Musique – Ne dit-on pas que la valeur n’attend pas le nombre des années ? Ecoutez ce jeune talent…

____________________________________________

Le jeune Enzo Kok et son violon interprètent la liste de Schindler, de John Williams

2:53

Publicités

L’hôtel Formule 1 de Chanas loge gratuitement les « migrants » et laisse les Français dehors !

https://i0.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/11/chanas-formule1.jpg        Une nouvelle gifle aux SDF, ces Français jetés à la rue parce que pour une raison ou pour une autre – devenues les victimes d’une société inhumaine – ont « galéré » et se sont retrouvés dehors. Ceux-là pourront bien crever de froid et de faim cet hiver : Macron n’en a rien à faire, ni lui, ni ses sbires  qui n’ont d’égards que pour les malchances pour la France, des barbares qui, bientôt auront sans doute bien dégradé cet hôtel ! louyehi  __________________________________________________

Bonnes gens, sachez que l’hôtel « Formule Un » de Chanas (Isère) vient d’être réquisitionné pour loger des « migrants ». Au cas où vous auriez effectué une réservation à cet hôtel, sachez aussi qu’il n’y a personne qui soit intéressé pour vous avertir de devoir annuler votre réservation et vous adresser ailleurs.

La mésaventure est arrivée à deux amis maquettistes avec lesquels je viens de participer à une exposition dans la ville voisine de Saint-Rambert-d’Albon. Par on ne sait quel pressentiment, l’un d’eux téléphona trois jours avant pour vérifier qu’il n’y avait pas de problème avec sa réservation, et c’est là qu’il appris la bonne nouvelle. Difficile de contacter l’autre ami parti à l’étranger pour son travail (ben oui il en est qui travaillent et cotisent pour payer les parasites) mais nous avons résolu le problème.

Rien de grave, diront certains, surtout s’agissant d’un déplacement de loisirs. Sauf que en l’occurrence, nous observons-là un mépris total des Français -ou des clients étrangers- pour encore nous imposer la venue de ces « migrants » dont personne de sensé ne veut en France. Nous passons après les protégés des mondialistes, des gauchistes et autres traîtres à la Patrie. Une fois de plus, et sans même un minimum de politesse et de considération. Nous en sommes là à cause des imbéciles qui ont voté contre notre Patrie, notre République et notre civilisation.

Une petite consolation : les expositions de maquettes, comme tout ce qui est créatif, n’intéressent nullement ceux qui sont abrutis par quatorze siècles d’appartenance à une secte satanique et autant de mariages consanguins. On s’y retrouve entre Gaulois et autres civilisés appréciant le beau, le délicat et l’artistique. On y converse et s’apprécie dans la bonne humeur entre gens imaginatifs, créatifs et aimant partager leurs astuces. Rien qu’entre ceux-là. Une vraie petite cure de la « France d’avant ». Qu’est ce que ça fait du bien !

Le Formule 1 de Chanas loge les « migrants » et laisse les Français dehors

(Source : Résistance Républicaine)

 

Contribuables, sortez vos carnets de chèques pour la famille de Momo Boukrourou

Contribuables, sortez le carnet de chèques pour la famille de Momo Boukrourou__________________________________________________

Contribuables, sortez le carnet de chèques.

30 000 euros pour la famille du « gentil » Momo, qui s’était énervé après un pharmacien au point que celui-ci avait dû appeler la police.

Il y aura bien des gens pour dire que le pharmacien était sans doute raciste, non?

Ou qu’il n’avait que ça à faire, appeler les secours face à un client qui s’énervait de ne pas être servi assez rapidement…

Le gentil Momo avait fait l’objet d’une intervention musclée.

La CEDH vient de condamner la France pour avoir employé des méthodes agressives à l’égard de celui qui était déjà agressif.

Je ne suis pas policier, mais j’imagine que quand il faut maîtriser un individu violent, on fait comme on peut. Ils en disent quoi, les juges qui n’ont jamais été confrontés à cette nécessité de maîtriser un homme violent ?

