Archives de Catégorie: PETITS PLATS BONS ET CACHERES

Israël – 31 juillet 2017

______________________________________________

Une Hilloula très particulière

Avec Chofar et loulav, a été célébrée, la Hilloula du fameux prophète Chimchone (Sanson). Réputé pour sa force herculéenne qui lui permet de lutter contre ses ennemis, les Philistins. Il sera trahi par Dalila à qui il avait confié que le secret de sa force résidait dans la longueur de ses cheveux qu’il ne pouvait couper car il était « Nazir » (chapitre XIV du Livre des Juges).

Cela a eu lieu mercredi 25 Tamouz (19 juillet) dans la forêt de Tsara’a près de Bèt Chemech (Israël) .L’histoire de Sanson et Dalila inspira un opéra, un film et de nombreuses peintures…

Voir la vidéo : Une Hilloula très particulière

(Source : Univers Torah)

-==-

_____________________________________________________

Ce lundi soir jusqu’à mardi soir, jeûne du 9 Av, jour de deuil : Israël pleure son Temple

Cette année 2017 : du 31 juillet 21h31 au 1er août 22h17 (horaires de Paris et sa région)

Cours de judaïsme :


2 000 ans de nostalgie

Si je t’oublie Jérusalem…   par Philippe HADDAD


La vérité briséePleurer avec joie    par Raphael SADIN


______________________________________________________

Recette marocaine

La ‘harira, soupe de fin de jeûne    par Corinne BENZENO

-==-

Résultat de recherche d'images pour "photos du jeûne de Tichabéav"
_______________________________________________

Jeûne et deuil

Le jour du 9 av marque la destruction des deux Temples de Jérusalem. C’est le jour le plus triste du calendrier. On lit les Lamentations du prophète Jérémie et on se prive de nourriture pour prendre conscience de notre fragilité et notre condition d’être manquant.

L’occasion de revenir avec Akadem sur la signification du jeûne dans la tradition juive.

Jeûne et deuil

(Source : Akadem)

-==-

____________________________________________________

Jérusalem détruite, pleurée et consolée

En deux mille ans d’exil et de déracinement les juifs n’ont jamais oublié Jérusalem et son Temple. Ils prient trois fois par jour pour sa reconstruction, jeûnent en mémoire de sa perte et évoquent son souvenir lors des mariages comme des enterrements.

Depuis le retour de Jérusalem sous souveraineté politique israélienne, ce qui n’est longtemps resté qu’un rêve est redevenu une réalité. L’occasion de réfléchir à la place centrale du Temple dans la mémoire collective juive.

Jérusalem, détruite, pleurée et consolée

(Source : Akadem)

-==-

_____________________________________________________

Exil et retour

Le judaïsme entretient un rapport ambigu à l’exil. S’il est certes synonyme de souffrances et de persécutions, il a paradoxalement aussi été la condition de la survie du peuple juif et un formidable creuset pour sa production intellectuelle. Entre méfiance de l’enracinement et espoir de retour à Sion, étude d’une notion complexe.

Exil et retour

(Source : Akadem)

 

Publicités

PETITS PLATS BONS ET CACHERES – Recette du gâteau au fromage blanc pour Chavouôt

Gâteau au fromage blanc pour Chavouot

Gâteau au fromage blanc pour Chavouôt

Une excellente recette de gâteau au fromage concoctée par la très regrettée Piroulie, de mémoire bénie.

À Chavouot, nous avons l’habitude de consommer des aliments lactés pour le plus grand plaisir des palais gourmets. Il existe plusieurs raisons pour expliquer cette sympathique coutume, notamment le fait que la Torah, qui nous a été offerte en cette fête, est comparée au lait.

Je pourrais presque prétendre que mon gâteau au fromage blanc est le meilleur que vous n’ayez jamais goûté si vous aimez les cheese-cakes légers : il est vraiment excellent et c’est une des recettes que j’ai adoptée après en avoir testée plusieurs bien que personnellement je préfère celle qui est ici (moins légère)

Il n’est pas compliqué à préparer et les ingrédients sont faciles à trouver (contrairement au cheese-cake au Philadelphia qu’on a beaucoup de mal se procurer.)

Il est basique : pas de framboises, de poires ou de kiwis, pas de pépites de chocolat ou de pralin mais on peut y ajouter ce qu’on veut.

J’ai testé avec des poires cuites dans un sirop de sucre additionné de liqueur de poires williams et aussi avec des framboises, et franchement c’est nature avec de la vanille qu’on l’apprécie le plus.

Bien entendu c’est LA recette type de Chavouot (mais j’en fais régulièrement car c’est un des gâteaux préférés de la famille).

