Archives de Catégorie: L’ESPERANCE EN UN MONDE MEILLEUR : Nous devons y contribuer activement

L’ESPERANCE EN UN MONDE MEILLEUR – Israël, un pays où l’on vit heureux et qui ne nous veut que du Bien !

 

____________LA COLOMBE DE LA PAIX ____________

Camerounais Main Dans La Main            Camerounais Main Dans La Main

La lumière d’Israël brillera un jour et la paix sera sur le monde ! 

____________________________________________________

https://i1.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2017/03/hapiness.jpg______________________________________________________

A lire aussi : En 5 ans, la France s’est effondrée au classement des pays les plus heureux

-==-

Israël en 11e position sur 155 des pays les plus heureux du monde

Le World Happiness Report a établit un classement des pays les plus heureux du monde en fonction de plusieurs critères. « Pour vivre heureux, vivons caché  » ou alors plutôt dans le nord de l’Europe (trois pays scandinaves sont en tête de classement), en Australie au Canada ou encore en Israël….

Le World Happiness Report 2017 classe 155 pays des plus heureux aux moins heureux, en fonction de six facteurs : produit intérieur brut par habitant, espérance de vie en bonne santé, liberté, générosité, aide sociale et perception de la corruption dans le gouvernement ou les affaires.

Selon le rapport, la Norvège est le «pays le plus heureux du monde»,  le Danemark qui était premier l’année dernière est désormais deuxième puis viennent l’Islande, la Suisse, la Finlande, les Pays-Bas, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, la Suède et Israël. En outre, pour vivre heureux il ne faut pas non plus être trop nombreux ou bien vivre dans un pays pas trop grand. Un tiers des pays les plus heureux sont petits ou moyens.

Israël en guerre depuis sa création, avec en sus un premier ministre et un président en prison, réussit tout de même à atteindre le 11 eme rang alors que la France n’est qu’en 31 eme position.

Les Echos

Israël en 11e position sur 155 des pays les plus heureux du monde

(Source : Tel-Avivre)

-==-

https://i2.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2017/03/abri.png_____________________________________________________

Les abribus de Tel Aviv vous apostrophent, vous parlent et vous répondent !!

Ce n’est pas de la magie mais juste de la technologie, Samsung, qui fait la promotion de sa montre connectée, innove en Israël avec des panneaux d’affichage digital qui s’amusent à  jouer avec les usagers des transports en commun en leur adressant la parole et leur répondant…

Qui s’attend à être abordé par une affiche d’abribus. Personne, certains usagers sont pour le moins surpris et se demandent ce qui se passe, d’autres pensent être victime d’une camera cachée. Et pour cause à quelques mètres de là, dans une cabine, le mannequin de l’affiche voit tout et peut parler en direct aux badauds. Il peut aussi bouger grâce au panneau digital incrusté dans l’abribus, ce qui rend l’effet encore plus saisissant. Le mannequin fait sonner sa montre, l’usager tend l’oreille pour savoir d’où vient le son, avant de comprendre que ça se passe dans l’affiche…

Tel-Avivre- la rédaction –

Regardez plutôt :

Les abribus de Tel Aviv vous apostrophent, vous parlent et vous répondent !!.

(Source : Tel-Avivre)

Pour en savoir plus : (vidéo)  Une exposition des plus grandes inventions israéliennes

PETIT RAPPEL POUR LES ANTI-SIONISTES BOYCOTTEURS : Israël …

LA LISTE DES 45 INVENTIONS D’ISRAËL QUI CHANGENT (UN PEU, BEAUCOUP, PASSIONNEMENT, A LA FOLIE) LE MONDE …

-==-

https://i0.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2017/03/bravdo2.png____________________________________________________

Les vins israéliens Bravdo, une histoire familiale et sioniste

Dans les années 1880, la famille Shoseyov, pionnière et sioniste, s’installe en Terre Promise et commence à y cultiver du raisin, sur une terre qui deviendra, à la création de l’état d’Israël en 1948, la région “Yosef”.

Rappelons que les premiers pionniers juifs de cette époque n’ont réussi à s’installer en Palestine, une terre dure et aride, que par le miracle de la vigne dont les premiers plans ont été importés de France par le Baron de Rothschild. C’est ainsi que le Village de Karmei Yosef est créé à l’endroit où les Shoseyov cultivent leurs vignes.

De génération en génération, la famille Shoseyov a continué à cultiver ses 60 hectares de vignes. Les nuits fraîches d’été et le sol riche en calcaire sont réputés pour favoriser la bonne production de raisin, comme à l’époque du royaume de Salomon.

https://i2.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2017/03/bravdo5.jpg    Le professeur Ben Ami Bravdo

En 2001, après de longues années d’études, Oded Shoseyov, aujourd’hui professeur de biotechnologie, et Ben Ami Bravdo, professeur émérite en viticulture à l’Université Hébraïque de Jérusalem, et qui fut un temps le professeur d’Oded, décident de créer ensemble le vignoble Bravdo, sur les terres de la famille Shoseyov.
En réalité, Oded est simplement retourné vivre et travailler sur le vignoble vieux de trois générations de sa famille, là même où elle s’était implantée dans les années 1880. C’est ainsi qu’en 2001, sous l’impulsion de ces deux experts, le vignoble « Bravdo » est né.

Le domaine familial est situé entre Tel Aviv et Jérusalem, dans la plaine de Judée, près de Rehovot contrairement à la plupart des domaines vinicoles modernes israéliens qui se situent aujourd’hui en zone industrielle, éloignés des vignes situées en Galilée. La spécificité du domaine Bravdo réside dans l’authenticité de sa fabrication, le vin étant produit au même endroit où le raisin est cultivé. Le domaine est ainsi entièrement entouré de vignes, chose rare aujourd’hui en Israël. Le domaine produit chaque année 80 000 bouteilles. Tous les vins sont exclusivement Cachers.

Ben Ami Bravdo et Oded Shoseyov et, tous deux professeurs mondialement réputés en viticulture, ont décidé de mettre en pratique leurs expertises afin de produire un vin de qualité unique. Leur credo : « si le raisin est bon, le vin sera bon ». Leur mission est d’utiliser leur savoir et l’innovation en matière d’agriculture et créer de nouvelles technologies et atteindre une qualité de raisin maximale. Ces méthodes technologiques avancées sont implémentées à la fois dans les vignes et dans le vignoble. Le raisin est cueilli dans des conditions optimales pour favoriser la saveur du fruit. La pression hydraulique associée à l’exposition solaire créent du raisin à l’arôme unique. La fermentation est effectuée à basse température, ce qui conserve les propriétés gustatives du fruit à chaque étape de la fabrication. Le vin est conservé dans des barils de chêne français. Oded Shoseyov est l’inventeur d’une technique de récolte unique : le raisin est cueilli au maximum de sa saveur.

https://i1.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2017/03/bravdo4.jpgZory Arkin, CEO et manager export (D) et le professeur Bravdo (G)

Zory et son équipe vous attendent pour une dégustation et une visite-découverte de ce lieu authentique. Le domaine est ouvert aux visiteurs chaque vendredi de 11h à 14h, avec visite et dégustation. Il est possible pour les groupes de visiter le domaine en semaine sur réservation uniquement et d’effectuer la visite en français sur demande.

– Journée spéciale Découverte avant Pessah le vendredi 7 avril de 11h à 14h avec au programme : visite du domaine, dégustation et recommandations de vins, marché avec des produits du terroir israélien Cachers LePessah. Un moment authentique en famille ou entre amis avant les fêtes !

Le prix des vins se situe entre 80 et 170 shekels la bouteille

Voir les gammes de vins Bravdo : Les vins israéliens Bravdo, une histoire familiale et sioniste

(Source : Tel-Avivre)

-=-=-

https://i0.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2017/03/stand.jpg_____________________________________________________

Tous les arguments que vous avez toujours voulu avoir pour défendre l’image d’Israël…

Nous avons tous à cœur de défendre l’Etat d’Israël, pour cela, le Département Alya et Intégration de la Mairie de Tel Aviv en partenariat avec le Ministère de l’Alya et de l’Intégration recevra l’association Stand with us à la fin du mois de mars…

Stand With Us a été fondée en 2001 en réponse à la désinformation qui entoure le conflit au Moyen-Orient, et le langage inapproprié souvent antisémite utilisé sur Israël et / ou le peuple juif dans le monde entier. StandWithUs a des bureaux à travers le monde et a dédié son action à la transmission des informations, connaissances et outils qui nous sont nécessaires afin de pouvoir lutter efficacement contre la croissance des campagnes anti-Israël. Au cours de cette soirée Stand with us partagera avec vous les résultats des sondages d’opinions sur Israël, évoquera le challenge à relever en terme de communication, BDS…ect
Soyez nombreux à devenir les ambassadeurs d’Israël!

DATE ET HEURE

dimanche 26 mars 2017

19:30 – 21:00 heure : Israël

Ajouter au calendrier

ADRESSE

Ibn Gabirol St 69

69 Ibn Gabirol Street

Tel Aviv-Yafo, Tel Aviv District

Afficher la carte

Places limitées.

Tous les arguments que vous avez toujours voulu avoir pour défendre l’image d’Israël…

(Source : Tel-Avivre)

-==-

… Et n’oubliez pas : ISRAËL A TOUJOURS ETE ET EST ENCORE LAMI DU MONDE !

LA VERITE ENFIN REVELEE SUR L’ENORME IMPOSTURE DE LA MOSQUEE AL-AQSA ! La vraie mosquée « AL-AQSA » n’est pas à Jérusalem, mais dans la région de la Mecque . LE VRAI NOM DE LA MOSQUEE DU MONT DU TEMPLE est AL-HARAM AL-SHARIF !! Taqyia !