Comme il est facile de décréter devant un dossier que le con-tribuable qui peine de plus en plus à gagner sa vie correctement devra payer, toujours payer, pour une soi-disant atteinte aux droits de l’homme…

« Dans l’officine, le ton est monté : Mohamed Boukrourou se plaignait de ne pas recevoir les bons médicaments. Il était dans «un état d’énervement extrême», selon le parquet de Montbéliard.

Pour se débarrasser de ce client qui menaçait de déposer plainte, le pharmacien a composé le 17. Quatre policiers sont intervenus peu après.

Ils ont trouvé Mohamed Boukrourou apparemment calmé et ont voulu le faire sortir.

Il a refusé et s’est débattu.

Ils l’ont alors traîné dans leur fourgon. Puis Mohamed Boukrourou est mort » (Libération 26 novembre 2009).

Bientôt, il n’y aura plus personne pour vouloir devenir policier en France, comme il y a déjà une pénurie de fonctionnaires dans plein de domaines.

Seules les racailles seront intéressées par le concours et ce sont elles qui feront la loi, pendant que les magouilleurs qui ont dépouillé la France et les Français savoureront leurs cocktails à l’ombre de leurs villas dans des îles du bout du monde, entourés d’une armée de serviteurs zélés (dont des esclaves sexuels pour certains…).

Le pauvre crétin qui s’est bien laissé embobiner pour « veauter » toujours pour les mêmes se retrouvera devant le fait accompli ! Et celui qui, lucide, avait voulu éviter le pire, partagera son sort !

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/11/27/la-mort-suspecte-dans-un-fourgon-de-police-de-mohamed-boukrourou_1272972_3224.html

Contribuables, sortez le carnet de chèques pour la famille de Momo Boukrourou

(Source : Résistance Républicaine)

Les pauvres supporters marocains ont de belles voitures !

 https://i1.wp.com/static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/11/Marocsupporters.jpg
____________________________________________

11 novembre 2017 au soir, Paris: commémoration « spéciale » des marocains à l’Arc de Triomphe, la tombe du soldat inconnu piétinée !

Ils fêtaient sur les Champs Elysées la victoire de l’équipe de football du Maroc qui venait de se qualifier pour la Coupe du monde 2018.

Circulation bloquée, la place de l’Etoile envahie par des centaines de marocains dont certains ont entonné « On est chez nous ! ». Comme quoi pour l’occasion, ils pensaient aussi à une autre victoire, cette fois sur la France. Nous sommes en guerre… une guerre de lâches… A force de reculades nous la perdrons !

Irrespect le plus total, le plus honteux de la part de citoyens qui sans arrêt nous font la leçon parce qu’il paraît qu’on les considère comme des étrangers alors qu’ils sont français ! Chercher de quel côté se trouve l’erreur !

Le matin même de ce jour de 11 novembre, sur les mêmes lieux, se trouvait le président de la République pour la commémoration de la fin de la guerre de 1914-1918 et donc notre victoire sur l’Allemagne. Mais c’était aussi un moment de dignité où l’on se devait de ne pas oublier nos morts qui ont laissé leur vie au combat. Emmanuel Macron avait remonté en voiture l’avenue des Champs Elysées escorté par la Garde républicaine, passé les troupes en revue et déposé une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. Commémoration classique. Mais ce qui l’était moins, c’est de trouver, le soir même de cette journée de recueillement, une armée de sauvages qui au nom du foot (mais sûrement pas que !) fêtait la victoire d’une équipe étrangère sur un des lieux les plus symboliques de notre patrie.

Deux jours après, on allait se remémorer les Attentats de Paris du 13 novembre 2015 : 130 morts et plus de 600 blessés…

L’indécence n’a parfois pas de limites ! Par contre les médias français ont limité, quand ils l’ont fait, leurs commentaires sur le comportement de nos Marocains sur notre terre de France en ce soir du 11 Novembre.

Dans l’ensemble la presse était aux abonnés absents et tout particulièrement la presse audio-visuelle. C’est comme si consigne avait été donnée de n’en point parler. Pour trouver un peu d’information sur le sujet, il m’a fallu me rendre sur le site FdeSouche : QUALIFICATION DU MAROC AU MONDIAL 2018, LES MAROCAINS DESCENDENT DANS LA RUE UN PEU PARTOUT EN FRANCE

Etaient citées les villes comme : Nançy (qui a eu droit à l’hymne du Maroc), Roubaix, Avignon, Lyon, Nantes, Béziers, Montpellier (containers brûlés), Fréjus (feux de poubelles), Dôle…

On pouvait y voir de nombreuses vidéos amateurs intéressantes.

