PARACHAT HACHAVOUA – Paracha de la semaine du vendredi 26 au Chabbat 27 Adar 5777 (du vendredi 24 au samedi 25 mars 2017)

Afficher l'image d'origine

Image associée______________________________________________________

Cette semaine, nous étudierons la paracha 22 Vayakhel et la paracha 23 Pekoudé

Lecture de la paracha Vayakhel en français

Lecture de la paracha Pékoudé en français

Les deux parachiyotes sont indissociables, et sont généralement lues ensemble le même Chabbate. Mais quand on est dans une année comportant un mois supplémentaire, celui de Adar II, on sépare la paracha Péqoudé. Cette année, elle sont lues ensemble car il n’y a pas de Adar II.

Commentaires de la Torah – Vayaqel-Péqoudé

Par le Rav Yehoshua Ra’hamim Dufour

(Source : Modia.org)

AND THE PARSHA IN ENGLISH

Weekly Torah Portions

Vayakhel – 22  “He assembled”

Shemot (Exodus) 35,1 – 40,38

Pekudei– 23 « The accounts »

Shemot (Exodus) 35, 1 – 40, 38

Rav Yehoshua Ra’hamim Dufour

(Modia.org)

Attentat de Londres : Histoire d’un miracle !

_____________________________________________________

Un véritable miracle qui nous a été raconté par le RavYitshakAttali : https://www.facebook.com/orisrael.attali?fref=ts

Mon petit neveu était dans la queue avec sa classe, pour visiter le parlement de Londres cet après midi là. Leur « Moré » (professeur) leur a distribué des sandwiches. L’enfant a dit au Moré qu’il était interdit de manger debout.

Devant le refus obstiné de mon petit neveu, le Moré a dit aux enfants : votre camarade a raison, on va s’installer sur les bancs qui sont à quelques mètres…

A peine étaient-ils installés que la voiture a foncé sur l’endroit exact où ils se tenaient debout un instant plus tôt !!!!

Les pauvres chéris ont vu toute la scène et le terroriste se faire abattre en direct. Mais, Baroukh Hachem, ils ont eu la vie sauve par le mérite de l’observance d’une Mitsva (commandement divin) ! Merci Hachem.

Yitshak Attali

En fait, il n’y a pas d’interdiction formelle de manger ou de boire debout.

Toutefois à priori il convient de ne manger et boire que lorsqu’on est assis car nos Sages nous ont prévenu que consommer debout avait des conséquences fâcheuses sur la santé (Guémara Guitine 70a). Voir aussi Michna Béroura chap. 296 alinéa 6 et le livre « Chemirate Hagouf Véhanéfèch » tome 1 chapitre 25.

C’est donc comme cela que nous devons nous comporter puisque nous avons l’obligation de veiller sur notre santé.

De plus, manger ou boire debout (et en particulier dans la rue) est un comportement peu honorable, voire même peu convenable.

L’enfant avait donc tout à fait raison de faire la remarque.

(Source : Univers Torah)

Yeshivat Slobodka : décès du Rav Aaron Zaks

_____________________________________________________

Le Rav Aaron Zaks, directeur de la Yeshivat Slobodka Latzeïrim de Bné Brak, est décédé mercredi soir à l’hôpital Maayané Hayeshoua. Il était âgé de 82 ans.

Il faisait partie des hommes les plus érudits de la ville. Souffrant de difficultés respiratoires, il avait été hospitalisé au mois de Chevat dernier et avait alors été victime d’une crise cardiaque. Ses disciples ont multiplié les prières pour sa guérison mais il a finalement succombé à la maladie.

Né à Jérusalem en Tamouz 5694 (1934) dans une famille de rabbanim, il s’est plongé très jeune dans l’étude de la Tora et faisait partie des premiers élèves de la Yeshiva Slobodka d’Israël, restant très attaché à son premier directeur, le Rav Isaac Sher.

Pendant près d’une cinquantaine d’années, il a enseigné à des milliers d’élèves qu’il a guidés dans la voie de la Tora et des Mitsvoth. Il faisait partie en outre des premiers fondateurs de l’aide au secteur orthodoxe dans les caisses maladie (Koupot Holim).

