Archives de Catégorie: LA FRANCE TRANQUILLE A VECU. LE CHA(OS)NGEMENT, C’EST MAINTENANT ! (mise à jour quotidienne, mois par mois)

Hollande : ces péchés originels qui conduisent au mensonge permanent

Hollande : ces péchés originels qui conduisent au mensonge permanent

___________________________________________________


« Le changement, c’est maintenant ! ». Au printemps 2012, une partie des Français avait sincèrement cru à cette volupté rhétorique. Une autre, plus hésitante mais épuisée par la tourbillonnante présidence Sarkozy avait observé l’air sceptique l’envol d’un aigle qu’on avait toujours pris pour un merle moqueur. Or, la première élévation avait été électrique, déchaînant la foudre dans un ciel menaçant, tandis que le nouvel Empereur des Français se rendait à Berlin. Et chacun s’était demandé ce qu’en eussent conclu les antiques oracles en leur temps. Présage d’un premier renoncement ? Assurément, car il n’y avait pas eu de renégociation du traité européen. Exit, tous les espoirs espagnols, grecs, italiens, portugais dont les chefs de gouvernements avaient secrètement souhaité unir leurs forces à une France insoumise pour fléchir la politique austéritaire d’une Diane chasseresse au costume décidément trop vert de gris. Est-ce à dire qu’à peine né, le rêve s’était enfui ?

Quatre années plus tard, le mensonge originel s’avérera-t-il un péché mortel ? Dans douze mois, son auteur recevra-t-il la peine capitale accompagnant parfois, les blasphèmes impardonnables ? Ou l’aigle peut-il encore caresser l’espérance d’un retour de popularité dans le cœur de la Gauche ; ce pauvre peuple sans dents qu’abandonne lentement avec la rage de mordre, le génie des idées progressistes ? La profondeur des rancœurs est toujours à la mesure des illusions ou des déserts qu’on fait naître en un homme.

Pourtant, tout avait si bien commencé. L’aigle avait conquis les deux chambres, la jeunesse, les Fonctionnaires, les agacés de la Sarkozie au bord de la crise de nerfs. Beaucoup s’étaient plu à croire au prêche d’un crieur dessinant la vision d’une Europe plus sociale et furieusement humaine. Pourtant, d’où que viennent les chants d’exhortation au changement, au tournant, au renouveau, à la France apaisée, à l’action, à la marche, ne savons-nous pas qu’un tel bonheur coûte peu à la parole de ces beaux oiseaux de feu. Sitôt parvenus au sommet, que l’ambition de ces volatiles s’épuise dans la contemplation de leur propre félicité. Et quoiqu’il eût promis « de transmettre dès après son élection une proposition de renégociation du Traité de stabilité européen », François avait trahi. Lui aussi. Tout n’était donc que vertige, perfidie, stratégie. Or, il faut savoir quitter les univers féériques sans bruit, mais non sans amertume. Tout se paie ici-bas, à commencer par les promesses bafouées.