Apparemment pas d’échauffourées comme à Bruxelles où 22 policiers ont été blessés, des vitrines brisées, voitures incendiées mais quand même à Paris caillassage de policiers.

Pour ma part, habitant le centre-ville de Châteauroux, je n’ai pas échappé à ce que je considère comme une démonstration plus communautariste que festive. J’ai pu assister pendant plus d’une heure à un rodéo ininterrompu d’automobiles roulant à vive allure, se doublant, klaxonnant, passagers hurlant assis sur le rebord des portières, youyous de femmes échevelées, drapeaux rouges brandis, mais au début peu déployés. J’avais pensé dans un premier temps à des écharpes. Mais au fur et à mesure que le temps passait et que les individus ne craignaient rien venant des forces de l’ordre, puisqu’il n’y avait pas de police semble-t-il à l’horizon, les écharpes se sont déployées de plus en plus largement pour laisser apparaître le sigle vert du Maroc… Et donc le laisser-faire habituel et autorisé tacitement pour certaines catégories de français qui n’avaient sûrement pas comme d’habitude demandé une autorisation!

La Nouvelle République de l’Indre a bien mentionné le fait mais de façon succincte. Photo et quelques lignes dans l’article : CHATEAUROUX, LES MAROCAINS FETENT LEUR QUALIFICATION AU MONDIAL. En résumé pour la journaliste une manifestation de joie normale ! Et circulez, il n’y a rien à dire de plus ! Et on n’en saura guère plus : « les manifestants klaxonnaient et brandissaient des drapeaux autour d’un rond-point ». La nature des drapeaux n’était pas mentionnée mais on aura deviné que ce n’était pas le drapeau tricolore sinon on nous l’aurait dit et répété.

Pas la faute de ces pauvres Marocains venant pour la plupart de la ZUP Saint Jean, le « ghetto » où ils ne sont guère enfermés et assignés à résidence !

Oui, les pauvres, ils n’ont pas de drapeaux français dans leurs tiroirs comme j’ai pu m’en rendre compte il y a juste 2 ans quand François Hollande Ier (et dernier !) avait demandé aux Français, suite au carnage du 13 novembre perpétré par des musulmans, de sortir les drapeaux français pour pavoiser le 27 novembre en hommage aux trop nombreuses victimes. Dans la ZUP Saint Jean ( autour de 4000 habitants), je n’en ai vu AUCUN aux fenêtres ! Pourtant, à la télé peu avant, des musulmans qu’on dit « modérés » déclaraient leur grand amour pour la France en essuyant des larmes de circonstance et affirmaient devant les micros des médias qu’ils suivraient la consigne présidentielle pour témoigner de leur peine et de leur immense attachement à leur pays, la France… Dire que j’avais failli y croire !

Oui, les pauvres, ils n’ont peut-être pas assez d’argent pour acheter 2 drapeaux et ils ont opté pour le drapeau marqueur de leur origine. Et ils s’en servent ! Et c’est bien le drapeau marocain qu’il a fallu subir ce 11 novembre.

Mais les pauvres, eux qui se plaignent tout le temps : qu’ils n’ont pas de travail… que les méchants Français ne veulent pas employer… Eh bien !

Ils en avaient de belles et grosses voitures encore ce 11 ! Il paraît que c’est grâce au commerce de plantes d’importation qu’ils prospèrent !

C’est ce que j’ai cru comprendre en assistant parfois aux audiences du tribunal correctionnel de ma ville. Et à la ZUP, il y en a pour toutes les bourses : du gros et du détail ! Et même pour des pauvres cons dans tout le département !

Francoise Lerat

Les pauvres supporters marocains ont de belles voitures !

(Source : Riposte laïque)

Retour sur le dernier scandale français – La très dangereuse Claudine Dupont-Tingaud en garde à vue durant 5 heures !

