Israël – 19 juillet 2018

https://i0.wp.com/www.jforum.fr/wp-content/uploads/2018/06/86070140990100896628no_878_586.jpg_____________________________________________________

U.E. : Erdan présente le « réseau de la haine » qui dirige BDS

Suite aux réclamations de Federica Mogherini, l’antisémitisme de l’U.E bientôt mis à jour par son financement direct ou indirect d’organisations liées au FPLP, comme Al-Haq, financé tout particulièrement par la Suède et la France :

“Le chef de l’organisation Al-Haq est Shawan Jabarin, un habitant de Ramallah, qui a purgé une peine de 13 ans dans une prison israélienne pour son implication dans l’aile militaire du FPLP. Jabarin est dirigeant de la campagne légale contre Israël et actif en Europe et à la Cour pénale internationale de La Haye, Lila Khaled, membre du Front populaire de libération de la Palestine, a participé à la campagne de collecte de fonds pour une organisation BDS en Afrique du Sud “, a précisé M. Erdan.

Erdan présente le «réseau de la haine» des organisations BDS

Le ministère de la Sécurité publique révèle les relations entre les différents groupes de boycott et leurs liens avec les organisations terroristes palestiniennes ; «Sous couvert d’activités civiles, un réseau coordonné et bien financé opère depuis Ramallah et Gaza, dont environ un quart entretient des liens avec des groupes terroristes.

Le ministère des Affaires stratégiques a compilé un rapport révélant les relations internes entre différentes organisations de boycott anti-israéliennes, surnommé par le ministre Gilad Erdan le «réseau de la haine».

S’exprimant lors d’une conférence pour combattre le mouvement de boycott, Erdan a souligné que l’offensive contre Israël battait son plein “dans les assemblées locales, dans les syndicats, dans les salles de classe et sur les campus universitaires du monde entier. Les propagateurs de cette campagne de haine qui  déduisent leur idéologie de l’Autorité palestinienne et du Hamas, sont unis dans leur objectif de détruire l’Etat d’Israël. “

Sous le couvert d’activités civiles, un réseau coordonné et bien financé opère depuis Ramallah et Gaza, dont environ un quart (10 organisations) entretient des liens avec des groupes terroristes, dont le Hamas et le Front populaire de libération de la Palestine, dans le but d’inciter le monde contre l’Etat d’Israël “, a t-il poursuivi.

Ministre Gilad Erdan (Photo: Ohad Zwigenberg)Ministre Gilad Erdan (Photo: Ohad Zwigenberg)

La conférence GC4I, que le ministère des Affaires stratégiques organise tous les deux ans, rassemble plus de 150 responsables chefs de file d’organisations pro-israéliennes, des responsables de communautés juives et des militants du monde entier qui participent à la campagne de lutte contre le boycott, le désinvestissement et Mouvement de sanctions (BDS) et la délégitimation de l’Etat d’Israël.

Au cours de son discours, M. Erdan a discuté de l’étude sur laquelle son ministère travaille depuis deux ans à la demande du cabinet de sécurité politique dans le cadre des efforts de  lutte contre les mouvements de boycott contre Israël.

Rallye BDS à Paris (Photo: AP)Rassemblement BDS à Paris (Photo: AP)

Erdan a noté qu’il y a environ 300 organisations dans le monde qui appellent au boycott d’Israël. Le ministère des Affaires stratégiques a dressé une liste de 42 groupes importants qui «génèrent la haine d’Israël».

Selon Erdan, non seulement le Hamas et le Front Populaire pour la Libération de la Palestine soutiennent le BDS, mais les membres de ces organisations ont aussi des liens avec les autres organisations prônant le boycott d’Israël.

“Les hauts responsables des organisations palestiniennes Al-Haq, DCI-P (Défense des Enfants International -Palestine), et al-Damir sont des militants passés et présents du FPLP“, a-t-il dit.

“Le chef de l’organisation Al-Haq est Shawan Jabarin, un habitant de Ramallah, qui a purgé une peine de 13 ans dans une prison israélienne pour son implication dans l’aile militaire du FPLP. Jabarin est dirigeant de la campagne légale contre Israël et actif en Europe et à la Cour pénale internationale de La Haye, Lila Khaled, membre du Front populaire de libération de la Palestine, a participé à la campagne de collecte de fonds pour une organisation BDS en Afrique du Sud “, a précisé M. Erdan.

L’AP promeut le boycott contre Israël

“Nous avons également identifié des liens avec le FPLP, parmi l’organisation de boycott américaine Samidoun, le RPC promeut les intérêts du Hamas en Europe et les membres du PSC britannique et du FOA ont tenu des réunions avec de hauts responsables du Hamas à Gaza – y compris avec Ismail Haniyeh – et ont participé aux incidents de la flottille du Mavi Marmara et ont organisé une manifestation au 10 Downing Street pour promouvoir la marche du retour du Hamas “, a poursuivi le ministre.

Erdan a également blâmé l’Autorité palestinienne, qui, selon lui, promeut depuis longtemps les boycotts contre Israël et a officiellement adopté le mouvement de boycott au Conseil national palestinien en mai dernier.

“Nous avons vu les tentatives des hauts responsables de l’AP de suspendre Israël de la FIFA et de promouvoir les” listes noires” formulées par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, qui ont toutes été largement promues par les organisations BDS”.

“La campagne de délégitimation et les campagnes de boycott d’Israël sont basées sur les mensonges et la propagande du Hamas, qui déguise ses activités terroristes sous le couvert d’activités civiles, dans le but de salir Israël et de le priver de son droit de se défendre”,  a souligné Erdan.

“Il y a une nécessité nationale d’exposer les mensonges du Hamas et de démontrer son caractère meurtrier et antisémite, exprimé en lançant des missiles et des roquettes sur Israël en se dissimulant parmi la population civile, se camouflant derrière des marcheurs non-armés et des manifestations (non armées) et le lancement des cerfs-volants (incendiaires) de la terreur, qui sont présentés comme un jeu d’enfant”.

