DICTATURE A LA FRANCAISE « Tous Vaccinés ? », le film censuré par Ulule et Google

_____________________________________________________

Tout cela était prometteur :

Le «vaccin» à ARN messager contre lE Covid-19… Pour ou contre ? Doit-on forcer les Français à se vacciner ?

Bande-annonce, encore sur YouTube… pour combien de temps ?

Patatras… Le site est déréférencé de Google, et la plate-forme ulule  refuse de recueillir  les dons …

Communiqué de presse ci-dessous :

« Tous Vaccinés ? », le film réalisé par Armel Joubert des Ouches et produit par AC-Prod, qui fait actuellement le buzz sur le web, vient d’être censuré par Ulule. Alors que la production comptait sur le crowfunding afin de se financer, la plateforme Ulule a préalablement demandé « la liste complète des personnes qui seront interviewées dans ce documentaire. »

La plateforme a par la suite indiqué au producteur qu’« après recherche sur toutes les personnes interviewées dans votre film, nous ne souhaitons pas que cette collecte de fonds ait lieu via Ulule. » Plus précisément ce sont les quatre personnes suivantes qui ont été spécifiquement nommées par Ulule : Dr Louis Fouché (médecin-anesthésiste), Alexandra Henrion-Caude (généticienne), Maître Carlo Alberto Brusa (avocat) et le professeur Henri Joyeux (médecin, écrivain, professeur).

Et de préciser : « Quelque (sic) soit la nature des propos qu’ils tiennent dans votre film, Ulule ne souhaite en aucune façon participer à diffuser ou promouvoir leurs points de vue. »

Or le film donne justement la parole aux partisans comme aux opposants aux vaccins à ARN Messager contre la Covid-19. Il ne prend pas parti, se contentant de donner les arguments de chacun afin que l’internaute se forge son propre avis.

C’est ainsi que dans ce film ont été également interrogés l’ancien ministre Jean Leonetti, l’économiste Olivier Babeau ou encore le fondateur de doctissimo, Laurent Alexandre, tous très favorables à la vaccination.

Le site www.tousvaccines.fr a été déréférencé du moteur de recherche Google alors qu’il est bien présents sur les autres moteurs de recherche pourtant réputés …

La production, attachée à un journalisme professionnel et de qualité ainsi qu’au pluralisme des opinions compte d’ores et déjà déposer plainte contre Ulule pour cette discrimination manifeste. (Article 225-1 du Code Pénal).

Christine Tasin
(Source : Résistance Républicaine)

Dictature sanitaire : nous avons mis le coup de pied dans la fourmilière

______________________________________________________

Madame, Monsieur, chers Patriotes,

Nous avons frappé là où ça fait mal ! Le rassemblement massif que nous avons organisé à Nice le 26 février dernier, à quelques heures du reconfinement de la ville et de la bande littorale, montre que la résistance ne cesse de gagner en puissance dans notre pays, et que l’oligarchie en place commence à craindre ces réactions populaires.

Suite à cet événement, et aux rassemblements réussis sous les fenêtres d’Olivier Véran à Paris (avec Jean-Frédéric Poisson qui avait accepté notre invitation et a pris la parole) et partout en France le samedi 27 février, le gouvernement, le système médiatique et le système politique ont sorti leurs griffes. C’est extrêmement bon signe. Nous avons mis un bon coup de pied dans la fourmilière : il faut continuer !

D’autant plus qu’il y a quelques jours Emmanuel Macron a confirmé que l’Union européenne compte bien imposer le passeport sanitaire à tous les pays de la zone, passeport que Macron a rebaptisé ici « Pass Sanitaire ». Rompant avec le secret médical, avec les principes essentiels de liberté et d’égalité entre les citoyens, installant une société de surveillance numérique, permettant au pouvoir d’échapper à la question essentielle de la prévention et des traitements, ce Pass sanitaire doit être combattu de toutes nos forces ! Je vous invite à ce sujet à vous rendre sur le site des Patriotes, onglet « pétitions » et à signer et partager la pétition nationale que nous avons lancée il y a plusieurs semaines contre ce passeport vaccinal.

Je vous invite également à venir en masse aux rassemblements organisés par Les Patriotes contre la Coronafolie, pour la santé, pour les métiers, pour la liberté partout en France !

En voici la liste :

Rassemblement du ‪5 mars 2021 :
72 LE MANS 15h Place de la République

Rassemblements du samedi ‪6 mars 2021 :

75 PARIS 7ème 15h Place Pierre Laroque – Paris 7 en présence de Florian Philippot
01 BOURG-EN-BRESSE ‪14h30 Place de l’Hôtel de Ville
06 NICE 14h Place Masséna
13 AIX-EN-PROVENCE ‪10H Cours Mirabeau – côté Rotonde
14 CAEN 14h Place Saint-Sauveur
19 BRIVE-LA-GAILLARDE 15h Avenue de Paris – devant le théâtre
30 NIMES 14h Place de L’Esplanade
31 TOULOUSE 10h30 Centre de la Place Saint-Georges
38 BOURGOIN-JALLIEU 10h Place Saint-Michel
46 CAHORS 15h Parvis de l’Hôtel de Ville – 73 Bd Gambetta
59 LILLE 15h Place Rihour
61 ALENÇON 15h La Halle au Blé
63 CLERMONT-FERRAND ‪13h30 Place de Jaude
69 LYON 15h Parvis Renée Richard
84 AVIGNON 10h Place de l’Horloge

Bravo aux référents, militants et sympathisants Patriotes pour ces rendez-vous hebdomadaires qui sauvent l’honneur de la vie politique française !

J’attire aussi votre attention sur le fait que la réforme annoncée de l’assurance chômage, qui va se traduire par un appauvrissement supplémentaire de 40 % des chômeurs, est une contrepartie directe exigée par l’Union européenne dans le cadre du plan de relance « Covid ».
Non seulement nous versons 80 milliards pour n’en récupérer que 39, mais en plus ces 39 milliards sont conditionnés à des réformes dites « structurelles », notamment la réforme des retraites et celle de l’assurance chômage. Nous ne pourrons nous en sortir que par le Frexit !

Il faut être clairs et net dans l’opposition que nous incarnons au système mondialiste, et dans l’alternative positive que nous représentons. Alors que certains partis « d’opposition » ont fait le choix de se soumettre, se ralliant à l’euro, à Schengen, à la CEDH, à l’idée qu’on peut être esclave de la dette, aux Patriotes nous ne sommes pas faits de ce bois-là !

Nous sommes de vrais amoureux de la France, nous pensons que son avenir sera beau et grand, qu’il passe par un affranchissement net de toutes les structures supranationales et un retour au peuple français. Nous le faisons de bonne foi avec l’ensemble des souverainistes qui veulent sincèrement le rassemblement. Certains préféreront toujours l’extrême solitude, ou refuseront de venir quand ils ne sont pas à l’origine des événements. C’est incompréhensible. Ils seront les bienvenus dans nos rassemblements du samedi quand ils reviendront au bon sens !

Alors que l’espoir renaît dans le monde entier, je pense par exemple aux États du Texas et du Mississippi qui ont choisi de tout rouvrir d’ici quelques jours, il ne faut surtout pas baisser les bras. Au contraire, il faut s’engager avec enthousiasme dans toutes les batailles de France !

Soyez optimistes, courageux, malgré les attaques du Système, qui ne sont que la rançon de notre succès grandissant !

‪Vive Les Patriotes !
Vive la France !

Florian Philippot,
Président des Patriotes.

♦️Pour adhérer aux Patriotes, reprendre votre adhésion, offrir une adhésion :

(Source : Riposte laïque)

La République française veut dissoudre ses meilleurs enfants

La République française veut dissoudre ses meilleurs enfants

____________________________________________________

LA DICTATURE EN MARCHE

La République Française contre les meilleurs de ses enfants.