____________LA COLOMBE DE LA PAIX ____________

Camerounais Main Dans La Main            Camerounais Main Dans La Main

La lumière d’Israël brillera un jour et la paix sera sur le monde ! 

___________________________________________________

L A  V E R I T E  F I N I T  T O U J O U R S   P A R  E C L A T E R  !

___________________________________________________

https://i1.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2016/08/Temple-Mount1.jpg

___________________________________________________

Mes amis m’ont souvent entendu leur dire que je ne suis pas un menteur, car j’ai une très mauvaise mémoire. Pour mentir, il faut avoir une mémoire exceptionnelle, se souvenir des mensonges qu’on a dit et à qui.

Le professeur Mordechai Kedar du département d’Arabe de l’université israélienne Bar-Ilan vient d’exprimer cette idée que j’exprime depuis 30 ans.

Dans une rubrique, il explique que non, la vraie mosquée al Aqsa n’est pas à Jérusalem, mais près de Ji’irrana, un village situé entre la Mecque et Taaf, dans la péninsule arabique.

Les Arabes, comme les mauvais menteurs, ont oublié qu’ils ont toujours indiqué, historiquement, où se trouve la mosquée al Aqsa. Et ce n’est pas Jérusalem.

Ce que Mordechai Kedar n’a pas réalisé, cependant, c’est que si le mensonge arrange tout le monde, il ne sera pas facile de faire accepter la vérité. D’autant que les politiciens représentant officiellement le pays ne le font pas.

Pour les lecteurs de Dreuz, je présente les faits exposés par le professeur Kedar dans une rubrique publiée ce matin 11 août 2016 (source : israelnationalnews.com). Il fait une excellente synthèse des mensonges que les Arabes tentent de cacher, et que les Européens ne veulent pas entendre, encore moins étudier.

o=o=o=o=o

Les premières sources islamiques mentionnent la mosquée al Aqsa (qui veut dire « la plus éloignée »), une seule fois, dans le coran comme étant une des deux mosquées situées près de Ji’irrana, un village situé entre la Mecque et Taaf dans la péninsule arabique (aujourd’hui Arabie saoudite). Une des mosquées s’appelait al-Masjid al-Adna, qui veut dire « la mosquée la plus proche » et l’autre « al-Masjid al-Aqsa », « la mosquée la plus éloignée. »

Quand le coran fait référence à la mosquée al Aqsa, à propos du mythe du voyage nocturne du prophète Mahomet depuis la « sainte mosquée » de la Mecque à al Aqsa, c’est-à-dire « la mosquée la plus éloignée », il s’agit de la mosquée de Ji’irrana.

En 682, cinquante ans après la mort de Mahomet, Abd allah Ibn al-Zubayr, l’homme fort de la Mecque, s’est rebellé contre les Umayyas qui régnaient sur Damas, et leur a interdit de remplir leur devoir du Haj (pèlerinage) à la Mecque. Comme le pèlerinage est un des cinq commandements de l’islam, les Umayyas furent contraints de choisir Jérusalem comme lieu de pèlerinage alternatif.

Pour justifier ce choix, les Umayyads réécrivirent l’histoire racontée dans le coran, et déplacèrent la mosquée al Aqsa à Jérusalem. Ils ajoutèrent, pour faire bonne mesure, le mythe du voyage nocturne de Mahomet à al Aqsa. C’est la raison pour laquelle les sunnites considèrent maintenant Jérusalem comme leur troisième lieu saint.

L’islam chiite persécuta le califat Umayya, et n’accepta pas le mensonge de Jérusalem sainte, et c’est pourquoi le second lieu saint des chiites est Najif en Irak, là où le fondateur du chiisme, Ali bin Abi Talib, est enterré. Chez les chiites, nombreux parmi les anciens – Iraniens et Hezbollah – n’ont commencé à appeler Jérusalem « lieu saint » qu’après la rébellion de Khomeini en 1979, et ce pour éviter d’être accusés par les sunnites d’être tolérants envers les sionistes.

Le premier mensonge, dans le cas présent, est l’invention fallacieuse que « la mosquée la plus éloignée » se trouve à Jérusalem.

Nous savons tous qu’un mensonge en appelle toujours d’autres pour cacher le premier. D’autres mensonges s’entassèrent au cours de l’histoire, le principal étant les va-et-vient et changement d’avis concernant l’emplacement exact de cette soi-disant mosquée al Aqsa, car jusqu’à il n’y a pas si longtemps, les Arabes avaient décidé qu’il s’agissait de la mosquée au dôme d’argent qui est construite au sud du Mont du Temple. Puis ils l’ont changée d’emplacement..

Toute la zone du Mont du temple s’appelle pour eux al-Haram al-Sharif — « le lieu noble et saint » —, mais ils changèrent d’avis après la Guerre des 6 jours, quand l’opinion des juifs commença à se faire entendre, tout particulièrement celle du Chef rabbin de Haifa, le Rav She’er Yashuv HaCohen, que demanda qu’on construise une synagogue sur le le Mont du temple.

Immédiatement après la victoire, le chef rabbin de l’armée, Shlomo Goren, exprima son intention de célébrer les évènements religieux sur le Mont du Temple. Israël pensa que les musulmans n’y verraient aucun inconvénient, puisque la mosquée al Aqsa était à l’extrémité sud du quartier, et que la synagogue ne serait pas à côté.

Cependant les musulmans décidèrent en réponse que la mosquée al Aqsa mentionnée dans le coran n’était pas seulement celle qui se trouvait au sud du Mont du Temple, mais que c’était le nom de l’intégralité de la zone géographique du Mont du Temple ! Du coup, ils abandonnèrent le nom original, al-Haram al-Sharif.

Mon collègue, le professeur Yitzchak Reiter, évoque ce sujet en profondeur dans son livre, publié en 2005, From Mecca to Jerusalem and Back, ».

Le changement de nom du Mont du Temple est clairement un hoax, et deux documents, l’un très connu et l’autre moins, le démontrent de façon factuelle et irréfutable.

  • Le document le plus connu est un livret préparé en 1924 par, pardonnez du peu, l’antisémite et ami d’Hitler, le Mufti Haj Amin el Husayni, et qui a été réimprimé de nombreuses fois.
    Le professeur Daniel Tassel de Lexington, Massachusetts, m’en aA  mosoffert une copie imprimée en 1930. Le titre du livret est « A Brief Guide to al-Haram al-Sharif — Jerusalem »*, en français : « Guide rapide d’al-Haram al-Sharif – Jérusalem ». Donc pas al Aqsa. La mosquée al Aqsa apparaît dans un chapitre, après celui sur le dôme du Rocher, la structure au dôme doré qui se trouve au milieu de ce vaste bout de terre. Il ressort clairement du texte que pour Haj Amin al — Husayni, le Mufti de Jérusalem, la mosquée al Aqsa est l’immeuble situé à l’extrême sud de la zone. Et c’est parce que c’est là qu’elle était.
  • Le document moins connu est celui que j’ai récemment photocopié chez mon ami Chaim Steinberger à New York.
    Chaim a une grosse collection de cartes de la terre d’Israël, et il m’a montré une carte touristique jordanienne datant de 1965, soit deux ans avant la Guerre des 6 jours de 1967.
    Rappelons qu’à cette date, Jérusalem « Est » était encore illégalement occupé par le royaume Hashemite de Jordanie, et qu’à cette date, le monde entier gardait un silence absolu, total, étouffant même avec le recul, au sujet de cette occupation illégale. Bref. La carte que Chaim m’a montrée était réalisée par un Jordanien du nom de Abd al-Rahman Rassas, qui travaillait comme surveillant officiel, et était accrédité par l’Office du tourisme Hashemite de Jordanie. La carte comporte les mots : « recommandé et approuvé par l’Autorité officielle jordanienne. » La lecture attentive de la carte montre qu’en 1965, toute la zone du Mont du Temple s’appelait encore « al-Haram al-Sharif », qu’elle se situait sur le « Mont Moriah », et la mosquée al Aqsa n’était qu’un bâtiment à l’extrémité sud d’al-Haram al-Sharif.
  • Autrement dit,

30 ans avant les accords de paix entre Israël et le Royaume de Jordanie, les Jordaniens considéraient al Aqsa comme rien de plus qu’un édifice situé à l’extrémité sud d’al-Haram al-Sharif, construit sur le Mont Moriah.

Les menteurs de l’islam décidèrent, comme par hasard juste après que les Juifs libérèrent la zone de leurs temples après la guerre des 6 jours, « d’étendre » al Aqsa — dont le vrai emplacement, rappelons- le, se trouve toujours dans le désert d’Arabie —, afin d’y englober la totalité du Mont du Temple.

Après tout, il fallait empêcher les juifs de construire une synagogue sur le Mont du Temple, comme le voulait les rabbins Goren et She’er Yashuv Hacohen.

Le Sheikh Ikrima Sabr, Mufti de Jérusalem de 1994 à 2006, déclara par exemple ceci lors d’un discours vendredi 4 janvier 2002 :

« Ô musulmans (du monde), quand nous parlons de la mosquée bénite al Aqsa, nous voulons parler d’une mosquée dont la surface fait 144 dunam (c’est la surface totale d’al-Haram al-Sharif) y compris les murs, les Murs al-Buraq (le Kotel), les passages, les chemins, les entrées et les places, en plus du bâtiment qui est couvert d’un toit (le bâtiment qui se trouve à l’extrémité sud), en plus de la partie ancienne (sous la partie couverte) et le rocher saint (sous le dôme du Rocher), le lieu de prière Marwani (écuries de Salomon) et la pierre de la Fondation (sous le dôme du Rocher), tout cela, c’est al Aqsa…. »

Un autre mensonge, révélé par la même carte, vient immédiatement renforcer le premier.