Erdan a noté que le ministère a récemment identifié une escalade, quant au contenu et aux auditoires vers lesquels les organisations de boycott dirigent leurs activités, et qu’ils appellent de plus en plus à la fin des accords commerciaux avec Israël et à l’arrêt de la coopération commerciale avec les industries de défense israéliennes.

“Cette campagne ne se déroule plus au sein des seules organisations de la société civile, et les organisations de boycott ont récemment commencé à faire pression sur les membres du parlement dans différentes parties du monde”, a déclaré M. Erdan.

“Les organisations terroristes et les organisations BDS n’ont jamais été si proches idéologiquement et en ce qui concerne leurs tactiques opérationnelles”, a déclaré Erdan. “Je continuerai à mener l’offensive contre les perpétuateurs de cette campagne de haine antisémite émanant de Gaza et de Ramallah”.

Erdan a également déclaré que le ministère des Affaires stratégiques mènera des campagnes et des activités de relations publiques dans l’année à venir pour exposer “le caractère meurtrier et la vérité sur le terrorisme du Hamas” afin que les organisations BDS aient du mal à continuer à faire de l’incitation et à propager les mensonges qui sortent de Gaza. ”

Première publication le: 20.06.18, 20:03

Shahar Hay | Publié le: 20.06.18, 20:03

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

—————————-
Complément mai 2017 :
un rapport publié le 29 mars, par une coalition d’organisations françaises et palestiniennes appartenant au BDS, qui appelle le gouvernement français à faire “pression” sur les institutions financières françaises (Banques) afin qu’elles retirent leurs investissements des banques, des services de communication, des compagnies d’assurance et d’utilité publique israéliennes,  est directement financé par le gouvernement Suédois.

Ce rapport, intitulé :  ‘Les liaisons  Dangereuses entre les Banques et les Compagnies d’Assurance  Françaises avec “l’Occupation” ‘ et écrit par l’Association France Palestine Solidarité (AFPS), le CCFD – Terre SolidaireLa Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), La Ligue Française des Droits de l’Homme (LDH), et Al-Haq [voir plus bas : lié au terrroriste Ahmed Jibril], appelle aussi le gouvernement français à intervenir pour contraindre les Banques et Compagnies d’assurance Françaises à se “désengager sans délai de toute relation financière avec les banques israéliennes”, ainsi qu’à encourager “ un projet de Loi interdisant à toutes les entreprises de tous les secteurs d’investir dans les “implantations” (“colonies” en novlangue antisémite).

Olga Deutsch, Directrice du Bureau européen de NGO Monitor : “Les groupes BDS, une fois encore, prennent la France et Israël pour cibles par des méthodes de guerre économique et ce n’est absolument pas une surprise que les principaux piliers des économies françaises et israéliennes  soient dans leur ligne de mire. Ce qui est, quand même, beaucoup plus troublant est qu’un pays-tiers, la Suède,– soit aussi impliquée et ce rapport reflète le degré d’irresponsabilité dangereuse dans le comportement de la Suède, en tant qu’Etat, qui s’autorise à financer des ONG aux objectifs répréhensibles dans d’autres pays de l’Union.”

Le logo de l’Agence Suédoise de Coopération et de Développement International (SIDA, ça ne s’invente pas) apparaît clairement sur cette publication. En outre, le gouvernement suédois fournit des millions de dollars comme source de financement majeur à la FIDH, en lui versant 5.170.707 de $ entre 2012-2016. La Suède a également livré  5, 7 millions de $ entre 2013-2017 au Secrétariat International des Droits de l’Homme et de l’Humanitaire, qui, lui-même, finance Al Haq, une organisation dont le Directeur Général Shawan Jabarin a prêté allégeance au Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), une organisation terroriste d’obédience irano-syrienne, reconnue et désignée comme telle par les Etats-Unismais aussi l’Union Européenne, le Canada, et Israël.

Le gouvernement français de François Hollande et de son ex-Ministre de l’Intérieur Cazeneuve a aussi offert des centaines de milliers d’Euro (€), pour alimenter des projets et le financement central de chacune des ONG impliquées dans la rédaction de ce rapport orienté, dont le FIDH, l’AFPS, le CCFD-Terre Solidaire, la LDH et l’association-écran Al Haq, couvrant le groupe terroriste irano-syrien du FPLP dirigé par Ahmad Jibril, dont le quartier-général se situe à Al-Rihanen en Syrie, et d’où il exploite un poste de commandement opérationnel à Deïr Znun, au Liban.

Les ONG à l’origine de ce rapport ont fait partie d’une coalition similaire qui a fait pression sur le Géant Orange de France-Telecom, afin qu’il mette un terme à son alliance prête-nom avec la société israélienne Partner.

NGO Monitor

29 mars 2017
Adaptation et Ajouts : Marc Brzustowski
Autres ONG directement financées par le gouvernement français (sommes en Shekels) : 
NGO Donor 2016 2015 2014 2013
Breaking the Silence Consulate in Jerusalem – France 63,559
B’Tselem Consulate – France 130,219 71,429 47,619
Comet Me MFA – France 5,391* 137,466*
HaMoked Consulate – France 49,019*
Ir Amim Consulate – France 93,897*
Bimkom Embassy – France 38,095*
Al Marsad Consulate- France 44,048
Alternative Information Center CNCDH 71,760
Terrestrial Jerusalem MFA- France 167,364

U.E : Erdan présente le «réseau de la haine» qui dirige BDS©

(Source : JForum)

-==-

https://i1.wp.com/www.jforum.fr/wp-content/uploads/2018/07/Slide3_1053_702.png_____________________________________________________

Satellite : l’installation iranienne d’Al-Navrab entièrement rasée

Des images satellites montrent la destruction du site syrien qui aurait été frappé par Israël

Des photos prises après une attaque sur un site industriel près de l’aéroport international d’Alep, qui a été attaqué en début de cette semaine, montrent qu’il a été complètement détruit ; site peut avoir été utilisé pour stocker des armes iraniennes.