Gérard Boyadjian

« C’est très simple à comprendre, “Gilets Jaunes” incitent à la haine, “Complotistes” incitent à la haine, “Islamophobes” incitent à la haine, “Fascistes, nazis antiseptiques” incitent à la haine… Pas la peine de faire 10 ans de Droit pour comprendre que dès qu’un propos confronte, conteste ou s’oppose à l’idéologie de la DOXA, soudainement “il incite à la haine”. Alors de là à ce que Darmanin accuse d’incitation à la haine celle qui l’accuse de viol, il n’y a qu’un tout petit pas. Ce Régime est une caricature… Chaque jour qui passe révèle une débâcle démocratique sans précédent. »

Ce serait drôle si le Yéti plaquait Macron pour les défendre. Lui qui chérit tant la protection des djihadistes et autres tueurs de masse. http://www.bvoltaire.fr/dissolution-de-generation-identitaire-la-riposte-juridique-sorganise/

COMME UN GRAND SENTIMENT DE CRACHAT DANS LA GUEULE DU PEUPLE

Extraordinaire. Les loustics de BFM-RMC gaulés dans un restaurant clandestin, 20 PV. L’endroit appartient à Drahi, mais c’est le gérant qui est en garde à vue. Parmi les épinglés, des cadors de l’AP-HP, des “spécialistes” du service santé de la chaîne, et des habitués des plateaux télé. Ils étaient donc là, tous ceux qui engueulent matin, midi et soir les Français qui se relâchent, le restaurateur de Nice irresponsable, Philippot et tous les complotistes. Il nous faut les noms et vite. https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-police-verbalise-les-clients-dun-restaurant-clandestin-propriete-de-patrick-drahi-1395804

https://www.jeanmarcmorandini.com/article-453558-coronavirus-une-vingtaine-de-journalistes-de-bfmtv-et-de-consultants-sante-de-la-chaine-surpris-dans-un-restaurant-clandestin-a-paris-et-verbalises-par-les-forces-de-l-ordre-canard-enchaine.html

https://www.europe-israel.org/2021/03/une-vingtaine-de-journalistes-de-la-chaine-macronienne-bfmtv-et-ses-medecins-consultants-surpris-dans-un-restaurant-clandestin-a-paris-rapporte-le-canard-enchaine/

COMME UN RESSENTI DE PLAIES PROFONDES

« Il est âgé de 12 ans et a reçu des coups de marteau brise-vitre sur le crâne et au visage. » Carrières-sous-Poissy : un jeune de 12 ans blessé au marteau dans une rixe – Le Parisien 

Reims : « L’individu est un homme de 21 ans de nationalité algérienne. Il a été condamné 8 fois en 2018 et 2019, pour vols avec effraction, trafic de stupéfiants et violences en réunion. Il avait été incarcéré au printemps 2020. »Photo-journaliste agressé à Reims : un suspect mis en examen pour tentative de meurtre aggravé – Le Parisien

 

C’est quand même gonflé comme pancarte ! Une fois de plus c’est de notre faute !

Et Coquerel y va de son expertise : « Dans le cortège, Eric Coquerel, député LFI de Seine-Saint-Denis, met en garde : « Il faut éviter la systématisation quand on parle de la jeunesse des quartiers populaires. La violence n’est pas plus importante, mais on utilise des armes différentes et, depuis le confinement, les tensions se sont exacerbées. » C’est aussi ce que constate Christophe Hamza, le coach d’Aymane : « La crise sanitaire a beaucoup d’impact sur les jeunes. Ça les déstabilise. Les salles sont fermées et les gamins tournent en rond. » Il se rappelle aussi que vendredi à 17 heures, l’heure à laquelle Aymane a été tué, il aurait dû être à l’entraînement. Mais la salle était close. » «Nous avons tous peur pour nos enfants» : à Bondy, près de 1500 personnes défilent pour Aymane – Le Parisien

Paris d’Hidalgo. Comme c’est triste, le pôvre violeur souffre ! Au fait, vu les indices, sauras-tu deviner l’origine du malheureux ? «  Il est 0h10 quand la victime s’installe dans cette rame qui roule vers La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Entre les stations Palais Royal et Pyramide, un homme s’approche d’elle et lui fait des avances. «La victime a tenté de l’éconduire mais l’agresseur est devenu violent, précise une source proche de l’affaire. Il a ordonné à la jeune femme de lui pratiquer une fellation avant de lui sauter dessus et de la violer.»  «Il souffre de sérieux problèmes. Il a déjà été arrêté onze fois pour des actes de violence et des infractions sexuelles. Ce sont des exhibitions sexuelles et il a aussi ennuyé sa voisine», ajoute la même source. Il a subi une expertise psychiatrique et le médecin a estimé que son état de santé était incompatible avec la garde à vue. Il a été conduit en hôpital spécialisé. Aucune audition n’a pour l’heure pu être réalisée. » Paris : le violeur de la ligne 7 arrêté à Châtelet – Le Parisien

La Réunion : un sénateur blanc LREM poignardé par son fils mulâtre dérangé.  https://2azus2ydchjmz5l5fcjmhew4elucd72wwwaqpswni3wiyb3gvqjpfeid.onion.ws/la-reunion-le-senateur-lrem-michel-dennemont-poignarde-par-son-fils-mulatre-fou/

COMME UN RESSENTI DUPOND-MORETTESQUE

C’est dommage, elle est planquée en Côte-d’Ivoire : Policier noir traité de «vendu» à Paris : report du procès de la youtubeuse Nadjelika – Le Parisien

On attend le verdict avec une certaine curiosité : Policiers brûlés à Viry-Chatillon : le procès en appel des 13 agresseurs présumés s’ouvre à huis clos – Le Parisien

Et hop, au lieu de virer ce déchet pour de bon, on va l’engraisser encore pendant six mois ! Détrousseur de cadavres, voilà une belle filière pour les désœuvrés qui nous polluent la vie. Mulhouse : sous le coup d’une OQTF, Abdoul vole le téléphone d’un homme qui était en train de faire un malaise – Fdesouche Un com : « le jeune homme qui est sous le coup d’une OQTF, pourquoi j’ai cette impression de toujours lire les mêmes articles de presse ?… » 

COMME UN RESSENTI D’INVASION

Merci Marlène, ça avance ! « Pleyber-Christ, dans le Finistère, accueille désormais une école pour migrants, gérée par l’association Les Utopistes en actionavec la complicité de l’équipe municipale (de gauche), qui a signé une convention avec l’association en question.

Initialement, l’école était installée au Cloître-Saint-Thegonnec, commune voisine, mais la nouvelle équipe municipale avait repris les lieux occupés jusqu’ici, l’accueil de ces migrants étant loin, très loin, de faire l’unanimité dans la commune. » « Des migrants, majoritairement venus d’Afrique noire, à l’école dans les anciens locaux d’une maison de retraite accueillant majoritairement des autochtones. Avec l’appui de plusieurs collectivités. Tout un symbole. » https://www.breizh-info.com/2021/03/04/160051/pleyber-christ-29-une-ecole-pour-migrants-installee-dans-les-locaux-de-lancienne-maison-de-retraite/?fbclid=IwAR3dbNQ9ZTYP78rzxHG62tT62hCvdJSsw-Uw9scUi4Z8kY43jlXwWtDE6Bc

COMME UN RESSENTI DE CRAPULERIE DIVERSITAIRE

Val-Fourré, un élu aurait donc « palpé », étonnant, nan ?  (article abonnés) « On lui reproche d’avoir occupé une place dans un schéma qui a consisté à faire pression sur les victimes, précise la procureure de Versailles, Maryvonne Caillibotte. Concrètement, ce sont des gens qui s’étaient plaints de racket et qui après ont retiré leur plainte. »

L’élu de 42 ans a été placé en garde à vue lundi dans les locaux de la police judiciaire de Versailles. Devant les questions des enquêteurs de la division des affaires économiques et financières, Sidi El Haimer conteste ce qui lui est reproché. « Je conteste tous les faits et j’apporterai, à la justice, toutes les informations nécessaires », a confié l’élu ce mercredi soir. » « Les montants qui auraient été perçus frauduleusement par les placiers se chiffrent en milliers d’euros, à raison de trois fois par semaine. Les enquêteurs de la police judiciaire estiment à environ 2 millions d’euros la somme empochée par les suspects, en dix ans. » » L’affaire empoisonne la mairie depuis plusieurs années et suscite de nombreux commentaires dans la cité du Val-Fourré. La mise en examen de Sidi El Haimer, considéré comme le relais incontournable de la municipalité dans ce quartier populaire, devrait être âprement commentée. » « Il est connu, sympathique, a rendu beaucoup de services, c’est vrai, mais il s’est fait des ennemis, confie un habitant. Lui et d’autres élus se sont peut-être crus invulnérables. Les langues vont se délier de plus en plus car les gens savent désormais que la police fait son travail. »Mantes-la-Jolie : le premier adjoint au maire mis en examen pour «subornation de témoin» – Le Parisien