Il concerne l’emplacement des Temples. J’ai cité de nombreux sermons du vendredi en arabe, hélas je ne les ai pas enregistrés, dont certains affirment que al-Haykal al-Maz’oum — le « supposé » Temple (juif) — ne s’est jamais situé à Jérusalem.

Un imam prétendait qu’il se situait au Mont Sinaï, et à un autre moment, le prêcheur disait qu’il se situait sur le Mont Gerizim près de Nablus, où « les Samaritains ont préservé les authentiques traditions juives. » La carte touristique jordanienne dénonce chacun des mensonges de ces islamistes.

Pourquoi la mosquée al Aqsa est si importante pour l’islam.

On peut se demander pourquoi la mosquée al Aqsa est si importante pour les musulmans, et pourquoi ils lui accordent une importance si primordiale qu’elle est devenue un des principes de base de leur foi.

La réponse se trouve dans le fait que l’Islam se définit lui-même comme une religion qui n’est pas arrivée sur terre pour vivre en paix avec le judaïsme et la chrétienté, les religions qu’il l’ont précédé, mais comme une religion universelle qui suppose d’effacer les deux autres, et conquérir le monde dans son entier.

L’Islam se voit comme « Din al-Haqq », la vraie religion, et le judaïsme et la chrétienté comme « Din al-Batil », les fausses religions.

Les musulmans craignent que si le peuple juif revient sur sa terre, ses villes et les lieux de ses Temples, cela va rendre au judaïsme son vibrant statut de vraie religion, active, et qui posera une menace théologique à l’existence et la raison d’être de l’Islam.

Voilà pourquoi toutes les activités juives sur le Mont du Temple, et spécialement les prières, les rendent furieux, et pourquoi ils sont prêts à tout, y compris répandre des mensonges éhontés et de la désinformation, pour empêcher les juifs de revenir sur les lieux d’où ils ont été exilés il y a presque 2 000 ans.

C’est la raison pourquoi ils font du conflit sur Jérusalem la base de leur combat théologique : c’est leur totale incapacité à reconnaître l’histoire et les droits religieux des croyants non-musulmans, lesquels sont destinés à disparaître, selon l’Islam.

Tous les autres aspects du conflit : nationalisme, politique ou légal, sont des couches destinées à camoufler la vraie dispute, la problématique théologique, entre Israël et ses voisins.

Pendant ce temps-là, nous avons été bénis par le début du retour à Sion, et nous rappelons la destruction des Temples et la dispersion de notre peuple parmi les nations du monde.

Nous pouvons voir de nos propres yeux que le retour du peuple juif sur sa terre, dans sa capitale Jérusalem, et sur les emplacements de ses Temples saints, ce qui est un anathème pour beaucoup, et spécialement pour nos voisins musulmans.

La question qui se pose est de savoir si nous devrons encore vivre avec les hoax des musulmans concernant le Mont du Temple —alors que nous avons réussi à libérer notre terre, notre capitale, de l’occupation islamique — ou si nous devrions les informer de ce qu’ils savent parfaitement bien, mais tentent de dissimuler : ce sont nos ancêtres qui étaient ici il y a 3 000 ans, et priaient Dieu, pendant que leurs ancêtres étaient des tribus païennes du désert d’Arabie, qui buvaient du vin, enterraient leurs filles vivantes et vénéraient des idoles.

Quand on se respectera, et qu’on respectera assez notre héritage pour défendre nos droits, ils nous respecteront et nous laisserons en paix.

Que le peuple juif soit vite béni de sa complète rédemption.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction et adaptation © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

La vraie mosquée al Aqsa n’est pas à Jérusalem

A lire aussi :

La vérité sur la Mosquée al-Aqsa, photos d’archives à l’appui

Outre que JERUSALEM n’est JAMAIS CITE dans le coran,

une AUTRE PREUVE  que LA MOSQUEE du mont du Temple N’EST PAS UN LIEU SAINT MUSULMAN :

Une photo qui prouve que la Mosquée Al-Aqsa de Jérusalem n’est pas un lieu saint de l’islam

A Brief Guide to al-Haram al-Sharif – Temple Mount Guide by Supreme Muslim Council datant de 1924

Pendant que nos dirigeants affirment que l’islam est une religion de paix, voyons ce qu’en disaient Bossuet, Voltaire, Hegel, Tocqueville, Gide, Malraux, de Gaulle… / Poème de Victor Hugo

____________LA COLOMBE DE LA PAIX ____________

Camerounais Main Dans La Main            Camerounais Main Dans La Main

La lumière d’Israël brillera un jour et la paix sera sur le monde ! 

Afficher l'image d'origine        Désormais un impératif majeur pour survivre : être sur ses gardes, rejeter l‘ennemi colonisateur, ce qu’est cette secte depuis plus de 14 siècles, sous toute ses formes, la combattre avec les moyens du bord, et cela, même et surtout si nos gouvernants nous en empêchent. Il nous faudra combattre avec notre tête (tant que nous l’avons encore sur nos épaules), et nos bras, parce qu’empêcher l’axe du mal de gagner sur l’innocent est vital ! Tous  les Français ne sont pas un troupeau de moutons qui se laisse docilement  mener à l’abattoir !

Nous retiendrons, pour les mettre en exergue, quelques citations que l’on peut retrouver dans l’article ci-dessous est d’Alfred de Vigny : « Si l’on préfère la vie à la mort on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent s’ils ne changent de culte. »

La seconde est de Charles de Gaulle : « Les musulmans ne sont pas français, ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri. »

La troisième est d’Alexis de Tocqueville : « La plus grande faiblesse de cette religion réside dans la confusion d’« ordres » différents ce qui a pour conséquence de figer la société musulmane, de lui interdire l’accès à la modernité et de l’entraîner vers une décadence inéluctableEt nous, encore contemporains de cette calamité qu’est l’islam, attendons cela avec impatience ; fort heureusement, nous savons que quelques-uns d’entre nous tenteront tout ce qui est en leur pouvoir pour le hâter. Que le Ciel leur vienne en aide ! louyehi

https://i1.wp.com/ekladata.com/2vDnXD3lY56hI1-O0ThwMmMi2UE.jpg____________________________________________________

Les propos des auteurs classiques prouvent que les terroristes agissent – sans le plus petit droit au doute – au nom de l’islam.

A lire les classiques, les attentats ne sont pas nouveaux, la barbarie de l’islam n’est pas nouvelle, et entre Obama, Cazeneuve ou Valls qui déclarent que « l’islam ce n’est pas cela », et les grands auteurs, il me semble plus raisonnable de faire confiance à Bossuet, Voltaire, Hegel, Tocqueville, Gide, Malraux, de Gaulle…

Nous déclarons aujourd’hui ce que les grands constataient jadis. Pourtant il ne viendrait à l’idée de personne de les accuser d’être d’extrême droite, n’est-ce pas ?

Et si l’islam conquérant et violent n’est pas apparu avec l’Etat islamique,  « l’occupation israélienne » et le désespoir d’une certaine jeunesse, il ne disparaîtra pas avec l’anéantissement du premier, le retrait du second, et le plein emploi des derniers.

Enfin, si les grands auteurs décrivaient l’islam comme la religion de la guerre et de la terreur, quand donc a-t-elle été la religion de la paix ? (si toutefois on peut affirmer sans aucun doute qu’elle est VRAIMENT une religion à part entière, ce que nous nous refusons à croire, chaque jour qui passe nous apportant la preuve indéniable du contraire ! – louyehi)

o-o-o-o-o-o

Heinrich Himmler – Reichführer SS (1900-1945) :

« Je n’ai rien contre l’Islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille: bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat. »

Le grand Mufti de Jérusalem en 1943 :

« Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam. »

Carl-Gustav Jung (1875-1961) :

« La religion d’Hitler est la plus proche qui soit de l’islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritants peuvent entrer et continuer à goûter le plaisir. Comme l’islamisme, elle prêche la vertu de l’épée. »

Hermann von Keyserling (1880-1946) :

« Je fus impressionné par la parenté du national-socialisme avec l’islam et cette impression n’a fait que se préciser et s’affermir depuis. »

Montaigne (1533-1592) :

« […] quand Mahomet promet aux siens un paradis tapissé, paré d’or et de pierreries, peuplé de garces d’excellente beauté, de vins et de vivres singuliers, je vois bien que ce sont des moqueurs qui se plient à notre bêtise pour nous emmiéler et attirer par ces opinons et espérances, convenables à notre mortel appétit. » (Essais, II, xii, page 518)

Bossuet (1627-1704) :

« L’islam ! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. »

Montesquieu (1689-1755) :

« C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée. »

« La religion des Guèbres (Zoroastriens) rendit autrefois le royaume de Perse florissant ; elle corrigea les mauvais effets du despotisme : la religion mahométane détruit aujourd’hui ce même empire. »

« Pendant que les princes mahométans donnent sans cesse la mort ou la reçoivent, la religion, chez les chrétiens, rend les princes moins timides, et par conséquent moins cruels. […] Sur le caractère de la religion chrétienne et celui de la mahométane, on doit, sans autre examen, embrasser l’une et rejeter l’autre : car il nous est bien plus évident qu’une religion doit adoucir les mœurs des hommes, qu’il ne l’est qu’une religion soit vraie. C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée. […] La religion des Guèbres rendit autrefois le royaume de Perse florissant ; elle corrigea les mauvais effets du despotisme : la religion mahométane détruit aujourd’hui ce même empire. »
De l’Esprit des lois, 1748, livre XXIV, chapitres 3, 4 et 11.