Les images satellites prises par la compagnie israélienne de satellites ImageSat montrent la destruction d’un bâtiment qui a été attaqué plus tôt cette semaine près de l’aéroport international d’Alep en Syrie, à environ 350 kilomètres de la frontière avec Israël.

Les médias syriens ont attribué la frappe à l’armée de l’air israélienne. Israël n’a ni confirmé ni infirmé les reportages.

Sur la base des photos satellites, il semble que le site ait été complètement détruit.

 (Photo: ImageSat International (ISI))(Photo: ImageSat International (ISI))

Le bâtiment industriel qui a été attaqué peut avoir été utilisé pour stocker des armes, peut-être une nouvelle cargaison d’armes avancées destinées aux forces iraniennes opérant en Syrie.

Il est situé à seulement 500 mètres de l’aéroport international d’Alep, dans le nord de la Syrie, que l’Iran utilise parfois pour introduire des pièces d’avion et des armes dans le pays.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, neuf personnes, dont six Syriens et trois autres dont la nationalité n’a pas été révélée, ont été tuées sur un site logistique utilisé par les gardiens de la révolution iraniens près de l’aéroport. Les médias d’Etat ont déclaré que les frappes n’ont causé que des “dégâts matériels”.

 (Photo: ImageSat International (ISI))(Photo: ImageSat International (ISI))

Al Jazeera a affirmé que 22 personnes ont été tuées dans l’attaque, dont neuf officiers supérieurs Iraniens.

L’Observatoire a déclaré que l’attaque, qui, selon lui, était probablement menée par Israël, visait un site du régime syrien.

Une source militaire officielle en Syrie a accusé dimanche Israël d’une attaque. “L’ennemi sioniste est revenu encore une fois sur ses tentatives désespérées pour soutenir les organisations terroristes vaincues à Daraa et à Quneitra, et il a attaqué en utilisant des missiles contre l’un de nos avant-postes militaires au nord de l’aéroport Al-Nayrab. Les dommages ont été causés seulement à la propriété “, a déclaré un communiqué syrien.

Yoav Zitun | Publié: 18.07.18, 09:52
Première publication le 18/07 18, 09:52

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

Satellite : l’installation iranienne d’Al-Nayrab entièrement rasée©

-==-

A lire aussi : Satellite : l’installation iranienne d’Al-Nayrab entièrement rasée©

La Loi sur l’Etat-Nation du peuple Juif adoptée©

Un Arabe agresse un Juif de 69 ans à la sortie de la synagogue©

-==-

Publicités

PARACHAT HACHAVOUA – PARACHA DE LA SEMAINE du vendredi 8 au Chabbat 9 Av 5778 (du vendredi 20 au samedi 21 juillet 2018)

https://i1.wp.com/www.jforum.fr/wp-content/uploads/devarim_421_2811.jpg_____________________________________________________

Cette semaine, nous étudions la paracha Devarim (1,1 – 3,22)

Lecture de la paracha Devarim en français

https://i1.wp.com/www.jforum.fr/wp-content/uploads/2016/08/drai.jpg

______________________________________________________

La justice est au Créateur

« Je donnai alors à vos juges les instructions suivantes: « Ecoutez également tous vos frères et prononcez équitablement (tsedek) entre (bein) chacun et son frère, entre chacun et l’étranger. Ne faites point en justice acception de personne ; donnez audience au petit comme au grand, ne craignez qui que ce soit car la justice est à Dieu ! Que si une affaire est trop difficile pour vous (ykché mikem), déférez la à moi (takriboun) et j’en prendrai connaissance » Dt, 1, 16, 17. Traduction du Rabbinat.

Ces prescriptions concernant l’exercice de la justice sont capitales. Elles font suite à l’observation de Moïse selon lequel le peuple libéré d’Égypte est devenu un peuple nombreux, vivace mais qui doit être intiment régulé. La justice devient la forme supérieure de cette régulation vitale.

Dans un peuple libre, et du fait même de cette liberté, il est impossible que des différents ne surgissent pas, que des conflits ne se fassent pas jour. Il ne faut surtout pas en réprimer les manifestations.

Une fois celles-ci produites, il importe surtout de leur trouver une issue qui non seulement ménage le principe de fraternité inhérent à ce peuple mais qui le renforce.

La mise en place d’institutions spécifiques est destinée à atteindre le mieux possible cet objectif.

La description de l’organisation du peuple d’Israël n’a pas pour but d’en détailler la hiérarchie externe mais au contraire de souligner sa plus grande proximité quotidienne avec chaque Bnei Israël.

Les différents et les conflits, pour ne pas parler d’affrontements, sont à la fois cause et effet d’un trouble de la parole lorsqu’elle excède ce que l’on ressent, qu’elle ne trouve plus les mots pour le dire. Colère et mutisme comprimés peuvent conduire aux pires extrémités.

C’est pourquoi s’agissant de la conception même de la justice, celle-ci est formulée prioritairement en termes d’écoute.

Le juge n’est pas ce magistrat armé de la loi comme d’une trique. Il est d’abord et avant tout un reconstituant de la parole interhumaine.

Dans un conflit, chacun n’entend plus que soi et s’avère incapable d’écouter autrui. Par sa fonction, le juge, à la fois dayan et chophet, doit rétablir une capacité d’écoute à nouveau réciproque et bilatérale.

C’est pourquoi un mot apparemment anodin, le mot « entre » (bein) est décisif puisqu’il désigne, au lieu de la mêlée confuse du conflit, le rétablissement d’un espace-temps permettant à la parole de l’un et de l’autre de s’exprimer enfin, de sorte qu’elle fût entendue.