Le Coran tuez-les, bande de putes…” Du Médine ou je n’y connais plus rien. https://www.bvoltaire.fr/le-coran-tuez-les-bandes-de-p-des-policiers-vises-par-des-mortiers-lors-dune-troisieme-nuit-demeute-a-beauvais/

Alors, Blanquer-Darmanin, on se bouge les fesses ? Et vous, les parents des enfants terrorisés, qu’attendez-vous pour aller mettre vous-mêmes de l’ordre dans le foutoir de cette école ? Ho, les papas, levez-vous et agissez ! http://www.lefigaro.fr/faits-divers/dans-l-eure-des-petits-caids-sement-le-trouble-dans-une-classe-de-cp-et-ce1-20210303?target_url=https%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Ffaits-divers%2Fdans-l-eure-des-petits-caids-sement-le-trouble-dans-une-classe-de-cp-et-ce1-20210303?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

Les encroissantés tremblent de terreur, surtout si c’est comme pour la mosquée de Pantin. Séparatisme… Ô, langue française, que de crimes l’on commet en ton nom. https://francais.rt.com/france/84402-gerald-darmanin-souhaite-controler-89-mosquees-suspectees-separatisme

CORONACORANOGIGOLOS

Le Conseil de l’Europe amuse le terrain, pendant que Van der Leyen prépare le passeport vaccinal qui rendra le vaccin obligatoire, sauf à vivre en prison. https://www.francesoir.fr/societe-sante/le-conseil-de-leurope-affirme-que-la-vaccination-ne-doit-etre-ni-obligatoire-ni

Documentaire de 2 h 40, « Le crime parfait ». https://rumble.com/vd782h-le-documentaire-qui-va-faire-du-bruit-le-crime-parfait.html

Châlons et la fête foraine. Comme prévu, le tribunal administratif a recalé l’arrêté du maire, qui fait appel. C’est comme les musées à Perpignan, on nous dit que ce n’est pas au maire de prendre de telles décisions. https://www.lejsl.com/faits-divers-justice/2021/03/03/fete-foraine-chalonnaise-une-centaine-de-forains-devant-le-tribunal-administratif-les-crs-mobilises

Le préfet de l’Hérault en colère contre des Gaulois qui voulaient participer à une fête traditionnelle. https://francais.rt.com/france/84411-fete-village-interdite-declenche-colere-prefet-herault

À Saint-Étienne, cela se passe mieux, ce sont des encoranés, ils sont nombreux, et les flics qui ont sans doute reçu des ordres du petit plastron qui leur sert de ministre, font demi-tour. La queue entre les jambes. Si d’aucuns, parmi la troupe, votaient encore pour les gommeux qui nous dis-gouvernent, ils se souviendront de cette humiliation supplémentaire. https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2021/03/03/plus-d-une-centaine-de-personnes-reunies-pour-un-barbecue-sauvage#:~:text=Certains%20riverains%20ou%20t%C3%A9moins%20de,relatent%20nos%20confr%C3%A8res%20du%20Progr%C3%A8s.

LES GROTESQUES SONT AU TAQUET

Dard El Malin et la « démocratie participative » en guerre contre la drogue ! Gérald Darmanin annonce l’ouverture d’une plateforme pour signaler les points de deal près de chez vous – Fdesouche

Un com pertinent sous l’article : “Au 1er décembre dernier, les services du ministère ont cartographié 3 952 points de deal sur le territoire national.” Avant de faire de l’esbroufe en demandant aux Français de faire votre boulot, vous pouvez déjà commencer par faire fermer les points de deals que vous avez répertoriés ! A moins que votre demande ait une autre utilité, comme affiner votre étude de marché afin de faire passer votre loi sur la légalisation du cannabis. L’immeuble est en feu et tu demandes aux habitants si ça sent le cramé ! Baltringue”. Nous pensons qu’il s’agit également de ne pas trop bousculer le joli petit commerce qui permet aux acheteurs, notamment de la Caste et ils sont légion, de se fournir sans avoir à s’éloigner par trop  de chez eux. Ainsi est-il fort possible que notre petit bonhomme des geôles et des cultes lance cette opération délatrice dans le seul but de localiser, pour les intégrer au système, les endroits où il n’y a pas encore de point de vente.

Anne la Dingo a peur de la strêêême drouâte, bouh ! Nous nous permettons de signaler à cette handicapée polysensorielle qu’en France et plus spécialement à Paris (Bordeaux, pas mal non plus… et Grenoble, Rennes, Nantes, etc.), c’est déjà, et depuis un certain temps, l’attelage infernal du chaos et de la violence. Anne Hidalgo : «Je ne veux pas de l’extrême droite pour notre pays» – Le Parisien et 2022. Anne Hidalgo : «Je ne veux pas de l’extrême droite pour notre pays. Ce serait le chaos, la violence» – Fdesouche

AUTRES FRONTS

Contribuable belge, voici à quoi sert ton impôt. Alors, heureux, une fois ? http://www.7sur7.be/belgique/les-femmes-belges-dans-le-camp-de-refugies-d-al-hol-introuvables~a01d436e/

La Suède, paradis et paradigme de la démocratie bien comprise.

En Suède, 8 personnes blessées à l’arme blanche dans une «attaque terroriste» présumée – Sputnik France (sputniknews.com)

“Et pas un mort ?! La qualité se perd et c’est navrant” (Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski

Schwab prépare le IVe Reich mondialiste

_____________________________________________________

 La route vers le IVe Reich n’est qu’une plaisante balade pour les puissants amis de Klaus Schwab

« Klaus Schwab essaie-t-il de créer la quatrième révolution industrielle ou tente-t-il de créer le quatrième Reich ? ».

C’est sur cette question que le journaliste d’investigation du Royaume-Uni, Johnny Vedmore, conclut son excellent article (une véritable enquête) consacré au fondateur du Forum économique mondial « Schwab Family Values » (Les valeurs de la famille Schwab).

Bien sûr, cette question n’en est pas vraiment une, car lorsque l’on connaît le programme politique des psychopathes cocaïnomanes et néonazis de Davos, ce qui est le cas de Johnny Vedmore, on sait que ce qu’ils préparent en Occident n’est ni plus ni moins qu’une organisation politique, administrative et policière digne du défunt IIIe Reich qu’ils veulent faire renaître.

Un Reich épuré et « démocratisé », car les camps de concentration seront ouverts à tous (les réfractaires à la vaccination obligatoire et les opposants à la dictature seront toutefois prioritaires).

Un nouveau Reich, avec ses esclaves (nous) vaccinés, médicamentés et sous une surveillance tous azimuts, au service de l’élite (eux), qui dirigera l’Occident grâce aux machines à voter qui leur attribueront perpétuellement la victoire à toutes les élections qui seront maintenues, afin de conserver les formes convenables d’une gouvernance « démocratique ».

Ce IVe Reich mondialiste possède déjà deux capitales, Bruxelles (Belgique), siège de la Commission européenne, et Francfort-sur-le-Main (Allemagne), siège de la Banque centrale européenne. Il en possédera peut-être un troisième, Washington, si les Républicains proches du Président Donald J. Trump perdent définitivement les États-Unis.

Il possède également des Institutions secondaires acquises à sa cause : l’Union européenne et l’OMS.

La route vers le IVe Reich n’est qu’une plaisante balade pour les puissants amis de Klaus Schwab, Bill Gates et Georges Soros en tête, mais c’est un enfer pour les insignifiants que nous sommes à leurs yeux !

Leur balade vers IVe Reich consiste à réactiver une partie du programme du Parti national socialiste allemand de 1933, et une grande partie du programme du Club de Rome des années 1970 (où l’eugénisme était à l’honneur).

Rappelons que le Club de Rome a été fondé par Aurelio Peccei – industriel italien qui travailla pour Fiat, Alitalia et Olivetti (1908-1984), Alexander King, chimiste britannique (1909-2007) et David Rockefeller (1915-2017).

Le passé caché de herr Klaus Schwab et de sa famille

Pour en revenir à l’enquête de Johnny Vedmore, et alors que le projet des mondialistes et du sinistre Klaus Schwab est de réduire la population mondiale tout en nous transformant en esclaves au service de leurs lubies, on apprend que le père de herr Klaus, Eugen Schwab, s’est fourni en travailleurs forcés (esclaves au service du régime nazi) auprès de IIIe Reich lorsqu’il dirigeait depuis les années 1930 à Ravensburg (Allemagne), la branche allemande de la société d’ingénierie suisse Escher-Wyss.

