LA GUERRE FAITE A L’OCCIDENT ET LES CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 29 mai 2017

Résultat de recherche d'images pour "photos du drapeau français en berne"La France bientôt en deuil de sa nation, remplacée par des nuées de barbares. PEUPLE DE FRANCE, TU N’AS PAS VOULU TE CONFRONTER A LA REALITE ET AGIR EN CONSEQUENCE. DESORMAIS  IL EST TROP TARD. LA MACHINE INFERNALE EST EN MARCHE ! CELA NOUS INCITE A COMBATTRE DAVANTAGE LES BARBARES DE LA SECTE ISLAMIQUE JUSQU’A CE QU’IL N’EN RESTE PLUS UN SEUL SUR NOTRE TERRITOIRE POUR QUE NOTRE DESCENDANCE CONTINUE A NAÎTRE FRANCAISE DANS NOTRE PAYS ! VIVE LA FRANCE  ! louyehi

Images intégrées 1   LA VERMINE RACISTE MAGHREBINE n’a rien à faire chez nous, surtout lorsqu’elle se présente à des élections quelles qu’elles soient DANS NOTRE PAYS, LA FRANCE. CETTE PEGRE N’EST PAS LA BIENVENUE, SERAIT-ELLE ARRIVEE AU SOMMET DE L’ETAT. L’ISLAM CONQUERANT EST AUJOURD’HUI NOTRE PIRE ENNEMI VENU NOUS ENVAHIR AVEC L’AIDE DE CES SCELERATS DE MOUTONS MONDIALISTES, DANS LE SEUL BUT DE  NOUS HUMILIER, NOUS DOMINER, NOUS ECRASER, CRACHER SUR NOS TOMBES, BREF, POUR PASSER SUR NOUS TOUTE LEUR HAINE DU BLANC ! louyehi

A lire aussiComment ils nous ont rendus moins belliqueux, affaiblis, drogués, sans repères ni racines

Macron fait un cadeau de 2,3 milliards aux boursicoteurs… Pas grave, les sans-dents vont payer

Doigt d’honneur à De Gaulle : Fadela El Miri (NPA) doit être renvoyée au Maroc !    Cette racaille n’a rien à faire chez nous !  ELLE N’EST FRANCAISE QUE SUR LE PAPIER. ELLE NE MERITE QU’UNE CHOSE : ÊTRE DECHUE DE LA NATIONALITE FRANCAISE,  DE TOUS SES DROITS  ET RETOUR A L’EXPEDITEUR : LE MAROC ! 

Au lendemain de la scandaleuse profanation de la tombe du Général de Gaulle, à Colombey-les-Deux-Eglises, plusieurs questions méritent d’être posées.

ON remarquera d’abord que le grossier montage organisé par les socialistes, à Draguignan, suite à la profanation d’une tombe juive, avait mobilisé l’ensemble de la caste médiatique et politique, pour faire porter le chapeau au FN, qui n’y était absolument pour rien. Cette fois, ce sera service minimum, pas de manifestations de rue…

Pourtant, un indice pourrait intéresser les policiers. Ce doigt d’honneur, assumé par une nommée Fadila El Miri, devant la stèle du Général de Gaulle, suivi d’un autre dont le propriétaire n’a pas eu le courage de montrer son visage.

Qui est cette Fadila El Meri ?

C’est juste une candidate, suppléante, aux prochaines législatives.

Et elle était tête de liste aux régionales pour le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), en 2010.

Quel est le parcours de cette femme. Née au Maroc, elle arrive à l’âge de 12 ans en France, grâce (ou à cause) au regroupement familial.