Les obsèques du Rav Zaks auront lieu jeudi matin. Le cortège partira à 10 heures de la Yeshiva Slobodka Latséïrim et passera devant son domicile avant de rejoindre Shamgar, à Jérusalem, puis le cimetière du Har Hamenouhot où il sera enterré vers midi.

Yeshivat Slobodka : décès du Rav Aaron Zaks

(Source : Chiourim.com)

Les Israéliens vont passer à l’heure d’été

___________________________________________

Quelques semaines avant la fête de Pessah, les Israéliens vont passer à l’heure d’été.

Dans la nuit du jeudi 23 mars au vendredi 24 mars (25-26 Adar) 2017, ils vont perdre une heure de sommeil.

Le changement s’opérera à 2 heures du matin : il faudra alors régler sa montre sur 3 heures du matin.

L’heure d’été restera en vigueur cette année pendant sept mois, c’est-à-dire 20 jours de plus que d’habitude. En effet, ce n’est que le 29 octobre prochain, 10 Hechvan 5778, qu’Israël passera à l’heure d’hiver avec des journées plus courtes.

Ce changement d’heures est exécuté conformément à la loi votée par la commission de l’Intérieur de la Knesset et adoptée par le ministre de l’Intérieur alors en fonction, Eli Ishaï. Selon cette législation, l’heure d’été doit être appliquée pendant 193 jours.

La raison essentielle  invoquée généralement pour ces modifications horaires est d’ordre financier : davantage d’heures de jour permettraient d’économiser de l’énergie et d’augmenter le rendement des travailleurs.

L’antisémitisme rapporte toujours gros

Et pour les tunes, chantons tous…

https://jssnews.com/content/themes/jssnews/timthumb.php?src=https%3A%2F%2Fjssnews.com%2Fcontent%2Fassets%2F2017%2F03%2F5098638_7_6664_le-mathematicien-et-titulaire-du-prix-abel_a9135bbf354c7d058f9c1e1f641b02e2.jpg&q=90&w=498&h=270&zc=1______________________________________________________

Yves Meyer, français d’origine tunisienne vient de gagner un prix équivalent à la médaille Fields.

LE PRIX ABEL 2017 !!!!

Cela a bien fait 5 secondes à la messe du 20 heures car il ne faut pas sans doute, trop exciter nos compatriotes arabo-musulmans qui peinent à s’élever dans les sciences quelles qu’elles soient.

Succès français et nous sommes honorés mais aussi pour les juifs d’origine tunisienne, je ne bouderais pas mon plaisir pour le crier bien fort.

La Tunisie et surtout sa communauté juive ont donné de grands savants et de grands entrepreneurs alors que rien ne prêtait vraiment le concours à ces élévations de l’esprit dans ce pays.

Heureusement, l’Alliance israélite universelle et la volonté farouche de tous les juifs du monde à adorer l’étude, a permis à des hommes et des femmes de s’élever non seulement au-dessus de leurs conditions mais à contribuer aux sciences les plus prestigieuses.

Oui, je suis fière ! J’aurais cependant aimé qu’on en fasse un peu plus sur ce génial mathématicien Yves Meyer dont les travaux sont qualifiés de « fondamentaux » sur les ondelettes.

Merci donc à ce brillant Meyer de Tunis et merci à tous ces juifs qui par le monde font rejaillir sur nos tribus éparpillées encore, le bonheur de l’essentiel : l’étude, l’étude, rien que l’étude.

Bravo à vous cher Monsieur. Pas seulement au nom de la France qui a vu tant de nos coreligionnaires la faire rayonner tant dans les sciences, les arts, la littérature, la musique que par la politique.

Difficile en effet, pour l’antisémite moyen d’admettre qu’un juif français leur permit un jour de partir en congés payés. Il s’appelait Léon Blum et son chef de cabinet lâchement assassiné Georges Mandel. Des juifs qui ont changé la vie profonde de tous les travailleurs français.

Ah cher peuple juif, je vous aime si passionnément que je ne cesserai un seul instant de me battre pour vous donc pour moi. Nous sommes liés depuis si longtemps et si l’amour ne nous avait pas submergé, nous aurions péri depuis des siècles.