Alors que papa Schwab la dirigeait, on apprend que la succursale d’Escher-Wyss à Ravensburg était l’un des principaux employeurs de la ville allemande et que le Parti national socialiste lui décerna le glorieux titre de « société modèle nationale-socialiste ».

Les archives de l’OSS (Office of Strategic Services) parlent

L’OSS était une agence de renseignement du gouvernement des États-Unis qui fut créée le 13 juin 1942 (après l’entrée en guerre des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale) afin de collecter des informations et de mener des actions « clandestines ». Elle fut démantelée en 1945 pour être remplacée par la CIA.

Les archives de l’OSS sont compilées dans celles du renseignement militaire des États-Unis. Et dans plusieurs dossiers contenus dans le « Record Group 226 – RG 226 », dont les dossiers N° 41589, daté d’août 1944, et n° 47178, daté de septembre 1944 il est fait état de l’étroite collaboration pour la fourniture d’armes, de machines et matières premières entre la société suisse et les militaires du régime nazi.

 Aider à fournir l’arme nucléaire à Hitler, le rôle de papa Schwab auprès d’Escher-Wyss

Escher-Wyss utilisait la main-d’œuvre gratuite fournie par les nazis (dont des prisonniers de guerre français) pour les aider dans leurs efforts de guerre (entre 198 et 203 « travailleurs civils gratuits » et prisonniers de guerre travaillaient pour papa Schwab).

Pendant toute la guerre, papa Eugen Schwab a parfaitement bien géré la « Société modèle national-socialiste » pour Escher-Wyss qui aidait les nazis à produire des armes de guerre.

En effet, Escher-Wyss fabriquait des pièces mécaniques pour les avions de combat allemands et, surtout, la société a conçu une turbine de 14 500 CV pour la centrale hydroélectrique de Norsk Hydro qui était la seule usine capable de produire de « l’eau lourde » nécessaire à la production du plutonium qui devait servir à fabriquer la bombe A nazie.

Klaus marche dans les pas de papa Eugen Schwab

Né en 1938 à Ravensburg, là où papa Schwab aidait avec professionnalisme et sérieux l’industrie militaire nazie au nom de la société suisse Escher-Wyss, Klaus Schwab, le fils aîné de papa, après avoir obtenu une multitude de diplômes (il est ingénieur diplômé l’École polytechnique fédérale de Zurich (1962) et il passe avec succès un doctorat en ingénierie dans la même école en 1966, année ou papa est élu président de la chambre de commerce de Ravensburg).

L’année suivante, en 1967, alors qu’il a obtenu un doctorat en économie de l’université de Fribourg (Suisse) et une maîtrise en « administration publique » de la John F. Kennedy School of Government de Harvard aux États-Unis, Klaus, le Klaus de Davos, prend la direction de la société suisse Escher-Wyss (ce qui a tant réussi papa) afin d’organiser une fusion avec d’autres sociétés.

Klaus, le dangereux psychopathe de Davos, œuvre pour fournir l’arme nucléaire au régime de l’apartheid raciste d’Afrique du Sud

Dans la famille Schwab, le père œuvra pour qu’Hitler arrive à posséder une arme nucléaire, et le fils œuvra pour fournir au régime de l’apartheid raciste d’Afrique du Sud l’équipement nécessaire à la mise au point d’armes nucléaires, ce qui lui était alors interdit par différents accords internationaux.

C’est à partir de 1967 et de l’arrivée aux commandes de Klaus, notre psychopathe de Davos, que la société qui porte alors le nom de « Sulzer Escher-Wyss » (elle se nommera Sulzer AG en 1969) entre officiellement dans la course mondiale aux armements nucléaires.

Le fils réussit là où papa a échoué : l’Afrique du Sud de l’apartheid arrive à fabriquer 6 bombes nucléaires

Alors que papa Eugen Schwab n’a pas réussi à permettre à Hitler d’avoir sa bombe A, le fils, Klaus Schwab, joua un rôle majeur afin que le régime d’apartheid d’Afrique du Sud fabrique six armes nucléaires (une septième sera partiellement assemblée).

Les sources de cette information proviennent des autorités suisses elles-mêmes et du rapport d’un certain Peter Hug qui s’intitule « La Suisse et Afrique du Sud 1948-1994 – Rapport final du NFP 42+ commandé par le Conseil fédéral suisse » que l’on peut consulter en cliquant sur « Le psychopathe de Davos a soutenu ardemment le régime raciste d’Afrique du Sud et lu a permis de fabriquer des bombes nucléaires ».

https://biblio.parlament.ch/e-docs/140517.pdf

Le rapport Hug affirme que des preuves ont été trouvées au sujet « du rôle de l’Allemagne dans le soutien du régime raciste » et il relève que « le gouvernement suisse était au courant des accords illégaux, mais qu’il les a tolérés en silence, tout en soutenant certains d’entre eux activement… ».

Notons pour conclure sur cette page d’histoire criminelle qui implique à la fois les autorités allemandes et suisses, ainsi que notre psychopathe de Davos, que malgré l’embargo adopté le 4 novembre 1977 par le Conseil de sécurité des Nations unies (résolution 418), qui imposait un embargo obligatoire sur les armes contre l’Afrique du Sud (embargo levé en 1994) :

– Les banques suisses continuèrent à financer l’armement nucléaire sud-africain et en 1986, Sulzer Escher-Wyss (Sulzer AG) permit au régime de l’apartheid de produire des compresseurs spéciaux pour l’enrichissement d’uranium.

La création du Forum économique mondial : avec nos impôts !

C’est en 1970 que Klaus Schwab sollicita l’argent des impôts des citoyens européens auprès de la Commission européenne pour la création d’un « groupe de réflexion non commercial pour les chefs d’entreprise européens ».

La Commission européenne finança l’affaire et c’est le commissaire européen chargé des affaires économiques et financières, le Français Raymond Barre (qui cacha pas mal d’argent en Suisse), qui parraina la création de ce forum dont la première édition eut lieu en 1971 à Davos en Suisse, sous le nom de « Symposium européen sur la gestion ».

Il fut organisé par Klaus Schwab et sa secrétaire Hilde Stoll avec qui il finira par se marier.

Dans la continuité du Club de Rome

Le Club de Rome a été fondé en en 1968 et il réunit ce qui est appelé « l’élite scientifique et monétaire » de la planète qui, tout comme le Forum de Davos, mais bien avant lui, fait la promotion d’un gouvernement mondial dirigé par une élite technocratique.

Dans le sillage de Robert McNamara (secrétaire à la Défense de 1961 à 1968 sous les présidences Kennedy et Johnson aux États-Unis et pendant la guerre du Vietnam, puis président de la Banque mondiale de 1968 à 1981), dès sa création, le Club de Rome milita pour une réduction drastique de la population mondiale (on parla à son sujet de promouvoir l’eugénisme).

Promouvoir des politiques de réduction drastique de la population mondiale

En 1991, le Club de Rome publia le livre The First Global Revolution dans lequel il était expliqué que des politiques de réduction drastique de la population mondiale ne pourrait s’appliquer qu’avec « le soutien populaire si les masses étaient capables de les lier à une lutte existentielle contre un ennemi commun. ».

Avec cette fausse pandémie, les dangereux psychopathes cocaïnomanes de Davos tentent de nous imposer un ennemi commun : le prétendu Covid-19.

En 2020, leur « gentil organisateur », Klaus Schwab, en a profité pour publier un livre qu’il a intitulé « COVID-19 THE GREAT RESET » après avoir publié en 2017 « The Fourth Industrial Revolution » (La quatrième révolution industrielle).

Alors, si elle vous était posée, que répondriez-vous à la question de Johnny Vedmore « Klaus Schwab essaie-t-il de créer la quatrième révolution industrielle ou tente-t-il de créer le quatrième Reich ? ».

Pour lire l’enquête (en anglais) de Johnny Vedmore, cliquez sur « Sur la route du IV° Reich »

Schwab Family Values

Pour visiter le site de Johnny Vedmore, cliquez sur « Un combattant de la vérité et de la liberté nommé Johnny Vedmore ».

https://www.johnnyvedmore.com/

 Nous libérer et à chasser nos oppresseurs

Résistons, battons-nous, sortons dans la rue tous les soirs à 18 heures et sans masques !

Brûlons les masques dans la rue !