Alors, que dire de ce nouvel empereur, si à la place de marcher dans l’ombre d’un modèle illustre et conquérant, celui-ci se révélait n’être à l’usage qu’un vulgaire « Nabot-Léon » ? Quelle mauvaise pièce avait-on joué là aux Français ? Quel sombre génie avait-il œuvré à ce que tant de belles déclamations eussent abouti au morne spectacle d’un homme insignifiant, réclamant la seule grandeur de la normalité ? Pourvu que l’homme eût été habile à la conduite des affaires de l’État, constant dans ses convictions, hautain, solaire ou excellemment zélé dans le raffinement de la fourberie, il eut été encensé. Mais, que n’a-t-on épargné aux Français la comédie humaine des grandes tragédies ? Que s’est-on convaincu sur le parthénon élyséen de l’urgence d’une loi sociétale en faveur du mariage pour tous, lorsqu’il eût été éminemment souhaitable de s’occuper de cette jeunesse désœuvrée des quartiers écartelée entre Islam politique, associations oiseuses voire dangereuses, mais utiles au câlinage du vote communautaire ? Car, qui est assez dupe pour croire que ces fléaux fussent nés avec les attentats de nos comiques géniaux nationaux ? Alors, puisque la tragédie contemporaine se jouerait en cinq actes, le fatum s’accomplirait, inexorable et funeste. Quatre années d’errances, de démissions, de revirements, de renoncements, de communications boursoufflées, intempestives, contradictoires à défaut d’un cap clair, mûri, victorieux. La gloire et l’éloge attendraient. Le Président élu ne serait pas ce vir incomparabilis. À la place, celui-ci partirait en vacances, comme les Français les mieux nantis. La France était un État en faillite, c’était entendu. Mais était-ce sa faute à lui, encore vierge de tout crime ? Or, l’affreux ne l’était déjà plus. Coupable. Trois fois coupable. La renégociation du Traité n’avait pas eu lieu. Toutefois, il est toujours assez commode lors des premiers cent jours de s’empresser de couronner du joli bicorne du désastre un prédécesseur n’ayant pas laissé l’impérissable sentiment d’incarner la figure du phenix doctorum. Et puis, n’avait-il pas un droit souverain à s’accouder au camion-bar de la plage de Cabasson ? Pourquoi eût-on refusé à notre héros farceur le privilège de céder à son naturel talent pour amuser les foules ? Avant le départ, juste avant qu’on eût eu fini de coincer le seau, la pelle et le râteau dans le coffre de la DS présidentielle, le sage n’avait-il pas pris le soin de réduire la rémunération du chef de l’État et des membres du gouvernement de 30% ; décret venant contraster avec la rumeur têtue d’une augmentation de 172% du traitement du Président de la République décidée par Nicolas Sarkozy en 2007 ? Et en faveur des Français, n’avait-il pas procédé à l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire 2012 de 25% ? N’avait-il pas décidé le blocage du prix des carburants pendant 3 mois ?

Alors quoi ! Crie le fripon. Qu’on me laisse jouir de ma citadelle de Brégançon en paix ! Depuis mon rocher, le visage face aux vents alizés, je contemple les immensités marines moutonnantes et iodées. L’inspiration viendra. Je m’y engage ! Déjà, n’ai-je pas prononcé l’arrêt de la révision générale des politiques publiques, laquelle prévoyait notamment le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux ? Le redressement du pays dans la justice et la priorité accordée aux Jeunes guideront mon action. C’est promis. Mais de grâce, laissez-moi chercher mes idées au soleil ! Ah ? La feuille de route n’était-elle donc pas tracée ? N’était-elle pas celle qui avait inspiré les 60 engagements de campagne ? Or, de quoi s’étonnait-on soudain ? En matière politicienne, promettez, promettez ! Puis laissez le réel s’en mêler. C’est ainsi qu’on échappe aux rédhibitoires condamnations !

Le premier été était donc passé, comme une caresse grisante et délicieusement volubile. À la rentrée, les Français seraient en colère. Tant pis ! Il faudrait bien leur peindre un tableau des déficits publics plus sombre qu’escompté. Tout le désordre n’en reviendrait-il pas entièrement à Sarko ? Le changement débuterait donc par le tournant de la rigueur. Dès la fin du mois de septembre 2012, le projet de loi de finances 2013 avait fixé un redressement historique des comptes publics. Or, à la place du programme promis, lequel eut taxé les plus riches au bénéfice des classes moyennes et des moins fortunées, il s’était agi d’un impôt que 9 Français sur 10 finiraient par payer entre 2012 et 2014…

Toutefois, le projet de l’article n’étant pas d’écrire l’incipit d’un ouvrage relatant la généalogie d’un mensonge, venons-en au pire de ce qu’un homme se voulant ordinaire peut produire d’étonnant, d’irresponsable, de choquant et d’aisément contournable. Ce sera donc la chronique du journal d’un fou ordinaire. Nous pourrions tout aussi bien pu l’intituler « De l’origine du mépris collectif ». Ou encore, « Ce que la postérité concède au médiocre ».