Voltaire (1694-1778) :

« Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. »

« Il est à croire que Mahomet, comme tous les enthousiastes, violemment frappé de ses idées, les débita d’abord de bonne foi, les fortifia par des rêveries, se trompa lui-même en trompant les autres, et appuya enfin, par des fourberies nécessaires, une doctrine qu’il croyait bonne. »

Claude Adrien Helvétius (1715-1771) :

« Mahomet, simple courtier d’Arabie, sans lettres, sans éducation, et dupe lui-même en partie du fanatisme qu’il inspirait, avait été forcé, pour composer le médiocre et ridicule ouvrage nommé al-koran, d’avoir recours à quelques moines grecs. Or, comment, dans un tel homme, ne pas reconnaître l’ouvrage du hasard qui le place dans le temps et les circonstances où devait s’opérer la révolution à laquelle cet homme hardi ne fit guère que prêter son nom ? »

D’Alembert (1717-1783) :

« Les imams et les muphtis de toutes les sectes me paraissent plus faits qu’on ne croit pour s’entendre; leur but commun est de subjuguer, par la superstition, la pauvre espèce humaine. »

Condorcet (1743-1794) :

« La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, (…) semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire »

Chateaubriand (1768-1848) :

« Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »

Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831) :

« Le plus grand mérite pourtant est de mourir pour la foi, et celui qui meurt pour elle en bataille, est sûr d’entrer au paradis. »

Arthur Schopenhauer (1788 -1860) :

« Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme.(.) je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »

Alfred de Vigny (1797-1863) :

« Si l’on préfère la vie à la mort on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent s’ils ne changent de culte. »

Alexis de Tocqueville (1805-1859) :

« L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cour du côté de l’intérieur de la famille. »

« J’ai beaucoup étudié le Coran (…) Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman (…) je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. »

« Des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Ils n’iront pas en tant qu’amis. Ils iront pour le conquérir, et ils le feront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre fécond de nos femmes qui nous donnera la victoire. »
(Houari Boumedienne – Conférence islamique de 1974)

« Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. »
(Erdogan – Premier Ministre de Turquie)

 

« Celui qui prétend être le prophète d’Allah devrait avoir des lettres de créances, c’est-à-dire la prophétie, les miracles et l’intégrité de l’ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. »
(Monseigneur Louis Pavy – Évêque d’Alger / 1805-1866)

« Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise la Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. »
(Gustave Flaubert / 1821-1880)

« L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

« Mahomet nous apparaît comme un homme doux, sensible, fidèle, exempt de haine (…) Rien de moins ressemblant à cet ambitieux machiavélique et sans coeur. »
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

« Toute sa conduite dément le caractère entreprenant, audacieux, qu’on est convenu de lui attribuer. Il se montre habituellement faible, irrésolu, peu sûr de lui-même. M. Weil va jusqu’à le traiter de poltron ; il est certain qu’en général il avançait timidement et résistait presque toujours à l’entraînement de ceux qui l’accompagnaient. Ses précautions dans les batailles étaient peu dignes d’un prophète. »
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

« Le plus mauvais état social, à ce point de vue, c’est l’état théocratique, comme l’islamisme et l’ancien Etat pontifical, où le dogme règne directement d’une manière absolue. »
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

« L’islamisme ne peut exister que comme religion officielle; quand on le réduira à l’état de religion libre et individuelle, il périra. L’islamisme n’est pas seulement une religion d’État, (…) c’est la religion excluant l’État… »
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

« Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d’Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L’Islam est la plus complète négation de l’Europe ; l’Islam est le fanatisme »
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

« L’Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile ; c’est l’épouvantable simplicité de l’esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle, pour le mettre en face d’une éternelle tautologie : Dieu est Dieu… »
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

« Du fond de son tombeau, l’ombre du prophète règne en souveraine sur ces millions de croyants qui peuplent l’Afrique et l’Asie, du Maroc jusqu’à la Chine, de la Méditerranée à l’Equateur. »
(Gustave Le Bon / 1841-1931)

« Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? (…) d’une manière générale, non (…) Dans cette foi le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non-musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non-musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve. »
(Charles de Foucauld / 1858-1916)

« C’est au nom de Dieu qu’on se battra. Et comment en serait-il autrement, du moment que chaque religion prétend au monopole de la vérité révélée ? C’est ainsi que les religions, chacune prétendant unir tous les hommes, les divisent. Chacune prétend être la seule à posséder la Vérité. La raison est commune à tous les hommes, et s’oppose à la religion, aux religions. »
(André Gide / 1869-1951)

« L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles (…) Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde (…) Si la Chrétienté n’était protégée par les bras puissants de la Science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique. »
(Winston Churchill / 1874-1965)

« Mais pourquoi nos femmes s’affublent-elles encore d’un voile pour se masquer le visage, et se détournent-elles à la vue d’un homme ? Cela est-il digne d’un peuple civilisé ? Camarades, nos femmes ne sont-elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous ? Qu’elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n’aient pas peur de regarder le monde ! Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple ! »
(Mustapha Kémal Atatürk / Premier président de la république turque 1881-1938)

« Vous venez me parler des avantages que nous a valu notre conversion à l’Islam, et moi je vous dis : regardez ce qu’elle nous a coûté ! »
(Mustapha Kémal Atatürk / Premier président de la république turque 1881-1938)

« L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. »
(Mustapha Kémal Atatürk / Premier président de la république turque 1881-1938)

« Les musulmans ne sont pas français, ceux qui prônent l’intégration, ont une cervelle de colibri. »
(Charles de Gaulle / 1890-1970)

« Les tentatives pour islamiser les pays occidentaux ne doivent pas être dissimulées. La menace que cela fait peser sur l’identité de l’Europe ne devrait pas être ignorée sous prétexte de respect mal placé. »
(Gänswein George / secrétaire particulier de Benoit XVI)

 

« C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sousestimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam.

En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’Etat.

Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis «musulmane» je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet.

Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard ! Les «misérables» ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale.

Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race.

L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution. »

André Malraux, 3 juin 1956.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source (merci HALLALI) : http://atheisme.free.fr/Contributions/Citations_islam.htm

Première publication, 25 juin 2013.

Pendant que vos dirigeants affirment que l’islam est une religion de paix, voyons ce qu’en disaient Bossuet, Voltaire, Hegel, Tocqueville, Gide, Malraux, de Gaulle…

-==-

Afficher l'image d'origine____________________________________________________

Voici un poème terrifiant de Victor Hugo déjà placé sur ce blog, mais que nous rééditons, tant il est malheureusement toujours  d’actualité … Ce poème de Victor Hugo fut publié en 1829 dans son recueil Les Orientales. Il nous raconte le dialogue entre une jeune fille dont le voile s’est ouvert un instant en revenant du bain, et ses quatre frères qui la poignardent pour ce « crime » :

Le Voile

La soeur 

Qu’avez-vous, qu’avez-vous, mes frères ?
Vous baissez des fronts soucieux.
Comme des lampes funéraires,
Vos regards brillent dans vos yeux.
Vos ceintures sont déchirées.
Déjà trois fois, hors de l’étui,
Sous vos doigts, à demi tirées,
Les lames des poignards ont lui. 

 

Le frère ainé

N’avez vous pas levé votre voile aujourdh’ui ?

 

La soeur

Je revenais du bain, mes frères,
Seigneurs, du bain je revenais,
Cachée aux regards téméraires
Des giaours et des albanais.
En passant près de la mosquée
Dans mon palanquin recouvert,
L’air de midi m’a suffoquée :
Mon voile un instant s’est ouvert

 

 Le second frère 

Un homme alors passait ? Un homme en caftan vert ?

 

La soeur :

Oui… peut-être… mais son audace
N’a point vu mes traits dévoilés…
Mais vous vous parlez à voix basse,
A voix basse vous vous parlez.
Vous faut-il du sang ? Sur votre âme,
Mes frères, il n’a pu me voir.
Grâce ! tuerez-vous une femme,
Faible et nue en votre pouvoir ?

 

Le troisième frère

Le soleil était rouge à son coucher ce soir.

 

La soeur

Grâce ! qu’ai-je fait ? Grâce ! grâce !
Dieu ! quatre poignards dans mon flanc !
Ah ! par vos genoux que j’embrasse…
O mon voile ! ô mon voile blanc !
Ne fuyez pas mes mains qui saignent,
Mes frères, soutenez mes pas !
Car sur mes regards qui s’éteignent
S’étend un voile de trépas.

 

Le quatrième frère

C’en est un que du moins tu ne lèveras pas !

Victor Hugo

(Source : Poste de veille)

« JUIF » – Un nom tabou en ce début de XXIème siècle ? / Poèmes / D’où vient le nom juif, « Yehoudi » en hébreu ? / TF1 réussit l’exploit de faire un sujet sur Auschwitz et Birkenau, sans jamais prononcer le mot juif ! par Bely

____________LA COLOMBE DE LA PAIX ____________

Camerounais Main Dans La Main            Camerounais Main Dans La Main

La lumière d’Israël brillera un jour et la paix sera sur le monde !   ___________________________________________________20080430190727_____________________________________________________

HONNEUR AUX JUIFS

Yehoudi* : joli nom, le porter, quel honneur !

Une non-Juive vous le dit avec raison,

Mais contre lui, sauf exception sont les nations.