Refusons les nouvelles formes de confinement et les couvre-feux !

Reprenons toutes nos libertés !

www.libre-consentement-eclaire.fr

Pierre Lefèvre
(Source : Riposte laïque)

Macron pleure les victimes algériennes, mais méprise nos 25.000 morts !

Macron pleure les victimes algériennes, mais méprise nos 25.000 morts_____________________________________________________

A lire aussiJusqu’où descendra Macron dans sa soumission à l’Algérie ?

_____________________________________________________

En reconnaissant officiellement l’assassinat du militant FLN Ali Boumendjel par l’armée française en 1957, Macron se répand une fois de plus en mea-culpa larmoyants, au nom d’un supposé devoir de mémoire et de vérité, mais toujours à sens unique.

Non content d’avoir accusé la France de crime contre l’humanité et de barbarie devant les autorités algériennes en 2017, non content d’avoir accusé notre armée de torture à l’encontre du communiste Maurice Audin, Macron remet aujourd’hui du vinaigre sur la plaie béante de la guerre d’Algérie, attisant un peu plus la haine et la rancœur de nos immigrés.

« C’est un crime. C’est un crime contre l’humanité. C’est une vraie barbarie, et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes ». (Alger 2017)

Ce que les Algériens attendent du rapport Stora sur la colonisation et la guerre d’Algérie, c’est uniquement le procès de la France et elle seule.

Les plus courageux peuvent lire ce rapport de 148 pages :

https://www.lefigaro.fr/politique/document-rapport-de-benjamin-stora-sur-les-memoires-de-la-colonisation-et-de-la-guerre-d-algerie-20210120

Rien de bien nouveau, puisque depuis l’Indépendance, ce ne sont que jérémiades et lamentations venues d’Alger.

Voilà six décennies que les prédateurs du FLN nous font porter le chapeau de leur incompétence et de leur corruption, qui ont mené le pays à la ruine.

Chacun sait qu’en 1962, l’Algérie était le pays le plus moderne du continent africain avec l’Afrique du Sud.

Avec son agriculture florissante, ses infrastructures n’ayant rien à envier à celle de la métropole, et la manne pétrolière et gazière du Sahara, l’Algérie avait tout pour devenir le phare du continent africain.

Mais de tout cela il ne reste qu’un champ de ruines. Et c’est de ce naufrage absolu, après 60 ans d’indépendance, que les Algériens veulent nous faire endosser la responsabilité.

Et Macron, qui n’a pas vécu cette guerre d’Algérie puisqu’il n’était pas né, se plie à l’exercice et se complaît à salir notre pays. Cracher sur la France, c’est devenu son obsession.

Vous n’entendrez jamais Macron se dire fier d’être français.

Marine a raison. Cette repentance mielleuse ne fait qu’humilier la France en remuant la vase d’un passé révolu, vieux de 60 ans.

“Alors que le communautarisme et l’islamisme progressent et se nourrissent de nos faiblesses, Macron continue d’envoyer des signaux désastreux de repentance, de division et de haine de soi… Il faut vite renouer, au sommet de l’État, avec la fierté d’être français !”

Avons-nous un contentieux avec l’Allemagne, malgré des siècles de guerre fratricides ? Non !

Avons-nous un contentieux avec les Vietnamiens, qui ont, eux aussi, connu la colonisation et la guerre ? Non !

Mais avec les Algériens, ce ne sont que sanglots permanents et exigences de repentance.

On notera en passant que ces élites qui nous font l’éternel procès de la colonisation sont les mêmes qui font tout pour obtenir la double nationalité, ou pour faire bénéficier leurs enfants du droit du sol, ce trésor tant convoité, en venant accoucher en France.

Pour ces élites, la France est un pays de salauds, certes, mais l’avenir y semble quand même bien meilleur qu’en Algérie.

Il n’y aura jamais de réconciliation avec les Algériens car ils nous feront toujours porter la responsabilité de leurs échecs. C’est pire que la guerre de Cent Ans. Dans 1 000 ans, nous serons encore coupables !

Culpabiliser la France, quelle magnifique diversion pour faire oublier au peuple qu’il n’a aucun avenir en Algérie ? 60 ans que cela dure et que cela marche ! Tous les Présidents français se comportent en bourgeois de Calais, la corde au cou.

L’historien Guy Pervillé, spécialiste de l’Algérie, résume la sinistre réalité que Macron ne reconnaîtra jamais :

“La France est la seule à vouloir une réconciliation mémorielle, tandis que l’Algérie refuse systématiquement de reconnaître ses propres crimes”. 

“A chaque fois, la repentance, l’accusation de génocide, les excuses officielles de la France, voire une réparation financière évaluée aujourd’hui par certains auteurs à 100 milliards, sont pour les gouvernements algériens un préalable avant toute discussion”.

Mais si Macron ne cesse de culpabiliser la France, comme aucun autre Président au monde n’oserait le faire avec son pays, des historiens impartiaux et des témoins d’époque ont clamé la vérité.

La barbarie, les atrocités et abominations en tous genres, les pires supplices infligés aux malheureuses victimes, les bébés fracassés sur les murs ou cloués sur les portes, les femmes enceintes éventrées, toutes ces scènes d’épouvante que les autorités algériennes taisent depuis 60 ans, cela fait aussi partie du devoir de mémoire.

Jamais l’armée française ne s’est livrée à de tels actes de sauvagerie.

Nos soldats ne sont pas des barbares.

Par conséquent, on aimerait que Macron évoque aussi les crimes du FLN, au lieu de monter en épingle les seuls actes qui culpabilisent la France et notre armée, sans jamais tenir compte du contexte d’une guerre dure et cruelle, où la haine avait pris le pas sur les lois de la guerre.

On imagine ce que pouvaient ressentir nos soldats, quand ils tombaient sur les corps atrocement mutilés de leurs frères d’armes, comme le montre la photo qui illustre cet article.

La guerre d’Algérie, ce n’est pas seulement l’assassinat de Maurice Audin ou d’Ali Boumendjel.

C’est aussi le massacre du village arabe de Melouza en 1957, où près de 400 habitants vus comme des traîtres, furent anéantis par les bouchers du FLN, auteurs des pires atrocités. Ces barbares ont longtemps fait porter le chapeau de ce massacre à l’armée française.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Melouza

La guerre d’Algérie, c’est aussi les crimes perpétrés par le FLN et ses sbires sanguinaires, après le 19 mars 1962. Thierry Mariani avait fait un excellent rappel de ces atrocités largement occultées, qui ont suivi les Accords d’Évian.

Ce fut une véritable épuration ethnique, une politique d’élimination systématique, ciblant les populations européennes, juives, mais aussi les Arabes et les Berbères chrétiens. 

On aimerait aussi que Macron nous parle des massacres d’Oran perpétrés le 5 juillet 1962. Ces scènes d’épouvante sont d’une autre dimension que l’assassinat d’Ali Boumendjel. 600 victimes, morts ou disparus.

https://www.valeursactuelles.com/societe/thierry-mariani-le-fln-coupable-de-crime-contre-lhumanite-26956

Et que dire des atrocités vécues par les harkis, suppliciés par dizaines de milliers par leurs bourreaux du FLN ?

https://www.liberation.fr/evenement/2001/08/30/recits-d-atrocites_375397/

https://www.harkisdordogne.com/pages/Massacres_de_Harkis_de_Juillet_a_Aout_1962Deuxieme_partie-8268894.html

Les crimes du FLN, par leur sauvagerie, ont marqué à jamais l’Algérie du sceau de l’infamie. 

https://algerie-francaise.org/leflnafait/index.shtml

Par conséquent, il n’y aura jamais de réconciliation. Les Algériens ne sont ni des Allemands, ni des Vietnamiens. Dans 100 ans, dans 1 000 ans, ils feront encore le procès de la France pour s’exonérer de leurs responsabilités dans le naufrage de leurs six décennies de liberté.

En se vautrant dans une repentance qui ne dit pas son nom, Macron ne fait que disloquer un peu plus la nation. Il est vrai qu’il est coutumier du fait.

Pour défendre la France, il faut d’abord l’aimer. Macron n’aime que le pouvoir.

Enfin, j’aurais aimé que Macron rende hommage à nos soldats de la guerre d’Algérie, professionnels ou appelés.

1,5 million d’appelés ont servi en Algérie.

Tous se sont battus loyalement, au service de la France et de la République.

