LA GUERRE FAITE A L’OCCIDENT ET LES CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 26 mai 2017

Résultat de recherche d'images pour "photos du drapeau français en berne"    La France bientôt en deuil de sa nation, remplacée par des nuées de barbares. PEUPLE DE FRANCE, TU N’AS PAS VOULU TE CONFRONTER A LA REALITE ET AGIR EN CONSEQUENCE. DESORMAIS  IL EST TROP TARD. LA MACHINE INFERNALE EST EN MARCHE ! – louyehi _____________________________________________________

_____________________________________________________

L’invasion de l’Europe par les migrants est-elle une fatalité ?

Chaque jour des milliers de migrants arrivent sur les côtes italiennes à bord de bateaux affrétés par des ONG. Une invasion méthodiquement organisée de l’Europe contre la volonté des peuples.
Le continent africain va-t-il se déverser tout entier sur l’Europe ? Au rythme où vont les choses il est urgent de se poser la question. Un million de personnes en 2015, 400 000 en 2016, plus de 50 000 depuis le début de l’année.

Le flux migratoire ne faiblit pas. Et pour cause ! Les nouveaux négriers ont trouvé là un moyen de s’enrichir. Un juteux trafic d’êtres humains au départ des côtes libyennes qui rapporte de 4 à 5 milliards de dollars par an selon les chiffres fournis par Europol et Interpol.

« Ils nous traitent comme des esclaves » gémissent les infortunés migrants lorsqu’ils sont recueillis par les moyens de secours envoyés par les ONG. Un jeu pervers s’est ainsi mis en place ces dernières années entre les deux rives de la Méditerranée.

Les réseaux criminels qui exploitent la misère de ces migrants venus principalement du Nigéria, Érythrée, de Guinée, de Côte d’Ivoire et de Gambie savent qu’ils ne risquent rien. Après avoir entassé leur marchandise humaine sur des embarcations de fortune, sans eau et sans nourriture, ils abandonnent ces malheureux en pleine mer où ils vont dériver au gré des vagues et des courants marins.

Pas très longtemps toutefois car ils savent qu’une véritable flotte constituée des gardes-côtes mais aussi de navires comme l’Aquarius de l’organisation franco-allemande SOS Méditerranée ou le Bourbon Argos de Médecins sans frontières viendra leur porter secours.

Il arrive parfois que ces pneumatiques de fabrication chinoise ne résistent pas à une vague plus forte que les autres et que ses occupants soient envoyés par le fond – ce qui a été le cas de 5000 d’entre eux en 2016 – ou que des naufragés meurent de soif ou d’épuisement sous les fortes chaleurs.

Pas de quoi attendrir toutefois les trafiquants ainsi que le prouve la conversation radio saisie par un garde-côte italien en octobre 2013. « Pas de problème. Le travail a été fait ! ». C’est ce qu’a répondu l’Ethiopien à la tête du réseau au passeur qui lui annonçait le naufrage d’un rafiot au large de Lampedusa (366 morts).

Situation proprement surréaliste

Tous les trafiquants ne font pas preuve d’un tel cynisme, reconnaissons-le! Certains vont même jusqu’à donner le numéro des secours aux futurs naufragés ou à les prévenir eux-mêmes.
Une situation proprement surréaliste qui n’interpelle pas pour autant la Communauté européenne. Elle parait paralysée, impuissante devant l’arrivée massive de ces nouveaux boat-people à qui l’on a fait miroiter que l’Europe était le nouvel Eldorado.

Devant un pareil désastre humanitaire, sans précédent depuis la seconde guerre mondiale, l’Europe n’a pour toute ambition que de s’efforcer de gérer cette crise qui la dépasse en attribuant des quotas de migrants par pays. Et gare à ceux qui n’acceptent pas ce système de redistribution !

Le 16 mai, la commission européenne a annoncé qu’elle engagerait une procédure contre l’Autriche, la Hongrie et la Pologne pour violation des traités si ces pays s’obstinaient à refuser d’accepter leur quota de migrants. Ils ont jusqu’à fin juin pour se mettre en règle.