Folie d’un homme liant dès le 9 septembre 2012 son destin à celui de l’inversion de la courbe du chômage, prévue à la fin 2013.
Folie d’un homme réitérant cet engagement les 3 et 21 décembre, repoussant discrètement l’échéance de 3 mois.
Folie d’un homme se débattant dans l’incohérence d’une croyance mortifère. Les mois suivants, une somme de déclarations contradictoires avaient fini d’installer le doute impérieux dans l’esprit des Français. « L’année 2013, si nous arrivons à accélérer la reprise, cet objectif peut être atteint », avait déclaré le Président en février. « C’est un engagement que j’ai pris. Ce n’est pas une parole que j’ai prononcée en l’air ».
Folie d’un homme s’acharnant contre la douleur d’un réel entêté. « L’inversion de la courbe du chômage, c’est une volonté, c’est une stratégie, c’est une cohérence ».

Or, un an jour pour jour après la promesse originelle, la courbe du chômage n’avait pas été inversée, pas plus qu’au mois de décembre de cette année-là ni qu’hier, tandis que le Président faisait face à 4 Français sélectionnés avec soin par France 2 ; chaîne publique dont on ne sait décider si les pressions qu’elle a subies de l’Élysée laisseront des cicatrices sur une impertinente Léa Salamé et un obséquieux David Pujadas, résolument plus fade. Or, si les Français consentent à s’acquitter d’une redevance audiovisuelle, c’est avant tout pour que l’irrévérence à la française vive et puisse s’exercer. Que l’on cesse de perpétuer la nostalgie de l’héritage mitterrandien ! La tyrannie de la bien-pensance ne séduit plus l’audimat, lequel préfère aller fleurir le verbe sur les réseaux sociaux et autres places de la République française. Toutefois, demander à un Président si sa remarque est une plaisanterie doit demeurer, au-delà d’un manque d’éducation, une faute de goût définitive.

Et puis d’abord, qu’était cette étrange mascarade ? Que vaut l’exercice suicidaire d’un bilan calamiteux dressé face à une courbe du chômage en pleine floraison ? Le risque du désintérêt n’était-il pas prévisible ? Au procès d’un refus de prolongation du CDD présidentiel au motif d’absence de résultats, fallait-il ajouter celui du discrédit public ? Face au cadeau fiscal de 41 milliards d’euros accordés aux entreprises sans les subordonner à des contreparties d’embauches, était-il judicieux d’opposer la voix d’une jeunesse qui se sentait trahie ? Face aux détresses d’un conducteur de cars faisant vivre une famille de 4 enfants avec guère plus qu’un smic et celle de sa mère, qui après avoir travaillé de 14 à 62 ans ignore comment survivre, fallait-il qu’on attendît des Français qu’ils portassent un regard bienveillant sur un quinquennat chaotique ? Est-ce par une séquence navrante qu’on entend faire tabula rasa des reniements pour espérer engager sa nouvelle campagne présidentielle ?

Enfin, dernier né des projets de reconquête de l’ancien électorat, un Plan de Citoyenneté et d’Égalité destiné à briser la ghettoïsation des quartiers par la promotion de la mixité sociale vient d’être annoncé par Manuel Valls. Mais qu’à la fin dans ce pays, on cesse les sottises ! Assez, avec ce fascisme de mixité sociale ! Si un Français refuse d’habiter au milieu d’un groupe communautaire dans lequel celui-ci ne se reconnaît pas, c’est un crime souverain que de vouloir l’y contraindre en usant de l’avantage écœurant qu’il est déshérité ! Sacrifiera-t-on un pays à une communauté ?

Si la société multiculturelle est viable, le projet d’une mixité sociale est une violence indigne d’un État civilisé. Les États-Unis, où les quartiers identitaires s’accumulent les uns à côté des autres en ont tiré les leçons, selon l’évidence qui admet que la seule liberté s’exerce dans des choix volontaires. Lorsque les autorités locales et gouvernementales commenceront à habiter au cœur des cités qu’elles érigent, à la place de préférer y sacrifier ses fonctionnaires muselés, à commencer par ses professeurs et ses forces de police, peut-être en reparlerons nous. Que dans ce pays, on cesse les hypocrisies ! Qu’un Homme d’État ose la rage de l’expression pour affirmer le vrai !