25 000 d’entre eux n’en sont pas revenus. 65 000 ont été blessés et combien de traumatisés, passés brutalement de l’adolescence à une guerre cruelle ?

https://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2012/03/19/10001-20120319ARTFIG00743-algerie-une-guerre-d-appeles.php

À ces soldats morts pour la France, il faut ajouter les pertes des harkis et toutes les victimes civiles des deux camps.

Quand on est chef des armées de par la Constitution, ne dénoncer que la torture, sans jamais manifester la moindre reconnaissance envers ces centaines de milliers de soldats qui ont servi en Algérie, c’est tout simplement indécent.

Mais depuis son coup de sang le 14 juillet 2017, qui a poussé le Cema à la démission, on sait le peu d’estime que Macron a pour ses soldats.

Combien de familles ont pleuré en recevant ce courrier des autorités militaires :

« On ne se console pas de la perte d’un grand fils mais que le fait que celui-ci soit tombé à son poste de combat sans souffrance soit au moins pour vous un adoucissement. En m’inclinant devant votre douleur et celle de tous les vôtres, je vous renouvelle, Monsieur, nos condoléances émues. »

Un sacrifice et un prix exorbitant pour la jeunesse de France et les familles, lesquelles n’ont que faire des sanglots de Macron envers les Algériens, 60 ans plus tard.

Jacques Guillemain

Macron pleure les victimes algériennes, mais méprise nos 25.000 morts

(Source : Riposte laïque)

La ruée infernale de l’homme vers le chaos

La ruée infernale de l’homme vers le chaos

_____________________________________________________

Je lisais hier un article diffusé chez Dreuz qui me fit verser des larmes d’impuissance, de désolation, moi qui m’étais promis de ne pas flancher devant l’interminable liste de malheurs qui s’abat sur l’humanité entière en ces récentes années.

Il y énumérait la décadence humaine, la lutte pour plus de liberté, toujours plus de liberté sans vraiment réaliser que cette liberté que l’homme recherche n’est autre qu’une soif démente de se destituer de toutes les chaînes qui le relient au Créateur et à Sa création. Un sujet que j’ai dû traiter dans mon œuvre « Les replis de l’âme ou le paradis perdu ».

L’être humain des années 2000 s’est attelé à détruire tout ce qu’il prend et comprend comme étant des limites, des obstacles, des écueils vers sa libération totale de tout joug, de toute attache…

Sait-il au moins de quels jougs il parle ?

La race en premier lieu. Il ne veut plus d’homme blanc, noir, jaune ou rouge. Il veut un homme de couleur indéfinie. Il applique donc la diversité et le métissage à outrance qui finiront par produire une nouvelle race d’homme, dont le teint variera du gris au café au lait.

Qu’en sera-t-il du code génétique ?

Le genre en deuxième étape. Il ne veut plus d’homme ou de femme. Il veut bâtir une famille dans une éprouvette. L’homme choisira le sexe qui lui convient et la femme aussi. Le noyau familial disparaîtra dans cette lutte  pour se libérer de toute attache avec les règles naturelles de la reproduction.

La foi ou religion, doit aussi disparaître afin de permettre à l’homme de se libérer de toute caractéristique, de toute identité, de toute foi.

La nation… plus de nation, plus de frontières, plus de culture, plus de passé… c’est un homme nouveau qui va devoir se constituer sans tout ce qui faisait ses assises il y a quelques années à peine. Couper le cordon ombilical qui le relie avec lui-même et sa constitution.

C’est un véritable « Cri de révolte contre la condition humaine de l’homme » extrait « des replis de l’âme ou le paradis perdu ».

Ainsi, l’homme après avoir bravé son Créateur, omet de prendre en considération sa propre composition et son éphémérité… Il se perdra dans la distraction, se créera des utopies, se parera du scintillement de l’or et des diamants, mais s’affaissera comme la sorcière dans le magicien d’Oz en se dissolvant au simple contact avec l’eau. Vanité, exhibitionnisme, ambition, création de théâtres où l’homme se prend pour le créateur avant qu’un simple souffle de vent ne l’emporte dans les confins de l’oubli et ne fasse de ses accomplissements une relique plus ou moins mémorable.

Ce n’est qu’en mûrissant que l’homme se voit contraint de se mesurer avec l’inévitable issue de sa vie. Il réalise sur le tard, que depuis sa venue au monde, ses murs n’ont cessé de se rétrécir, son horizon, de révéler ses limites infranchissables et l’infini auquel il s’accroche avec ténacité, rien d’autre qu’une illusion.

Il sent et ressent, avant de reconnaître qu’en fait, il n’a jamais été bâti pour l’éternité puisque son sarcophage charnel commence à périr déjà à sa naissance. Il se met alors à ressasser sa vie, son passé, ses réalisations, ses victoires et ses défaites, sa conscience ou son manque de conscience.

Si durant ce contrat limité de sa vie, il s’est évertué à mettre de côté les questions trop sérieuses et embarrassantes, conservant toujours dans son optique cette utopie d’être invincible, capable de duper la mort, convaincu d’être en mesure de s’offrir un futur exceptionnellement retentissant… La première faille qui sourd dans sa muraille de protection, le mène à réaliser qu’il se trompe et qu’il va falloir diguer profondément dans cette partie occultée de son cerveau, négligée par arrogance, afin de donner une quelconque logique à sa réelle quintessence.

Il ne peut plus se dérober et tout en se préparant à quitter le monde des vivants vers une direction définitive mais surtout présumée, il se hasarde dans la recherche de lui-même.

Le paradis, l’enfer, existent-ils ? Y a-t-il un Dieu ? Ou bien ne sont-ce là que les résultats de la trop riche imagination de l’homme ? Une invention pure et simple ? Un leurre ? Une utopie ou pour certains présomptueux, un tremplin ?

Rien n’est vérifiable, rien n’est absolu, définitif, hormis la mort, ou du moins, celle à laquelle quelques-uns d’entre nous croient…

L’homme se perd dans le noir de ses cogitations. Il émet des suppositions, essaie de convaincre les autres de l’existence de la réincarnation, d’une autre sorte de vie après la mort. Mais finalement, la mort est-elle une étape ultime ou une escale dans l’immensité de la création ?

Rien, aucune réponse qui puisse le réassurer, l’apaiser… Aucun génie, scientiste, théologien, philosophe, érudit, ne peut lui fournir une réponse fiable, incontestable et solide… Il se débat dans le vague complet. Beaucoup tenteront d’effleurer ces sujets épineux, sans pour autant réussir à offrir à l’humanité une indubitable évidence…

Ce qui est certain, c’est que l’homme a été créé nanti du besoin de tuer pour survivre. Il dépend d’une liste inexhaustible d’éléments, dont les primordiaux sont l’air, l’eau, la nourriture – sa résilience est liée à sa capacité de lutter et pour s’affermir, il se croit contraint d’annihiler tous ceux qui s’opposent à ses projets, à ses ambitions, à sa domination et refusent de se soumettre.

Il ne s’agit pas seulement de vaincre ses semblables, mais aussi d’apprivoiser l’espèce animale qui lui servira de pâture. Après tout, l’homme n’est-il pas un animal plus intelligent ?

La bataille pour la survie ou pour l’enrichissement mènera l’homme à la barbarie, à l’indifférence, au carnage, à l’immodération, à sa décadence, plafonnant en l’imposition d’une myriade d’inégalités.

Il est néanmoins impossible de niveler le monde et toute la création.

La loi du plus fort sera toujours la meilleure – en vigueur depuis la création et nul ne peut la défier.

Fallait-il la créer ? Sans doute afin d’évaluer le comportement de l’homme face au mal ou face au bien – savoir les différencier, faire appel à sa réflexion, mesurer son jugement, sa compassion, et la nature de sa conscience.

Il est inutile de chercher la perfection chez l’homme ou dans toute la création. Elle n’est qu’une utopie comme une autre. Ces prétendus défauts innés en l’homme, contribuent à engendrer l’ingéniosité, la créativité, le progrès entre autres heurts et malheurs…

La perfection ne peut donc qu’appartenir au Créateur

Et la Bible, l’Ancien Testament ? Qu’offrent-ils ? Possèdent-ils la réponse aux énigmes de l’être humain ? C’est à l’homme de se lancer dans l’aventure afin d’y découvrir ses points de repère, terriblement absents dans sa logique… dont ceux découverts par Adrien et Louis qui semblent avoir résolu leurs trop nombreux arcanes. Ou alors, se contenter de l’agnosticisme tout en essayant de demeurer honnête, juste, tolérant et pacifiste ? Ou encore…

Pourtant, en fin de compte, nul n’échappera à l’éphémérité de la vie terrestre : de la poussière tu es né et à la poussière tu retourneras à la fin de ton trajet d’être humain.

