La Suède, un pays perdu : selon un parti musulman, « la Suède doit revoir ses jours fériés » !!

Mikail Yüksel, fondateur et chef de parti musulman Nyans

Partout l’islamisation gagne du terrain et à la fin, la démographie l’emportera sur la démocratie.

Ils étaient en minorité en Suède et au tout début ils se fondaient dans le paysage. Puis ils ont commencé à se victimiser et maintenant qu’ils sont nombreux, plus question de s’adapter au pays d’accueil, c’est le pays d’accueil qui doit changer ses lois pour eux.


Dans un message sur les réseaux sociaux, Mikail Yüksel, fondateur et chef de parti Nyans, aborde la question des jours fériés suédois. Une question qu’il promet de poursuivre s’il atteint son objectif d’obtenir plus de quatre pour cent de soutien lors des élections de septembre.

Sur Twitter, Mikail Yüksel écrit que « le parti Nyans veut revoir les jours fériés en Suède » et que la raison en est que « les musulmans et les autres groupes religieux (y compris les orthodoxes) ont également le droit de célébrer leurs fêtes avec des congés payés ».

En outre, Yüksel promet avec confiance :  « nous ferons pression sur cette question une fois que nous serons au Parlement ».

La question est également soulevée sur la page Facebook du parti, où il est demandé aux adeptes s’ils pensent « que la Suède doit revoir ses jours fériés afin que les musulmans et les autres minorités religieuses puissent célébrer leurs fêtes en bénéficiant de congés payés ».

L’un des commentaires les plus appréciés vient de la candidate du parti Anwaar Al Saleh, à Malmö.

Absolument. Dans une société démocratique, il devrait être normal que les groupes religieux, et notamment les musulmans, aient au moins un jour férié pour célébrer leur fête. Nous ferons pression sur cette question lorsque nous entrerons au Parlement. Nous ne serons pas comme les autres partis qui ont fait des promesses vides. Nous passerons des paroles aux actes lorsque nous serons au Parlement.

Sur sa page Facebook personnelle, elle écrit plus en détail, entre autres, sur la tentative des sociaux-démocrates en 2011 d’introduire un jour férié musulman :

Le S [gauche socialiste, islamogauchiste] et les autres partis ont fait des promesses vides pendant des années juste pour pêcher le vote des minorités. Grâce aux voix de leurs électeurs, ils ont réussi à en tromper plus d’un et à introduire des lois permettant de frapper aveuglément les groupes religieux (notamment les musulmans) et de minimiser l’influence des parents dans l’éducation de leurs enfants. Mettre fin au financement des congrégations religieuses, interdire le voile dans les écoles, autoriser les écoles des collectivités locales défaillantes à fonctionner et fermer les écoles privées religieuses (musulmanes) avec la même raison à chaque fois « risque de radicalisation ». Il y a des élections cette année. En tant qu’étudiante, j’ai toujours souhaité avoir un seul jour férié pendant les célébrations de l’Aïd. C’est une question que je poursuivrai lorsque nous serons au Riksdag et au conseil municipal de Malmö. Nous ne voulons pas de trois semaines de vacances sans au moins un jour férié et pas d’examens pour les étudiants des minorités pendant leur fête religieuse. Cela devrait être une évidence dans une société démocratique.

Infos Samnytt

Il ne s’agit évidemment pas ici de démocratie mais de démographie, autrement dit de la pression créée par un rapport de force toujours plus difficile à tenir pour les Occidentaux à mesure que les musulmans sont plus nombreux.

Jules Ferry

Suède : selon un parti musulman, « la Suède doit revoir ses jours fériés »

(Source : Résistance Républicaine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s