Aux Pays-Bas, les autorités sont devenues folles : Jouke Hospes, 16 ans, manifestant néerlandais, a essuyé des tirs à balles réelles sur son tracteur

Jouke, le  manifestant néerlandais de 16 ans  : « J’ai de la chance d’avoir survécu ».

Jouke, 16 ans, dont le tracteur a été la cible de la police lors d’une manifestation à Heerenveen, ne sera plus poursuivi. Le garçon a d’abord été arrêté, soupçonné de tentative d’homicide involontaire. Il a depuis été relâché et les accusations ont été levées.

Deux autres hommes, âgés de 46 et 34 ans, ont également été arrêtés lors de la manifestation. Eux aussi ont été libérés hier après que les procureurs ont abandonné les soupçons de tentative d’homicide involontaire.

Les photos montrent que le tir n’a été arrêté que par une étroite barre métallique au milieu de la cabine du conducteur.

Jouke, 16 ans, a révélé qu’il venait de contourner la police: « Je veux savoir pourquoi ils m’ont tiré dessus! » Je pourrais être mort. »

Jusqu’à présent, la police néerlandaise est restée silencieuse sur les allégations portées contre elle.

L’incident s’est produit mardi soir dans la ville de Heerenveen, dans le nord du pays, lorsque Jouke Hospes a essuyé des tirs à balles réelles sur son tracteur pendant la manifestation.

Les autorités ont immédiatement affirmé que Jouke Hospes avait délibérément tenté de percuter les policiers avec son véhicule, mais les images vidéo de la confrontation montrent que ce n’est pas le cas.

Jouke a décrit comment l’incident a commencé, disant que les agriculteurs commençaient déjà à quitter la zone quand ils ont été confrontés à la police armée.

« Derrière moi, la voie était libre, alors j’ai décidé de la contourner. J’ai calmement traversé le trottoir et j’ai conduit très calmement. Je suis allé voir si le trafic approchait et si je pouvais traverser la route. Je conduisais [lentement], et soudain j’ai entendu un PANG dans mon oreille droite. J’ai pensé qu’il y en aurait bientôt un deuxième ».

« Je n’avais aucun dommage, alors j’ai pensé que c’était une balle en caoutchouc… Cependant, je me suis arrêté un moment à Oudehaske, et en faisant le tour du tracteur, j’ai vu un trou dans le fer. Toutes sortes de pensées me sont passées par la tête ».

Illustrant la colère suscitée par l’incident, l’officier qui a tiré sur Jouke a été évacué de son domicile et se cache désormais.

Jouke avait été arrêté et détenu en prison, ce qui avait incité une foule immense à se présenter devant l’établissement pour exprimer son soutien.

Jouke, le  manifestant néerlandais de 16 ans  : « J’ai de la chance d’avoir survécu ».

Jouke, 16 ans, dont le tracteur a été la cible de la police lors d’une manifestation à Heerenveen, ne sera plus poursuivi. Le garçon a d’abord été arrêté, soupçonné de tentative d’homicide involontaire. Il a depuis été relâché et les accusations ont été levées.

Deux autres hommes, âgés de 46 et 34 ans, ont également été arrêtés lors de la manifestation. Eux aussi ont été libérés hier après que les procureurs ont abandonné les soupçons de tentative d’homicide involontaire.

Les photos montrent que le tir n’a été arrêté que par une étroite barre métallique au milieu de la cabine du conducteur.

Jouke, 16 ans, a révélé qu’il venait de contourner la police: « Je veux savoir pourquoi ils m’ont tiré dessus! » Je pourrais être mort. »

Jusqu’à présent, la police néerlandaise est restée silencieuse sur les allégations portées contre elle.

L’incident s’est produit mardi soir dans la ville de Heerenveen, dans le nord du pays, lorsque Jouke Hospes a essuyé des tirs à balles réelles sur son tracteur pendant la manifestation.

Les autorités ont immédiatement affirmé que Jouke Hospes avait délibérément tenté de percuter les policiers avec son véhicule, mais les images vidéo de la confrontation montrent que ce n’est pas le cas.

Jouke a décrit comment l’incident a commencé, disant que les agriculteurs commençaient déjà à quitter la zone quand ils ont été confrontés à la police armée.

« Derrière moi, la voie était libre, alors j’ai décidé de la contourner. J’ai calmement traversé le trottoir et j’ai conduit très calmement. Je suis allé voir si le trafic approchait et si je pouvais traverser la route. Je conduisais [lentement], et soudain j’ai entendu un PANG dans mon oreille droite. J’ai pensé qu’il y en aurait bientôt un deuxième ».

« Je n’avais aucun dommage, alors j’ai pensé que c’était une balle en caoutchouc… Cependant, je me suis arrêté un moment à Oudehaske, et en faisant le tour du tracteur, j’ai vu un trou dans le fer. Toutes sortes de pensées me sont passées par la tête ».

Illustrant la colère suscitée par l’incident, l’officier qui a tiré sur Jouke a été évacué de son domicile et se cache désormais.

Jouke avait été arrêté et détenu en prison, ce qui avait incité une foule immense à se présenter devant l’établissement pour exprimer son soutien.

Ici le lien : Jouke (16) sur schietincident politie : Zit vol vraagtekens (ad.nl)

Interview ici

Jules Ferry

Jouke Hospes, 16 ans, manifestant néerlandais, a essuyé des tirs à balles réelles sur son tracteur

(Source : Résistance Républicaine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s