« Tout va dans un même lieu, tout a été fait de la poussière et tout retourne à la poussière. » Ecclésiaste 3

Le jour où l’homme assimilera l’authentique tenure de la nature réelle de sa constitution humaine, son infériorité et son assujettissement au Créateur, tout en interrompant sa tentative de rupture de LUI, il deviendra plus humble et donc meilleur.

Thérèse Zrihen Dvir
(Source : Riposte laïque)

Témoignage d’un infirmier sur le fantomatique Covid aux urgences des hôpitaux

_____________________________________________________

Cet après midi, je recevais l’un de mes clients, dans le cadre de mon activité de conseil aux entreprises. Ce client, que je nommerai Martin Nadeau pour lui laisser l’anonymat, est à la tête d’une société VTC. Depuis plusieurs mois, il n’a presque plus d’activité, la crise sanitaire ayant vidé Paris de ses touristes, et supprimé toutes les occasions de sorties qui alimentaient sa clientèle. En sus, les aides Covid lui sont retardées depuis cinq mois. Sans aucun revenu, mon client a donc été contraint de reprendre du service dans une clinique de la région parisienne, étant titulaire d’un diplôme d’infirmier.

Et ce qu’il m’a raconté est édifiant, et mérite d’être divulgué au public, me semble-t-il. Depuis un mois qu’il travaille dans le service, il a vu passer, en tout et pour tout, à peine deux patients atteints du Covid. Deux, sur plusieurs centaines de malades. Selon ses dires, les urgences Covid, loin d’être débordées, en tout cas dans l’établissement où il travaille. Ayant pris contact avec des collègues d’autres établissements, il a constaté que la même situation semblait se reproduire en divers endroits… Bien loin de la panique et de la saturation décrite dans les médias. Mais ce n’est pas tout : MN m’a expliqué qu’un patient, arrivé avec un test Covid positif, s’est vu contraint de repasser le test par le chef de service. Et qu’il a ainsi été comptabilisé deux fois comme cas positif, comme si deux personnes avaient été atteintes… Et pour couronner le tout, il m’a parlé de manipulations en série dans les causes de décès, des patients arrivés en fin de vie étant comptés comme décédés du Covid alors qu’ils étaient déjà porteurs de pathologies plus lourdes.

Je connais ce garçon depuis cinq ans : il est sérieux, travailleur, pas affabulateur pour deux sous. Il a créé sa boîte en 2019, a pu faire tourner trois véhicules en quelques mois à peine, avant que la pandémie ne remette tout en question. Je suis sûr de ce qu’il me raconte, et les détails qu’il a pu me donner ne peuvent s’inventer. En tous cas je suis bien plus tenté de me fier à ses dires qu’à ceux de ceux qui nous gouvernent et sont censés nous informer…

Il est clair, au vu de la mortalité officielle annoncée, qui n’a rien d’une hécatombe, que cette “pandémie” ne justifie pas la mise à mort de la France entière. Et il est de plus en plus clair à mes yeux que les chiffres officiels peuvent être sujets à caution. À chacun d’interpréter la chose…

Olivier Piacentini

Témoignage d’un infirmier sur le fantomatique Covid aux urgences des hôpitaux

(Source : Riposte laïque)

Pronostics sur les noms des toubibs pris dans un resto clandestin

______________________________________________________

BFMTV et RMC couvrent régulièrement la chasse aux restaurants clandestins sur leurs antennes. Ceux qui ouvrent, alors qu’ils ne le devraient pas. Et leurs convives.

Voyons, cette chaîne a raison. Soyons de bons citoyens. Il est scandaleux de désobéir aux ordres de la classe politique si démocrate, si exemplaire, que nous avons portée au pouvoir dans un instant de regrettable égarement.

Et cette classe politique, bien sûr, montre strictement l’exemple. Jamais la moindre incartade, le moindre écart par rapport à la discipline de fer qu’elle nous impose. Et qu’elle déclare respecter.

Mais voilà : le 24 février, un dîner a eu lieu dans un restaurant ouvert clandestinement. Il s’agit du restaurant « Aux trois présidents » situé au siège du groupe Altice et propriété de Patrick Drahi.

Habituellement, hors crise sanitaire, il n’est pas rare de croiser dans cette brasserie chic des personnalités des médias du groupe Altice, qui en ont fait leur cantine. Ils y dégustent la cuisine du chef, Eric Duquenne, qui a servi à l’Elysée sous les présidences Chirac, Sarkozy et Hollande, d’où son nom.

Peu avant minuit, car transgresser le couvre-feu augmente la jouissance des convives clandestins, les policiers ont investi les lieux. Il y avait là des journalistes des chaînes citées (faites ce que je dis, pas ce que je fais), des cadors de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (idem), un gradé de la brigade des sapeurs pompiers de Paris, “tous consultants de la chaîne” dit le Canard Enchaîné. Des habitués des plateaux télé. Toute honte bue. Au champagne, en groupe à minuit ?

Tous ceux qui engueulent matin, midi et soir les Français qui se relâchent et leur imposent une morale de père fouettard.

Les forces de l’ordre ont verbalisé la vingtaine de personnes présentes et mis en garde à vue le gérant de l’établissement pour « mise en danger de la vie d’autrui. »

Il faut comprendre ces convives. Ce sont des gens qui ont le souci de la santé des Français en tête, nuit et jour. Cela a de quoi leur porter sur le moral, surtout avec les décisions ubuesques et kafkaïennes qu’ils prennent eux-mêmes. Il y a vraiment de quoi avoir besoin d’un repas remontant et revigorant pour continuer à nous faire la leçon. Ne soyons pas mesquins.

Le Canard Enchaîné ne va pas jusqu’à nous livrer le menu et c’est fort regrettable. Un royal menu de présidents, certainement.

Ont-ils dégusté une tête de veau, plat préféré de Chirac – qui appréciait également saumon, truffes, langoustes de Bretagne, poulardes de Bresse et caviar -, ou bien des cagouilles charentaises, plat de François Mitterrand quand il venait en Charente ? Ce sont des petits escargots que l’on fait cuire avec de la chair à saucisse, des échalotes, de l’ail, du persil et du vin rouge corsé et qu’il faut faire frémir durant deux heures. Le « gourmet ripailleur » n’hésitait pas à commander de l’ortolan, désormais interdit.

Ont-ils plutôt savouré le potage aux boulettes de radis, plat préféré de François Hollande ? Ou une fondue, met simple qui ravit les papilles gustatives de Sarkozy de Nagy-Bocsa ? On aurait cru que ce qui le ravissait c’était le Rántott sertésborda, plat à base de porc mascotte de tous les Hongrois. Mais non.

Cette énumération gargantuesque, faite à nous – les sans-dents – qui n’allons plus au restaurant depuis des lustres, nous fait saliver. Mais voilà : nous ne sommes rien, selon Macron. Alors, au nom de quoi irions-nous nous régaler au restaurant ? A quoi rêvons-nous, alors que nous sommes punis ?

Bientôt, la pensée gustative clandestine sera elle aussi traquée, condamnée. Comme les délits d’opinion.

Concernant les  convives, les supputations vont bon train. Probablement la coqueluche de la télé, Karine Lacombe, la plantureuse, décorée de la légion d’honneur pour avoir vanté tout ce qui ne fonctionnait pas et traqué l’HCQ qui guérissait. Bien en chair, il lui faut certainement – pour se soutenir – avaler à la suite ou pêle-mêle tous les plats préférés des présidents.

Olivier Véran est moins gras, sans doute s’est-il contenté d’une tête de veau maigre. Quant à Delfraissy, on peine à imaginer ce qu’il aime, tant il a une face de carême. Peut-être se nourrit-il exclusivement d’huile de foie de morue.

Les médecins les plus présents à la télé, selon une plate-forme de veille, dans l’ordre Jean-Paul Hamon, Axel Kahn, Anne-Claude Crémieux, Bruno Lina, Philippe Juvin, Gilbert Deray, Eric Caumes, Patrick Pelloux, Gilles Pialoux, Martin Blachier, Arnaud Fontanet, Philippe Amouyel, n’ont sûrement pas été en reste. Ni l’ineffable Michel Cymes qui ne sait pas ce que c’est qu’un malade. Ce ne sont pas des seconds couteaux.