De ce point de vue, il y va du juge comme du médecin qui devant une hémorragie – en l’occurrence une hémorragie de colère – doit avant tout la faire cesser, placer s’il le faut un garrot, en attendant que la circulation du sang reprenne son cours normal.

C’est pourquoi aussi le juge ne doit faire acception de personne, ni entre le citoyen et l’étranger, ni en fonction de critère sociaux car il est possible que ces différenciations elles mêmes aient été à l’origine d’un conflit désormais infecté.

En ce sens, la notion de tsédek devient bien plus large que celle d’équité. Pour le juge, juger consiste non pas à rétablir un statu quo ante mais littéralement à recréer une relation interhumaine.

On comprend mieux alors pourquoi la notion de jugement est référée non à une instance sociale, serait-elle la plus éminente, mais directement à Dieu en tant que Créateur.

Rendre la justice équivaut à poursuivre l’oeuvre de la Création proprement dite. Le cours de la Création est imprévisible et débordera toujours les cadres d’une pensée prédéterminée.

D’où la mention de ces « cas difficiles » qui illustrent l’une des problématiques les plus stimulantes de la théorie contemporaine du droit.

Lorsqu’un cas judiciaire s’avère d’une complexité telle qu’il semble outre-passer les ressources juridictionnelles actuellement disponibles de la collectivité humaine formée par les « sortis d’Égypte », au lieu de refuser de juger le magistrat devra en donner connaissance à Moïse, littéralement « l’approcher de lui » comme s’il s’agissait de l’accomplissement d’un sacrifice, d’un KoRBaN, d’une liturgie de renouement.

Dans ce cas il appartiendra à Moïse non pas exactement « d’en prendre connaissance « (le mot daât n’est pas employé) mais de l’écouter, de l’ausculter encore plus attentivement.

Car ce qui fait la difficulté d’un tel cas, c’est probablement sa teneur en passion qui déborde ce qu’un juge du rang est en mesure à son niveau d’en écouter et d’en comprendre.

Toute la formation du juge consister à affiner sa capacité d’écoute conciliatrice.

C’est en ce sens qu’il se rapproche du psychanalyste, lequel en effet est capable d’entendre ce qu’une oreille ordinaire ne saurait habituellement déceler pour in fine privilégier l’expression de la pulsion de vie.

Devarim : « La justice est au Créateur »- vidéo

Raphaël  Draï Z’l

(Source : JForum)

https://i0.wp.com/www.jforum.fr/wp-content/uploads/2018/07/%D7%93%D7%91%D7%A8%D7%99%D7%9D1.png

Haftara de Devarim

La Paracha Devarim est toujours lue le Chabbat précédant Tichea beAv, le jour où nous observons le jeûne en souvenir de la destruction du Saint Temple.

La Haftarah est la troisième des « Haftaroth de Blâme » lues pendant les Trois Semaines de deuil.

C’est le chapitre d’ouverture du Livre d’Isaïe, et il commence avec le mot « ‘Hazone » – la vision d’Isaïe. Il contient une réprimande émouvante : le prophète reproche au peuple d’Israël son éloignement de D.ieu :

« Sion sera racheté par la justice, et ceux de son peuple qui se repentent, seront sauvés par la vertu »« Cieux, écoutez ! Terre, prête l’oreille ! Car l’Éternel parle :

« J’ai nourri et élevé des enfants, mais ils se sont révoltés contre Moi. »

Ainsi la Haftarah est un rappel opportun de la raison pour laquelle la terrible calamité de Tichea beAv nous a atteints.

La Haftarah a plus d’un rapport avec la Paracha. Car, dans celle-ci nous lisons la longue admonition de Moïse, qui occupe tout le livre de Devarim.

Moïse commence par passer en revue toutes les quarante années d’errance dans le désert.

Il rappelle au peuple ses défaillances et l’avertit que le châtiment sera terrible s’il n est pas fidèle à D.ieu. L’admonition s’achève sur une bénédiction adressée au peuple entier. Ainsi le Père des Prophètes donne à ceux-ci qui le suivront, l’exemple.

La Haftarah se termine sur une note heureuse :

« Sion sera racheté par la justice, et ceux de son peuple qui se repentent, seront sauvés par la vertu. »

fr.chabad.org

 

Dans les éditions du Tanakh que nous connaissons, les trois plus grands livres prophétiques sont classés dans un ordre chronologique : Isaïe, Jérémie et Ezéchiel.

Le Talmud (Baba Bathra 14b) arrange en revanche ces trois livres différemment : Jérémie, Ezéchiel et seulement ensuite Isaïe.

La raison en est, explique-t-il, que le livre de Jérémie ne contient que des prophéties de destruction ; aussi vient-il le premier.

Ezéchiel contient pour partie des prophéties de destruction et pour partie des consolations. Quant à Isaïe, il ne contient que des consolations, de sorte qu’il vient en dernier.

Et pourtant la haftara de notre paracha, constituée par le premier chapitre du livre de ce prophète, n’a rien d’une consolation, bien au contraire.

Dans ses Hilkhoth ta‘anith 1, 2, Rambam/Maïmonide nous propose une façon de résoudre cette difficulté : Lorsqu’on sait qu’une tragédie qui nous atteint est due à la mauvaise conduite de la collectivité, celle-ci devient une étape importante vers le repentir. Toute tragédie constitue un moyen de faciliter notre amélioration.

C’est pour cette raison même que le critique virulente par Isaïe de la société qui l’entoure est lue avant le 9 av.

Le prophète réprouve les gens pour leur déloyauté envers Hachem dans les termes qui n’ont nulle part leur équivalent.

Il compare cette déloyauté avec la loyauté des animaux envers leurs maîtres : « Un bœuf connaît celui qui  le possède, et un âne la mangeoire de son maître ; Israël ne sait pas, Mon peuple n’a point d’intelligence » (Isaïe 1, 3).