Est-elle reconnaissante à la France ? Manifestement non. Envisage-t-elle de retourner dans un pays qu’elle n’aurait jamais dû quitter ? Pas davantage.

http://www.med-in-marseille.info/Fadela-El-Miri-Je-me-suis-dit-que.html

Sa haine de la France, et donc de ses figures historiques, l’amène à militer au NPA, qui ne cache pas sa volonté de détruire le pays,

d’abolir les frontières,

de désarmer la police, introduire le voile islamique à l’école et dans toutes les instances françaises,

et de transformer tous les Français en citoyens du monde, dans une société où la notion d’étrangers n’existerait plus.

Il suffit d’écouter son discours victimaire, en faveur des voyous, contre les policiers, pour être fixé. Il paraîtrait que les policiers auraient tué un innocent musulman, et qu’ils ne devraient pas avoir le droit de faire une clé à un délinquant. Bah voyons. Sans oublier le coup de la justice sociale et de la repentance.

Est-il normal qu’elle n’ait pas encore été interrogée, après la profanation de la tombe du Général de Gaulle ? Non.
Est-il normal qu’aucun journaliste, aucun politicien, ne somme Besancenot, Krivine ou Poutou de condamner ce geste ? Non.
Est-il normal que cette femme puisse se présenter aux législatives ? Non.
Est-il normal que cette femme puisse rester en France ? Non.

Elle est sans doute française de papier. Mais elle n’a rien à faire en France. Elle illustre mieux que de longs discours le fait qu’il faudra virer de France bien des prétendus citoyens français, si notre pays veut avoir une chance de s’en sortir, sans compter des millions d’ennemis intérieurs sur son territoire.

On nous dira que le Maroc ne veut pas la reprendre ? Je suis convaincu qu’avec de solides arguments quant aux représailles économiques qui suivraient, les choses s’arrangeraient rapidement.

Et puis, sinon, la France a la chance d’avoir des centaines de petites îles, propices à débarrasser le pays de tous les parasites qui le détruisent à petit feu.

En tout cas, je confirme,

Fadila El Miri n’a rien à faire en France…

Martine Chapouton

Doigt d’honneur à De Gaulle : Fadela El Miri (NPA) doit être renvoyée au Maroc!

(Source : Riposte laïque)

-==-

France Bleu Nord promeut le ramadan, lors du week-end de l’Ascension

France Bleu Nord : une radio collabo qui promeut le ramadan !

A l’occasion du pont de l’ascension, nous avons passé le weekend en famille dans le Pas-de-Calais pour découvrir les plages de la côte d’Opale.

Lors de nos déplacements en voiture le long de la mer du Nord, notre radio était branchée sur la fréquence de France Bleu Nord, une station de radio étatique du groupe Radio France, omniprésente dans cette région du Pas-de-Calais.

Samedi, en écoutant les flashs informations de France Bleu Nord, nous avons été particulièrement scandalisés par les propos de propagande pro-islamique tenus par les journalistes de cette antenne radio.

Les bulletins d’informations de France Bleu Nord démarraient par une longue litanie sur la tragédie de Manchester, la douleur des familles endeuillées, les perquisitions dans les milieux islamistes de la ville et l’avancée de l’enquête de la police. Pendant près de vingt minutes, les journalistes de France Bleu Nord ont livré aux auditeurs les détails macabres de cette tragédie de Manchester impliquant un réseau djihadiste de cette ville.

C’est alors que, sans aucune transition, ces mêmes journalistes de France Bleu Nord ont poursuivi leurs flashs informations en célébrant le démarrage du ramadan en France et en félicitant les musulmans de France pour leur courage en cette période de jeûne. L’antenne de France Bleu Nord a diffusé le témoignage d’une jeune fille musulmane confrontée à des difficultés de révision pour son baccalauréat en cette période de ramadan. Sans aucune retenue, les journalistes de France Bleu Nord ont manifesté toute leur solidarité avec la communauté musulmane de France, se préoccupant de savoir si cette période de privation de nourriture n’était pas trop difficile avec ces journées de forte chaleur.