Voyons donc le verre à moitié plein les aminches. Aimons la vie et aimons le pouvoir de la mitzvah car il est puissant.

Nina

Et pour les tunes chantons tous…

(Source : JSS News)

Tant qu’il y aura des abrutis !

https://jssnews.com/content/themes/jssnews/timthumb.php?src=https%3A%2F%2Fjssnews.com%2Fcontent%2Fassets%2F2017%2F03%2Fgolf.jpg&q=90&w=498&h=270&zc=1_____________________________________________________

Les petites histoires peuvent parfois remonter le yang comme on dit.

Elles prêtent à sourire ou à rire et donnent du même coup, un autre aspect de l’ennemi.

Aucun de mes aminches n’ignore combien de tunnels fabriqués grâce à la manne financière de l’Europe et de l’Amérique, le Hamas construit inlassablement.

Les tunnels pas les maisons des gazaouis. Cela ne semble pas du tout gêner nos chères démocraties chancelantes sous le poids de l’islam.

Or, voici 2 petites histoires amusantes que notre rationalité à toute épreuve voudra bien mettre sur le compte de la connerie légendaire de la pensée arabo-musulmane.

1ère petite histoire :

Le Rabbin Nathanael ChiKri, connu en Israël et disposant de disciples fervents fait l’honneur de quelques journaux du pays, juifs et musulmans.

Il paraîtrait que le Rav Chikri se serait plusieurs fois rendu près de la clôture enserrant Gaza pour y faire de ferventes prières invoquant les sages d’Israël afin que la sécurité du peuple soit assurée.

Or, un drôle de calendrier s’est mis en place depuis que le Rabbin Chikri va prier près de Gaza : :shock: les tunnels du Hamas s’effondrent !

Simples coïncidences les aminches ! Il se trouve que c’est arrivé plusieurs fois et que les disciples en font grand bruit.

Ce qui est bien plus drôle dans cette petite histoire, c’est la peur qu’inspire le Rabbin Chikri aux arabes de Gaza. On en parle fiévreusement dans la bande. On en cause tellement que les journaux de l’Autorité Palestinienne en ont fait quelques articles.

Le buzz du Rabbin a encore de beaux jours devant lui puisque une autre histoire du même genre commence à effrayer nos braves soldats d’Allah.

2ème histoire :

« Les juifs plantent des Gharqads (arbres aux juifs) pour se protéger des couteaux islamiques ! ».

519479219_small

Selon le hadith très connu :

« L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. » [Bukhari et Muslim]

Et ouaiche les aminches !

Auprès de notre arbre nous vivons heureux et nous ne devrions pas comme dit Brassens nous séparer de notre arbre.

Tant que nous aurons à faire à des abrutis de cette envergure, dans le fond, nous risquons uniquement de nous faire tancer, critiquer, éreinter…par les démocraties occidentales.

1407582830-image002cq2

 

De nouveau, les journaux palestiniens, afin de ne pas perdre la face et remonter le moral des troupes, parlent de cette « mode » israélienne qui est de planter des arbres à juifs ou Gharqads. Selon eux, les juifs ont peur…brrrrr

Alors allez-y mes frères ! PLANTEZ PLANTEZ PLANTEZ !!!

Depuis la renaissance d’Israel, des centaines de millions d’arbres ont été plantés dans cette région doublement hostile mais qui a toujours été la patrie des juifs.

Qu’il y ait parmi la diversité des arbres que le KKL continue de planter partout se trouvent des arbres repoussant l’ennemi, TANT MIEUX !

Nous aimons tout. Tout ce que la nature peut offrir de bon et de salutaire pour l’homme.

L’arbre aux juifs ! Fallait-il être obsédés comme les rédacteurs du Coran pour nous refiler un type d’arbre capable d’arrêter des criminels !

Si seulement les nazis avaient eu la bonne idée de se convertir à l’islam, on aurait peut-être pu sauver quelques millions des miens.

Nina

Tant qu’il y aura des abrutis !

(Source : JSS News)