La très dangereuse Claudine Dupont-Tingaud en garde à vue durant 5 heures !__________________________________________________

Excuser les terroristes… musulmans, bien entendu, mais il n’était point besoin de le spécifier, c’eût été un pléonasme.

Au cas où des aveugles croiraient encore que nous vivons dans la France de Voltaire :

Dans le Finistère il est interdit de montrer la Une de Valeurs actuelles, tandis qu’à Clichy ils prient dans la rue.

Le préfet du Finistère envoie policier sur policier arracher des mains d’une dangereuse terroriste catholique (âgée de bien plus de 70 ans si on compte bien puisqu’elle fut, à 18 ans, la plus jeune détenue de l’OAS).

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/12/la-police-de-collomb-neutralise-une-dangereuse-terroriste-catholique/

Au même moment, des élus et des citoyens tirent la sonnette d’alarme : occupation illégale de la rue à Clichy, chaque semaine, depuis 8 mois, par ces gens qui imposent leurs cris, leurs chants, leurs prières, à grand renfort de hauts-parleurs. Et le préfet d’Île-de-France se tait, se cache.

Madame Dupont-Tingaud arrêtée ? Macron veut terroriser les patriotes et excuser les terroristes

A quoi Macron joue-t-il ? 

De plus en plus clairement, sans état d’âme, à terroriser les patriotes et à pardonner aux terroristes.

Jeudi dernier c’était une opération contre de tranquilles retraités basques.

Samedi c’était contre Claudine Dupond-Tingaud. Elle sera jugée en janvier prochain pour outrage à agent. On peut penser qu’à force de se voir arracher des mains les affiches qu’elle portait, elle a fini par donner quelques noms d’oiseaux au préfet et aux exécuteurs des basses œuvres de ce dernier.

Cela peut se comprendre, non ?

Et les déclarations assassines contre les patriotes qui ont l’outrecuidance de ne pas vouloir d’islam en France se multiplient, accompagnées de menaces :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/17/un-terroriste-dextreme-droite-qui-passe-une-annonce-sur-facebook-collomb-se-fout-de-nous/

Quitte à reconnaître qu’il s’agissait d’une manipulation de plus :

http://www.medias-presse.info/gerard-collomb-au-sujet-des-terroristes-dextreme-droite-ce-netait-franchement-pas-la-bande-la-plus-serieuse-quon-ait-arretee-ces-derniers-temps/81721/

Peu importe le flacon pourvu que Macron-Collomb puissent se pavaner devant les caméras et faire croire à un danger imaginaire leur permettant de mettre sous le tapis les vrais problèmes, les vrais dangers de la France : l’islam lié au terrorisme et à l’immigration.

Pendant ce temps, Macron se creuse la cervelle pour savoir ce qu’il pourrait faire de plus pour les djihadistes de retour et les apprentis djihadistes qui terrorisent la population de leurs quartiers.

Voici Macron-Philippe en visite de courtoisie chez l’ennemi, avec des gueules de circonstance :

https://i2.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/11/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2017-11-13-%C3%A0-16.55.26-768x436.png

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/11/13/25001-20171113ARTFIG00131-rsa-le-torchon-brule-entre-l-executif-et-le-departement-de-la-seine-saint-denis.php

Ils ne tombent pas bien, ils viennent vendre leur politique de la ville sur fond de polémique sur le RSA.

Le département ne peut pas payer le RSA du mois prochain, puisque l’État s’est désengagé. Plus de cent mille bénéficiaires du RSA en Seine-Saint-Denis !!!! Département le plus pauvre de France. Nous, patriotes nous avons pas mal d’idées pour expliquer la pauvreté du département et pour y remédier mais quand on le dit, assez curieusement, on se retrouve au tribunal comme ce fut le cas de Jacques Philarchein  pour son discours aux assises sur l’islamisation en 2010 :

http://ripostelaique.com/jacques-philarchein-en-soutenant-l.html

http://ripostelaique.com/la-scandaleuse-condamnation-de-jacques-philarchein.html

Au lieu de demander combien il y a d’étrangers parmi ces cent mille bénéficiaires du RSA qui n’ont pas leur place en France, Macron a pour ses « déshérités » les yeux de Chimène pour Rodrigue et il leur promet la lune :

Emplois francs. Macron fait la même chose que Hollande alors que cela avait été un échec cuisant.