INGRÉDIENTS

PÂTE (fond de tarte)

  • 1 œuf entier moyen + 1 jaune
  • 75 g de beurre
  • 150 à 180 g de farine
  • 40 g de sucre en poudre (60 g si vous aimez une base bien sucrée)
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 sachet de sucre vanillé

Crème au fromage 1 (pour un moule de 25 cm de diamètre)

  • 750 g de fromage blanc à 20% ou 40 % de mg (7.8% avec les nouvelles normes)*
  • 10 cl de crème fraîche épaisse
  • 4 gros œufs
  • 180 g de sucre en poudre roux (on peut mettre du sucre blanc)
  • 3 cuillères à soupe de farine bombées ou 2 c.à s. de farine et 1 de maïzena**
  • 3 sachets de sucre vanillé ou du zeste de citron

Crème au fromage 2 (pour un cheese-cake plus haut ou un moule plus large)

  • 1 kg de fromage blanc
  • 15 cl de crème fraîche épaisse
  • 5 gros œufs
  • 4 cuillères à soupe bombées de farine ou un mélange farine-maïzena*
  • 200 g de sucre en poudre
  • 4 à 5 sachets de sucre vanillé
  • 1 c. à c. de zeste de citron ou 2 cuillère à soupe de rhum, de cointreau ou de vodka

* 40% est le pourcentage de matières grasses dans la matière sèche du fromage qui correspond à la nouvelle norme de 7.8% représentant le pourcentage de matières grasses sur le poids total du fromage

**A la place de la farine ou de la maïzena, je vous conseille de mettre 2 cuillères à soupe d’instant pudding dans le cheese-cake, c’est à dire 2 cuillères à soupe de farine + 2 cuillères d’instant pudding (ce que j’ai fait) ou 2 cuillères à soupe de maïzena + 2 cuillères d’instant pudding pour 1 kg de fromage blanc. Vous pouvez trouver cette poudre dans les épiceries cacher ou dans certains supermarchés dans la marque Dt Oetker qui est autorisé par le Beth Din en vanilliné (à revérifier dans la liste des produits cachers, rubrique préparation pour entremets)

Remarques

  • Je vous conseille d’égoutter votre fromage pendant 1 à 2 heures en le posant sur plusieurs couches de gaze ou dans un torchon sur une passoire.
  • Si vous aimez les gâteaux bien sucrés mettre 250 g de sucre en poudre dans cette crème pour 1 kg de fromage blanc
  • Pour ne pas que le cheese-cake retombe trop, je vous conseille de le laisser dans le four éteint 1/2 heure avant de le sortir.

RÉALISATION

Pâte

Mélanger tous les ingrédients dans un saladier: vous devez obtenir une pâte collante que vous aurez un peu de mal à étaler (je farine bien mon plan de travail et mon rouleau) mais si la pâte est trop collante, ajouter de la farine.

Tapisser un moule à manqué de papier sulfurisé et étaler la pâte (pas trop épaisse)

Si vous utilisez la recette contenant 1 kg de fromage voila comment tapisser votre moule pour que le gâteau puisse bien gonfler : attention faite bien remonter les bandes de papier sulfurisées sur les cotés pour que la crème, qui va gonfler à la cuisson et presque DOUBLER de volume ne déborde pas, les bandes doivent dépasser les bords du moule (vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir), j’ai agrafé les bandes qui tapissent les cotés après avoir pris la photo.

Garniture

  • Dans un grand saladier mélanger à l’aide d’un fouet le fromage blanc , la crème fraîche , le sucre vanillé ou le zeste de citron , la moitié du sucre en poudre et les 4 jaunes puis rajoutez la farine et l’instant pudding.
  • Battre les 4 blancs d’œuf en neige ferme puis rajouter l’autre moitié de sucre en poudre (pour un cheese-cake plus compact inutile de battre les blancs en neige !)
  • Incorporer délicatement les blancs en neige au 1er mélange puis verser le tout sur la pâte
  • Enfourner dans un four préchauffé à 180° puis baisser à 160° au bout de 15 minutes
  • Cuire 45 minutes à 1 heure à th 160° en couvrant le gâteau de papier alu 1/4 h avant la fin de la cuisson si le haut est trop doré : même si le centre du gâteau semble manquer de cuisson, arrêter la cuisson quand il est doré car en refroidissant il se solidifie (compter donc 1h15 au total pour un petit moule, 1h au total pour un moule plus large donc un gâteau moins haut).
  • Laissez le gâteau dans le four éteint pendant 1/2 heure au moins avant de le sortir, il retombera moins.

Remarque : Dans la 2ème recette la quantité (1kg de fromage blanc) est importante pour un moule à charnière de 25 cm de diamètre sauf si vous aimez un gâteau bien haut, le mien était un peu tremblotant au milieu mais s’est solidifié en refroidissant et on s’est régalé !