Au lendemain de la tragédie de Manchester, ce reportage de France Bleu Nord sur le ramadan nous a semblé particulièrement choquant et déplacé. Il faut rappeler que le terroriste de l’Arena Manchester a volontairement choisi cette phase de démarrage du ramadan pour commettre son massacre, le ramadan étant une période particulièrement propice en islam pour intensifier le djihad et tuer les mécréants au nom du Coran.

Un autre aspect de cette propagande journalistique nous a particulièrement offensés, c’est l’absence de toute évocation faite à l’égard de la fête de l’ascension qui se tenait pourtant ce weekend. Pas un journaliste de France Bleu Nord n’a mentionné cette fête religieuse chrétienne qui était pourtant d’actualité lors de ce pont de l’ascension. Les propos des journalistes étaient uniquement axés autour de la thématique du ramadan et de l’islam, occultant totalement la religion catholique et le calendrier chrétien qui sont pourtant le socle de nos traditions françaises et de notre culture en France.

La prochaine étape de cette trahison journalistique sera peut-être de diffuser les versets du Coran sur les ondes des radios d’état en France, appelant ainsi tous les français à prier Allah et à se soumettre à l’islam.

Lucette Jeanpierre

France Bleu Nord promeut le ramadan, lors du week-end de l’Ascension

(Source : Riposte laïque)

-==-

Bon ramadan, vraiment ? Bon pour qui au juste ?

Les politiciens, les autorités religieuses se sentent chaque année obligées de délivrer un message aux musulmans dès le début du ramadan…

Souhaiter « bon ramadan ! » à des musulmans, cela signifie, de la part des occidentaux chrétiens les recommandations suivantes…

Bon ramadan ! c’est-à-dire :

  • relisez bien vos sourates médinoises qui prêchent notre élimination !
  • intensifiez la lecture de la Fatiah, qui présente les juifs et les chrétiens comme détestés par Allah.
  • imprégnez-vous encore de la phrase de Mahomet disant que les musulmans sont la meilleure communauté au monde.
  • manifestez-vous chaque jour dans l’espace public et à la télé, pour bien faire croire que vous faites partie de la culture européenne.
  • invitez-nous tout sourire à la rupture du jeûne, pour mieux masquer le projet coranique de tuer les kouffars.

 

  • empiffrez-vous toute la nuit en réunissant toute la smala pour nous faire comprendre bruyamment que nous allons devenir minoritaires chez nous.
  • répétez à qui veut l’entendre que l’islam est une religion qui signifie : paix ! Et continuez de nous faire croire que les poseurs de bombes n’ont rien à voir avec l’injonction du jihad qui n’est qu’un simple effort sur soi-même.
  • continuez de revendiquer et d’exiger le maximum de la part d’un pays démocratique que vos jeunes de banlieue vomissent, se présentant comme victimes tout en organisant leurs trafics.

Bon ramadan ! ?

© Hervé Roubaix pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Bon ramadan, vraiment ? Bon pour qui au juste ?

-==-

https://i2.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/05/islamic-love.jpgLes odieux adeptes de l’éternelle victimisation de l’islam se moquent de nous avec raison et plus tragiquement, nous combattent en nous jetant à la figure les idées des demeurés de la chrétienté qui affirment et clament à qui veut les entendre que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ! » Il n’est plus stupide attitude face à l’ennemi ! louyehi ______________________________________________________

L’ « amour » à la sauce islamique pour les « infidèles »

Suite à l’attentat terroriste islamiste de Manchester du 22 mai dernier, la chaîne britannique Channel 4 a réalisé un reportage dans la communauté musulmane de Rusholme, dans le sud de la ville.

https://i2.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/05/Shirt-Love-300x163.jpg
Parmi les personnes interrogées, une pieuse musulmane, revêtue du voile intégral de la pudeur islamique s’est particulièrement distinguée, non seulement par son affreux accoutrement de Belphegor, mais surtout par le mot LOVE imprimé sur son T-shirt.