Prime à l’embauche des demandeurs d’emploi vivant en quartier prioritaire. Nul doute que les dealers et autres Théo vont se précipiter, ainsi que les entreprises.

Macron est décidé à terroriser, également, les entreprises en généralisant le principe du testing, baptisé pompeusement à la Macron « name and shame » (nommer et blâmer). Délation à tous les étages – et amendes, sans doute – des entreprises prises en flagrant délit de discrimination…

Ma décision préférée ? Ce sont dorénavant les principaux de collèges qui vont devoir trouver les stages obligatoires des élèves de troisième. Les fameux stages qui ne servent à rien, qui font perdre une semaine de cours aux élèves… Les autres élèves, partout en France, doivent au moins se demander quel secteur les intéresse et faire l’effort de prospecter, de trouver l’entreprise qui acceptera de leur faire découvrir un métier. Pour les territoires perdus de la République, leur efficacité est telle, a priori, que Macron préfère ajouter cette tâche à celles nombreuses des principaux. La face de la Seine-Saint-Denis – entre autres – va en être changée.

La décision la plus drôle ? Faire revenir La Poste dans les « quartiers ».

Pourquoi La Poste avait-elle disparu, monsieur Macron ?

Quant à la faire revenir quand, périodiquement, les facteurs, refusent d’aller déposer le courrier dans certains immeubles, quand les Colissimo ne sont plus livrés dans certains quartiers… C’est un petit rigolo, Macron, non ?

C’est aussi un handicapé des bras, il ne peut pas, apparemment, passer le Kärcher.

Mais c’est un homme pragmatique, Macron. Il veut faire croire qu’il a de l’autorité, alors il a trouvé ses cibles privilégiées, les patriotes.

Ce sont eux qui vont douiller. Non seulement il pense pouvoir les intimider et les dissuader de se révolter mais, en sus, pendant qu’on parle d’eux, on ne parle pas des attentats ni de l’islam.

C’est ce qu’il croit.

Gagnera-t-il son pari ? C’est aux Français de répondre.

Dictature ou liberté ? Islam ou liberté ? Immigration ou liberté ? Macron ou liberté ?

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/13/madame-dupont-tingaud-arretee-macron-veut-terroriser-les-patriotes-et-excuser-les-terroristes/

Les prières musulmanes illégales doivent cesser, sinon, tous à Clichy le 24 novembre, à 12 h !

Les prières musulmanes illégales doivent cesser, sinon, tous à Clichy le 24 novembre, à 12 h !________________________________________________

Communiqué de Résistance républicaine et de Riposte laïque

Les prières musulmanes illégales doivent cesser, sinon, tous à Clichy le 24 novembre, à 12 heures !  

Le scandale dure depuis 8 mois. Tout a été tenté pour faire cesser l’intolérable, l’inacceptable. Même des élus, munis de leur écharpe tricolore ont essayé de faire entendre raison aux délinquants qui bafouent la République et ses lois semaine après semaine, alors qu’il y a déjà 1 mosquée à Clichy, souvent à moitié vide.

Les élus ont été accueillis par des ricanements arrogants : « nous sommes là et nous n’en partirons pas ».

Cela suffit ! Une réunion de  » médiation  » entre le Préfet, le Maire et les représentants musulmans doit avoir lieu demain, jeudi 16 novembre.
Nous ne savons pas ce qu’elle donnera, nous craignons fort qu’elle ne se traduise par la capitulation de la République et l’octroi, illégal, d’un local aux contrevenants, quand les canons à eau auraient dû faire leur office depuis huit mois, comme dans toutes les manifestations interdites… de patriotes.

Il est également possible que la médiation ne mène à rien et que, dès le vendredi 17, des musulmans veuillent de nouveau imposer leurs prières à l’ensemble des habitants de Clichy. Nous appelons dans ce cas le préfet, bien complaisant depuis huit mois, à faire cesser par la force cette agression de nos principes laïques.