Remarque : Ces photos ont été prises sur un cheese-cake fait avec 1 kg de fromage blanc.

Reproduit avec l’aimable autorisation du blog Piroulie – Pâtisseries et Gourmandises

 (Source : Aish.fr)

Recette du flan parisien, par Piroulie

Image-1

_____________________________________________________

En hommage à Piroulie, Margaret Aflalo, une grand dame de la cuisine cacher, qui nous a quittés trop tôt et qui manquera à toutes les cuisinières.

יהיה זכרה ברוך

INGRÉDIENTS (pour une tarte de 25 cm de diamètre ou 12 tartelettes)

Pâte de C. Michalak* :

– 190 g de farine type 55 ou 65
– 20 g de maïzena ou de fécule de pomme de terre
– 90 g de sucre glace (je n’en mets que 50 g dans cette recette)
– 35 g d’amandes en poudre
– 130 g de beurre ou de margarine
– 1 petit œuf (50g)

Flan

– 1 litre de lait entier
– 3 gros œufs
– 120 g de maïzena
– 25 g de beurre salé
– 150 g de sucre semoule
– 2 gousses de vanille ou 4 sachets de sucre vanillé
– 3 cuillères à soupe de rhum (facultatif)

REALISATION

Pâte à tarte

– Tamiser la farine, la fécule et le sucre glace.
– Couper le beurre (ou la margarine) en dés et le travailler à la main, ajouter l’œuf puis le mélange précédent et les amandes en poudre et mélanger du bout des doigts sans trop travailler la pâte. Ne pas chercher à obtenir une pâte très homogène et rajouter un peu de farine si elle est vraiment trop collante.
– Lorsque tous les ingrédients sont mélangés, mettre en boule, filmer et réserver au minimum 1 heure au réfrigérateur avant utilisation (Le repos de la pâte au frais la détend, la rend souple et malléable. Elle s’étalera ensuite plus facilement et surtout ne se rétractera pas pendant la cuisson).
– Ce délai écoulé, étaler la pâte sur une hauteur de 3 mm environ, la déposer dans un moule recouvert de papier sulfurisé et la piquer à l’aide d’une fourchette. Réserver au frais.

Flan

Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6).
Faire bouillir le lait (moins un verre) avec le beurre et les 2 gousses de vanille coupées en longueur et grattées (si vous en utilisez).
Diluer la maïzena dans un verre de lait.
Dans un saladier, battre les œufs, le sucre et le lait contenant la maïzena. Verser le lait bouillant filtré sur ce mélange tout en remuant.
Remettre sur le feu et remuer jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Retirer du feu et ajouter éventuellement le rhum.
Mixer avec un pied si la préparation n’est pas homogène.
Verser ce flan sur le fond de tarte et enfourner pour 50 à 60 minutes.

Remarque

C’est la maïzena qui donnera une couleur jaune au flan pâtissier.
Si vous la remplacer par la farine, le flan sera plus blanc avec une texture plus ferme mais plus pâteuse.

Bonne dégustation !!!

(Source : LPH Info)

PETITS PLATS BONS ET CACHERES – Bientôt la jolie fête de Tou Bichevat : Menu conçu à l’occasion de cette fête

Menu de Tou Bichevat

Incorporez les Sept Espèces dans votre repas festif de Tou Bichevat et Chabbath.

Tou Bichevat approche à grands pas. Nous avons l’usage de consommer des fruits en ce « Nouvel An des arbres », ainsi que de manger chacun des Chivat Haminim – les sept espèces de produits sur lesquels on fait l’éloge de la terre d’Israël – même ceux qui ne poussent pas sur les arbres. Puisque Tou Bichevat tombe un Chabbat cette année, je prépare un menu spécial en l’honneur de ce jour. Bonne nouvelle : cela ne devrait pas nous prendre plus de temps que nos préparatifs habituels. Ces plats contiennent plus de sucre et de graisse que ceux que je prépare et recommande généralement, mais au moins, ils ne contiennent aucun acide gras trans, ils ont un taux faible en graisses saturées, et sont riches en fruits et légumes !

Commençons par la ‘hala de blé, comme chaque semaine. Puis je servirai une soupe à l’orge et aux champignons, plutôt que la traditionnelle soupe de poulet. Le plat principal est le plus original : un poulet à la grenade accompagné d’une laitue, un kougel de pâtes aux raisins secs, une salade d’avocats et d’olives. Pour arriver au compte des sept espèces, j’embrocherai des figues et des dattes séchées ainsi que d’autres fruits que je placerai dans une coupelle remplie de noix. J’utiliserai cet arrangement comme milieu de table pendant le repas et distribuerai son contenu pour le dessert.