Lui vraiment aspire à la paix et au bonheur.

En tous temps fidèle, intacte est sa foi,

Malgré la diaspora et les humiliations,

Tortures, pogroms, essais d’extermination,

Depuis toujours de son D.ieu vivante est la loi.

Aux nations la « parole du Livre » par lui

Est transmise, lui le prince de l’éthique,

Morale trop dure pour la masse ethnique :

Cela, le reste du monde l’a toujours fui.

Un peuple droit, à ses traditions fidèle

Et à sa foi depuis tant de millénaires,

Cela déplaît au monde, joug tutélaire.

Mais vraiment D.ieu, que cette nation est belle !

Transformer un marécage en une forêt,

Un désert en un immense jardin fertile

Avec fruits et fleurs et leurs parfums subtiles,

Cela, courage et savoir-faire requiert.

Au monde toujours le meilleur de lui donna.

Depuis longtemps être estimé il espère.

Sans les Juifs le monde serait moins prospère.

A l’évidence on veut ignorer cela.

Car ce sont bien eux qui tant de belles choses

Au monde ont apporté, laïc comme croyant,

Les valeurs morales et les commandements.

Mais de dire cela aujourd’hui qui l’ose !

Et là, le bec aux antisémites clouons !

Tes aïeux tu honores avec constance et foi

Et toujours tes enfants pourront compter sur toi.

Alors là notre morgue de côté mettons.

Ton pays jamais de plein gré tu n’as quitté ;

Des prophètes et patriarches l’héritier,

Qui, longtemps les Hébreux ont bien su éclairer,

D’Abraham à Ezra en passant par Moché,

A Sarah, Myriam, Deborah tu fais honneur.

De ces Hommes/Femmes l’histoire est féconde

Qui ont tant marqué leur passage en ce monde

Qu’aujourd’hui beaucoup s’y réfèrent et font leurs.

Tant de grands savants au monde tu as donnés :

Compositeurs, philosophes et écrivains,

Prix Nobels, hommes politiques, comédiens…

Un jour selon ta valeur tu seras traité.

Ce peuple voudrait tant déposer les armes !

Mais l’espoir de recevoir des autres l’amour

Ne perd pas, ni son sens bien connu de l’humour.

Et cela dans la joie et malgré les drames.

Aux douleurs physiques, aux fleuves de larmes,

Aux douleurs du coeur, douleurs de l’âme, vécues,

Dites-moi quelle nation aurait survécu ?

Pour son D.ieu, pour sa terre brille sa flamme.

On ne peut à un tel peuple que s’attacher.

Belle et forte Israël, tu te bats pour ta vie.

Je le dis haut et fort, sur les toits je le crie :

Apprendre à te connaître déjà c’est t’aimer !

Non, pour ton pays tu ne luttes pas en vain,

Et même si tes voisins se font invasifs,

N’oublie pas qu’aussi Juif rime avec positif !

De la carte rayé ? Non ce n’est pas demain !

Bien que souvent en furent chassés les Hébreux,

Les Juifs aiment leur pays, ne l’ont jamais fui.

De leur sueur, de leur labeur il est le fruit.

Au Jardin d’Eden vit ce peuple courageux.

Maryse

-==-

Edmond Fleg – 1874-1963 – ____________________________________________________

POURQUOI JE SUIS JUIF, par Edmond Fleg

Je suis juif, parce que, né d’Israël, et l’ayant perdu, je l’ai senti revivre en moi, plus vivant que moi-même.

Je suis juif, parce que, né d’Israël, et l’ayant retrouvé, je veux qu’il vive après moi, plus vivant qu’en moi-même.

Je suis juif, parce que la foi d’Israël n’exige de mon esprit aucune abdication.

Je suis juif, parce que la foi d’Israël réclame de mon cœur toutes les abnégations.

Je suis juif, parce qu’en tous lieux où pleure une souffrance, le juif pleure.

Je suis juif parce qu’en tous temps où crie une désespérance, le juif espère.

Je suis juif, parce que la parole d’Israël est la plus ancienne et la plus nouvelle.

Je suis juif, parce que la promesse d’Israël est la promesse universelle.

Je suis juif, parce que, pour Israël, le monde n’est pas achevé : les hommes l’achèvent.

Je suis juif, parce que, pour Israël, l’Homme n’est pas créé : les hommes le créent.

Je suis juif, parce qu’au-dessus des nations et d’Israël, Israël place l’Homme et son Unité.

Je suis juif, parce qu’au-dessus de l’Homme, image de la divine Unité, Israël place l’Unité divine, et sa divinité.

Edmond FLEG, Pourquoi je suis juif, 1928

-==-

Afficher l'image d'origineEnfants tout de blanc vêtus pour célébrer la fête de Chavouôt (la fête du don de la Torah)

Afficher l'image d'origineCélébration de la fête de Pourim en Suisse

Yehoudi* – Juif en hébreu. Ce mot vient du mot « hodaa« , reconnaissance, que l’on peut traduire par « louangeur » (de D.ieu)

Pourquoi les appelle-t-on ainsi ? On appelle ainsi les Juifs parce que le royaume du Sud après le schisme s’appelait le royaume de Juda – Yehouda – (ses habitants étaient de la tribu de Juda et de Binyamine). Les dix tribus du royaume du nord, appelé le royaume d’Israël ont disparu. Les Juifs d’aujourd’hui (Yehoudim en hébreu) sont les descendants des habitants du Royaume de Juda. Rav Elie Kahn – (Source : Sheela)

Si vous possédiez quelque chose auquel vous tenez vraiment  et que vous ayez peur qu’il se perde, quelles précautions prendriez vous pour éviter cela ?

Certainement que vous écririez votre nom sur cet objet de sorte que s’il se perd, il pourra vous être rendu.

D.ieu a placé Son Nom Sacré sur nous , afin que nous puissions retrouver notre chemin vers Lui.

YEHOUDI veut dire juif en hébreu et ce nom contient les lettres du Nom Sacré de D_ieu « YKVK » (remplacer le « K » par « H »)

Ce fut notre Matriarche Léa qui a en fait inventé ce mot, lorsqu’elle donna naissance à son quatrième fils. Elle proclama:  » Certes cette fois je Louerai D.ieuet elle le nomma Yéhouda« . (Genèse 29:35)

Dans la langue Sainte, Yéhouda (Yéoudi), signifie en effet, comme dit plus haut, littéralement: « louer D.ieu  » Ainsi non seulement le Nom de D.ieu est ancré en nous, mais également notre mission. Pour nous, prier D.ieu et lui exprimer notre gratitude n’est pas une option, c’est notre raison d’être. Cela fait partie, de manière intrinsèque, de notre existence ; il s’agit de l’essence même de notre judaïté.

Il existe un autre nom qui nous identifie en tant que peuple c’est: ISRAEL La à nouveau nous y trouvons le nom de D.ieu « EL ». Traduit de manière littérale, il signifie « l’emporter pour D.ieu ».

C’est notre père Jacob qui gagna ce titre lorsqu’il lutta avec l’ange du mal et qui en sortit victorieux. « Ton nom ne sera plus Jacob, mais  Israël, car tu t’es battu avec le divin et avec l’homme et tu as vaincu » (Genèse 32:29)

« Cette bataille de Jacob fut un combat spirituel qui a duré toute la nuit jusqu’à l’aube et a la suite duquel il est sorti blessé, C’est encore a nous que cette leçon s’adresse. En tant que juifs, nous aurons toujours à nous battre pour préserver nos valeurs et nos convictions et cette lutte se poursuivra jusqu’à l’aube, l’arrivée du Messie. Et même si certains des descendants de Jacob ont été « blessés » – perdus dans l’assimilation – eux aussi finiront par vaincre et revenir.

En fait nous avons une loi qui stipule : « Même si un juif faute, il reste néanmoins un Juif » Ce qui signifie que nous ne sommes jamais définitivement perdus, mais avons une stupéfiante capacité de « Techouva » (retour).

Lorsque Jacob lutta toute la nuit durant et qu’il triompha des forces du mal, il créa « Israël » – une « veilleuse » juive qui clignote dans notre âme et qui fait maintenant partie de notre ADN spirituel.

Et donc, lorsque nous proclamons la bénédiction du « Chema Israël« , nous rappelons que du fait de la bataille de Jacob avec l’ange, même si une génération se perd, elle reviendra néanmoins a son peuple parce qu’elle est Israël et que le désir de triompher pour D.ieu est a jamais gravé dans notre âme.

Aussi lorsque nous récitons le Chema ou l’inscrivons sur nos portes par l’intermédiaire de la Mezouza ou en le gravant sur nos cœur par la Mitsva commandement – des tefillins nous déclarons que nous resterons reliés à notre D.ieu, que nous sublimerons selon Sa volonté et nous engagerons à établir le « Ol Malkhout Chamaïm » – le Royaume des Cieux sur terre.

C’est avec le Chema  inscrit sur nos portes (Mezouza) dans nos cœurs (Tefillin) et par notre bouche (tefila) (prière) que nous avons sanctifié le nom de D.ieu à travers les millénaires.

Basé sur un texte de la Rabbanite Esther Jungreis : La vie est un Test

(Source : Yehoudi)

-==-

https://i0.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2016/07/presenta.jpg_____________________________________________________

TF1 réussit l’exploit de faire un sujet sur Auschwitz et Birkenau, sans jamais prononcer le mot juif !

La présentatrice du weekend, Audray Crespo-Mara est aux commandes du journal de 20 heures en ce 24 juillet 2016.