Radaq explique ce verset comme suit : les animaux, bien qu’ils n’aient pas de discernement, possèdent la capacité de s’éloigner de ce qui leur est préjudiciable et de rechercher ce qui est pour eux avantageux. Par cela, ils reconnaissent dans leurs maîtres la source de leur bienfait permanent, et rentrent à l’étable une fois leur besogne achevée.

De même les enfants d’Israël devraient-ils, à tout le moins, respecter Hachem, leur bienfaiteur, qui les a délivrés de la servitude d’Egypte et a chassé des peuples de devant eux pour les établir sur la terre de leur héritage ; mais ils ne le font pas, et se livrent au contraire à des pratiques idolâtres.

Jacques Kohn – chiourim.co

Haftara de Devarim: la vision d’Isaïe- vidéos

(Source : JForum)

-==-

Chabbat (samedi) soir commence le jeûne du 9 Av

Horaires parisiens et environs :

début : Chabbat 21 juillet 2018  21h43

fin : dimanche 10 juillet 2018 : 22 31

https://i1.wp.com/media.torah-box.com/660x360/grand-rabbin-sitruk-plus-jeune-2304.jpg_____________________________________________________

Pour la plupart, le jour de Ticha bé Av est le jour qui commémore la destruction des 1er et 2e Temples. Ce qui constitue déjà une coïncidence étonnante, car à plus de six siècles d’intervalle, le Temple de Jérusalem a été détruit une première fois par les Babyloniens et une seconde par les Romains.On sait que l’institution de ce jour fatidique par nos Sages datait déjà de la première destruction babylonienne ; et lorsque le deuxième ‘horban est survenu, les Sages ont décidé que ce jour funeste serait celui dans lequel le peuple d’Israël commémorera, dans toute son histoire, tous les drames qui y surviendraient.

En effet, la tradition orale rapporte que déjà à l’époque originelle de Moché rabbénou, c’est bien le soir du 9 av que les explorateurs, après leur séjour de visite en Eretz Israël, sont venus faire leur récit démoralisateur aux enfants d’Israël, et que cela les a fait pleurer de désespoir. Hachem leur a dit alors en substance :  » Hélas ! Vous avez pleuré sans raison, car J’avais prévu de vous donner la terre d’Israël comme Je vous l’avais promis… Mais viendra un jour où vous pleurerez à juste titre pour d’autres choses ! « .

Et voilà que 9 du mois de Av est devenu le symbole de tous les malheurs d’Israël ! On doit en effet rappeler par exemple que l’expulsion des Juifs des principaux pays européens (l’Allemagne, l’Angleterre, la France, et même l’Espagne, respectivement aux 12e 13e, 14e et 15e siècles) a toujours eu lieu à cette période. Et même plus près de nous, la sinistre rafle du Vel’ d’Hiv de juillet 1942 s’est déroulée la semaine de Ticha bé Av.

Ce qui explique pourquoi les Sages de notre temps n’ont pas cru bon de s’associer à l’instauration du  » Yom Hashoah  » afin de commémorer la tragédie indicible du génocide du tiers de notre peuple par les nazis.. Cela ne veut évidemment pas dire que le monde ‘harédi serait  » indifférent  » aux terribles souffrances de la Shoah, mais qu’il ne souhaitait pas qu’un jour spécifique les commémore. D’ailleurs dans les pays notamment  » ashkénazes « , il existe une  » kina  » – un piyout d’affliction – spécifique à la Shoah que l’on récite justement le jour du 9 Av. Il existe aussi une kina pour les Sifré Torah brûlés…

Or il s’avère que dans la communauté française, une synagogue a pris feu accidentellement voilà quelques années à Paris et sept Sifré Torah ont malheureusement été brûlés… En fait, c’est exactement le même jour, près de 800 ans plus tôt, que 23 charrettes contenant des parchemins du Talmud avaient été brûlées sur la place de Grève à Paris, sur l’ordre du roi Louis IX, la semaine même de la parachat ‘Houkat !

On voit qu’il est ainsi des dates qui marquent irrémédiablement le temps et que la principale préoccupation des maîtres est à cet égard que le calendrier hébraïque ne se transforme pas en une litanie continuelle remplie de douleurs et de pleurs.

Il faut aussi rappeler que la tradition orale nous annonce que le Machia’h doit naître justement l’après midi du 9 Av ! Ce qui signifie que c’est du fond même de l’abîme, dans la douleur, l’obscurité et les larmes, que jaillira la lumière de la Rédemption. Car, dit le Talmud,  » celui qui s’est endeuillé pour Jérusalem méritera de partager sa joie ! « .

Alors, je sais qu’il est difficile de jeûner le 9 av – avec toutes les privations qui y sont associées (pas de toilette ni de soins du corps) – et que l’été n’est pas la saison la plus propice pour le jeûne, mais plus on souffre avec Jérusalem, plus on se réjouira avec elle. Et je suis persuadé que cela viendra très bientôt. Amen ken yiheyé ratson !

Rav Yossef-Haïm Sitruk – © Hamodia

Rav Sitruk – Le sens profond du 9 Av

(Source : Torah-Box)

Champions de quel monde ?

https://i2.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2018/07/Sans-titre-15.png

Courir sus au ballon, comme des dératés,

les a portés aux nues, en voie de sainteté…

Mais le fond de cette scénette,

n’est rien qu’un jeu de marionnettes !

C’est maKron le champion et eux les exploités…

Voir la vidéo : Champions de quel monde ?

PACO. Pauvre France !

17/07/2018.

(Source : Résistance Républicaine)

Nous réitérons notre appel – URGENT ET IMPORTANT : SPECIAL LOI DE MANIPULATION DE L’INFO

Résultat de recherche d'images pour "images : manipulation de l'info"
_______________________________________________

Dans la nuit du 3 juillet, à l’Assemblée nationale, les députés LREM ont réussi à faire passer, en catimini, deux textes sur “la manipulation de l’information”.