Love ne signifie-t-il pas amour ? Alors où est le mal de l’arborer fièrement sur sa poitrine, me direz-vous ?

Eh bien, si vous observez attentivement cette déclaration d’amour d’un genre très particulier, il y a de quoi frémir d’horreur !

Chaque lettre du mot Love représente une arme :

  • Un revolver pour la lettre L.
  • Une grenade à main pour O.
  • Un couteau à cran d’arrêt pour V.
  • Une arme automatique pour E.

Le journaliste a-t-il relevé l’ignoble indécence de cette inscription sur son T-shirt, vu le contexte ? Apparemment non !

Et si la burquanée déplore l’attentat, taqiya oblige, elle s’exprime par la suite d’une manière conforme à la tradition musulmane, à savoir « nous les gentils et bons musulmans sommes les premières victimes » :

ˮJe n’ai rien à prouver. Je suis une bonne musulmane et mes amis le savent. Tous ceux qui me connaissent savent que je suis une bonne musulmane… J’aimerais aider notre communauté, le monde partout où nous pourrions aider, mais l’islamophobie va certainement augmenter, il y a déjà des attaques contre les femmes musulmanes

Un autre musulman déclare :

« les musulmans sont les victimes, ils sont les victimes collatérales de ces actes

les victimes non musulmanes, des broutilles, je suppose.

Bref, selon le rituel désormais bien rodé après chaque carnage d’innocents infidèles perpétré de sang-froid par les soldats d’Allah, les musulmans se soucient avant tout d’éventuelles représailles et de la hausse de l’islamophobie…

Il y aurait en Grande-Bretagne 23 000 djihadistes libres de circuler ! Réjouissant, n’est-il pas ?

D’après la police, les contribuables britanniques ont financé le terroriste islamiste de Manchester grâce à des prêts étudiants s’élevant à des milliers de livres et d’autres allocations sociales qui lui permirent de voyager en Libye (pour y retrouver ses racines sans doute).

Si l’amour islamique des infidèles est représenté par des armes imprimés sur un T-shirt, celui des Occidentaux pour l’islam et les musulmans se manifeste après chaque attentat terroriste islamiste par des bougies, des fleurs, des peluches, des petits cœurs, des poèmes, des chants…

« Non, vous n’aurez pas notre haine » – « l’islam, c’est l’amour », ‘‘l’islam, c’est la paix », ou comme à Manchester, en se faisant tatouer une abeille en hommage aux victimes du terroriste, qui selon le maire de la ville, n’est pas un musulman, car « l’islam, ce n’est pas cela » !

https://i2.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/05/abeille.jpg

Les égorgeurs du califat doivent être terriblement épouvantés, faire d’horribles cauchemars la nuit, être recouverts de sueurs froides, face à la ferme détermination des infidèles à les combattre : ‘no fear’ ‘même pas peur’. C’est certain, cela doit les effrayer.

A force de courber l’échine, les Occidentaux continueront à pleurer leurs enfants. D’ailleurs, nos irresponsables au pouvoir, en bons défenseurs des peuples, ne nous encouragent-ils pas à nous habituer à vivre avec les attaques terroristes islamistes, parfois tout simplement qualifiées d’incidents, au lieu de prendre les mesures fortes pour éradiquer le mal, définitivement ?

L’angélisme du gouvernement britannique est responsable du massacre de Manchester.

La vérité est amère, choquante, difficile à avaler et pourtant…

Un autre djihadiste de Manchester bénéficia également de la générosité des Britanniques :Ronald Fiddler, alias Jamal Al Harith.

L’intrigue de ce paradoxe tragique tourne autour de cet islamiste de Manchester emprisonné à Guantanamo, puis libéré en 2004 à la demande du gouvernement britannique.

Indemnisé à hauteur d’un million de livres sterling, l’ancien détenu de Guantanamo termina sa vie en martyr, en février dernier, se faisant exploser à Mossoul, pour la gloire d’Allah.