Enfin, si les gesticulations de ministres et adversaires politiques intimident, cela évite-t-il l’issue fatale qui couronne un mensonge ? Au moins, aurait-on pu épargner aux Français le spectacle d’une agonie baignant dans l’atmosphère sordide qu’abandonne toujours en partant, les mauvais gouvernants.

Mylene Doublet-O’Kane

Hollande : ces péchés originels qui conduisent au mensonge permanent

(Source : Riposte laïque)

Petite chronique des racailles barbares : LA FRANCE TRANQUILLE A VECU. LE CHA(OS)NGEMENT, C’EST MAINTENANT !

La France tranquille a vécu. Le cha(os)ngement, c’est maintenant GRÂCE  A  FRANCOIS HOLLANDE QUI PREFERE CHOUCHOUTER LES  BARBARES FAINEANTS QUE PROTEGER LES FRANCAIS QUI TRAVAILLENT, ET LES ENTRETIENNENT POUR LE NECESSAIRE ET MÊME POUR LE SUPERFLU !  louyehi ________________________________________________________

Marseille : mort d’un homme poussé sous le métro. Bien sûr, on va essayer de faire passer l’assassin pour un fou, comme c’est l’habitude quand un sauvage commet un crime!

Un homme de 40 ans est décédé cet après-midi à la suite d’un accident intervenu sur la ligne 2 du métro marseillais. Selon les informations du journal La Provence, un individu tenant des propos délirant l’aurait poussé sur les rails. Les témoins l’ont ensuite maîtrisé et il a été placé en garde en vue.

Selon le par quet de Marseille, le geste du pousseur était «volontaire», comme l’ont expliqué plusieurs témoins visuels de la scène. Toute la question est de savoir si cette personne, récemment hospitalisée en unité psychiatrique, était en pleine capacité mentale ou non, a ajouté le parquet…

Lire la suite : Marseille : mort d’un homme poussé sous le métro

(Source : Dreuz.info)

______________________________________________________

Toujours à Marseille, un homme blessé de 7 coups de couteau au marché aux puces du 15ème

Un homme de 25 ans a reçu sept coups de couteau ce matin à l’entrée du marche aux puces (Marseille 15e).

Il a été transporté par les marins pompiers à l’hôpital Nord…

Lire la suite : Un homme blessé de sept coups de couteau au marché aux puces

(Source : Dreuz.info)

Voici la suite, pour ce début de mois d’août, et nous ne sommes que le 3 !

Pyrénées-Atlantiques : une dame de 87 ans tabassée pour 20 eurosFos-sur-Mer : Homme poignardé : appel à témoin

Un chauffeur routier sauvagement poignardé au Canet

Mars 2014 – Aujourd’hui en France, les petites racailles feraient-elles la loi ? LA FRANCE TRANQUILLE A VECU. LE CHA(OS)NGEMENT, C’EST MAINTENANT !

  La France tranquille a vécu. Le cha(os)ngement, c’est maintenant GRÂCE  A  FRANCOIS HOLLANDE QUI PREFERE CHOUCHOUTER LES  BARBARES FAINEANTS QUE PROTEGER LES FRANCAIS QUI TRAVAILLENT ET LES ENTRETIENNENT POUR LE NECESSAIRE ET MÊME POUR LE SUPERFLU !  ________________________________________________________

fds _______________________________________________________

Liste non exhaustive POUR MARS 2014 :

Nantes Un policier gazé et frappé devant une boîte de nuit, un autre mordu

Publié le 22 mar 2014
, par

Municipales à Antibes: la visite de Marine Le Pen se termine en baston

Publié le 20 mar 2014
, par

Interpellation : la famille du « jeune » Mohammed s’en mêle et agresse les policiers

Publié le 11 mar 2014

 

Aujourd’hui en France, les petites racailles feraient-elles la loi ? – Commerçant tabassé par des arabo-musulmans, maintenant menacé de mort – bien sûr, sans protection de la police ! LA FRANCE TRANQUILLE A VECU. LE CHA(OS)NGEMENT, C’EST MAINTENANT !