Devant cet ultimatum, la Hongrie et la Slovaquie soutenues par la Pologne ont décidé de contester devant la Cour de justice de l’Union européenne la décision adoptée à la majorité en conseil des ministres de l’UE en septembre 2015. Un jugement qui ne manquera pas d’intérêt pour l’avenir de l’Europe.

Pourtant, au lieu de se déchirer sur la question des migrants, les Européens n’auraient-ils pas intérêt à s’unir pour trouver une solution pérenne ? Le problème parait, en effet, sans fin. Des centaines de milliers d’hommes attendent, enfermés dans des centres en Libye, que leurs proches réunissent la somme – entre 400 et 2000 dollars – exigée par les passeurs pour la traversée.

Comment tarir ce juteux trafic d’êtres humains si ce n’est en s’attaquant à la source, c’est-à-dire directement aux organisations mafieuses qui l’organisent. Depuis l’opération militaire multinationale de 2011 qui a entraîné la chute du dictateur Mouammar Kadhafi, la Libye est un pays divisé, livré à des chefs de guerre et à leurs milices. Faute de disposer d’un Etat, le pays est bien incapable de mettre fin à ce scandale qu’est la traite d’êtres humains. Une honte pour l’humanité et pour l’Europe en particulier.
Pourquoi l’ONU qui a donné mandat à la France notamment pour intervenir en Libye en 2011 s’opposerait-elle à une action militaire en appui des autorités libyennes ? Qu’en pense Bernard-Henri Lévy ?

Alain Marsauguy

L’invasion de l’Europe par les migrants est-elle une fatalité ?

(Source : Riposte laïque)

-==-

https://i1.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/05/Attentats-dans-le-monde-et-en-Israe%CC%88l-Dreuz.jpg

______________________________________________________

Dessin du jour : comment les médiats voient les attentats

Dessin du jour : comment les médias voient les attentats

(Source : Dreuz.info)

-==-

Voir l'image sur Twitter

Opération antiterroriste avec le RAID ce matin à : deux femmes interpelléeshttp://vdn.lv/D5FNmD 

France – Nord : après l’attentat de Manchester, 2 femmes inbterpellées « prêtes à passer à l’action »

Deux femmes ont été interpellées à Lille et Haubourdin ce mercredi lors d’une opération de la DGSI et du RAID, dans le cadre d’une enquête confiée au Parquet antiterroriste de Paris. Après l’attentat de Manchester, elles auraient déclaré être « prêtes à passer à l’action ».

La DGSI a interpellé deux femmes ce matin, à Lille et Haubourdin, avec l’appui du RAID. Des explosifs ont été utilisés pour faire exploser la porte d’une maison située rue d’Artois, comme l’ont constaté nos confrères de la Voix du Nord.

« J’ai entendu une explosion vers 6h du matin, il y avait des policiers armés et cagoulés vers 7h10 lorsque je sortais mon chien, dans la rue d’Artois », explique un témoin. « Il y avait des débris sur le trottoir. Les policiers étaient stationnés entre le croisement du boulevard Victor Hugo et la place Gantois. »

L’une des deux femmes se trouvait à l’intérieur de la maison. L’autre a été arrêtée à Haubourdin. En tout, l’opération a duré deux heures.

Après Manchester

Une source proche du dossier explique que les deux jeunes femmes, d’une vingtaine d’années, habitaient chez leurs parents, et communiquaient beaucoup via plusieurs réseaux sociaux. Elles étaient ciblées depuis environ une semaine. Des contacts de plus en plus fréquents avec la Syrie auraient été interceptés par les enquêteurs.

Plus récemment, les jeunes femmes se seraient réjouies sur ces mêmes réseaux sociaux que des enfants aient été tués dans l’attentat de Manchester, qui a coûté la vie à 22 personnes et blessé des dizaines d’autres. Elles auraient alors affirmé être elles aussi « prêtes à passer à l’action ».