Soupe à l’orge et aux champignons

Du sel assaisonné et des os de moelle confèrent à cette soupe un goût particulièrement riche. L’orge complet est à l’orge perlé ce que la farine de blé complète est à la farine blanche raffinée, alors employez de l’orge complet si vous le pouvez. Il est disponible dans la plupart des magasins et il ressemble à l’avoine.

Faites revenir à feu doux :1 kilo de champignons émincés

2 gousses d’ail émincées

2-3 oignons, coupés en dés.

Remplissez à moitié une marmite d’eau de 7 litres

Ajoutez deux morceaux de flanchets ou quatre os à moelle

Portez à ébullition, puis faites mijoter à petit feu pendant deux heures

Ajoutez : 6 carottes coupées en tranches

2 branches de céleri

Un soupçon de poudre d’ail

2 cuillères à café de sel assaisonné

Un verre d’orge complet cru

Faites revenir les légumes ci-dessus

Faites mijoter pendant encore une heure à feu moyen.

Valeur nutritionnelle pour 1/10 de la recette (environ 1 verre 1/2 chacun) avec 80 g de viande et 1/3 de verre d’huile pour faire revenir : calories 189, total des graisses 9 g (matière grasse saturée 1 g, acide gras trans 0 g), cholestérol 5 mg, glucides 23 g (fibres 6 g, sucres 5 g), protéines 8 g. Vitamine A 120 % AJ, riboflavine 28 % AJ, niacine 24 % AJ. (AJ Apport Journalier).

Poulet à la grenade… accompagné d’une laitue

C’est une recette deux en un. Elle produit une grande quantité de sauce de manière à en obtenir suffisamment pour recouvrir le poulet. Si vous n’utilisez que la sauce de la salade, ne confectionniez qu’un quart de la sauce et ajoutez 3/8 de verre d’huile. Vous aurez encore des restes au frigidaire pour une autre occasion. Vous pouvez remplacer la grenade par des baies, de la mangue, ou des tranches d’orange à d’autres périodes de l’année.

L’usage d’un jus de grenade 100 % vous donnera une meilleure couleur, une meilleure saveur et davantage d’antioxydants, des propriétés qui font baisser le taux de cholestérol, et des anti-athérosclérotiques pour lesquelles les grenades sont célèbres. Cependant, un jus de concentré de grenade fonctionne aussi bien. Dans tous les cas, vous obtenez un poulet de couleur foncée, d’un rouge profond.

Assaisonnement : ½ verre de sucre

½ verre de miel

½ verre de vinaigre de vin rouge

2 cuillères à café de moutarde

¾ de cuillère à café de sel

1/8 de cuillère à café de poivre

Pour la salade :

Mélangez l’assaisonnement à l’aide d’un mixer manuel jusqu’à ce que le sucre et la moutarde soient complètement fondus. Prenez environ 2 ½ cuillères à soupe d’assaisonnement.

Ajoutez 2 cuillères à soupe d’huile de colza

Mélangez avec : 1/2 oignon rouge, coupé en dés

Grains d’une ½ grenade (au minimum)

Un sachet de laitue romaine

Pour le poulet :

Ajoutez : 2 verres de jus de grenade

3 cuillères à soupe de farine de blé complet

Faites bouillir dans une marmite pendant 15 minutes environ ou jusqu’à ce que le mélange se transforme en sirop épais, presque comme du miel. Il n’est pas nécessaire de mélanger, mais il vous faudra baisser le feu lorsque le mélange commence à mousser.

Versez ce sirop épais sur quatre morceaux de poulet contenant des os.

Couvrez et cuisez au four pendant une heure.

Ajoutez des grains de grenade de la moitié d’une grenade

Découvrez et cuisez encore dix minutes supplémentaires.

Valeur nutritionnelle pour 1/8 de salade (environ 3/4 de verre): calories 68, graisses 4 g (matière grasse saturée 0 g, acide gras trans 0 g), cholestérol 0 mg, sodium 30 mg, glucides 8 g (fibres 2 g, sucres 6 g), protéines 1g. Vitamine A 98% AJ, vitamine C 26% AJ, vitamine K 77% AJ, acide folique 21% AJ.

Valeur nutritionnelle pour 1 morceau de poitrine de poulet sans peau, avec une sauce épaisse : calories 289, matière grasse 2g (matière grasse saturée 0g, acide gras trans 0 g), cholestérol 68 mg, sodium 317 mg, glucides 40 g (fibres 0 g, sucres 38 g), protéines 28g. Niacine 68 % AJ, vitamine B6 34 % AJ.

Kougel de pâtes aux raisins secs

Il n’est pas nécessaire de bouillir ni d’égoutter les pâtes dans cette recette.

