asiatiques ou africains,  parce qu’elle a fondamentalement bouleversé l’environnement dans lequel nous travaillons et les valeurs sur lesquelles nous nous appuyons

À la base du travail des médias se trouvent les faits, qu’ils sont censés rapporter et, ensuite, commenter. Les faits concourent à établir la vérité. Dans ce contexte, il arrive aux médias de faire état de faits erronés ; en principe, ces erreurs sont involontaires et font l’objet de corrections. (Source)

Nous pourrions commenter cette diatribe et la retourner comme un gant du fait même qu’elle dit tout et son contraire.

De quelles valeurs parlent-ils lorsque l’on sait que les positions vont toujours dans le sens du pouvoir socialiste ?

De quels faits parlent-ils lorsque des faits simples comme la situation à Alep-Estfut détournée, et mise en faveur des « rebelles » (terroristes djihadistes tout de même) et que les Russes et l’armée de Bachar furent traités en criminels de guerre. On sait qu’il n’en fut rien aujourd’hui, y compris dans le cadre d’une guerre. Au même titre que Dresde, et autres bombardements comme aujourd’hui à Mossoul où règne pour les médias français, un silence assourdissant en ce moment. Probablement parce que les bombes américaines et françaises font le tri à l’arrivée.

Quelle était la valeur de l’Observatoire des droits de l’homme en Syrie lorsque cet organisme n’avait qu’un seul homme à son effectif et qu’il était situé à Londres ?

Il est vrai qu’ils disent que les médias sont censés rapporter ce qui induit de fait qu’ils ne le font pas comme nous avons pu le voir. Heureusement que les médias alternatifs de l’internet étaient là pour rétablir la vérité et non une « post-vérité » ! Cet article ose dire qu’en principe, les erreurs sont corrigées. Amusante sortie si ce n’était pas à pleurer de rage compte tenu de leur obéissance au discours châtré de l’AFP (Agence Franco-Palestinienne) ou pro arabe qui ne corrige jamais ses erreurs, interdit toutes interprétations et permet à des journalistes de ne pas faire d’enquêtes sur place pour… « corriger » les faits par eux-mêmes !

La presse, les médias dans leur majorité ne sont plus indépendants. Ce ne sont pas les journaux officiellement de gauche qui peuvent se targuer de brandir la vérité. Ceux classés à droite ont depuis longtemps perdu leur indépendance intellectuelle. Lire le Monde ou le Figaro revient au même. Quant à Libé, l’Express, ou le Point, je refuse d’être insultant.

Pour cette presse, tout ce qui n’est pas bien-pensant est suspect. Tous ce qui démontre la vérité par les réseaux alternatifs est l’émanation de la fachosphère. En clair, nous, journalistes encartés, nous sommes les anges de la vérité, vous êtes les démons des bas-fonds.

Nous pouvons en juger sur l’opération actuelle dans les médias de France-Télévision appelant à recevoir des clandestins chez soi. De faire œuvre de solidarité, de générosité, appuyée par des reportages lénifiants sur ces Français tout ravis d’accueillir une famille par ci, un clandestin par là. Des pauvres gens manipulés ou lobotomisés.

Nulle question sur le fait que ces braves gens n’accueillent pas le SDF en bas de leur immeuble, ou au coin d’une rue de leur ville. Il est vrai qu’il n’y a pas de caméras qui leur permettent d’exprimer leur « générosité » devant la foule de millions de téléspectateurs. Excusez-moi du peu, mais je trouve cela pathétique, voire injurieux.

Que pensez de ce film qui va bientôt sortir sur nos écrans de cinéma, sur une famille française contrainte de recevoir une famille d’immigrés. Entendez-vous le message ?

La famille de souche est bien comme il faut, bourgeoise, aisée dont le père est interprété par Christian Clavier. Il nous refera sans doute le coup de « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu », relatant une famille là aussi bourgeoise, aisée, confrontée aux mariages de leurs filles avec des hommes issus de religions différentes ou d’un noir de confession chrétienne. Sous l’égide du rire et de la moquerie pour un Clavier désopilant. Le message toujours, et des ahuris qui applaudissent.

Tout se terminera bien dans ce prochain film, puisque le métissage et l’échange sont une chance pour la France comme chacun le sait. La famille immigrée parlera le français en deux semaines, sera très gentille, et expliquera tous ses malheurs à ces égoïstes de Français qui finiront par ouvrir leurs bras et offrir au fils des clandestins, leur fille en mariage. Fermez le ban.

Le réalisateur, les artistes, Christian Clavier n’ont sûrement pas entendu les cris de détresse des familles dont le gendre musulman s’insère dans l’intime de la famille, ses comptes, dicte ses exigences religieuses à travers le halal, le prénom des enfants et la tenue vestimentaire de la fille si ce n’est de la belle-mère. J’ai eu des collègues de Gennevilliers qui ont vécu cela. Évidemment, c’est moins drôle et moins porteur.

Aucun film sur un Français se mariant avec une musulmane. Un Français de souche refusant de se convertir à l’islam. Partageant son habitat avec la famille. Une famille qui refuse ce mariage et le vivant comme une injure, une impossibilité. Là aussi ce serait moins drôle car en fait, ce serait un véritable drame.

Tous les jours, dans la presse, les médias en général, les téléfilms, le cinéma, les dialogues américains revus et corrigés par la bien pensance, les animateurs d’émissions ludiques et politiques, sont dans ce discours mortifère d’abandon de nos us et coutumes, de nos valeurs judéo-chrétiennes sauf si elles sont utiles à l’éradication de nos spécificités culturelles comme tendre l’autre joue et pardonner. Alors quoi ? Vérité ou post-vérité !

Rien sur l’autre, l’étranger, acceptant le cochon à la table familiale par exemple. Pour moi, dans ce monde imaginé par les assassins de notre culture, les «invités» mangeraient du cochon dès l’entrée, jusqu’au dessert. J’en profiterai pour y mettre une grande croix dans le salon, et écouter des chants religieux. J’ai dit.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)