Cheveux blonds lissés sagement, le regard modeste et inexpressif qui réussit la performance de ne rien laisser filtrer de quelque émotion que ce soit, le sourire figé, comme le reste de son visage, « botoxé », cette présentatrice cautionne et participe en premier chef à cette performance inimaginable : parler du régime nazi et ses assassinats, toutes les horreurs vécues par des millions d’hommes sans jamais prononcer le mot Juif !

Ainsi de monter de main de maître un sujet à propos du voyage en Pologne la semaine prochaine du Pape François. Raconter le ressenti de tous ces jeunes chrétiens déjà sur place pour le mieux accueillir. Les questionner un à un ou en petits groupes pour connaître le pourquoi un tel voyage et le souvenir qu’ils en garderont. Rappeler l’horreur des camps de travail comme Auschwitz, et pis encore du camp de la Mort en sa banlieue périphérique » Birkenau. Citer des chiffres. Montrer des images. Et mille autres détails …. Sans que jamais le mot « Juif » ne soit prononcer ni par elle, ni par les journalistes responsables de ce reportage indigne, ni par les jeunes chrétiens. Parler des nazis et oser effacer la notion même d’une persécution (si elle ne fut uniquement dirigée contre eux), nettement spécifique aux juifs est la plus sournoise, la pire des marques d’un antisémitisme arrivé à son paroxysme. Réussir à parler des juifs sans les nommer est un exploit dont je ne suis pas certaine qu’il servira la gloire de TF1 !

Cela s’apparente beaucoup plus à un antisémitisme ordinaire. La victoire absolue des partisans du Révisionnisme !

Bely

TF1 réussit l’exploit de faire un sujet sur Auschwitz et Birkenau, sans jamais prononcer le mot juif !

(Source : Tel-Avivre)

Afficher l'image d'origine    Anne Frank, disparue, adolescente, au terrible camp-mouroir de Bergen Belsen. Rien que dans ce camp, entre novembre 44 et avril 45, 60 000 personnes ont trouvé la mort, notamment la célèbre Anne Frank , auteur du « Journal d’Anne Frank », et Hélène Berr, qui, elle aussi, avait écrit un journal relatant sa vie de 1942 à 1944, publié en 2008

Bergen-Belsen sur la carte des camps

L’ESPERANCE EN UN MONDE MEILLEUR – Qui est l’homme sage ? Celui qui pressent l’avenir ! / Israël est accusé de tous les maux et a toujours tort !

____________LA COLOMBE DE LA PAIX ____________

Camerounais Main Dans La Main            Camerounais Main Dans La Main

La lumière d’Israël brillera un jour et la paix sera sur le monde !   _____________________________________________________

Qui est l’homme sage ? Celui qui pressent l’avenir !

Cette vidéo traduit parfaitement cette maxime inspirée des « Pirké Avote » (Chap.2 Michna 13).

Il semblerait que l’Europe manque sérieusement de sagesse !

Voir la vidéo :  Qui est l’homme sage ? Celui qui pressent l’avenir !

(Source : Univers Torah)

EN EFFET… BOUC EMISSAIRE PERMANENT DU MONDE DEPUIS LE DON DE LA TORAH, GRAIN DE SABLE QUI GRATTE ET EXCITE BIZARREMENT COMME UNE PUCE DANS LE DOS LES NATIONS. TOUS LES PEUPLES (ou presque) SONT CONTRE L’ETAT HEBREU. ISRAËL EST POURTANT L’EPICE QUI DONNE DE LA SAVEUR A CE MONDE, QUI, SANS LUI, SERAIT SI INSIPIDE ET PIRE ENCORE ! SI LE MONDE SAVAIT CE QU’APPORTE ISRAËL AUX NATIONS…

VOICI DONC L’ILLUSTRATION PAR L’EXEMPLE DE L’ACCUSATION D’ISRAËL DE TOUS LES MAUX DU MONDE (bien sûr, nous savons que tout cela est voulu par le Ciel, mais cela doit être dur à supporter, depuis tant de millénaires que cela dure…  heureusement, plus pour très longtemps, car Israël a à ses côtés un juste et puissant Défenseur et Protecteur Qui l’a maintes fois prouvé, alors… louyehi

-==-


Tsahal est accusé d’avoir TROP protégé les civils palestiniens pendant son opération militaire à Gaza. (!!! kézako cette fois ?)

Des experts militaires internationaux reprochent à Israël d’avoir établi un précédent impossible à respecter par les armées occidentales en ayant fixé la barre trop haut afin de protéger les civils palestiniens. (Les goyim – dont nous faisons nous-mêmes d’ailleurs partie – n’ont décidément rien compris : c’est justement le rôle d’Israël de donner l’exemple dans le monde, car c’est le rôle qui lui a été confié au mont Sinaï ce 6 Sivan 2448 (l’an – 3 000 avant l’ère commune), par la bouche de Moïse, véritable don merveilleux que les nations ont refusé à l’époque et qu’elles jalousent à présent inconsciemment, un don concrétisé par les 2 Tables de la loi pour le monde comportant les 10 commandements, qui sont 613 pour le peuple juif. C’est ce qui le sépare des autres nations. Mais lui seul est capable de les assumer. Et cela ne fait que commencer, messieurs les faux amis d’Israël : vous n’êtes pas au bout de vos peines : Israël n’a pas dit son dernier mot !)

Des avocats militaires américains et allemands ont mis Tsahal en garde contre leur excès de « zèle légaliste » qui crée un précédent dangereux et lie les mains des démocraties qui combattent le terrorisme. (Si elles ne sont pas contentes, les nations peuvent toujours relever le défi et emboîter le pas à Israël ! Chiche !!)

L’armée israélienne a déployé des efforts extraordinaires, durant les affrontements de l’été 2014 contre les terroristes du Hamas à Gaza, afin d’éviter de faire des victimes civiles, reprochent des experts légaux en droit de la guerre. (Alors celle-là, on le la lui avait encore jamais faite !)
 
Israël a établi un précédent qui met les armées du monde occidental en grande difficulté.

Tsahal a atteint le chiffre jamais vu d’une victime civile pour un terroriste tué, contrairement au chiffre de 50 à 98 civils pour un terroriste tué par l’OTAN et les Etats Unis en ce moment au Moyen Orient (1). Mais selon des experts internationaux, Israël est allé trop loin dans ses tentatives d’éviter les morts parmi la population ennemie, ce qui met les armées du monde occidental en grande difficulté.

Willy Stern, de l’école de Droit international Vanderbilt, explique dans le Weekly Standard (2) avoir passé deux semaines avec les avocats du département de droit international de l’armée israélienne (Dabla, considéré comme le Harvard israélien par la communauté internationale des juristes) ainsi qu’avec des hauts commandants du front. De son témoignage, il documente ce qu’il appelle le « zèle légaliste » de Tsahal, dont une grande partie est le fruit du déluge de critiques que doit affronter Israël à chaque opération, tandis qu’il est rarissime qu’une armée occidentale soit montrée du doigt, même lorsqu’elle commet des bavures ou des fautes cent fois plus graves que l’armée israélienne.

Des dizaines de milliers de flyers jetés du ciel demandant aux Palestiniens de quitter la zone en leur indiquant les routes sûres et les zones qui ne seront pas bombardées

Stern évoque les procédures qu’Israël a mis en œuvre lors des bombardements contre les bases terroristes du Hamas : Tsahal a passé des milliers d’appels téléphoniques, a jeté depuis le ciel des centaines de milliers de flyers pour prévenir d’une prochaine attaque, demander aux habitants de quitter la zone en leur indiquant les routes sures et les zones qui ne seront pas bombardées ; a diffusé des messages radio et télévisés, et a téléphoné à des membres influents de la communauté arabe pour leur demander de faire évacuer les résidents. (Quand les nations aveugles voudront-elle bien reconnaître le rôle positif primordial que joue l’Etat hébreu dans le monde ? COMBIEN DE FOIS FAUDRA-T-IL LE REPETER : ISRAËL EST LE VERROU DE PROTECTION DU MONDE !

Mais en prenant ces précautions, Tsahal a également donné à ses ennemis des détails précis sur ses prochaines actions, ce qui a permis aux combattants du Hamas de se protéger.

Il est légitime de se demander comment une armée peut être aussi bête (bien sûr que non, cette armée, la plus belle du monde, possède tout simplement une éthique irréprochable et hors du commun, et c’est notamment en temps de guerre que les nations peuvent s’en apercevoir. ) d’espérer gagner une guerre quand elle signale ses intentions à l’ennemi. Pourtant, c’est exactement ce qu’Israël a décidé de faire, afin d’éviter les victimes civiles.

« Il est abondamment démontré que les commandants de l’armée [israélienne] sont allés bien plus loin que toutes les recomman- dations internationales pour éviter les victimes civiles, » écrit le professeur de Droit international. Stern explique également comment les avocats de Dabla étaient appelés à signer des fiches de cibles, donnant un avis juridique sur la légalité au regard du Droit international pour chaque frappe aérienne contre des cibles terroristes.

Tsahal a ainsi publié 4 000 de fiches pour les frappes envisagées durant les 50 jours de la dernière guerre à Gaza de l’été 2014, qui ont été signées par les avocats.