Il s’agit en fait, de la très controversée proposition de loi contre les « Fake news » qui, sous couvert d’empêcher la diffusion de fausses infos, vise à museler les médias libres et indépendants, tels que Boulevard Voltaire.

Mais rien n’est joué ! Le texte doit encore être soumis au vote du Sénat, fin juillet.

Si tous les citoyens conscients de l’importance vitale d’une information libre pour le bon fonctionnement démocratique se mobilisent, nous pouvons faire barrage à ce projet de censure institutionnalisée.

C’est pourquoi nous vous demandons de signer, de toute urgence, la « lettre ouverte aux sénateurs ». Faites la également signer à tous vos amis en leur transférant ce message.

C’est très important !

je signe
lettre ouverte senateurs

Je signe la lettre ouverte aux sénateurs

Car ce projet de loi contient des dispositions extrêmement dangereuses pour le débat démocratique, pour la liberté de la presse et pour…  votre site d’information Boulevard Voltaire.

Voici ce qu’il prévoit :
Trois mois avant des élections, « lorsque des fausses informations de nature à altérer la sincérité du scrutin » sont diffusées de manière délibérée, de manière artificielle ou automatisée et massive « par le biais d’un service de communication au public en ligne« , le juge des référés pourra faire cesser cette diffusion.

Oui, oui, vous avez bien lu ! Il s’agit spécifiquement de la diffusion sur internet et via les réseaux sociaux. Autrement dit, ce sont bien les sites d’information alternative comme Boulevard Voltaire qui sont dans le collimateur.

Mais c’est quoi « une fausse information de nature à altérer la sincérité du scrutin » ? Eh bien le juge des référés n’aura que 48 heures pour se prononcer… Totalement irréaliste !

Pour rappel, dans l’affaire Théo, avec allégation de viol d’un jeune de banlieue par des policiers, affaire qui si elle éclatait à quelques semaines d’une élection pourrait typiquement peser sur le scrutin, il a fallu des mois avant de retrouver une vidéo disculpant les policiers !

Mais il y a plus grave encore que cette possibilité de censure par le juge des référés.

C’est la censure par les réseaux sociaux.

Car c’est précisément ce que cible la loi : le texte « vise simplement à responsabiliser les plates-formes sur la diffusion« , explique Fabienne Colboc, porte-parole LREM sur ce projet de loi.

Responsabiliser les plates-formes… Une fois traduit de la novlangue au français, cela signifie tout simplement inciter, voire obliger,  les Google, Twitter et autre Facebook à censurer les informations qu’elles-mêmes jugent « de nature à altérer la sincérité du scrutin »…

… Déjà, aujourd’hui, un de nos confrères a été censuré et interdit de diffusion sur « You Tube ».…

… Alors là, avec cette loi les incitant à le faire, vous imaginez le résultat ?!

Ce sera la fin de l’information libre, le paradis de la pensée unique et du politiquement correct !

Il faut de toute urgence empêcher ce désastre pour la liberté d’opinion et pour la démocratie dans notre pays.

Alors s’il vous plaît, signez la Lettre ouverte aux sénateurs pour leur demander de rejeter ce projet de loi.

je signe
lettre ouverte senateurs

Et après avoir signé, transférez cet email à tous vos amis pour leur demander de faire barrage à ce projet de censure institutionnalisée.

D’avance merci pour votre engagement au service de la liberté d’information et d’opinion dans notre pays !

L’équipe de Boulevard Voltaire

En France… et ailleurs ? aujourd’hui, le bac est donné sans compter aux « faux réfugiés illégaux »; l’ Université occidentale agonise sous les coups du politiquement correct …: LES DIPLÔMES N’ONT PLUS AUCUNE VALEUR !

L’ Université occidentale agonise sous les coups du politiquement correct …

______________________________________________________

Selon Joanna Williams l’université agonise sous les assauts du néo-féminisme et de l’anti-racisme et autres orthodoxies contemporaines.

Le savoir est en danger.

Chercheur et professeur à l’Université de Kent, Joanna Williams a décidé de quitter, à la rentrée prochaine un milieu universitaire décourageant de conformisme.

Quels sont ces néo-bigots qui instaurent un climat de censure à l’université ?

Comme souvent les liberticides se parent des meilleurs intentions.

Néo-féministes, anti-racistes, tenants du réchauffement climatique, activistes BDS, convaincus de porter des idées vertueuses donc indiscutables, tous se placent en dehors de tout débat et assignent au silence les opinions divergentes.

Ce sont les nouvelles orthodoxies morales.

Or la connaissance résulte du débat et de la critique.

Kant ne décrit pas autrement l’esprit des Lumières (Sapere aude : « ose penser par toi-même »)..

L’actuel mouvement de décolonisation de l’enseignement prend une ampleur préoccupante..

En littérature, en histoire , les universitaires ne se considèrent plus comme les gardiens d’un patrimoine national mais plutôt comme les garants de la diversité du corpus qu’ils enseignent.

[…]Vous situez l’âge d’or de l’université dans les dernières décennies du XIX ème siècle et les premières du XX ème. La situation est-elle pire qu’elle ait jamais été ?

On ne peut pas dire cela. Il y a eu les purges à l’université sous le Mac Carthysme et en Allemagne sous le nazisme.

Ce qui est préoccupant aujourd’hui c’est que la censure vient de l’intérieur.

Elle est plus insidieuse donc plus difficile à combattre.

Les professeurs s’autocensurent pour éviter d’être mis au ban du milieu académique.

En décembre le professeur Nigel Biggar a été condamné par 58 de ses collègues d’Oxford pour avoir appelé à étudier la bilan du colonialisme anglais  autrement que par le seul biais de la culpabilité.
Et son projet d’études « Ethique et empires » a été mondialement critiqué par ses pairs.

Il y a des questions qu’il est mal venu d’étudier.