Si les prières de rue perduraient, nous appellerions tous les Franciliens qui le peuvent à être présents le 24 novembre prochain à Clichy, à partir de midi, devant la Mairie, 80, boulevard Jean Jaurès, afin de dire, en chantant la Marseillaise, leur détermination et leur refus de voir les lois de la République bafouées.

Nous appelons, sans sectarisme, tous les partis et associations qui partagent notre détermination, à se préparer à mobiliser leurs militants, face à ceux qui profitent des faiblesses de nos dirigeants pour imposer la charia dans notre pays.

Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque

Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine

Notez les propos forts du nouveau président de la LICRA : il n’a pas encore été policé, cela viendra…

https://www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/11/Stasi-Licra-Dreuz.jpg_________________________________________________

Le nouveau président de la Licra, Mario Stasi [quel nom pour une organisation qui fait la chasse au délit d’opinion], prend position dans l’affrontement entre Plenel et Charlie Hebdo et parle de l’islam. Ca ne durera pas…

L’avocat vient de prendre la tête de la Licra (Ligue internationale de lutte contre le racisme et l’antisémitisme) qui célèbre ses quatre-vingt-dix ans, compte 6000 adhérents et élargit son audience via les réseaux sociaux. Il veut mettre l’accent sur l’éducation à l’antiracisme en multipliant les interventions auprès des écoliers et collégiens. Il est interrogé par le Figaro.

Une intense polémique oppose Charlie Hebdo au directeur du site Mediapart, Edwy Plenel. L’hebdomadaire satirique accuse Plenel de «condamner à mort une deuxième fois» sa rédaction en affirmant que celle-ci a déclaré «la guerre aux musulmans». Querelle médiatique à gauche ou débat de fond sur l’islam et la laïcité?

Mario Stasi : – C’est une question de fond. Charlie Hebdo ne mène aucune guerre contre les musulmans, mais condamne les extrémismes religieux d’où qu’ils viennent.

Edwy Plenel, avec sa rhétorique habituelle, fait semblant de confondre musulmans et intégristes musulmans. Lui et ceux qui le soutiennent sont dans un combat idéologique. A minima, c’est irresponsable dans une société où des drames humains, comme l’attentat contre Charlie Hebdo, ont été la conséquence d’écrits et de dessins. Mais je crois plus sûrement que c’est volontaire. Edwy Plenel a tort, sur toute la ligne.

Riss, le directeur de Charlie Hebdo, dénonce un «appel au meurtre», Manuel Valls accuse Edwy Plenel de «complicité intellectuelle» avec le terrorisme. Ont-ils raison?

Oui, dans les deux cas.

Après les menaces de mort contre Charlie Hebdo, Laurent Wauquiez, le candidat à la présidence LR, a estimé qu’Emmanuel Macron devait s’exprimer sur le sujet. Êtes-vous d’accord?

Une parole forte, et aussi claire que celle de Manuel Valls est en effet attendue pour défendre la liberté d’expression, le droit au blasphème, la République laïque. Et pour condamner le communautarisme totalement opposé à l’idéal républicain. La Licra regrette qu’un tel discours n’ait pas encore été prononcé. Mais ce discours fondateur sur les valeurs de la République, le chef de l’État l’aura certainement. C’est le moment.

Est-ce trop tard? Emmanuel Macron est souvent décrit comme «mal à l’aise» avec ce débat.

Quelle est la finalité du combat antiraciste, tel que le conçoit la Licra? Ne pas rester dans l’incantation, mais obtenir des résultats. Quand le président, avec sa culture économique, se préoccupe des banlieues, ne veut plus de l’assistanat, mais des résultats, comme sur l’emploi, c’est le même objectif: faire cesser la fragmentation, le repli identitaire.

Dès votre arrivée à la tête de la Licra, la semaine dernière, vous avez écrit à Jean-Luc Mélenchon pour lui demander de clarifier ses positions à l’égard du Parti des indigènes de la République, que vous qualifiez de «groupuscule extrémiste dont la doctrine (est) exclusivement vertébrée par le racisme et l’obsession des Juifs». Une députée La France insoumise, Danièle Obono, avait en effet pris la défense de ce mouvement et de sa porte-parole. Quel est le sens de votre démarche?