Macron n’y était sans doute pas, lui qui aime par-dessus tout la cuisine et les mœurs antillaises ruisselantes de sueur.

Pour les journalistes, Marc-Olivier Fogiel dément la présence de journalistes BFMTV. Mais peut-on lui faire confiance ? On se souvient de Margaux de Frouville, complètement pincée, chef(fe) du service santé de BFM, qui avait été bien remise à sa place par le professeur Raoult. Il y a aussi Damien Mascret, toujours benoîtement naïf, Apolline de Malherbe qui fait du vinaigre. Probablement, ils y étaient aussi. On veut des noms !

Comme punition, je propose qu’on les mette tous au pain sec et à l’eau, pendant quelques temps, dans un cul de basse-fosse bien humide.

Car faire la fête en cette période de restrictions, surtout en sachant que les jours fastes risquent bien de ne pas revenir, que les restaurateurs « normaux » sont condamnés à se faire hara-kiri, et qu’on va bientôt revenir aux tickets de rationnement et aux rutabagas de la seconde guerre mondiale, c’est quand même un tout petit peu brutal.

Tout particulièrement quant on pense que ces gens-là condamnent les Français à faire maigre, et à déprimer tous les jours de l’année, en les obligeant à rester chez eux et à ne jamais être plus de six à table.

Se dispenser des ordres que l’on prodigue avec une telle constance à autrui, ce n’est pas joli-joli.

Sophie Durand

(Source : Riposte laïque)

Faites attention aux éclats de rire (3)! Vidéo

Faites attention aux éclats de rire (3)! Vidéo

Aphorismes et périls de l’incontournable et inénarrable Pierre Dac

Pierre DAC parle aux Français …

Pierre Dac Biographie - Tourisme Châlons-en-Champagne

En Chine, si t’as pas de bol, ben t’as pas de riz…

Tu penses aussi que l’invention du suppositoire restera dans les annales

Jeanne d‘Arc s’est éteinte le 30 mai 1431, environ deux heures après sa mort.

Il y a 40 ans, la SNCF présentait le TGV. Grande invention qui permettait aux voyageurs d’arriver plus vite en retard.

Le taux de radiation est plus élevé au pôle emploi qu’à Tchernobyl

J’ai postulé pour travailler dans un pressing et ils m’ont dit de repasser demain.  Je ne sais pas comment le prendre.

Two beer or not two beer, that is the pression

Mieux vaut être une vraie croyante qu’une fausse sceptique.

Un milliardaire change de Ferrari tous les jours. Un SDF change de porche tous les jours.

Je me demande si à moyen terme, le changement climatique finira par avoir des conséquences irréversibles sur les pizzas 4 saisons.

Défense de courir sous peine de poursuite

« Les bons crus font les bonnes cuites. ».

Que celui qui n’a jamais bu me jette la première bière.

« Géométrie politique : le carré de l’hypoténuse parlementaire est égal à la somme de l’imbécillité construite sur ses deux côtés extrêmes. ».

Le travail, c’est la santé… Mais à quoi sert alors la médecine du travail ?

La mort n’est, en définitive, que le résultat d’un défaut d’éducation puisqu’elle est la conséquence d’un manque de savoir vivre.

 

1967. LE Président Johnson appelle Golda Meïr :

–Pouvez-vous me prêter pour la Guerre du Vietnam le général Dayan? Je vous donnerai en contrepartie trois généraux de votre choix.

Après quelques secondes de réflexion :

– D’accord pour Général Téléphone, Général Electric et Général Motors.

On va construire le métro à Tel Aviv.
La station principale va s’appeler Métro Golda Meïr.

Samuel et Moché sont au bord de la mer ; sur la plage, ils sont étendus, à se faire dorer, ils dorment presque. À un moment cette conversation :
– Samuel ?
– Oui Moché ?
– La mer monte.
– Achète !

C’est une maman juive qui ne sait plus communiquer avec son fils : Leurs rapports sont vraiment très tendus, à tel point que d’un commun accord, ils décident d’aller consulter le fils Lowenstein, celui qui a fait psychiatre.
Après quelques séances de psychanalyse avec les deux protagonistes, le psychiatre dit à la mère juive :
– Je vois ce qui se passe entre vous : Votre fils a un complexe d’Oedipe.
Et la mère répond:
– Un complexe ?! C’est pas grave ça. L’important, c’est qu’il aime sa mère.

Le slalom

Petit rappel pour les non-sportifs : Dans un slalom le skieur doit passer une vingtaine de portes dans le minimum de temps…
Il advint qu’un jour, un sportif Israélien, skieur hors pair, était en lice pour une médaille d’or du slalom spécial olympique.
Le jour de la finale, les favoris passent un par un: Le meilleur français descend en 58,00 secondes; le meilleur Suisse en 58,65 secondes; le meilleur Autrichien en 57,48 secondes. Puis vient le tour du champion Israélien.
La foule attend, attend et attend encore…. SIX MINUTES!!!!
– Qu’est-ce qui t’est arrivé?, demande l’entraîneur à son poulain
Et le skieur au bord de l’asphyxie répond:
– Quel est l’abruti qui a mis une mezouzah à chaque porte

(Source : JForum)

 

Le sinistre crétin antisémite F. Boueiz ex-ministre libanais : « les Juifs dévorent les enfants » !

Afficher l’image source

____________________________________________________

L’ancien ministre des Affaires étrangères Farès Boueiz : l’équipe de Biden est dominée par les Juifs – Benjamin Franklin avait mis en garde les Américains contre les Juifs qui dévoreraient leurs enfants…

En mars 2021, on peut encore entendre des balivernes venant d’un ministre, dans une déclaration sur les médias.

Dans une interview diffusée sur OTV le 27 janvier 2021, l’ancien ministre des Affaires étrangères libanais Farès Boueiz a déclaré que la présidence de Biden n’entrainerait pas de grand changement dans la politique américaine, du fait de l’influence juive et israélienne. Il a ajouté que dix membres de l’équipe du président Joe Biden étaient juifs, ce qui montrait à quel point il était influencé par Israël. Il a estimé que personne ne devait se faire d’illusions quant à l’élection de Biden et qu’il ne serait pas facile de libérer la vie politique américaine de la « poigne de fer » d’Israël. Il a également cité le faux de Benjamin Franklin : Bouez a prétendu que Franklin avait déclaré au Congrès que les Juifs affameraient et dévoreraient les enfants américains. Le « faux de Franklin » est un texte diffamatoire de la propagande antisémite nazie publié en 1935 dans l’ouvrage « Manuel de la question juive » (« Handbuch der Judenfrage »).

 

Farès Bouez :
Je pense que c’est une grave erreur d’espérer que Biden puisse agir rapidement. Biden est en train de constituer son équipe dont la composition indique à quel point elle provient d’Israël. Dix de ses aides, ministres et chefs d’agence de renseignements, sont juifs. Par conséquent, personne ne devrait se faire d’illusion en pensant que la victoire de Biden nous ait fait gagner quoi que ce soit. Israël tient la vie politique américaine d’une main de fer. Une main de fer ! L’Amérique ne pourra pas s’en libérer si facilement.

La question n’est pas de savoir si tel Président s’en accommode et l’autre non. Jadis, la main de fer n’était pas aussi puissante, et si un Président le voulait……

En son temps, Benjamin Franklin avait prononcé un discours au Congrès des États-Unis, dans lequel il avait mis en garde l’Amérique contre les Juifs qui « affameront nos enfants, les dévoreront, et nous devrions les empêcher d’être ici». Les circonstances étaient alors différentes.

Aujourd’hui, la politique américaine à l’égard d’Israël ne dépend pas d’individus. Comme vous l’avez dit au début, elle dépend de l’Etat profond. Qu’est-ce que l’Etat profond ? L’Amérique de l’argent, les universités, les médias… qui sont tous sous le contrôle total d’Israël.

Ce qui montre que l’on peut être un idiot fini, et être ministre des Affaires, qui sont totalement étrangères au sens d’étranges. Quant au fait que les Juifs adorent les enfants, sur ce point il n’a pas tort. Jamais Ils ne leur demanderont d’être des kamikazes ce qui n’est pas le cas de certains de ses compatriotes.

David

F. Boueiz ex-ministre libanais: « les Juifs dévorent les enfants »

(Source : JForum)