L’angélisme occidental est l’une des armes utilisées par les terroristes islamistes pour nous frapper et l’histoire de ce djihadiste le prouve une fois de plus.

Mais revenons au début des années nonante. A cette période, Ronald Fiddler, né à Manchester en 1966, dans une famille d’origine jamaïcaine, rentre dans sa ville après un séjour au Soudan, où Ossama Bin Laden et sa cour d’apprentis terroristes s’activent.

Converti à l’islam, il devient Jamal al Harith et fait la une de l’actualité en automne 2001, quand il est intercepté par les soldats américains à Kandahar, après la chute du régime taliban. Il prétendit alors avoir été enlevé par les talibans, alors qu’il voyageait dans le pays pour un « séjour religieux ».

Sa version ne convainc pas les Américains et ils l’expédient à Guantanamo, en compagnie de trois autres djihadistes britanniques, capturés à Kaboul et dans les environs.

Toutefois, son histoire émeut les médias qui le décrivent comme une victime innocente des horreurs de Guantanamo.

Ainsi, en 2004, à la demande du gouvernement britannique, Jamal Al Harith est libéré et revient dans la bonne ville multiculturelle de Manchester, qui doit faire pâlir d’envie Justin Trudeau, prête à l’accueillir avec tous les honneurs. Et à l’honneur s’ajoute l’argent, beaucoup d’argent.

Tandis qu’une télévision anglaise lui offre 60 000 livres pour raconter sa détention, ses avocats réussissent àobtenir du gouvernement anglais –coupable d’avoir cru à la version américaine et d’avoir attendu 3 ans pour le faire libérer– une indemnisation d’un million de livres ! Ce qui suscita une vive polémique.

Au lieu d’en profiter pour mener une vie normale, une partie de cet argent, selon des sources des Services de renseignement britanniques, aurait été utilisée pour financer la cellule djihadiste active dans le quartier de Moss Sides et dirigée par Raphael Hostey, un ami de la famille de Jamal. Ensemble, les deux amis contribuent au recrutement de volontaires et envoient en Syrie une quinzaine de futurs combattants et martyrs. Islamistes et jeunes convertis à l’islam partent accomplir leur devoir de pieux musulman : rejoindre le califat pour mener la guerre sainte contre les souillures d’infidèles. Parmi ces derniers, il y a Stephen Gray, ex-militaire de l’armée britannique, ayant effectué diverses missions en Irak, arrêté et condamné à 5 ans de prison pour avoir essayé de rejoindre l’EI.

Parmi leurs recrues les plus célèbres, on retrouve Zahra et Salma Halane, deux jumelles de 17 ans d’origine somalienne, qui en février 2015 quittèrent Manchester dans l’espoir de rencontrer le mari de leur rêve parmi les égorgeurs de l’EI, les princes charmants version islamique.

Après avoir contribué avec ces derniers et autres frères islamiques à constituer la patrouille du Califat made in Manchester, Jamal et Raphaël rejoignirent également le califat afin de combattre sous sa bannière. Le premier à partir fut Raphaël. En 2014, il quitte la ville sans que les services secrets britanniques n’essayent de l’arrêter. Jamal le suit peu de temps après. Aucun des deux ne reviendra plus à Manchester. Raphaël, devenu Abu Qaqa al-Britania, se fit descendre par un drone. Jamal se propose comme kamikaze en février dernier et se fit exploser devant un poste de l’armée irakienne près de Mossoul.

Hélas, leur mission de mort ne s’éteignit pas avec leur vie.

Derrière le massacre de Manchester, il y a aussi le financement de la cellule de l’EI de Manchester par les contribuables britanniques, grâce à l’angélisme de leur gouvernement dhimmi.

Et cet angélisme n’est pas un phénomène propre à la seule Grande-Bretagne…

Dans nos belles et généreuses démocraties ouvertes à tous les vents, à tous les flux migratoires, au nom de l’utopie du multiculturalisme, nous finançons quasi sans broncher nos futurs bourreaux.