[•••] 

Extraits d’un entretien publié dans l’ « Incorrect » du mois de juillet-août.

Note d’Antiislam

 

Le monde occidental, spécialement l’université, subit les coups du relativisme et du politiquement correct.

A l’origine se trouve donc le relativisme.

Cette idéologie était soutenue, dans les années 60, par le courant « antiscience ».

Par Paul Feyerabend, en particulier, pour qui la science médicale  d’un sorcier africain était aussi  pertinente que celle d’un Louis Pasteur.

N’empêche, atteint d’un cancer, Feyerabend est allé consulter son cancérologue « occidental » préféré  et pas un prêtre vaudou.

De même les barbus et  entorchonnées qui font l’apologie de Maurice Bucaille ont tous un téléphone portable  dernier cri.

Et ce ne sont  pas les « miracles du Coran » qui le font fonctionner mais bien un concentré extrême de science occidentale.

Sait-on que cet appareil utilise la  théorie de la Relativité générale d’Einstein  pour fonctionner de façon optimale ?

L’Occident doit réagir contre le relativisme et le politiquement correct qui le mine dans ses fondements même.

L’ Université occidentale agonise sous les coups du politiquement correct …

(Source : Résistance Républicaine)

 

 

Halal et végan : quand Quick mélange les genres…

Halal et végan : quand Quick mélange les genresIllustration : Quick.be _____________________________________________________

La mode est au végan.

Issu du monde anglo-saxon, le véganisme a semé ses graines un peu partout en Europe : gammes de produits « veggie », parfums, revues, restaurants etc.

S’inspirant de « l’écologie profonde » (c’est-à-dire radicale), le végane refuse toute exploitation animale :

« Les véganes ne consomment pas ou n’utilisent pas de produits d’origine animale ou issus d’animaux : chair, fourrure, cuir, laine, soie, graisses animales. Ni de produits testés sur eux comme certains produits d’entretien ou cosmétiques. Le mode de vie végan s’étend donc à tous les produits alimentaires, ainsi qu’aux produits d’utilisation courante : vêtements, produits d’entretien, cosmétiques… » (Véganie.com)

Plus exigeant que le végétarisme ou le végétalisme, le véganisme exclut également le miel, le lait, les œufs ou même certains colorants (cochenille/E120 et « laque de carmin » …)

« Si les abattoirs avaient des murs de verre, tout le monde serait végétarien » proclamait Paul McCartney ; ce qui n’est pas faux. Mais certains passent allègrement de la dénonciation de la maltraitance animale (association L214) au terrorisme « antispéciste. »

« Jouy-en-Josas : le boucher victime d’un «commando» vegan » (Le Parisien du 2 juillet 2018)

A Genève, « Après les boucheries du Molard, de Champel et des Eaux-Vives, des caillasseurs ont vandalisé deux commerces de Lancy dans la nuit de jeudi à vendredi. » (LeCourrier.ch du 04 mai 2018)

Alors, pour séduire quelques ultras de la cause animale et les consommateurs « branchés », certaines chaînes de restauration rapide et de grand groupes alimentaires n’hésitent pas à mélanger les genres. C’est peut-être cela, la règle macronienne du « en même temps » appliquée à la consommation de masse et au capitalisme.

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2018/07/152562-82729-une-quick-jpg_56436_660x281.jpg                                                    Photo : le Point _____________________________________________________

Ainsi, Quick France, racheté par Burger King, a abandonné le bacon pour le tout halal.

« Quick avait remplacé le bacon par de la dinde fumée et mis dans ses hamburger de la viande issue de bêtes abattues conformément aux rites musulmans. Le test s’était avéré positif » (Le Figaro)

Mais pour qu’une viande soit certifiée halal, rappelons que l’animal doit être abattu vivant, sa gorge tranchée la tête tournée vers La Mecque.

Et pour qu’un hamburger soit « veggie », rappelons qu’il ne doit comporter aucun produit d’origine animale. Quick Belgique propose donc, depuis juin 2018, un Giant au  Quorn.

« Ton burger préféré maintenant en version veggie : la même recette, la même sauce Giant inimitable et un délicieux hamburger de quorn croustillant ! Le Quorn, c’est quoi ? Une alternative à la viande à base de mycoprotéines, des protéines de la famille des champignons. Végétariens, flexitariens et tous les autres curieux, découvrez-le vite ! » (Quick.be)

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2018/07/CaptureVeggie-Giant.jpg

A souligner que Quick Belgique propose, en même temps, des hamburgers au bacon, le marché halal n’étant pas encore assez porteur. Cela dit, « leur cas sera abordé à partir de 2020. » (Saphir News)

En gros, si la sauce végane et la mayonnaise halal prennent bien, les Quick de Belgique et de France supprimeront, à moyen terme, les hamburgers au bacon mais proposeront des sandwiches « veggie » en même temps que des hamburgers de dinde, et ce, pour le plus grand bonheur des amis des animaux ET des musulmans.

En somme, comme les néoféministes, Quick s’attaque au porc mais ne touche pas à certaines espèces protégées.

Exemple d’opportunisme commercial : Fleury Michon

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2018/07/701506-768x768.jpg

https://i0.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2018/07/701262-768x768.jpg

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2018/07/000207045_5-768x580.jpg

Yann Kempenich

Halal et végan : quand Quick mélange les genres

(Source : Résistance Républicaine)

Le mieux est évidemment d’éviter ce genre de « restauration rapide » sur place, la qualité des produits et l’hygiène laissant souvent à désirer ; mais si vous et vos enfants avez du mal à vous en passer, alors faites vos hamburgers vous-mêmes. Là, au moins, vous serez sûrs de ce que vous mangerez !

Lorsque mes enfants étaient enfants, habitués qu’ils étaient à la bonne cuisine traditionnelle française, ils ont essayé une seule fois le Mac Do, mais n’y sont jamais retournés !

Résultat de recherche d'images pour "mini-smileys individuels"

louyehi

Cette France de Macron qui nous fait honte !