Arrêter de mettre la poussière sous le tapis. Quand une députée se dit «camarade» d’une responsable d’un mouvement identitaire, raciste, antisémite et homophobe, qui prône la communautarisation de la société pour fracasser le socle républicain, elle engage son parti. La réponse de Jean-Luc Mélenchon est enfin une clarification.

Jean-Luc Mélenchon condamne le Parti des indigènes de la République, mais il ne désavoue pas pour autant «sa» députée Danièle Obono?

Il a fait la moitié du chemin. Au sein de La France insoumise, les tensions sont fortes sur ces sujets.

«Islamo-gauchisme»: le terme vous convient-il?

Quand on se sert des musulmans pour les transformer en nouveaux damnés de la terre, quand on mène un combat qui dessert la République en mélangeant habilement la guerre contre les extrémistes et la pseudo-guerre contre les musulmans, c’est ce qu’on fait. C’est ce qu’Edwy Plenel défend. Et quand il n’y a plus un enfant juif dans les écoles publiques de Seine-Saint-Denis, c’est la conséquence de l’islamo-gauchisme.

La Licra a été très critiquée pour avoir été partie civile, au côté du sulfureux Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), dans le procès contre l’historien Georges Bensoussan qui avait déclaré «dans les familles arabes en France (…) l’antisémitisme, on le tète avec le lait de sa mère». C’était une erreur?

Cette affaire appartient au passé et nous vaut encore des menaces de mort… Il est criminel de dire que nous entretenons une quelconque connivence avec le CCIF! La Licra combat l’antisémitisme et le racisme sous toutes leurs formes quand bien même elle risque de se retrouver sur le banc des parties civiles au côté du CCIF ou d’autres associations dont elle ne partage aucune valeur. Avec Georges Bensoussan, nous avons eu un différend [un différend, vraiment, c’est le nom nouveau pour les procès d’opinion ?]. Avec le CCIF, nous sommes en totale opposition. Nous n’avons pas interjeté appel de la relaxe de Georges Bensoussan.

En 2014, vous avez obtenu une condamnation pour racisme «anti-Blanc». C’était une première.

Si le racisme «anti-Blanc» est de toute évidence moins discriminant que le racisme anti-Noir ou anti-musulman, il existe bien. Il représente 2 à 3 % des plaintes dont nous sommes saisis.

Le retour des djihadistes en France inquiète. Quel traitement doivent-ils recevoir?

Ce sont des adultes responsables qui doivent être traités sur un plan judiciaire au cas par cas. Pour les hommes qui ont combattu, c’est de l’intelligence avec l’ennemi. Pour les femmes, il faudra apprécier le degré de contrainte, contrainte qui reste à prouver…

La ministre des Armées avait dit: «Si des djihadistes périssent à Raqqa, c’est tant mieux». Êtes-vous d’accord?

Sont-ils des soldats? Des soldats de la terreur, sans aucun doute. Je ne vais pas pleurer.

Conclusion :

Entre les retours de bâton – et les coups seront durs, car la gauche est totalitaire et ne tolère aucun propos dissident, les attaques directes et indirectes, et sa « reprise en main », vous comparerez les propos ci-dessus courageux et sensiblement politiquement incorrects du nouveau président de la LICRA, et ce qu’il déclarera dans quelques mois, dans un an… si SOS Racisme n’a pas déposé plainte contre lui d’ici là !

Surtout, n’allez pas vous emporter en croyant qu’un début de prise de conscience se produit en France à la lumière de l’affaire Charlie Hebdo Plenel : ce sera oublié et enterré la semaine prochaine. Hélas.

Voir dans les dictatures le prince saoudien vouloir désamorcer les bombes à retardement de l’islam, après l’échec du président égyptien à la même tâche, un débat s’impose dans les démocraties que les islamo-gauchistes et leurs complices médiatiques interdisent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source :
http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2017/11/15/01016-20171115ARTFIG00270-polemique-charlie-hebdo-mediapart-edwy-plenel-a-tort-sur-toute-la-ligne.php

Notez les propos forts du nouveau président de la LICRA : il n’a pas encore été policé, cela viendra