Du jamais vu dans l’histoire de l’Humanité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

Islamische Liebe für Ungläubige- PI News

L’attacco finanziato con il milione di sterline regalato a un terrorista – Il Giornale.it

L’amour islamique pour les infidèles

-==-

https://i0.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/05/CAO-Dinard.jpg
_______________________________________________

Dinard, protection maximale de 17 clandestins mais rien pour nos sans abris ni pour les enfants de nos écoles, m’sieur Macron ?

De mieux en mieux…

Nous vous avions signalé l’inacceptable décision d’ouvrir un CAO à deux pas de la page à Dinard :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/22/dinard-30-hommes-seuls-dans-la-force-de-lage-a-cote-dune-plage-remplie-dados-en-maillot-de-bain/

Eh bien, c’est fait. Ils sont là… 17 sont arrivés, bénéficiant de protections et moyens considérables que même Charlie Hebdo n’a jamais eus, et pour cause…

Nourris, logés, blanchis, avec en sus un petit pécule pour le nécessaire, protégés comme personne.

Il est géré par un organisme mandaté par l’Etat et la charge de la structure revient à cet organisme, lequel dispose localement d’un travailleur social (M.P) sur site les jours ouvrables de 9 H 00 à 18 h 00. La structure est placée sous la responsabilité de Mme C.

De nuit le site est surveillé par uns société de sécurité qui dispose sur place d’un agent (de 18 à 9 h 00). Ce dispositif est également effectif les congés de fin de semaine et les jours fériés.

Aucune personne étrangère au dispositif d’accueil (l’accréditation vaut pour l’organisme de gestion et la société de sécurité exclusivement) n’est autorisée à pénétrer sur le site.

Les bénévoles dûment recensés et triés seront autorisés dans un second temps. Le but est aussi d’éviter l’envahissement par les « bonnes volontés » mal gérées.

Le personnel de surveillance de la société de sécurité a été sensibilisé à l’appel 17 Police-Secours

« Une demande provenant du CAO sera traitée comme une urgence, quel que soit le moment.».

« La menace peut venir de personnes mal intentionnées qui souhaiteraient s’en prendre à la structure sinon aux personnes qu’elle héberge. Dans ce cas, il s’agit de se montrer particulièrement réactifs.

Et tout cela contre qui ?

Des djihadistes ?

Que nenni.

Contre les citoyens patriotes qui  pourraient avoir envie de les expulser, tout simplement, du CAO où ils n’ont rien à faire, et de notre pays où ils n’ont rien à faire.

Pendant ce temps, à Manchester des musulmans ont tué des enfants.

Pendant ce temps, à Lille, deux musulmanes ont été arrêtées qui se préparaient à tuer de nos enfants.

Pendant ce temps, pas une école, en France, n’est protégée, en plein état d’urgence, alors que l’EI a clairement encouragé les siens à tuer encore plus pendant le ramadan. 

La tranquillité des clandestins est une priorité pour Macron.

La vie de nos enfants, Macron s’en tape.

Il l’a dit. Il faut s’habituer au terrorisme… Il n’y a rien à faire. Il faut garder toutes les forces de police, tout l’argent destiné aux entreprises de sécurité pour ceux qui nous envahissent.

Macron est un immonde salaud et ceux qui relaient et appliquent sa politique de même.

La République est foulée aux pieds chaque jour. Il n’y a plus d’égalité devant la loi, la préférence étrangère est brandie à tous les étages et les citoyens relégués, considérés comme des ennemis…

Dinard. Révélations sur le dispositif mis en place pour les migrants

https://i0.wp.com/www.breizh-info.com/wp-content/uploads/2017/05/dinard_migrants.jpg

29/05/2017 – 05h50 Dinard (Breizh-Info.com) –Nous évoquions l’arrivée de migrants à Dinard , dans un CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation) établi dans le centre-ville de la commune. C’est fait, ils sont 17 à être arrivés, tous des hommes, majoritairement érythréens et soudanais.