La France tranquille a vécu. Le cha(os)ngement, c’est maintenant GRÂCE  AU TRAITRE FRANCOIS HOLLANDE QUI PREFERE CHOUCHOUTER LES  BARBARES FAINEANTS QUE PROTEGER LES FRANCAIS QUI TRAVAILLENT ET LES ENTRETIENNENT POUR LE NECESSAIRE ET MÊME POUR LE SUPERFLU !  _________________________________________________________

Crédit photo: thierry lindauer et dr

_______________________________________________________

Lundi 3 mars, Michel Thiery et Yannick Prière, deux commerçants cournonnais, ont été passés à tabac, presque lynchés, par un groupe de quatre à six arabo-musulmans.

Motif: 180€, un DVD que le client devait rembourser à Yannick Prière, le patron du vidéo-club, qui lui avait déjà effacé une dette de 200€.

Yannick Prière, 28 ans, ancien cuisinier qui n’a pas peur du travail (jusqu’à son agression il avait deux emplois) avait décidé d’investir ses économies, de s’endetter, de se mettre à son compte, et de créer sa petite entreprise : un vidéo-club à Cournon d’Auvergne au sud de Clermont Ferrand dans le Puy de Dôme.

Mais des malfaisants en ont décidé autrement, ce lundi 3 mars 2014.

Roués de coups avec une violence inouïe par une bande armée de chaînes et d’antivols de moto. Pour 180€

Lui et Michel Thiery, un ami commerçant qui se trouvait dans son vidéo club au mauvais moment, ont été roués de coups avec une violence inouïe par une bande de quatre à six marocains et algériens armés de chaînes et d’antivols de moto. Ils doivent d’être en vie à l’arrivée de témoins. Pour 180€…

Le quotidien local, La Montage, en a parlé comme d’un fait divers – en passant sous silence l’origine des agresseurs – car en France, on cache le réel.

Nous avons voulu comprendre, savoir, enquêter. N’étant pas un site français, nos lecteurs vivent dans le monde entier, et ils ne savent pas ce que les Français vivent. Pour nos lecteurs étrangers surtout, JPG a posé des questions, j’ai enquêté de mon coté. Voici ce que nous avons appris :

• Yannick Prière a été frappé avec une chaîne de moto : « J’ai pris quatre coups de chaîne de moto à la cuisse, à l’épaule, et sur l’avant bras pour protéger mon visage comme j’ai pu, pendant qu’un autre me donnait des coups de poing. J’ai aussi deux cervicales déplacées », une attelle et une minerve autour du cou.

• Michel Thiery son ami et commerçant, « a eu le nez cassé, une entorse cervicale, une luxation d’un doigt et la mâchoire déviée, un traumatisme crânien et de multiples contusions ». « Je me souviens de trois coups de poing dans la tronche », a-t-il déclaré à La Montagne… « Ensuite, j’ai vu un truc jaune arriver sur moi. C’était un casque de moto. Ils m’ont aussi frappé avec l’antivol. Et les lumières se sont éteintes… ». Il a perdu connaissance sur le trottoir, et a été transporté aux urgences par les pompiers.

• Quand le ton est monté avec son client, Yannick Prière a appelé le 17 police secours. Ils ont mis 20 minutes pour arriver – quand tout était terminé. Pourtant, ils sont à 5 minutes du vidéo club.*

Yannick Prière : « 20 minutes sont passées, ils ont pris la fuite en voiture, et j’ai pu en intercepter un avant qu’il prenne le bus, celui avec qui j’ai eu le conflit, la police l’a embarqué, Michel était allongé par terre dans le coma. Moi, j’ai eu un déplacement cervical, je dois encore faire des examens. Au début je pouvais marcher, mais j’ai commencé à me sentir mal, avec un nerf très gonflé et un kyste au coude. »

Vous connaissez vos agresseurs ?

Pas personnellement, c’est des jeunes du quartier, entre 18 et 21 qui trainent souvent – je les vois passer devant le magasin depuis des années ; je les ai vu grandir, et je les connais de vue. L’autre, ça fait un an qu’il est client du magasin. Ils l’ont arrêté à 17 heures, ils l’ont relâché le lendemain matin, et il est repassé devant le magasin avec son scooter avec un grand sourire en klaxonnant. J’ai trouvé ça inadmissible parce que la police m’avait caché qu’ils l’avaient relâché, mon dossier mis de coté, et le procureur les relâche comme ça…

Je vois passer un jeune avec une cagoule, je me méfie…

Ce sont des jeunes issus de l’immigration ?