Faites bouillir : 4 ½ verres d’eau

3/4 verre de sucre

2 cuillères à café de sel

6 cuillères à soupe d’huile de colza

3 cuillères à soupe de sucre brun

Ajoutez une livre de pâtes fines crues aux œufs

Éteignez le feu et laissez reposer jusqu’à ce que le mélange ne soit plus bouillant, environ une heure.

Incorporez : 4 œufs battus

1 verre de raisins secs

Versez dans un moule de 9×13 cm et enfournez à 180 pendant environ une heure et vingt minutes.

Valeur nutritionnelle pour 1/24 de la recette : calories 154, matière grasse (matière grasse saturée 0 g, acide gras trans 0 g), cholestérol 16 mg, sodium 208 mg, total glucides 26 g (fibres 1g, sucres 12 g), protéines 3g. Thiamine 15% AJ, folacine 11 % AJ.

Salade d’olives et d’avocats

Cette salade est riche en graisses monosaturées. Elle est très saine, mais vous porterez peut-être votre choix sur une autre salade si vous tentez de perdre du poids.

3 avocats mûrs coupés en cubes

1 boîte (2 verres ou 300 g) de tomates cerise, coupées en deux

1 boîte de cœurs de palmier, coupés en morceaux

½ verre d’olives vertes coupées en tranches

Le jus d’un demi-citron (du jus fraîchement pressé donnera un arôme bien meilleur que celui en bouteille)

1 cuillère à soupe de mayonnaise

Un soupçon de sel

Un soupçon de poivre

Mélangez délicatement jusqu’à ce que l’avocat recouvre tout le mélange, mais tout en évitant que les morceaux d’avocat ne se cassent. Si l’avocat est suffisamment mûr, vous aurez besoin de moins de mayonnaise. Je ne rajoute généralement pas de mayonnaise. Ajoutez-en un peu à la fois jusqu’à atteindre la consistance voulue.

Valeur nutritionnelle pour 1/14 de la recette (environ un verre) avec de la mayonnaise : calories 99, matière grasse 9 g (matière grasse saturée 1 g, acide gras trans 0 g, graisse monosaturée 6 g), cholestérol 0 mg, total glucides 6 g (fibres 4 g, sucres 1g), protéines 2 g. Vitamine C 13 % AJ, vitamine K 14 % AJ, acide folique 11 % AJ, manganèse 14 % AJ. 

Menu de Tou Bichevat

(Source : Aish.fr)

PETITS PLATS BONS ET CACHERES

Affichage de  en cours...

Photo: Shimrit

Nid brioché fourré pomme miel raisins par le Chef Stéphane Laik

Ingrédients :

1 kg de farine blanche tamisée

1 cube de levure fraîche

1 verre de sucre (200 g)

1 cuillère à soupe rase de sel (20 g)

4 œufs de taille L (200 g)

Environ 1 verre d’eau (250 ml)

Fourrage:

6 belles pommes vertes pelées et coupées en cubes

Le jus d’1 citron

2 verres de raisins secs lavés

1/2 verre de miel

1 cuillère à café de cannelle en poudre (facultatif)

Décor.

Sucre semoule et sucre glace

 

Etapes de la fabrication.

Dans la cuve du pétrin mettre tous les ingrédients sauf  le beurre.

Pétrir à vitesse lente pendant 2 minutes en ajouter progressivement l’eau.

Continuer de pétrir 2 minutes en ajoutant délicatement le beurre mou jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Augmenter la vitesse du pétrin puis pétrir 4 minutes pour obtenir une pâte très douce, lisse et légèrement collante.

Couvrir la cuve et laisser reposer au frais au moins 1 heure.

Préparer le fourrage en faisant cuire tous les ingrédients.

Découper la pâte en petits morceaux (balle de ping pong) et déposer sur un plan fariné.

Avec la paume de la main écraser les boules puis déposer les disques de pâtes sur papier sulfurisé, légèrement espacés.

Déposer au centre une bonne cuillère à soupe de fourrage.

Remonter les bords en pinçant pour faire une collerette tout autour du fourrage (voir photo).

Laisser gonfler 15 minutes, badigeonner d’œuf entier battu et saupoudrer de sucre semoule.

Préchauffer le four à 180°C puis cuire pendant 12/15 minutes.

Laisser refroidir puis décorer de sucre glace au travers d’une passoire.

 

Astuce du chef : pour des nids plus prononcés, utiliser des moules à muffins huilés.

Chef Stephane Laik

(Source : LPH Hebdo)

_______________________________________________________

Pâte à tarte (sucrée) pour tartelettes, gâteaux et oznei amanphoto: Shimrit  _______________________________________________________

Pâte à tarte (sucrée) pour tartelettes, gâteaux et oznei aman

Pour une tarte de 22 cm ou 12 tartelettes de 10 cm de diamètre.