Mais le haut commandement de l’armée n’a pas donné toujours l’ordre de frapper, même lorsqu’il recevait le feu vert légal. Pourquoi ? “Il n’existe pas de symétrie dans le droit international,” explique le lieutenant colonel Robert Noyfield, avocat de Dabla en charge des cibles. « Nous agissons selon des obligations morales ; nous faisons cela pour nous-mêmes. Nous sommes un Etat démocratique, qui respecte la règle de droit. Et bien entendu, nous espérons également éviter les critiques de la communauté internationale. Comment peut-on être en tort lorsqu’on obéit à la loi ? » Comment les nations peuvent-elles comprendre et surtout admettre une explication aussi limpide et droite, si humaine surtout, respectueuse des vrais droits de l’homme dans un monde devenu inhumain. La France doit se sentir humiliée d’être devenue ce qu’elle est aujourd’hui, elle qui a si longtemps prôné ces fameux « droits de l’homme » ! C’est une explication si difficile à « avaler » pour un monde qui nage dans l’immoralité et la dépravation les plus totales ?

Tout le monde a constaté que ces efforts n’évitent pas à Israël les critiques internationales, puisque chaque victime civile est nommée, citée, photographiée, dans tous les journaux, alors qu’aucune victime civile des autres conflits n’est jamais évoquée – et ne parlons pas de photos, qui ne sont jamais publiées dans la guerre médiatique contre Israël.

En revanche, des documents du Hamas ont été découverts dans le quartier de Shejaiya en août dernier, dans lesquels l’organisation terroriste ordonne aux terroristes de s’intégrer parmi les civils en espérant que les « sionistes » tueront des palestiniens et seront accusés de ces crimes. Le Hamas ne fait pourtant pas l’objet des critiques internationales (des civils Israël ont été visés deux fois par des tirs de roquette début juin sans qu’aucune instance internationale ne fasse le moindre commentaire, et laissons de côté le silence des médias).

« les manuels du Hamas appellent à aider Israël à tuer ses propres citoyens, tandis que les manuels de l’armée israélienne vont jusqu’à des extrémités – que certains jugent inappropriées, pour protéger la vie des gens durant les guerres, » précise l’expert.

Plusieurs juristes internationaux sont cités dans l’article, et critiquent les actions de Tsahal, qui représentent de dangereux précédents dans la lutte contre le terrorisme.

Wolff Heintschel von Heinegg, expert militaire de l’université européenne Viadrina de Frankfurt a été invité à Dabla pour former les commandants de l’armée israélienne sur les lois des conflits armés.

Mais Heinegg a témoigné que « IDF (forces armées israéliennes) a fait de grand et nobles efforts pour éviter de faire des victimes civiles, mais il prend beaucoup plus de précautions que ce qui est requis [par la loi] ».

En conclusion, Heinegg exprime ses craintes que l’armée israélienne « crée un précédent déraisonnable pour les autres pays démocratiques qui pourraient eux aussi avoir à livrer des guerres asymétriques contre des acteurs non étatiques brutaux qui abusent les lois. » Pnina Sharvit Baruch, chercheur à l’Institut d’études pour la sécurité nationale, et ancien directeur de Dabla converge avec les conclusions de Heinegg.

Elle explique recevoir des réclamations des conseillers légaux des armées d’autres pays qui se plaignent que Tsahal « va trop loin en s’auto imposant des restrictions destinées à protéger les civils, et que cela risque de poser des troubles aux autres nations démocratiques qui luttent contre des groupes armés. »

A eux s’ajoute le témoignage de Michael Schmitt, directeur du Centre Stockton d’étude de Droit international au Collège de l’armée navale américaine, qui confirme que Tsahal a créé une situation dangereuse qui peut porter préjudice aux Occidentaux dans leur lutte contre le terrorisme.

« Les avertissements de Tsahal [aux civils palestiniens] vont certainement au delà de ce qui est demandé par les lois [internationales], mais elles vont quelque fois au delà de ce qui dans d’autres endroits du monde serait considéré comme du bon sens, » met en garde Schmitt.

« Les gens vont commencer à penser que les États Unis et les démocraties européennes devraient suivre le même exemple [que IDF] dans différents conflits. C’est un vrai risque, » ajoute Schmitt. (Et cela serait juste. Que les nations deviennent plus morales, et tout ira mieux dans ce monde devenu complètement pourri !)

Sans compter que le droit international pourrait se durcir en raison des précautions exemplaires de l’armée israélienne, et créé une jurisprudence nouvelle qui attacherait les mains derrière le dos des forces internationales de l’OTAN.

Bien sûr, les anti-israéliens rejetteront du revers de la manche ces informations qu’ils classeront dans la case propagande, sans même chercher à vérifier leur authenticité. Ce qu’ils appellent propagande, c’est tout ce qui contredit leur narratif et leurs croyances. Ce n’est pas la définition de la propagande, qui est plus proche de ce qu’ils défendent : l’opinion plus forte que la réalité.

On fait les paris : combien de médias occidentaux vont relayer cette information importante, qui contredit à la fois l’accusation de riposte disproportionnée, et celle inventée par une ONG anti-israélienne qui a fabriqué des témoignages de soldats israéliens affirmant avoir tiré sur les civils par plaisir, largement, très largement relayé par toute la presse sans la moindre contre-enquête qui leur aurait permis de constater que l’ONG en question, d’extrême gauche, ne se consacre qu’à attaquer Israël.

© Alain Leger pour Dreuz.info

(Source : Univers Torah)

VIVE TSAHAL !

VIVE LA PLUS BELLE ET LA PLUS MORALE ARMEE DU MONDE !

ET LONGUE VIE A ISRAËL, QUI EST EN TRAIN DE DEVENIR SOUS NOS YEUX LE PHARE DU MONDE PRESSENTI PAR LES SAGES ET LES SEULS VRAIS PROPHETES, CEUX DE LA TORAH !

L’ESPERANCE EN UN MONDE MEILLEUR – Israël, éternel coupable ?

____________LA COLOMBE DE LA PAIX ____________

Camerounais Main Dans La Main            Camerounais Main Dans La Main

La lumière d’Israël brillera un jour et la paix sera sur le monde !   _____________________________________________________

https://i1.wp.com/media.torah-box.com/hachem-netanyahu-70-nations-2545.jpg

Israël est injustement accusé de toutes les bêtises et crimes que commet cette immonde humanité corrompue jusqu’à l’os, mais en fin de compte, c’est Israël qui sera le grand gagnant, car il est le meilleur des peuples. Cette nation est immortelle en tant que telle, n’en déplaise à ces écoeurants anti- sionistes/antisémites pétris de haine, car verts de jalousie envers ce tout jeune pays qui réussit brillamment dans tous les domaines tandis que l’Occident s’enfonce chaque jour un peu plus dans sa propre boue et que les pays musulmans préparent leur inévitable chute.: le Maître du monde veille à leur sauvegarde. Ainsi TOUS ECHOUERONT A SE DEBARRASSER D’ISRAËL ET DES ISRAELIENS, COMME TOUS ONT ECHOUE DEPUIS DES MILLENAIRES ! La vérité finit toujours par se faire jour. Elle éclatera donc au grand jour et tous ses ennemis seront confondus ; ils recevront le juste salaire de leurs méfaits. AINSI JUSTICE SERA-T-ELLE RENDUE ! louyehi ____________________________________________________

Français, Françaises,

Vous parlez des colons juifs ??

Alors maintenant, parlons des « COLONS ARABES » !!

Ils ont « COLONISÉ » la France (15 MILLIONS).                                             Ne parlons pas de l’Europe (80 MILLIONS)
Et encore moins de la planète, (2 MILLIARDS)

Ils ont « IMPLANTÉ » des mosquées sur tout le territoire
6 000

Ils ont « IMPLANTÉ » des boucheries hallal aux quatre coins de l’hexagone (incalculables).

Ils ont « ACHETÉ » la France. (PSG, Total, LVMH, Venteprivé-com, Tous les grands hôtels de luxe (des centaines)
et possèdent également un patrimoine immobilier conséquent de Paris à Cannes, bénéficiant d’un régime fiscal favorable accordé aux Qataris ainsi que les casinos de jeu, les hyper marchés…..

Sans parler des millions d’appartements et de maisons  achetés à prix bradés par l’arabe lambda qui fait fuir le français moyen
quand il s’installe dans un immeuble …. (Liste non exhaustive)

Ils ont infiltré le gouvernement : Belkacem, El Khomri, Yamina Benguigui, Harlem Désir, Kader Arif …..

Ils ont « COLONISÉ » la CAF, la sécurité sociale et tous les organismes sociaux. Les cantines scolaires
et la révision de l’histoire en classe.

Ils ont créé des associations payées par vos soins pour les défendre,
ils ont « COLONISÉ » vos pensées, vos décisions et vous tiennent par le bout du nez.

Ils pleurent à chaudes larmes le sort des « PAUVRES PALESTINIENS » subventionnés à coups de milliards d’Euros et de Dollars (PAR VOUS MÊME) alors qu’autours d’eux, leurs frères se font massacrés par centaines de milliers
ET C’EST VRAIMENT LE DERNIER DE LEUR SOUCIS.
Ne parlons pas des palestiniens qui se font exterminer par milliers en Syrie dans la ville de Yarmouk, situé à la périphérie de Damas car ils s’en battent les trucs.

LE PALESTINIEN N’EST QU’UN PRÉTEXTE pour jeter les juifs à la mer.

ET CA MARCHE, car ils ont « COLONISÉ » votre esprit, vous manipulent et font passer les Israéliens pour des tortionnaires
ET VOUS LES CROYEZ.

Ils vous manipulent car ils se foutent royalement des palestiniens.

Ce qui les fait crever de rage, c’est cette poignée de juifs qui soit disant « COLONISE » quelques mètres carrés en Judée Samarie alors que

L’ISLAM COLONISE LE MONDE ENTIER.