Je ne sais pas s’ils sont issus de l’immigration, mais ils sont d’origine algérienne ou marocaine, tous sans exception, les quatre ou six, je ne sais plus combien ils étaient. Je ne sais pas quoi faire. Je pars du magasin, je suis apeuré – il y a toujours quelqu’un qui m’accompagne. J’ai pas confiance. Je vois passer un jeune avec une cagoule, je me méfie… je serre la mallette que j’ai dans la main…

Je ne me sens plus en sécurité chez moi comme on dit. Surtout que c’est pas la première agression, c’est la 3e en quatre ans. 

Et là déjà c’était des marocains ou des algériens ?

Tout à fait… après, j’ai des amis d’origine africaine ou marocaine, il est pas question de racisme, mais c’est des petits délinquants… je ne sais pas comment signaler ça, c’est compliqué, après on dit qu’on est raciste…

Lire la suite : Commerçant tabassé par des arabo-musulmans, maintenant menacé de mort – sans protection de la police

(Source : Dreuz.info)

Quelques faits divers de janvier 2014 de cette bonne France multiculturelle tellement symathique …LA FRANCE TRANQUILLE A VECU. LE CHA(OS)NGEMENT, C’EST MAINTENANT !

          La France tranquille a vécu. Le cha(os)ngement, c’est maintenant !   _________________________________________________________

Boussy-Saint-Antoine : un passant vole les clés de scooter du braqueur

Publié le 19 jan 2014

 

Laissé aux urgences une balle dans la tête

Publié le 19 jan 2014

Lille : un jeune homme de 19 ans grièvement blessé par balles en pleine rue

Publié le 19 jan 2014

 

Bagarre à la sortie d’une boîte de nuit à Dijon : un mort, 2 policiers en garde à vue

Publié le 19 jan 2014

Avignon : ils tabassent un adolescent handicapé

Publié le 19 jan 2014

Guerre des gangs au Kremlin Bicêtre, un jeune défoncé à coups de marteau

Publié le 18 jan 2014

Homicide à Urt : le meurtrier présumé était impliqué dans un trafic de drogue

Publié le 16 jan 2014

Une vidéo fait tomber le grand mufti kirghiz

Publié le 13 jan 2014

(Source : Dreuz.info)

________________________________________________________

_______________________________________________________

Grigny : Mohamed, relaxé dans l’attaque du RER D, interpellé pour vols violents

Ce jeune homme de 18 ans est suspecté d’avoir commis au moins quatre vo ls avec violence sur le parvis de la gare de Grigny et de Ris-Orangis. Trois de ses complices présumés ont, eux aussi, été arrêtés à leur domicile, dans le quartier de Grigny 2. Deux d’entre eux sont des mineurs reconnus coupables dans l’affaire du RER D qui avait fait grand bruit. Mohamed sera présenté au tribunal d’Evry, le 28 mars, pour ce nouveau dossier.

Confondu par les caméras

Les faits remontent pourtant à la même période, il y a près d’un an. Simplement, les deux enquêtes ont été menées séparément. L’une, pour les vols dans le train, a abouti plus rapidement. L’autre, pour les rackets de passagers à la sortie de la gare, vient donc de connaître son épilogue. Et si, au bénéfice du doute, Mohamed n’avait pas pu être identifié par les juges lors de l’audience de l’attaque de type « diligence », cette fois, la vidéosurveillance est sans appel : « On le distingue clairement », avance un proche du dossier. En garde à vue, le suspect a d’ailleurs reconnu les faits.

