Macronescu veut gouverner avec les communistes qui ont fait des millions de morts…

Pendant ce temps Macron manigance pour faire un gouvernement dit « d’union nationale » sans les Insoumis, sans le RN mais avec des LR et même… des communistes pourtant historiquement responsables de millions de morts, ce qui n’est pas le cas du RN, que je sache !

Le gouvernement Macron va être un gouvernement woke, entre dégénérés écolos, traîtres LR et assassins PC.

Gageons que ça va quand même créer régulièrement un sacré bordel à l’Assemblée !

Bon, on va assister à une drôle de valse, on va rigoler parfois, on va pleurer d’autres fois.

Emmanuel Macron confirme Elisabeth Borne à Matignon et la charge de former un « nouveau gouvernement d’action » pour début juillet

Le chef de l’Etat n’exclut pas d’ouvrir les rangs gouvernementaux à d’autres forces politiques mais écarte explicitement La France insoumise et le Rassemblement national.

Alors que certains pariaient sur un départ de la première ministre après la majorité relative acquise par le camp présidentiel au second tour des élections législativesle chef de l’Etat a décidé de lui renouveler sa confiance.

Dans un entretien à l’Agence France-Presse (AFP) rendu public dans la soirée de samedi 25 juin, Emmanuel Macron annonce avoir demandé à Elisabeth Borne de lui présenter en fin de semaine prochaine des « propositions » pour « un nouveau gouvernement d’action », qui sera nommé « dans les premiers jours du mois de juillet ».

« A mon retour des sommets du G7 et de l’OTAN, la première ministre me soumettra des propositions pour une feuille de route pour le gouvernement de la France sur les prochains mois et les prochaines années, et également pour la composition d’un nouveau gouvernement d’action au service de la France, que nous mettrons en place dans les premiers jours du mois de juillet », déclare-t-il.

L’annonce de ce nouveau casting gouvernemental acte de fait le maintien à Matignon de l’ancienne ministre du travail, dont une partie de l’opposition réclamait le départ pour tenir compte du nouvel équilibre politique qui s’est imposé à l’Assemblée nationale.

« La première ministre a ma confiance pour mener l’action du gouvernement dans la durée pour notre pays », insiste Emmanuel Macron. Mais ce choix pourrait aussi préfigurer la nomination, au sein de l’équipe exécutive, de nouveaux représentants de forces politiques prêtes à coopérer avec la majorité.

Sonder l’opposition, « des communistes aux LR »

Pour ce faire, Emmanuel Macron a chargé la cheffe du gouvernement de sonder les différents groupes parlementaires, dont il a déjà rencontré les dirigeants en début de semaine avant d’enchaîner les rendez-vous diplomatiques, du sommet européen jusqu’à ceux du G7 et de l’OTAN, qui le tiendront éloigné de la scène politique nationale jusqu’à jeudi.

A elle de déterminer qui serait prêt à rejoindre un gouvernement de coalition, à voter la confiance au gouvernement le 5 juillet, et à voter le budget de l’Etat à l’automne. « J’ai confiance dans notre capacité collective à y arriver. J’ai confiance dans la capacité de la première ministre à les faire émerger. J’ai confiance dans l’esprit de responsabilité des forces de gouvernement », assure le chef de l’Etat dans cet entretien.

Pour autant, cette main tendue aux différents groupes de l’opposition ne s’adresse pas à tout le monde et exclut, explicitement, La France insoumise (LFI) et le Rassemblement national (RN). Les alliés possibles, « ce sera des communistes aux LR [Les Républicains]. Les Français ont accordé une légitimité aux députés RN et LFI et ces partis ont une formation politique. Je ne confonds pas les extrêmes mais par leur expression, leur positionnement – j’ai toujours été clair sur ce sujet –, ces formations ne s’inscrivent pas comme des partis de gouvernement », justifie le président de la République.

N’augmenter « ni les impôts ni la dette »

Emmanuel Macron précise par ailleurs que « la base de ces discussions » entre Elisabeth Borne et les représentants de la classe politique sera le « cadre du projet présidentiel et de celui de la majorité présidentielle, qui pourra être amendé ou enrichi ».

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/06/25/emmanuel-macron-confirme-elisabeth-borne-a-matignon-et-la-charge-de-former-un-nouveau-gouvernement-d-action-pour-debut-juillet_6132051_823448.html

Christine Tasin

Macron veut gouverner avec les communistes qui ont fait des millions de morts…

(Source : Résistance Républicaine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s