300 g (2 bons verres) de farine tamisée

une pincée de sel

200 g de beurre froid (mou) ou de margarine

100 g de sucre fin (1/2 verre)

1 sachet de sucre vanillé

1 œuf moyen

Au maximum, 1 cuillère à soupe de lait ou d’eau froide en fonction de la texture de la pâte.

Mode opératoire.

Mélanger du bout des doigts la farine, le sel, le sucre et le beurre mou puis ajouter l’œuf et au besoin l’eau jusqu’à obtention d’une pâte friable qui se tient. Filmer puis réserver au frais pendant au moins 2 heures.

Étaler la pâte au rouleau sur plan fariné puis à l’emporte-pièce, détailler en fonctions, des disques légèrement plus grands que le moule.

Avant de déposer la pâte, « chemiser » c’est-à-dire graisser puis fariner votre moule pour faciliter le démoulage.

Piquer le fond à la fourchette puis déposer la crème (demandant une cuisson) de votre choix.

Cuire à four chaud (180°C) 17/20 minutes pour de petites tartelettes et environ 35/40 minutes pour une tarte de 22 cm de diamètre.

Options de crèmes:

1: Crème pécan-chocolat

A la feuille mélanger 100 g de beurre aux 100 g de sucre roux (1/2 verre). Ajouter les 2 œufs puis les 200 g (1 grand verre) de poudre de noix de pécan puis les 2 cuillères à soupe de maïzena (corn flour) et la tablette de chocolat fondue (100 g). Garder quelques demi-noix de pécan pour la décoration.

2: Crème d’amande ou noisette

Mélanger 150 g de beurre aux 150 g de sucre puis ajouter les 2 œufs et les 150 g de poudre d’amandes entières. Parfumer avec une cuillère à soupe d’amareto ou 2 gouttes d’extrait d’amande puis ajouter et homogénéiser avec les 3 cuillères à soupe de maïzena.Pour la crème de noisette on remplace l’amareto par du rhum.

Astuce du chef: il est possible de rajouter sur le fond de tarte, des poires en sirop bien égouttées et tranchées finement.

3: Crème pâtissière (halavi)

Faire bouillir dans une casserole 1/2 litre de lait avec 1 sachet de sucre vanillé. Dans une cuve à part, bien mélanger les 3 œufs avec le 1/2 verre de sucre. Ajouter tout en mélangeant un peu de lait tiède puis 4 cuillères à soupe de maïzena. Dès que le lait bout, verser dans la cuve en 3 fois le lait sans cesser de remuer puis remettre dans la casserole sur feu moyen ce mélange que l’on va cuire sans jamais arrêter de remuer.

Dès que la crème épaissit, on remet dans la cuve pour arrêter la cuisson. On ajoute 4 cuillères à soupe de cacao et on mélange bien.

4: Crème citron

Dans une casserole, ajouter 1 verre d’eau ou de lait avec un sachet de sucre vanillé. Dans une cuve à part, presser 3 citrons et mélanger le jus à 100 g de sucre. Ajouter 3 jaunes d’œuf et battre légèrement pour finir de mélanger le sucre. Ajouter 2 bonnes cuillères à soupe de maïzena et une cuillère à soupe d’eau tiède et bien mélanger. Verser ce mélange dans la casserole et cuire tout en remuant. Retirer du feu dès que la crème épaissit.

5: Crème de dattes et noix

Diluer un pot de crème de datte (tamarmélit) avec un verre d’eau chaude. Broyer grossièrement 200 g de noix fraîches que l’on rajoute au mélange de dattes puis ajouter une pincée de poudre de clou de girofle, mélanger et conserver au frais jusqu’à utilisation.

Astuce du chef: il est possible de rajouter 100 g de pépites de chocolat

_______________________________________________________

Biscuits aux amandesphoto Danielle Godon Mesika _______________________________________________________

Biscuits aux amandes

Ingrédients:

160 grammes de farine (un peu plus d’un verre et demi)

100 grammes d’amande en poudre (un verre)

60 grammes de sucre en poudre (un peu plus d’un demi verre)

1/2 cuillère à soupe de bicarbonate

1 pincée de sel

100 grammes de beurre froid (ou margarine) coupé en petits morceaux

1 cuillère à café d’extrait de vanille

Décoration:

2 cuillères à soupe de sucre glace

Préparation :

Mettre dans un récipient, la farine, la poudre d’amande, le sucre, le bicarbonate et le sel, mélanger.

 Malaxer la pâte à la main pour obtenir une boule souple et ajouter la vanille.