Le mode opératoire des agressions est un peu différent, car ces faits sont antérieurs à ceux perpétrés dans le RER. Les passagers n’étaient abordés qu’une fois sortis de la gare. Encerclés, ils étaient contraints de livrer leurs téléphones por tables. « Et si la victime ne s’exécutait pas assez vite, elle était frappée, raconte une source proche du dossier. Les téléphones étaient ensuite vendus un peu plus d’une centaine d’euros. »…

Lire la suite : Grigny : Mohamed, relaxé dans l’attaque du RER D, interpellé pour vols violents

(Source : Israël flash)

_______________________________________________________

Bobigny: un corps sans tête, dans un plastique, repêché dans un canal

Rouen: un braquage mis en échec par des commerçants

(Source : BFMTV)

A SUIVRE…

Ads by PlusHD.5Ad Options

– See more at: http://www.dreuz.info/category/faitdesociete/#sthash.yREqiuJn.dpuf

Alerte info : terroriste armé d’explosifs arrêté en plein Paris ! / Quelques faits divers de cette bonne France multiculturelle tellement symathique …LA FRANCE TRANQUILLE A VECU. LE CHA(OS)NGEMENT, C’EST MAINTENANT !

La France tranquille a vécu. Le cha(os)ngement, c’est maintenant !   ______________________________________________________

url

__________________________________________________

Un homme a été interpellé à Paris dans le cadre d’une en quête  pour trafic d’armes. Il transportait deux pains d’explosifs de 500 grammes.

Selon itélé et BFMTV, le lieu de l’interpellation serait le secteur de la porte de la Villette.

(Source : Dreuz.info)

_____________________________________________________

Quelques autres faits divers de cette bonne France multiculturelle tellement sympathique…

Gretz-Armainvilliers : le braqueur attaque le magasin avec… un pied de parasol !

Publié le 13 jan 2014

Paris: 8 braqueurs interpellés en flagrant délit près des Champs-Elysées

Publié le 13 jan 2014

Martinique : deux morts et six blessés dans une fusillade à la sortie d’un restaurant

Publié le 13 jan 2014

Marseille : premier règlement de comptes mortel de l’année

Publié le 13 jan 2014

Tarascon : une femme retrouvée égorgée chez elle

Publié le 12 jan 2014

La Courneuve : un policier blessé au cours d’une agression à coups de sabre

Publié le 12 jan 2014

Besançon : coups de feu à la sortie d’une discothèque

Publié le 12 jan 2014

Paris : une femme et homme gravement blessés par balles dans le VIIIe

Publié le 12 jan 2014

Val-d’Oise : le faux baptême cachait un séminaire islamiste radical

Publié le 12 jan 2014

Haute-Vienne : le veilleur de nuit d’un centre éducatif fermé meurt poignardé

Publié le 11 jan 2014

Une collégienne violée par deux ados sous les yeux d’une dizaine de personnes

Publié le 10 jan 2014

Yvelines : deux adolescents blessés par des tirs devant un collège de Limay

Publié le 10 jan 2014

Chelles : une vingtaine de jeunes armés au lycée pour une expédition punitive

Publié le 10 jan 2014

Brunoy : un bus saccagé par des vandales cagoulés jeudi soir

Publié le 10 jan 2014

En France, des hommes, des femmes, des vieillards, des enfants sont chaque jour violés, blessés et assassinés par les barbares sans que ce gouvernement de collabos ne lève le petit doigt ! INFECTE !

Un homme a été interpellé à Paris dans le cadre d’une enquête pour trafic d’armes. Il transportait deux pains d’explosifs de 500 grammes.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Selon itélé et BFMTV, le lieu de l’interpellation serait le secteur de la porte de la Villette.

– See more at: http://www.dreuz.info/2014/01/alerte-info-terroriste-arme-dexplosifs-arrete-en-plein-paris/#sthash.93tFR2ha.dpuf

Alerte info : terroriste armé d’explosifs arrêté en plein Paris – See more at: http://www.dreuz.info/#sthash.MXQInCCr.dpuf

Quelques « faits divers » dans la Françarabia de Hollande, rien que depuis le 1er janvier 2014…

        La France tranquille a vécu. Le cha(os)ngement, c’est maintenant !
______________________________________________________
______________________________________________________

L’école de la Corniche fleurie à Nice vandalisée

Publié le 03 jan 2014
Ads by PlusHD.5Ad Options

– See more at: http://www.dreuz.info/category/faitdesociete/page/2/#sthash.WYHb2Qri.dpuf

(Source : Dreuz.info)