Et comme vous le lirez ci-dessous, ordre est donné à ce que leur sécurité soit désormais la priorité des services de la police nationale locale…

 Nous nous sommes en effet procurés une note adressée aux travailleurs qui seront en relation avec ces migrants, aux agents de sécurité ainsi qu’aux forces de l’ordre. Nous vous la retranscrivons ci-dessous, afin que chacun puisse voir comment se met en place un accueil de migrants dans une petite commune de la taille de Dinard :

« Le CAO de Dinard est opérationnel. Il accueille à ce jour 17 hommes âgés de 18 à 40 ans de nationalités majoritairement érythréenne et soudanaise.

Le centre est situé chemin des Corbières à Dinard.
Il est géré par un organisme mandaté par l’Etat et la charge de la structure revient à cet organisme, lequel dispose localement d’un travailleur social (M.P) sur site les jours ouvrables de 9 H 00 à 18 h 00. La structure est placée sous la responsabilité de Mme C.

De nuit le site est surveillé par uns société de sécurité qui dispose sur place d’un agent (de 18 à 9 h 00). Ce dispositif est également effectif les congés de fin de semaine et les jours fériés.

Un annuaire des responsables et des contacts sera prochainement édité.

Les personnes accueillies ont la liberté d’aller et venir. Elles disposent d’un pécule leur permettant de procéder à des emplettes personnelles, le gite et le couvert étant fournis au centre.

Les consignes qui ont été données aux personnes accueillies sont de ne pas se déplacer en groupe trop important, dans un souci de discrétion et pour réduire l’impact de leur présence au sein d’un environnement peu habitué ou pas habitué.

Le « couvre-feu » est en principe prévu à 22 heures mais sans obligation de réintégrer le centre à condition bien entendu que les allées et venues, les sorties et les retours soient dûment enregistrés par le gardien.

A l’instant « T » le gardien dispose de la liste des présents et des absents sur site.

Aucune personne étrangère au dispositif d’accueil (l’accréditation vaut pour l’organisme de gestion et la société de sécurité exclusivement) n’est autorisée à pénétrer sur le site.

Les bénévoles dûment recensés et triés seront autorisés dans un second temps. Le but est aussi d’éviter l’envahissement par les « bonnes volontés » mal gérées.

Le personnel de surveillance de la société de sécurité a été sensibilisé à l’appel 17 Police-Secours

A noter que, selon les informations que nous possédons,  « Une demande provenant du CAO sera traitée comme une urgence, quelque soit le moment.».

Priorité aux migrants donc, concernant la sécurité puisque la note explicite : « La menace peut venir de personnes mal intentionnées qui souhaiteraient s’en prendre à la structure sinon aux personnes qu’elle héberge. Dans ce cas, il s’agit de se montrer particulièrement réactifs. »

Enfin, il semblerait que la police municipale de Dinard ne soit pas enchantée à l’idée de devoir, elle aussi, s’occuper de ce public particulier et que cette dernière invoque le rôle donné à l’Etat, et non pas à la municipalité, pour maintenir l’ordre public.

Gilles Pennelle, principal leader politique d’opposition à la gauche en Bretagne, responsable du groupe FN à la Région Bretagne, s’est rendu récemment, en compagnie du candidat aux législatives Philippe Miailhes, devant le CAO pour dénoncer « la préférence étrangère », comme le montre la vidéo ci-dessous :

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fpennellegilles%2Fvideos%2F1733078650036405%2F&show_text=0&width=560

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

http://www.breizh-info.com/2017/05/29/70591/dinard-revelations-dispositif-mis-place-migrants

Dinard, protection maximale de 17 clandestins mais rien pour les enfants de nos écoles m’sieur Macron ?