Sabler longuement du bout des doigts jusqu’à obtention d’une pâte homogène. (environ 10 minutes)

Faire une boule et couvrir avec un plastic adhésif. Mettre au frigo une heure.

Préchauffer le four à 180 degrés

Sortir la pâte du frigo.

Avec un emporte pièce (ou plusieurs de formes différentes) découper des formes et les déposer sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. (Vous pouvez également le faire à l’aide du dos d’un verre ou tout simplement former des petites lunes à la main)

Mettre au four 15 à  20 minutes (regarder que les biscuits ne brûlent pas )

Décoration :

A la sortie du four saupoudrer les biscuits avec le sucre glace.

Laissez refroidir avant de déguster.

Dans la petite cuisine de Brigitte http://brigitte111.centerblog.net

(Source : Le Plus Hebdo)

Recette des soufganiote au caramel salé pour ‘Hanoucca – PETITS PLATS BONS ET CACHERES

http://blufiles.storage.live.com/y1poE207f3mppVeqeYSP60D5FERW1CCx_J3lklcN6-fS_zamD4qtMqw5Z_lBW9Fc8m952EGgJ5t-zkdimanche 1er décembre 2013

________________________________________________________

Traditionnellement, pour la fête Juive Hanoucca, il est de coutume de manger des beignets Soufganiya fourrés à la confiture…

Ingrédients :

Beignets :

2 1/2 à 2 3/4 tasses de farine
1 cuillère à café de cannelle moulue
1/2 cuillère à café de sel
1/8 cuillère à café de muscade moulue
2 1/4 cuillères à café de levure sèche
1/4 tasse + 1 cuillère à café de sucre
3/4 tasse de cidre de pomme
2 jaunes d’œufs, calibre gros
1 cuillère à café de vanille
1 cuillère à soupe de beurre de pomme
1 cuillère à soupe de beurre, à température ambiante, coupé en quatre

Garniture au caramel salé :

1/4 tasse d’eau
1 tasse de sucre
1/4 + 1/8 cuillère à café de sel fin
1/3 tasse de crème épaisse (35 %)
1 cuillère à café de vanille

Finition :

2 litres d’huile à friture
1/2 tasse de sucre fin

La main à la pâte :

Beignets :

Dans un grand saladier mélanger au fouet 2 1/2 tasse de farine, le sel, la cannelle et la muscade.
Dans un autre saladier, combiner la levure et 1 cuillère à café de sucre.
Chauffer 1/2 tasse de cidre de pomme jusqu’à 105 – 115 F et ajouter à la levure.
Brasser et laisser reposer 5 minutes pour que le mélange mousse.
Ajouter 1/4 tasse de cidre de pomme et 1/4 tasse de sucre restant, les 2 jaunes, la vanille et le beurre de pomme au mélange de levure et brasser pour incorporer.
Ajouter le mélange précédent à la farine et mélanger à la cuillère de bois jusqu’à ce que cela commence à former une boule.
Sur une surface légèrement fariné, déposer la pâte et répartir le beurre.
Pétrir pendant 6-8 minutes ou jusqu’à ce le beurre soit incorporé et que la pâte soit lisse, molle et élastique.
Si la pâte est trop collante ajouter la farine restante.
Poser la boule de pâte dans un grand saladier huilé.
Couvrir d’une pellicule de plastique ou un linge humide et laissez pousser jusqu’à ce que la pâte double de volume, soit environ 2 heures.

Garniture :

Dans un petit chaudron, amener à ébullition à feu moyen, le sucre, le sel et l’eau.

Brasser jusqu’à ce que le sucre soit dissout.
Continuer de cuire jusqu’à ce que le sucre ait une couleur ambre, soit environ 10 – 15 minutes.
Hors du feu et doucement, ajouter la vanille et la crème. Bien mélanger.
Transférer dans un bol résistant à la chaleur et laisser reposer à température ambiante pendant au moins 30 minutes avant de l’utiliser.

Finition :

Préparer des plaques à pâtisserie avec du papier parchemin.

Transférer la pâte sur une surface légèrement fariné et abaisser à une épaisseur de 6 mm (1/4 po).
Avec un emporte-pièce rond ou un verre d’un diamètre de 6 – 6,5 cm (2 1/2 po) tailler des cercles jusqu’à épuisement de la pâte.
Couvrir les beignes et laisser pousser jusqu’à ce que les beignets aient atteints 12 – 13 mm (1/2 po), soit environ 30 minutes.

Pendant ce temps, chauffer l’huile dans la friteuse jusqu’à une température de 365 F.
Placer le sucre de la finition dans un bol. Réserver.
Transférer le caramel dans une poche à pâtisserie munie d’une douille ronde de 6 mm (1/4 po).