______________________________________________________

On vit une époque formidable n’est-ce pas ! Une équipe de France de mercenaires africains bientôt décorés de la Légion d’Honneur, alors que des soldats bien Français se crèvent au propre comme au figuré au Mali, pour défendre un pays que des Mamadou en pleine forme sont incapables de défendre.

Un ministre nous explique dans un journal, qu’en tant qu’homosexuel, il est heureux de vivre avec son compagnon, à ranger ses livres avec lui dans sa bibliothèque, alors même que finalement, on s’en fiche totalement.

Une autre ministre, la Marlène, nous fait part de ses états d’âme dans un livre, au sujet de ses filles. Cette ministre est féconde, elle promeut son bouquin dans toutes les rédactions, alors que nous finalement, on se demande si elle trouve encore du temps pour faire son boulot !

Une surveillante de prison stagiaire s’est fait pincer à cause d’un film pris par un codétenu jaloux de ne pas avoir eu droit sa petite gâterie ! La pauvre petite participait, en ces temps de fortes chaleur, et à son modeste niveau, à calmer la pression carcérale. Cela partait d’un bon principe ! On notera tout de même que c’est devenu un métier difficile. Si même des gardiens de prison ne peuvent plus sucer autre chose que les chaussures de leur hiérarchie, où va-t-on ? ! Vous me direz qu’ils ne sont pas les seuls à le faire, comme dans les couloirs de la justice pour les amis du pouvoir en place, ou dans les commissariats et les gendarmeries afin de s’assurer les bonnes grâces du patron issu de la diversité… ou non !

Nous avons pu réaliser que la LICRA parisienne est raciste et n’aime pas le blanc. Du moins les joueurs croates. Que dit cette minable Licra qui s’enrichit de subventions bien françaises, et des procès faits à ceux qu’elle considère comme racistes parce que blancs et patriotes. L’équipe croate « dramatiquement uniforme ». Et la Licra de Paris de continuer sur le passé de ce pays des Balkans ayant su s’émanciper du joug de la Yougoslavie communiste dans les années 1990 : « Quand on connait le passé historique de la Croatie, rien de surprenant ! » La Licra parisienne fait allusion au passé de collabos des Oustachis. Il serait normal de lui rappeler le passé de collabos de la majorité des politiques français comme les communistes jusqu’en juin 1941, celui des radicaux-socialistes comme Laval, celui des miliciens de Vichy, et les collabos moins connus comme Mitterrand, papa Jospin, et papa Hollande, la Simone de Beauvoir et son pote Sartre, etc.  Si la Licra de Paris pense que la France était résistante depuis le début, elle a loupé 4 ans de vie nationale. La Licra de Paris mériterait que la Croatie lui fasse un procès ! J’espère que devant un tribunal, l’accusé traîné par la Licra, saura lui rappeler son inculture et sa bêtise de fond.

Le plus amusant est la réponse de la LICRA nationale bien embêtée : le président de l’association Mario Stasi (…) invite le responsable de la Fédération de Paris, David-Olivier Kaminsky, à présenter sa démission. On notera le nom du Président de l’association qui rappelle une célèbre et ancienne organisation policière la STASI !

Dans le divers, et donc la diversité, si riche et si prometteuse, je ne dirai rien sur les pillages, les bris de vitrines, les vols, les agressions en tous genres y compris sexuelles, les voitures et les bus incendiés ! Que du normal dans un pays où les gouvernements considèrent qu’il vaudra toujours mieux brûler, casser, voler, taper sur des flics, que de trouer le cul d’un dealer.

Mieux vaut mettre un flic en garde à vue même si, par le plus grand des hasards, celui-ci ne devait pas apprécier les cocktails molotov. On notera qu’en un mois de Coupe du Monde en Russie, quasiment rien à signaler ! Sauf un p’tit con qui ne savait pas que monter sur une voiture de police à Moscou, allait avoir quelques conséquences douloureuses pour lui !  Il va trouver sympathique la police française qui elle, ne dit jamais rien !

Parmi cette diversité si riche de promesses à venir, un certain Marouane a trouvé normal de renverser une gamine de 4 ans ! Comme cela ne suffisait pas, ce pauvre type a engueulé la mère de celle-ci. Il parait que la juge de Nice était un peu contrariée. Il faut dire que le Marouane qui n’a rien d’un fromage, même s’il pue, est né à Nice en 1992. Il collectionne les faits divers. Pas moins de 18 condamnations déjà, pour outrage, rébellion, menace, vol, usage et détention de stupéfiants. En Russie, il aurait fini dans les chiottes, mais en France, il agace une juge ! Il va sûrement être sévèrement puni par un brutal et injuste rappel à la loi, méritant de la part de la Licra parisienne, une intervention humaniste de protestation ! Tout comme d’ailleurs pour le voleur de camion de pompiers lors d’une intervention de ceux-ci !

En France, la police se planque sauf si c’est des patriotes ! Alors là, on les sort du lit et on les traite comme des chiens pour quelques pistolets à poudre et grenades à plâtre !

La justice se fait silencieuse sauf si vous êtes encarté dans un mouvement jugé « fasciste » ! Les juges rouge vous repèrent et vous poursuivent pour un clin d’œil, un doigt d’honneur épistolaire !

Les citoyens n’ont aucun droit de se défendre, et les blancs sont désormais prévenus, ils ne sont plus les bienvenus dans ce beau pays de la diversité et du vivre ensemble ! Mieux vaut un mercenaire venu d’Afrique, qu’un Français de souche, y compris venu de nos territoires plusieurs fois centenaires d’outre-mer !

Bon j’arrête là mon récit car énumérer les faits et gestes des acteurs de cette France nouvelle, va finir par me provoquer un ulcère.

Gérard Brazon (Libre Expression)

Cette France de Macron nous fait honte !

(Source : Riposte laïque)