(Source : Résistance républicaine)

Pour aller plus loin :

CAO : UN NOUVEAU TYPE DE LIEU D’ACCUEIL ?

Mise en place à la fin octobre pour « évacuer » des personnes du camp de la lande à Calais, les centres d’accueil et d’orientation ou centres de répit ont essaimé dans (presque) toute la France. Souvent improvisé, l’accueil a été variable selon les endroits.

Un dispositif mis en place à l’improviste

C’est dans l’urgence que le dispositif a été mis en place et ce sont deux notes cosignés des ministères de l’intérieur et du logement qui ont mis en place le cadre. La première du 9 novembre 2015 a précisé a demandé aux préfets de trouver des locaux disponibles (hors des CADA, AT-SA et logements pour réinstallés et relocalisés).

La note précisait que l’hébergement offert dépendait du BOP 177 (hébergement d’urgence dépendant du ministère du logement), en fixait le prix de journée (15€/jour, 25€ si restauration), le taux d’encadrement (un accompagnateur social et un gardien pour 50 personnes) et la durée (un mois). La note précisait que les personnes voulant solliciter l’asile devaient pouvoir le faire rapidement et être orientées vers le dispositif national d’accueil, les personnes migrantes se voyant proposer une aide au retour. Quant aux Dublinés, cette première note insistait sur la nécessité de mener à son terme les procédures de transfert.
Quelques jours plus tard, à Istres, la préfecture des Bouches du Rhône transférait 7 Syriens vers l’Italie (alors qu’ils étaient éligibles à une relocalisation).

Une nouvelle note du 7 décembre est alors intervenu qui a précisé que la durée de séjour était en réalité pour la période hivernale tout en demandant d’anticiper des sorties vers d’autres dispositifs. Surtout la note demandait aux préfets de continuer de mettre en œuvre le règlement Dublin en évitant toute mesure de coercition au sein des CAO, en particulier des assignations et en prohibant la transformation en local de rétention administrative, le transfert volontaire étant privilégié et la note demandant aux préfets d’envisager avec bienveillance l’application de la clause discrétionnaire en cas de liens familiaux ou culturels et en raison de l’état de santé.

Autre innovation : la note demande aux préfets d’informer les personnes, y compris mineures, qui ont des liens avec la Grande Bretagne, que leur demande de transfert vers ce pays serait instruite avec bienveillance si elle est faite à partir d’un CAO.

Premier bilan des CAO

Alors que les observateurs devaient passer par Google pour connaître l’emplacement des centres, l’OFII a dressé un premier bilan partiel le 27 janvier 2016 qui donne une idée précise sur les nationalités concernées

Sans surprise, la première nationalité est le Soudan avec 1068 personnes suivi de l’Afghanistan(397) et de l’Irak (302). Plus surprenante est la 4e nationalité qui est le Koweït avec 79 personnes accueillies en décembre janvier 2016.

nationalités CAO

En ce qui concerne les lieux d’accueil, certains n’étaient pas connus (comme Gonfreville dans la Manche et d’autres n’y figurent pas comme Décize). Certains ferment comme Luchon, St Antonin Noble Val, St Etienne de Baïgorry ou le Barcarès, les personnes étant entrées en CADA ou HUDA.

https://i1.wp.com/xenodoques.blog.lemonde.fr/files/2016/02/CAO-120216.png
Enfin le bilan permet de savoir quel est le type de personnes qui sont en attente d’un CAO. L’écrasante majorité est constituée d’isolés vivant dans la jungle mais y a également quelques familles logées dans des HUDA locaux. Est-ce à dire que les CAO sont intégrés dans les lieux d’hébergement asile ?

en attente cao hébergmement

Surtout l’essentiel d’entre eux sont des Dublinés et des procédures accélérées.

en attente caoprocedure

… (Source : XENODOXES – blog sur le droit d’asile)

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s