OUVREZ LES YEUX car vous n’êtes pas au bout de vos peines puisqu’ils vous ont « COLONISÉ » et qu’ils ne s’arrêteront pas là……

Et surtout, avant de balayer chez les autres en parlant de COLONS ou d’IMPLANTATIONS en ISRAËL,
balayez chez vous et faites le ménage.

Claude Isaac Annouch – Facebook

Envoyé par ARK

Algérie, la fin d’un mensonge – Film historique et documentaire « LA VALISE OU LE CERCUEIL » / Les salauds ! / Algérie : comment pourrais-je oublier ces cris « Mon lieutenant, au secours, viens vite… »

____________LA COLOMBE DE LA PAIX ____________

Camerounais Main Dans La Main      orisrael170907-4      Camerounais Main Dans La MainCONSTRUISONS AUJOURD’HUI UN MONDE MEILLEUR POUR DEMAIN

Afficher l'image d'origine___________________________________________________

ALGERIE, LA FIN D’UN MENSONGE

A une époque où règne la pensée unique et le politiquement correct, il est nécesaire d’ouvrir toutes les sources d’information afin de sortir des idées reçues et des clichés concernant l’histoire récente de la France.

Les gouvernements successifs cachent aux Français ce qu’il s’est réellement passé en Algérie pendant la période française.

Face à l’omerta des chaînes de télévision et au silence des politiques, ce film documentaire rétablit la vérité historique, vérité qui doit être connue du plus grand public non seulement français, mais au plan international.

Film historique et documentaire « LA VALISE OU le cercueil

Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire. Ce n’est pas de subir la loi du mensonge qui passe. Jean Jaurès

Envoyé par ARK

___________________________________________________

___________________________________________________

Les salauds

François Hollande a décidé, pour la première fois, de commémorer cette année le 19 mars 1962, les accords d’Évian et le cessez-le-feu en Algérie.

Les salauds n’étaient pas tant les « fells » qui luttaient pour leur indépendance que le gouvernement français et les chefs de l’armée qui se sont – et nous ont – déshonorés en signant, le 19 mars 1962, le « cessez-le-feu ».

Alors l’armée – sur l’ordre de De Gaulle, de Mesmer (ministre des Armées), de Louis Joxe (ministre des Affaires algériennes qui s’acharna à renvoyer nos harkis en Algérie, à la mort) et de Fouchet (ministre chargé de l’Information), dit « hi-han » – a ordonné à nos soldats de rester l’arme au pied pendant que le FLN continuait tranquillement à enlever, assassiner, massacrer des jeunes soldats, des civils innocents et des harkis.

Selon  les archives « officielles » de l’armée, rappelées avant-hier par Robert Ménard ici même, voici le bilan des semaines qui ont suivi :

91 actions de guerre de l’ALN et du FLN contre la France ;

– le 20 mars 1962, 18 soldats tués et 3 blessés ;

– 90 soldats français disparus ;

– 239 soldats français faits prisonniers par l’ALN, qui ne sont jamais revenus ;

– 1.580 civils européens disparus (dont des dizaines de femmes expédiées vers des bordels militaires de l’ALN).

Jusqu’à l’indépendance, il y aura plus de 5.000 enlèvements, 1.200 civils assassinés, 1.800 disparus et 100.000 harkis massacrés dans des conditions atroces de sauvagerie avec leurs familles.

Le 20 mars, Bab El Oued (quartier populaire d’Alger) entre en ébullition, le quartier est bouclé et l’armée et l’aviation tirent sur les habitants à la mitrailleuse lourde.

Le 26 mars (6 jours après la « signature »), c’était le massacre de la rue d’Isly, à Alger, où les soldats du 4e RTA (tirailleurs algériens) massacrèrent en douze minutes, au fusil-mitrailleur, 100 à 120 civils qui manifestaient pacifiquement leur soutien aux gens de Bab El Oued derrière des drapeaux français.

Le 5 juillet (juste après l’indépendance), c’est le massacre de la population d’Oran (3.000 hommes, femmes et enfants morts égorgés, pendus à des crochets de la boucherie, au lieu-dit « le Petit Lac » alors que le général Katz (dit le boucher d’Oran) avait consigné ses troupes et était allé déjeuner au mess du terrain d’aviation (revenu à Paris peu après, le régime lui décernera une étoile supplémentaire) sur demande du général Ailleret (commandant en chef).

Fous de panique et ayant bien compris le message du FLN : « La valise ou le cercueil », près de la totalité des pieds-noirs ont quitté le pays qu’ils avaient construit entre mars et septembre. Bel exemple de nettoyage ethnique ! Et Gaston Defferre, maire socialiste de Marseille, dira à la radio : « Nous ne voulons pas d’eux, qu’ils aillent ailleurs ou retournent chez eux. »

Comme le reconnaîtra l’ancien leader FLN Hocine Aït Ahmed : « … Il y a eu envers les pieds-noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens. »

Voilà, Monsieur Hollande, ce qu’il faudrait plutôt rappeler. Et, à défaut, ayez au moins la décence de vous taire !

(Source : Boulevard Voltaire)

-==-

Algérie : comment pourrais-je oublier ces cris « Mon lieutenant, au secours, viens vite… »

Algérie : comment pourrais-je oublier ces cris « Mon lieutenant, au secours, viens vite… »

Pour ce 19 mars, j’aurais bien écrit quelque chose, mais je l’avais déjà fait le 18 mars 2013

http://ripostelaique.com/19-mars-commemoration-dune-double-ignominie.html

Aujourd’hui, malheureusement, je ne pourrais rien écrire de nouveau par rapport à mon texte de l’époque.

Je le regrette d’autant plus que cette période de notre Histoire est pour moi très présente dans mon esprit.

La nuit dernière, encore une fois, les souvenirs sont remontés à la surface.
Les cris que « j’entends » sont horribles … mais comme il y a 54 ans, je ne peux rien faire !
Je ne peux oublier, qu’Officier français, j’ai obéi aux ordres, alors que j’aurais dû me rebeller.
Je ne l’ai pas fait, et je porte sur moi une tache indélébile !

Aujourd’hui, je ne suis pas en mesure d’écrire plus que les quelques lignes qui suivent.

L’annonce de la présence du chef de l’État à la mascarade du 19 mars 2016 provoque en moi nausée, dégoût, répugnance !

Cette manifestation correspond à une imposture politique et elle possède un caractère injurieux pour tous ceux qui ont été abattus ou été égorgés par le F.L.N., après le 19 mars 1962.

Encore une fois, nos morts vont « servir » des intérêts personnels à vocation électoraliste et partisane :

  • nécessité du moment découlant de la situation politique intérieure française : l’action du Président et du gouvernement étant très fortement contestées par la plupart des ses alliés de circonstance …
  • prise en compte des résultats des sondages, faisant apparaître une chute vertigineuse des appréciations positives parmi les citoyens.

Mais, cette annonce n’a pas provoqué de tristesse : NON !

Car cela fait un chef d’accusation de plus pour le jour de la comparution devant la Haute Cour, voire plus probablement devant le Tribunal du peuple !

N’oublions pas que dans les tous premiers mois de son élection, lors de son voyage au delà de la mer, plusieurs de ses propos, alors qu’il accompagnait la momie, étaient très significatifs.

Que l’on se souvienne, devant le parlement algérien :

Il reconnaissait « les souffrances que la colonisation a infligées au peuple algérien« .

Il avait cité « les massacres de Sétif, de Guelma et de Kherrata » … « demeurant ancrés dans la mémoire et dans la conscience des Algériens« .

Il avait également dénoncé un système colonial « profondément injuste et brutal«

Et, la veille, il avait affirmé qu’il n’était pas venu en Algérie « faire repentance ou excuses« . mais avait déclaré « Je viens dire ce qu’est la vérité, ce qu’est l’histoire » !

Il avait aussi déclaré « J’ai toujours été clair sur cette question : vérité sur le passé, vérité sur la colonisation, vérité sur la guerre avec ses drames, ses tragédies, vérité sur les mémoires blessées » … « Mais en même temps, volonté de faire que le passé ne nous empêche pas au contraire de faire le travail pour l’avenir.« 

Dans ces conditions, comment s’étonner de sa présence à la cérémonie du 19 mars 2016 ?
Alors qu’il court après quelques points d’audimat,  lequel reste à un niveau ridiculement bas : 15% et qu’il entend, bien sûr, se représenter en 2017.

Tout n’est que manœuvre politique afin de rester sur l’assiette au beurre et poursuivre, parachever l’œuvre de destruction de notre Patrie !

Comment pourrais-je oublier ceux de ma famille, mes amis qui ont « disparu » ?

Comment pourrais-je oublier mon premier compagnon de jeu, ordonnance de mon Père, Tirailleur, Légion d’Honneur et Médaille Militaire ?

Comment pourrais-je oublier tous ces jeunes tombés pour la France ?

Comment pourrais-je oublier nos Harkis et leurs familles, martyrisés, massacrés, parce que abandonnés sur ordre, alors que nous attendions l’ordre d’intervention qui n’est jamais venu.

Comment oublierais-je ces cris que « j’entends » encore certaines nuits « Mon Lieutenant, au secours, viens vite ! «

Comment pourrais-je oublier que le 19 mars, c’est la célébration de l’ignominie érigée en système, de la trahison, de la lâcheté ?

Cinquante quatre ans après, je n’ai jamais autant eu envie de passer au lance-flammes tous ces traîtres à la Patrie, seul moyen pour nettoyer des ordures et purifier l’environnement !

Jean-Francois Cerisier

Algérie : comment pourrais-je oublier ces cris « Mon lieutenant, au secours, viens vite… »

(Source : Riposte laïque)