L’enquête est confiée au parquet antiterroriste de Paris. Les deux femmes ont été placées en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Elles sont actuellement entendues à l’hôtel de police de Lille-Sud et seront ensuite transférées au siège de la DGSI, à Levallois-Perret, dans les heures qui viennent.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : France3-regions

Nord : après l’attentat de Manchester, deux femmes interpellées, “prêtes à passer à l’action”

-==-

P.-O. : deux adolescentes violées et laissées pour mortes à Argelès-sur-Mer

_____________________________________________________

Argelès-sur-Mer – Deux adolescentes violées et laissées pour mortes

Les deux agresseurs présumés ont aussitôt été interpellés.

L’affaire, terrible, a été mise au jour lundi 22 mai vers 22 h 30 lorsqu’un véhicule de la police municipale d’Argelès-sur-Mer, avec quatre agents à bord, effectuant une patrouille chemin de la Salanque, est tombé sur une jeune fille égarée sur le bord de la route à hauteur du rond -point de Pujols, le visage ensanglanté.
L’adolescente a aussitôt été prise en charge tandis que les sapeurs pompiers et les services de gendarmerie étaient alertés. Or, lors de son transfert, la victime a reconnu le lieu de son agression et a indiqué un champ isolé à proximité. Là, les agents communaux ont aussitôt entrepris des recherches à l’aide de leur lampe torche. En vain dans un premier temps… Mais, poussant leurs investigations jusqu’au bout de la parcelle, les fonctionnaires ont découvert une autre jeune fille, laissée pour morte, gisant dans un fossé.

Les victimes âgées de 14 et 16 ans

Les deux adolescentes, âgées de 14 et 16 ans, ont été immédiatement évacuées vers le centre hospitalier de Perpignan où elles étaient toujours admises en état de choc extrême. L’une d’elles, souffrant d’un enfoncement du visage, notamment de l’orbite, a dû subir une intervention chirurgicale.

Selon les premiers éléments, elles auraient été agressées par deux individus qui les auraient violées et rouées de coups avec une violence indicible avant de les abandonner sur place.

Un suspect déjà connu de la justice

Les mis en cause ne sont toutefois pas allés bien loin. Prenant la fuite à pied (ils seraient venus de Perpignan en bus jusqu’à Argelès), ils ont aussitôt été repérés par les agents de la police municipale alors qu’ils étaient dissimulés derrière un talus. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue. L’un d’eux est mineur. L’autre est déjà défavorablement connu et serait récemment sorti de prison.

À l’issue de leur audition, ils ont été déférés au palais de justice de Perpignan, mis en examen pour « viols et violences », selon les chefs de l’information judiciaire qui a été préalablement ouverte, puis présentés au juge des libertés et de la détention. Le majeur a été écroué, selon les réquisitions du parquet qui a également réclamé un mandat de dépôt contre le second. Celui-ci était toujours en cours de présentation hier en fin de soirée.

Les agresseurs présumés connaissaient-ils leurs victimes ? L’enquête, confiée aux services de gendarmerie de la brigade d’Argelès, épaulés par la brigade de recherches de Céret, s’attachera à répondre à cette question comme aux nombreuses autres interrogations qui entourent ce dossier. Selon nos sources, l’une des jeunes victimes avait un rendez-vous avec un mis en cause. Mais comment déclencher ou justifier un tel déchaînement de violence ?

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Midilibre.fr

Deux adolescentes violées et laissées pour mortes à Argelès-sur-Mer

-==-

A lire aussi : Attentat de Manchester : nouvelles arrestations, huit hommes interrogés au Royaume-Uni

Message de Netanyahu aux Franco-israéliens : « Meyer Habib contribue au développement des relations entre la France et Israël »

 Le dispositif anti-terroriste défaillant à travers l’Europe©

Europe : Chasse à l’homme contre le réseau Abedi©

Libye : l’Iran prépare le Jihad contre l’Europe©

Voilement des fillettes : la CAF finance-t-elle les islamistes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s