Cuire les beignets dans l’huile environ 2 minutes et retourner à mi-cuisson.
Déposer les beignets sur un essuie-tout pour égoutter et déposer sur une grille.
Si des bulles d’air apparaissent dans les beignets dans le bain de cuisson, percer avec un petit couteau d’office.

À l’aide d’une pince, enrober les beignets de sucre.
Lorsque les beignes sont suffisamment refroidies, percer un petit trou avec un couteau et y insérer la pointe de la poche.

Insérer l’équivalent d’une cuillère à café de caramel.
Servir chaud ou à température ambiante.

Régalez-vous !

Lire la suite et voir toutes les photos : Sufganiyot au caramel salé

(Source : Recettes de ‘Hanoucca)

PETITS PLATS BONS ET CACHERES – Boulettes de poisson à la marocaine / Gâteau au miel

SDC10280

________________________________________________________

C’est un des plats que l’on peut faire le vendredi soir pour shabbat ou pour une fête comme Roch Hachana. Les boulettes sont tendres,fondantes et la sauce onctueuse,légèrement relevée et se mange facilement avec une bonne halla.

Ingrédients pour 6 personnes

– 1kg de perche du nil(ou merlan)
-1 oignon rapé
-2 tranches de pain mouillé et essoré
-1 botte de persil haché
-1 càs de curcumin
-2 oeufs
-sel,poivre

Pour la sauce :

-6 tomates pelées et coupées en petits dés
-1 càc de curcumin
-1 càs de piment doux en poudre
-1/2 càc de piment piquant en poudre
-6 gousses d’ail hachées
-1 botte de coriandre hachée
-sel
-1/2 verre d’huile
-2 poivrons rouges ou vert coupés en lanières

=> Prendre une marmitte basse,déposer les dés de tomates+ail haché+coriandre et épices,faire revenir le tout jusqu’à absorption du liquide.

=> Rajouter l’huile,faire revenir le tout 10mn puis ajouter 1 verre d’eau et chauffer sur feu doux en rajoutant les poivrons.

=> Pendant ce temps,faire cuire le poisson avec 3 feuilles de laurier pendant 15mn.

=> Egoutter le poisson,l’émietter,rajouter l’oignon haché+coriandre+pain de mie essoré+épices+oeufs.

=> Bien malaxer le tout avec les mains et former des boulettes.

=> Mettre les boulettes dans la sauce et faire cuire sur feu doux à découvert pendant 20 mn jusqu’à obtention d’une sauce épaisse.

(Source : Les recettes de Joanna)

________________________________________________________

© suzanne/PAIN_EPICES_11_06_28_8479

________________________________________________________

Gâteau au miel

Un gâteau au miel sans œuf, sans lait, sans crème ? Oui oui ! C’est possible !
Un gâteau qui peut se préparer 2 jours à l’avance ? Oui oui ! C’est possible aussi !

 

ingrédients :

 

pour 6 portions
1]
– 15 cl. [c.à.d. 150 ml. ou 150 gr.] d’eau
– 100 gr. de sucre – grain ultra fin
– 150 gr. de miel d’Acacia
2]
– 250 gr. de farine
– 1 sachet de levure chimique
– ½ c. à café de cannelle
– ½ c. à café de bicarbonate alimentaire
.

 

matériel :

 

– un moule en silicone 23 x 8 x ht 6 cm
ou bien
– un moule à cake tapissé de papier cuisson[3]

 

four :

 

– préchauffer le four à 180°C

 

préparation :

 

1]
– chauffer l’eau
– y faire bouillir le sucre et le miel ajouté petit à petit
– bien mélanger
– ajouter la cannelle et mélanger
– laisser le liquide refroidir
2]
– dans un bol, verser la farine
– ajouter la levure et bien mélanger [ fouet de cuisine et cuiller ]
– ajouter le bicarbonate et bien mélanger

 

réalisation :

 

– verser peu à peu le liquide [1] refroidi (environ 38°) en le mélangeant à la préparation [2]
– mélanger pour obtenir une pâte bien homogène et assez molle
– verser dans le moule

 

cuisson :

 

– enfourner pour 40 min.
– après la sortie du four, laisser refroidir complètement [ le gâteau se rétracte alors ] avant de démouler et déguster.

 

le petit plus :

 

– ce gâteau se conserve plusieurs jours, protégé par un film étirable
– il se bonifie avec le temps et peut/doit donc se préparer 2 jours à l’avance

 

tradition :

– Ce gâteau au miel ou honik lekach, dont il existe différentes versions, est servi lors de la fête de Roch Hachana [ Nouvel An juif ].
– Il symbolise l’espoir d’une année douce à venir

[3] Tapisser ou Chemiser un Moule RectangulairePC

(Source : Puzzlencuisine)